vendredi 26 août 2011

Du pain et des jeux











Photo 1 : Le samedi 20 août dernier, au P'tit château, à Rapide Deux. Sitôt débarquée de la chaloupe, elle a couru vite vite vite jusqu'à la tite maison à Papi dans la forêt.





Photo 2 : « Veux y aller, Mamie, dans ta maison dans les zarbes ».





Photo 3 : Félixe a eu une patience d'ange pour attendre la pie (geai gris) avec du pain dans sa petite main ouverte. Sa patience a été récompensée puisqu'une pie est venue picorer SON pain dans SA main, à deux reprises par la suite.



Photo 4 : Pour que le lièvre vienne manger dans sa main, ce fut encore plus long. D'ailleurs, il se fait tard sur ma photo, on le voit par le peu de lumière. Il faut dire que ces petits animaux, très nerveux, ne se laissent pas facilement apprivoiser.





Du pain et des jeux





Les images parlent d'elles-mêmes, je ne vais pas vous raconter cette histoire toute simple, d'abondance et de bonheur. J'estime toutefois qu'on a le devoir de partager.



Crocodile Dundee, alias Papi Gilles, n'aime pas que je publie de photos de lui « sur Internet » comme il dit. En insistant un peu, j'ai obtenu une autorisation spéciale, pour tout l'amour qu'on porte à Félixou, la reine des ti minous, à nos enfants, à la nature et à la Vie...


27 commentaires:

Le factotum a dit…

Quel bonheur, pour nous, les petits-enfants.
On ne s'en lassera jamais.
Les bonheurs d'une vie bien remplie...

Zoreilles a dit…

@ Le factotum : Oui. Tu le sais qu'ils adoucissent nos jours, qu'ils mettent de la couleur dans nos vies. C'est pourquoi il faut de temps en temps en partager des petits bouts. C'est pas aux nouvelles qu'on verrait ça!

Solange a dit…

Quel endroit de rêve pour un enfant, j'en connais qui aimerait.Ce sont de belles photos, tu fais bien de partager.

Zoreilles a dit…

@ Solange : Merci pour ta compréhension de ma notion du « partage ». Je ne pouvais tout simplement pas garder ça pour moi toute seule! Oui, les tiens auraient été heureux aussi, de nourrir les petits animaux après avoir attendu si longtemps, voir les hérons, les canards, les perdrix, trouver une maison dans la forêt pour une grosse chenille noire douce douce, jouer dans le sable à la petite plage, se baigner dans 6 pouces d'eau (!) et faire semblant de nager, concocter une salade pour ses lapins (elle appelle ainsi les lièvres) et manger des bleuets « directement de la talle ». On n'avait pas apporté de jouets pour elle, seulement quelques livres, et on ne les même pas regardés. Il y avait tant à voir et à vivre...

Jackss a dit…

J'aime bien cette notion de partage, le choix du mot.

Et cette photo, c'est du bonheur à ne pas laisser en conserve.

Zoreilles a dit…

@ Jacks : M'étonne pas que t'apprécies le concept! Le partage, t'sais, ça te connaît toi aussi. J'aurais peut-être eu tendance à mettre ces bonheurs en conserve mais ici, sur mon blogue, je trouve plein d'ouvre-boîtes, alors je peux pas résister ♥

Air fou a dit…

Ahhhhhhhhh...

Tout beau, tout plein de tendresse, une petite fille qui saura dans ses tripes la nature, sa valeur.

Ici, en chômage, je prends tellement de photos cet été, des vidéos, aussi. Oui, partager, il y en a deux ou trois tablettes bien remplies, de ma campagne dans la cour. Justement pris une en pensant à toi.

Zed ¦)

Zoreilles a dit…

@ Zed : En pensant à moi? Ah oui? Vraiment? Des zoreilles de lapine? ;o)

Je crois aussi que Félixe s'imprègnera pour la vie de ces moments-là, de cette paix, de l'espace qu'il faut pour se construire ou se reconstruire, qu'elle voudra toujours y revenir, où qu'elle soit dans le monde, quand elle en sentira le goût ou le besoin. C'est l'héritage qu'on voudrait lui donner.

T'es en chômage? Ça ne te ressemble guère... Profite de tout ce qui s'offre à toi, alors.

Un collectif d'artistes d'ici que tu aimerais lancent ce soir leur exposition. J'adore le titre, écoute ça : « Quand il pleut des citrons, fais de la limonade! »

Je crois que ça pourrait s'appliquer à ta période de répit-pas-payant, genre « chômage ».

Air fou a dit…

»Zoreilles,

Le chômage m'arrive plusieurs fois par an depuis des années et des années. Travail précaire, à contrats.

Le titre de cette expo s'appliquerait aussi bien, quant à moi, à la situation politique québécoise... non? :D :D :D En tous les cas, c'est pas la mer à boire, si les citrons sont bien mûrs, ils sont plus sucrés.

Zed ¦D

Zoreilles a dit…

@ Zed : Travail précaire, à contrats, toi? Je ne l'aurais pas cru. J'ai fait ça longtemps moi aussi. Des contrats de 3 mois, 6 mois, 10 mois, un an. Parfois, on réussissait à dégoter un petit budget supplémentaire pour me prolonger plus longtemps. C'était souvent dans le secteur culturel, toujours aux communications... Je m'adaptais sans cesse à de nouveaux environnements de travail, des directions différentes, des nouveaux collègues, (ça, j'avais pas de misère) des problématiques particulières aussi. Ça demande tellement d'énergie de toujours recommencer à zéro. Et dire au revoir au moment où tout va comme sur des roulettes... Mais j'ai développé dans ces années-là la faculté de m'adapter rapidement à tout, comprendre la structure, les alliances, ne pas me mêler à aucun clan, écouter plus que parler, etc. Tant qu'à être aussi précaire, un jour, j'ai décidé que j'aurais au moins de l'emprise sur deux ou trois petites affaires... Je suis devenue consultante en communication au début de 2005! Depuis ce temps, ça va très bien, mais je n'ai pas droit au chômage... dans le sens de... prestations d'assurance emploi!

Alors, quand il pleut des citrons, je fais de la limonade!!!

Air fou a dit…

Et quand il pleut des sapins, tu fais du sirop!

:D

gaétan a dit…

Faire connaître la vie , la nature à ses petits-enfants, leur enseigner certaines valeurs... non mais c'est tu pas plaisant...

Barbe blanche a dit…

Quelques jours en pleine nature, et tu te sens d'attaque pour affronter un autre hivers...
super les photos, elle disent tellement de bonheur...

Air fou a dit…

Pour la fin du monde du 1er septembre, peux-tu nous fournir des zoreilles de sapins?

Zed ¦D

Zoreilles a dit…

@ Zed : Ouep! T'as tout compris!

@ Gaétan : Du bonheur à la pelle, mon cher Gaétan, t'as l'air bien au courant...

@ Barbe blanche : Un puissant ressourcement... Et quand t'es là, sur place, dans le calme, la simplicité des choses et la paix, tu te demandes comment ça se fait que la vie est pas tout le temps belle de même...

Re-Zed : Ha ha ha, t'en rates pas une, toi!

crocomickey a dit…

Tellement beau ! Ça m'arrache quasiment des larmes ...

Zoreilles a dit…

@ Crocomickey : C'est ton coeur de Papi qui est ému là ♥

Le factotum a dit…

Je veux aller voir le FMEAT en fin de semaine à Rouyn-Noranda.
As-tu quelques suggestions à me proposer?
Est-ce qu'Isa participe à ce genre de party?

Catherine a dit…

Rapide-deux!! J'y allais souvent lorsque j'étais petite avec toute ma famille... J'en garde de très beaux souvenirs! Et moi, ce n'est pas un oiseau qui venait manger dans ma main, mais un écureuil qui venait chercher des "peanut" jusque dans nos... oreilles!
Félixe est si belle!
xx

Zoreilles a dit…

@ Le factotum : Ah oui, le FMEAT, toute la ville, la région, que dis-je, le Québec tout entier, est déjà en mode FME! Est-ce que Isa y participe? Pas comme auteure compositeure interprète. Peut-être un jour... Pour le moment, elle est à l'écoute de tous les artistes émergents! Dominic a son passeport tous les ans, une reconnaissance pour la traditionnelle bande-annonce du FME qu'il conceptualise, produit et réalise. Ils sont fous du FME et ils en connaissent bien les rouages et les gens de l'organisation. Je vais, pour ma part, jouer le rôle de mamie pour qu'ils puissent voir des spectacles à leur gré, c'est de leur âge! Je ne peux donc te suggérer aucun spectacle en particulier, je t'avoue qu'avec nos mamans qui prennent de l'âge et qu'on entoure, culturellement, ces temps-ci, je suis totalement dépassée!

Zoreilles a dit…

@ Catherine : Bienvenue ici ma belle Catherine, c'est ta première visite (officielle) et ça me fait chaud au coeur! T'es déjà allée à Rapide Deux, petite? Faudra que tu me racontes ça. Un écureuil qui vient manger des peanuts dans ta main ou tes zoreilles, ce serait pas pire de refaire ça avec Eliott, qu'en penses-tu? Même à Rouyn, ça se peut! Ah oui, Félixe, je t'obstinerai pas là-dessus, elle est vraiment belle. T'as vu son expression émerveillée, fascinée, quand la pie est là? C'était Walt Disney Word!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

"Moi-ssi, moi-ssi, je veux y aller au camp de Papi Gilles et Mamie Francine!"... En novembre peut-être?...

Zoreilles a dit…

@ Fitzsou : Touéssi touéssi, tu aimerais nourrir les pies, le p'tit lièvre peureux? C'est plus difficile en novembre... On dirait que la nature se fait plus discrète en novembre... Mais les pies, pendant l'hiver, n'importe qui pourrait le faire! ;o)

Esperanza a dit…

Que ces photos sont belles et ce qui s'en dégage, tellement plein et serein.

Par les temps qui courent, ces photos sont très significatives pour moi et elles représentent bien, en quelque sorte, mon "Graal", ma quête.

Je suis au commencement de ce rêve que j,ai depuis si longtemps et je vous regarde, là, sur ces photos, dans un univers déjà en place, bien affirmé et bien habité.

Merci de continuer à partager ces moments. C'est tellement important de partager le bonheur qu'on vit. Ça fait naître des germes et des bourgeons de bonheur partout autour...

Zoreilles a dit…

@ Esperanza : Le commencement... la découverte du Saint-Graal... C'est pas mal ça!

Oui, c'est en place, bien affirmé, bien habité, il y a des bonheurs plus durables que d'autres, mais d'un autre côté, je me souviens des débuts, en 2001, avec tout l'espoir qui nous habitait et qui nous donnait une énergie incroyable.

Si vous en êtes au commencement, nous en sommes au recommencement incessant et ça demeure notre Saint-Graal à nous, qui grandit, qui fait des p'tits... ;o)

Mijo a dit…

Cela aurait été vraiment dommage de ne pas pouvoir partager les photos de Papi Gilles et Félixou.

Des moments si tendres, si beaux.

Zoreilles a dit…

@ Mijo : C'est ce que je me disais aussi... ;o)