dimanche 1 juillet 2007

50 ans... J'ai mon voyage!

J'ai pris cette photo chez moi, un matin tranquille, riche de promesses... où l'aube me faisait miroiter des merveilles à saisir, pour peu que je sache ouvrir mes yeux, mes zoreilles, mon esprit et mon coeur. Des matins comme ceux-là, j'en ai vécu beaucoup, puisque j'ai la conviction profonde d'être née sous une bonne étoile, le 07/07/57. Pour célébrer mon 50e anniversaire de naissance, le 07/07/07, j'ai senti le besoin de faire ce voyage au bout de moi-même, une escapade dont je rêve depuis longtemps.

Je crois avoir surpris mon entourage en leur annonçant au cours des derniers mois que je voulais partir seule pour l'occasion. Oh, pas très longtemps, du 3 au 8 inclusivement, juste assez pour éviter les grosses fêtes, les célébrations qui auraient souligné mes 50 ans, inévitablement. Je ne mérite pas de médaille pour ça, je suis chanceuse de m'être rendue là, après avoir frôlé la mort à trois reprises : à ma naissance, à l'âge de 27 ans, puis à 39 ans. Ce serait plutôt à moi de célébrer tous ceux et toutes celles qui m'ont apporté du bonheur au cours de ces cinquantes années.

Et puis j'ai expliqué mon projet avec tellement d'enthousiasme et de détails qui m'emballaient que ceux qui m'aiment ont compris et n'ont pas eu de peine que je veuille me faire ce cadeau. Ils m'ont dit que pour la première fois de ma vie, j'allais me choisir moi-même, sans considération pour rien ni personne. J'ai beau dire tout le temps que j'aime mieux mourir incomprise que de passer ma vie à m'expliquer, n'en demeure pas moins que j'ai été ravie qu'ils me comprennent aussi facilement!

Je vous avoue que ça me dérange un peu d'avoir 50 ans. Je ne serai plus dans la quarantaine. Je sais, ce ne sont que des chiffres, je me sens toujours sans âge mais je ressens une urgence de vivre plus que jamais depuis que ce chiffre se profile à mon horizon. Il me faut absolument faire le bilan à ce moment-ci pour mieux profiter du reste. Parce qu'il m'en reste encore beaucoup. Je choisis de m'animer d'une volonté toute nouvelle plutôt que de pleurer sur mon sort.

J'aurai tellement à faire pendant ce voyage...

J'ai choisi minutieusement depuis des semaines ce que j'apporterai dans mon baluchon : deux porte-mines et un stylo de bois, ceux de fabrique un artisan que j'ai appris à connaître, juste comme j'aime, sur mesure pour moi, pour ce que je veux écrire. J'ai aussi mon gros cahier spiralé dans le haut, à feuilles quadrillées, parce que ça m'inspire sans me fatiguer, la page n'est jamais tout à fait blanche et ça met de l'ordre dans mes idées. J'y consignerai toutes ces choses avec lesquelles je veux faire la paix : les peines jamais pleurées, les deuils pas tout à fait réglés, les blessures qu'on m'a infligées, les coups qu'on m'a parfois portés, les échecs et les écueils desquels je n'avais jamais voulu tirer que des « expériences » et que j'ai probablement trop vite balayés en dessous du tapis, les insécurités réelles ou appréhendées, les fois où je n'ai pas été très fière de moi, les rêves que j'ai eu peur de réaliser et tous les nombreux petits naufrages qui n'ont pas manqué de jalonner ma route, dans mon voyage au long cours.

J'ai une grande pudeur à parler de mes moments difficiles mais vous vous doutez bien que je ne peux pas toujours être « hop la vie » de même! Je sens donc qu'est venu le temps de faire mon grand ménage, de me débarasser de ces lourdeurs que je trouve bien inutiles à traîner dans ma vie. J'ai pardonné à ceux qui m'ont fait mal depuis longtemps, je ne pouvais pas leur en vouloir, ils étaient tous plus malheureux que moi mais j'ai plus de misère à oublier. L'idée, c'était d'écrire une fois pour toutes ces choses-là et de brûler tout ça ensuite, le jour de ma fête, pour m'en libérer à tout jamais. Quel cadeau!

Je pense qu'il faut aussi s'ouvrir à ce que la vie nous offre... Cette semaine, une amie précieuse m'a offert une reliure magnifique, création d'une artiste québécoise, conçue pour moi, avec mes couleurs et de nombreuses pages blanches. J'y ai vu comme un signe qu'il me fallait rapporter quelque chose de mon voyage, des écrits qui me serviraient pour la suite des choses, à mon retour. Cette impression est devenue certitude lorsqu'une autre grande amie m'a offert une plume, une vraie, qu'on trempe dans l'encrier, un objet d'art en verre de Murano qu'elle m'a rapporté de son récent voyage là-bas. Ses mots m'ont beaucoup touchée, entre autres elle m'a écrit « tu verras, cette plume sera magique comme le sont tous les mots que tu écris... »

J'ai donc résolu que je brûlerais mon cahier spiralé mais que dans ma reliure si belle, avec ma plume magique qui vient du pays du soleil et de la mer, du romantisme et de la beauté, j'allais écrire toutes mes amours, mes forces, mes réussites, mes chances, mes fiertés, mes rêves et mes désirs, mon goût de vivre et d'aimer, de semer à tout vent!

J'ai donc organisé mon voyage comme on prépare une naissance, avec quelques balises essentielles et rassurantes mais qui me laisseront improviser au gré du plaisir et de l'émerveillement. J'ai alors réservé mes dodos dans cette auberge qui m'attire et me fascine depuis au moins 30 ans. Chaque fois que je passe dans ce secteur de la région de l'Outaouais, je m'étire le cou pour voir cette maison plus que centenaire, une grande victorienne, avec ses galeries couvertes immenses sur deux façades, ses lucarnes, ses jardins fleuris, ses grands érables majestueux, dans ce village pittoresque et un peu british, sur le bord de la rivière Gatineau. Sur leur site Internet, j'ai vu qu'ils n'avaient que 5 chambres, spacieuses et claires, ils y mettent même les photos, ma préférée portait un nom qui m'était destiné, je trouvais, c'était justement la seule de libre dans les dates que j'avais choisies! Ses fenêtres donnent sur la rivière, je m'y suis reconnue. Née sous une bonne étoile que je vous dis!

Au moment de partir, je me sens quand même étrange et fébrile. En pensant à Crocodile Dundee qui m'aime et « me répare » depuis toujours, qui m'encourage dans ce voyage et qui veut tout me donner, à notre grande fille qui vient de prendre son envol et qui nous rend fiers et heureux, à tous les membres de ma famille que j'aime profondément et inconditionnellement, à mes amies et amis si précieux, je commence à douter de ma volonté de partir seule quand je suis si bien entourée, tellement comblée. Je sais qu'au retour, dans quelques jours, je vais tous les retrouver, alors, je persiste avec l'espoir qu'ils retrouveront eux aussi une femme de 50 ans plus heureuse, plus épanouie, plus légère, plus libre, plus aimante que jamais. Et par-dessus tout, je me sens reconnaissante à la VIE!

19 commentaires:

voyageuse du monde a dit…

allo Zoreilles, j'ai choisi ce nom et je sais que tu me reconnaîtras, je ne suis pas très bonne encore avec cette façon de faire mais je vais m'y habituer.
tout ce que tu écris est d'une beauté et d'une richesse autant littéraire qu'émotionnel. tu fais du bien aux gens que tu côtoient et j'ai la chance d'en faire partie.
alors je suis heureuse de savoir que ma plume rapportée du pays de la mer, de soleil et du romantisme comme tu le dis si bien, servira à créer de la poésie.
voyageuse du monde.

Zed Blog a dit…

Zoreilles, je te souhaite une retraite féconde et purifiante. J'entends par là le nettoyage dont tu parles et le processus de ré-énergisation.

L'esprit de ce voyage extérieur et intérieur, surtout intérieur, a beaucoup d'affinités avec certaines coutumes ou certains rituels autochtones, non?

La vie coule si vite, plus encore que la plus rapide des rivières.

Zed

macamic a dit…

Bravo Zoreille,

Quel beau cadeaux que tu te fais pour ce nouveau passage de la vie !!! Deux de tes livres préférés pourraient peut-être te suivre, le sens de la vie et passage de la vie....ton texte est très beau et très communicatifs. Tu as beaucoup de talent pour livrer ton senti...ça coule comme un ruisseau, comme une rivière d'Abitibi.
Faire le point pour trouvez ce qu'il y a au fond de soi, de l'absolu et de la poésie à cette période de la vie. merveilleux, très sage. Trouvez le sens de la vie et donner un sens à sa vie pour pouvoir la continuer avec enthousiame, continuer à aimer et a être aimer...trouvez son chemin et jeter par dessus bord nos veilles bébittes, renaître à la vie. VIVRE PLUS LÉGER !!! et rire.

Le bonheur est là, toujours là.

Tout dépend de notre attitude face aux évènements. Il faut s'assumer en tout.

Accent Grave a dit…

Vous me direz comment c'est 50 ans, quelques jours plus tard c'est moi qui passerai par là... comme d'habitude je ne m'en rendrai pas compte je suppose.

Attention aux bilans, ils sont rarement complets et jamais réparateurs.

Serait-il temps de passer à l'attaque? Pourquoi ne pas écrire, spontannément ce que vous pourriez faire à la Vie lors des prochaines années?

Une saine et franche vengeance (que c'est bon la vengeance) pourrait vous faire profiter impunément et sans remord de tout ce qui vous tente, sans demander de permission à quiconque?

Votre bonheur n'a besoin d'aucune autorisation pour se réaliser. Vivre en fonction de son propre bonheur, on s'y fait vous savez, et ceux qui vous aiment ne seront pas attristés de votre bonheur et s'ils le sont, n'expliquez rien, riez-en.

Évidemment, ce n'est pas très catholique tout ça, mais on s'en fout! Il faut juste être assez solide, éloigner les casse-pieds au lieu de s'en préoccuper.

Je dis ça parce que j'ai déjà donné un coup de balai et quand on y va énergiquement la poussière lève, ce qui indispose un peu l'entourage mais après, quand tout le monde est parti, on sort sur la galerie et on prend une bonne respiration, quelle belle libération!

Accent Grave

bibco a dit…

Que puis-je ajouter aux mots parfaits d'Accent grave et de Zed Blog...
L'amitié fidèle de ton amie voyageuse est douce à découvrir,
je me contente donc de te souhaiter un très beau voyage et d'y prendre un grand plaisir, ce qui sera je n'en doute point car c'est là une de tes faculté merveilleuse, le don pour le bonheur.
Bon anniversaire!

Esperanza "ExLibrex" a dit…

Que de sagesse dans ces mots et surtout dans ce choix de prendre un temps de recul. Étant moi-même à la presqu’aube de 50, je ne peux qu’apprécier.

Je suis, en général, peu préoccupé par les changements d’âge. C’est vrai tout de même que la cinquantaine, ça marque une sorte d’étape. C’est un peu comme à la petite école où 50% divisait quelque chose en deux.

Je te souhaite une cinquantaine digne de tes attentes, nombreuses ou pas, exagérées ou non… Mais je ne crois pas qu’on puisse exagérer en réinventant, encore, sa vie, au mieux, avec tous les espoirs et riche de tous ces bagages amassés.

Joyeuse et sereine cinquantaine Zoreilles!

Alainsteadele a dit…

Quelle coincidence,moi aussi je suis du 7 Juillet mais de 51 et je suis né le jour des 20 ans de ma mère qui est née le 07-07-31.
Le chiffre 7 m'a toujours porté chance et ne vous en faites pas, c'a fait pas trop mal 50 ans quand on est bien entouré d'amour.
Bonne fête.
Alain

Zed Blog a dit…

Hééééohhhhh, m'entends-tu, du lointain Montréal?

C'est le Sept!

Je te souhaite un anniversaire juste comme tu en as envie, à étirer jusqu'au prochain.

Zed ;-)

Omo-Erectus a dit…

Bien chère Zoreilles,

Nous ne nous connaissons pas, ou si peu, ici à travers nos écrits.

Une retraite, c'est effectivement réputé salvateur. Il est incongru de souhaiter à une inconnue d'en tirer tout le bien qui soit. Mais je m'autorise à le faire avec joie, sentant que votre démarche est vraie.

Par le symbolisme du brasier, vous ferez une croix, dites-vous, sur certains éléments de votre passé.

J'avoue m'intérroger quelque peu. Vous permettez?

Ce qui fait que vous êtes Vous, n'est-ce pas la somme de vos histoires, heureuses ou tristes, qui ont marquées vos cinquante années de vie?

Moi qui vous lit souvent ici, je perçois une femme intelligente, équilibrée, sensible et harmonieuse en toute chose.

Si cette image vous est conforme, remerciez-en la vie, dans ce qu'elle a de meilleur, et de pire. Oui, remerciez cette mort vu de trop près, par trois fois, puisque manifestement, vos zoreilles d'aujourd'hui s'en trouvent plus vives.

Les plus beaux arbres sont taillés de soleil et d'eau, mais aussi d'hivers excessif, de sécheresses, de vents violents et d'émondage. Et pourtant, quelle somptuosité!

Je vous souhaite votre prochain demi-siècle heureux. Simplement heureux.

Marc a dit…

C'est idée merveileuse et nous penserons à toi.

Anonyme a dit…

J'ai déja hâte à ton retour pour avoir de tes nouvelles...
Je reviendrai, c'est promis!
Assidue

André Bérard a dit…

J'abonde dans le sens du commentaire d'Omo-Erectus. Nous sommes un résultat, pas une soustraction! ;-)

À bientôt

Zoreilles a dit…

@ voyageuse du monde : Je t'embrasse, te dis merci pour tout.

@ Zed : Merci pour tes voeux. Le jour où tu m'as réécrit, le 07/07/07, j'étais sur la route, très près de toi, à 40 minutes de Montréal. On n'est jamais si loin, tu sais!

@ Macamic : Ta présence est douce, chaleureuse, bienfaisante, j'ai l'impression de te connaître. Une vraie fille d'Abitibi-Ouest!

@ Accent Grave : J'avais eu le bonheur de vous lire avant mon départ. Votre message m'a touchée et j'en ai tenu compte beaucoup plus que vous ne pourriez l'imaginer. Je vous souhaite tout autant de bonheur pour vos 50 ans, très bientôt. Merci pour tout.

@ Bibco : On dirait qu'on se connaît depuis toujours, vous avez un don, chère Bibco, vous savez tellement nous faire rire et réfléchir, nous attendrir aussi. Ce don pour le bonheur, vous le possédez aussi.

@ Esperanza : Mon vieux chum, collègue en plus, que je ne connais pourtant pas au sens où l'on entend habituellement. Mais je te sens toujours là, pas loin, nous sommes parents un peu, je crois.

@ alainsteadele : C'est bon de vous revoir, Alain, vous me manquiez. Je passais à Ste-Adèle le jour de votre anniversaire et le mien, celui de votre mère aussi, il devait être autour de 10 heures, m'avez-vous entendue vous chanter bonne fête?

@ Omo-erectus : Je vous lisais aussi, je ne savais pas que vous en faisiez autant. Vous me dites de belles choses, profondes aussi, je ne sais pas quoi vous dire d'autres que... Merci. Très sincèrement.

@ Marc : Je pense souvent à vous, à votre coin de la France, où je vous imagine, en train d'écrire, de nous livrer des bribes de vie et de vérité. Merci pour vos voeux.

@ Assidue : Je ne sais pas qui tu es exactement (j'hésite entre quelques bonnes amies) mais puisque tu es assidue, je finirai bien par savoir qui se cache sous ce ton enjoué! Un peu de patience pour avoir des nouvelles de mon voyage, je suis encore en train de répondre à mes courriels, je fais mes retours d'appels, je reçois encore plein de bisous... et j'y arrive!

@ André Bérard : Vous me manquiez vous aussi, très contente de vous revoir chez moi. Si j'ai chanté bonne fête à Alain en passant à Ste-Adèle, m'avez-vous entendue vous dire que j'avais hâte d'entendre parler de la réalisation de votre rêve d'être pilote d'un jour?

À vous tous et vous toutes, ceux et celles qui m'ont fait des commentaires comme les plus discrets qui les ont écrits dans des courriels à mon intention, je vous dis toute ma reconnaissance pour votre amitié. Vous faites partie de mes bonheurs...

Des câlins pour tout le monde, c'est ma tournée!

Anonyme a dit…

Que c'est bon de te lire, je vais avoir 50 ans l'an prochain et déjà ma vie est différente; je pense plus à moi, je m'offre des petits plaisirs....je suis entourée de gens que j'aime et qui m'aime. Donc je réalise que lorsqu'on est bien avec sois-même on est bien avec les autres.
bonne soirée !!

Anonyme a dit…

Haѵe уou еveг consіderеd publishіng an е-book or guest authoring on other blogs?
I havе a blog centегed
on the same іdeаs you diѕcuss аnԁ would really lіke to havе you ѕharе ѕome storiеs/infoгmation.
I know mу viewers ωould enjoy yοur
ωork. If yοu are еven remοtely inteгested, feеl free to sеnd me аn email.



my blog pοst ... How to find Low cost Resorts in Barcelona On the web

Anonyme a dit…

Ahаa, its niсе converѕation
regаrding this post here аt this blog, Ι have reaԁ all thаt, ѕο now
mе аlso сommenting at thіs place.


Lοok intο my ωeb-sitе; Some Distinctive Hotels On the planet

Anonyme a dit…

Very quiсklу this website will be famous among all blogging and
sіte-builԁing vieωerѕ, due to it's fastidious posts

Stop by my webpage If you'rе Planning
to visit Euгopean countгiеs

Anonyme a dit…

This design is stellеr! You certаinlу know hoω to
κeep a гeadеr аmusеd.

Betwеen your wіt and yοur videοs, I was almost moveԁ to start my
own blog (well, almost...ΗaНa!) Wondeгful
job. Ӏ reallу loved what yоu had to say, and more
than that, how you preѕеntеԁ it.
Too coοl!

Heгe is my web-site ... Discounted Brand-new Orleans Motels

Anonyme a dit…

Attraсtive section of cοntеnt.

Ι just stumbled upon your site and in accessiоn
capitаl to assегt that I get in fact enϳoуed account your blog posts.
Any waу І ωill be ѕubscrіbing to youг augmеnt and
eѵen I aсhievement уou acceѕѕ сonsistently quickly.


Also visit mу web page; Standard: Journey