mardi 23 août 2011

Le lac vert au 57








Photo 1 : Dommage que ma photo ne rende pas justice à l'extraordinaire couleur émeraude du lac Paradis, au 57, sur la route de Matagami. Au moment où je passais par là, le 13 août dernier, le ciel s'était assombri mais on constate tout de même une couleur étrange que tous les gens remarquent quand ils passent par là.


Photo 2 : Tous ceux qui ont grandi à Joutel ou à Matagami, qui ont souvent fait cette route, à l'aller comme au retour, ont émis des hypothèses pour expliquer ce phénomène unique. Voici l'explication scientifique la plus probable. Je vous rappelle que vous pouvez cliquer sur la photo pour la voir plein écran.


Photo 3 : Sur ce même panneau d'interprétation, j'ai appris qu'il y avait une légende autochtone (algonquine) qui avait cours au sujet de ce lac.


Photo 4 : Ça, c'est ma grande déception, en ce qui concerne ce lieu connu sous le nom de « Au 57 ». La photo 1 et la photo 4, dans la réalité, sont collées. J'ai simplement déplacé l'angle de ma caméra, sans bouger le moindrement. Il y a eu un incendie qui a tout détruit et personne n'a jugé bon de remettre les lieux dans l'état qu'ils étaient AVANT.


Le lac vert au 57


Je l'avais promis à Richard, le Joutellois, j'allais élucider le mystère du lac vert du 57 (!) et j'allais le faire en me basant sur la crédibilité des scientifiques qui s'étaient penchés sur cette question qui intrigue depuis toujours tous ceux qui passent par là!


Voilà, c'est fait.


28 commentaires:

crocomickey a dit…

Mais est-il possible de s'y baigner sans danger ?

Anonyme a dit…

En tout cas, c'est une ptite merveille ce petit lac intrigant! Dommage que son environnement ne soit plus à la hauteur! Je te reconnais bien là, photographier des "pancartes", lol!
Soisig

Zoreilles a dit…

@ Crocomickey : Je me le demande moi aussi. Je n'ai jamais entendu parler que personne s'y était baigné. Est-ce qu'il y a du poisson là-dedans? J'imagine que oui... Quand j'y étais, il y avait deux huards qui batifolaient près de l'île, je crois qu'on peut voir des ronds dans l'eau sur ma photo. Les plongeurs n'y voient pas plus qu'à 75 centimètres, à cause des particules minérales en suspension dans l'eau. Tiens, ça y est, j'ai plus de questions que de réponses encore!

@ Soisig : Photographier des pancartes, c'est une manie chez moi, hein? Encore hier, à l'Île Nepawa, t'as vu, j'ai trouvé le tour de poser celle du Club Nautique du Lac Abitibi, avec la carte sur laquelle on s'est amusées pendant un bon moment à faire de la géographie?

Toi qui as souvent vu le lac Paradis « en personne », du temps que ton frère habitait à Matagami, tu trouverais ça désolant de constater le décor maintenant. L'ancien propriétaire des lieux (Au 57) est décédé il y a quelques semaines, ce n'est sûrement pas sa succession qui va assumer la décontamination. Et la Municipalité de la Baie James, en autorité dans ce secteur, n'a pas l'air de s'en soucier ou alors c'est une bataille juridique qui va s'empoussiérer sur le bureau d'un fonctionnaire qui met toutes ses énergies sur le Plan Nord...

Solange a dit…

C'est impressionnant cette couleur, dommage que l'alentour laisse à désirer parce que sur la première photo c'est très beau.

Jackss a dit…

Bonjour Zoreilles,

Pas étonnant que ce lac unique au monde se retrouve en Abitibi. On aurait pu le nommer le lac de l'espoir. Il y a peut-être aussi là un clin d'oeil à Richard Desjardins, ce grand défenseur de tout ce qui est vert.

Voilà deux hypothèses que j'ajoute bien humblement à celles qu'on a déjà émises.

Accent Grave a dit…

La couleur verte ou turquoise de l'eau ne serait-elle pas le résultat de la dillution des matières fécales générées par le monstre vert? S'agirait peut-être d'une défense naturelle!

Je dis ça comme ça moi...

Accent Grave

Le factotum a dit…

J'y vais aussi avec l'histoire algonquine.

Va pour la grosse bibitte … et peut-être que les relents de la serpentine servent à la survie de la grosse bibitte.

De voir les détritus, sur le bord de la route, cela m’horripile au plus au point. Qu’attend la municipalité pour réagir.
Le seul fonctionnaire en environnement pour le Nord est sûrement en visite avec notre premier Ministre au Japon et en Chine …
Vive le Plan Nord!!!!!!

Air fou a dit…

Pas mal plus poétique le lac Vert que le 57... hein!

Il reste donc quelque chose de vert au Québec. Pendant que l'eau près de Gentilly, elle... Mais il ne faut surtout pas en parler. Surtout, pas de fuites.

Je ne savais pas que les Écossais avec pour ancêtres des Algonquins. Des rochers de serpentines au Lac Vert que de poésie.

Zed ¦)

Zoreilles a dit…

@ Solange : Ce lac est encore plus beau en vrai, et assez grand aussi, ma photo ne rend tellement pas la splendeur de ce lac et ce qui frappe sur place, c'est justement tant de beauté qui côtoie tant de laideur. On dirait la Nature versus l'Homme...

@ Jacks : Petite nuance cependant, le lac vert (lac Paradis) est situé dans la région Nord-du-Québec, juste voisine de l'Abitibi! Mais Richard Desjardins n'a pas de frontière, lui... Et les désastres environnementaux non plus... Comment ça que personne n'a encore dénoncé ça? Parce que c'est au nord, dans le grand néant loin des médias...

@ Accent Grave : C'est l'hypothèse la plus fantaisiste que j'ai entendue jusqu'ici! Bravo pour votre imaginaire fertile! Ma photo vous fait penser à un lac turquoise ou vert, j'en suis désolée parce qu'en réalité, il est d'un vert émeraude intense et fascinant.

Zoreilles a dit…

@ Le factotum : Tu vois, ça fait déjà plus d'un an que l'incendie est survenu. Le bâtiment principal effondré, c'est ce qu'on voit sur ma photo, mais juste à côté il y a encore une rangée de petits motels abandonnés, (6-7 chambres en tout) pas brûlés, mais avec des vitres cassées, les portes ouvertes, un état de délabrement... c'était dégueulasse, et comme j'étais seule, je n'ai pas osé aller explorer ça, il se dégageait quelque chose de ... beurk... D'habitude, quand quelque chose passe au feu, l'assurance indemnise le propriétaire qui décide soit de reconstruire ou alors, de plier bagage et de remettre les lieux en état. C'est la Municipalité de la Baie James qui est en autorité là-bas, je me demande comment ça se fait qu'ils ne sont jamais intervenus...

@ Zed : Le lac Paradis, c'est son vrai nom, c'est encore bien plus beau, hein? Je sais, au 57, ce n'est pas poétique du tout mais pour ceux qui ont grandi en faisant si souvent cette route, des repères comme la grand'côte du 42, au 57, au 72, au 76 et au 95, parce que ça évoque toutes sortes d'images, je t'assure qu'un chiffre, ça peut parfois être d'une grande poésie! C'est pour ça que je suis tombée de haut, au 57, quand j'ai vu la splendeur côtoyer d'aussi près la laideur. Mais je tiens à le dire, Matagami, la petite ville minière de mon enfance dont j'ai parlé dans mes trois précédents billets, ne m'a pas déçue du tout, au contraire, c'était plus magnifique encore que dans tous mes souvenirs, ce qui n'est pas peu dire!

Air fou a dit…

Bien chère Zoreilles. Je crois qu'en ce moment, nous avons toutes deux une méchante poussée d'urticaire.

Michel Rassis.

Surtout, ne pas retirer les droits à qui?

Surtout, ne pas faire peur aux pauuuuvres investisseurs.

J'aimerais donc, là, tout de suite, entendre ta voix à radio-Canada.

Hier, on avait invité une tite medame voilée (Desautels) et on sympathisait tellement avec son « choix » et sa promotion de la « liberté ». Au secours!

Midi 25, 28... 24 aout

Zed

Zoreilles a dit…

@ Zed : J'étais à l'écoute, d'une oreille distraite (c'est pourtant pas mon genre!...) à la Tribune téléphonique de Monsieur Maisonneuve, sur la Première chaîne de Radio-Canada, ce midi. Un bout dans mon auto, l'autre en coupant mes légumes, et quelques absences aussi...

Bien sûr, le sujet me passionne et j'en aurais eu long à dire mais tu ne m'entendras jamais sur les ondes d'une tribune téléphonique, quelle qu'elle soit, même si j'ai du respect pour Pierre Maisonneuve.

J'ai donc entendu, comme toi, les élucubrations de quelques intervenants, dont ce monsieur de Val-d'Or, qui ne comprenait que le point de vue des minières et autres industries connexes, et qui faisait abstraction totalement du reste du monde, de l'environnement, des droits légitimes et pourtant si minimes d'une population entière... Moi, ça, chu pu capable!

Mais on a bien fait ce midi de donner un droit de parole à ces gens-là, parce qu'ils sont représentatifs d'un courant très fort, on les rencontre souvent dans des régions comme les nôtres.

Plus personnellement, je te dirais que j'ai un peu baissé les bras par rapport à ça. L'Abitibi est en pleine effervescence économique à cause du boom minier qu'on ressent très fort ici. L'or est rendu à plus de 1900 $ l'once, t'imagines ce que ça fait dans une région quand c'était à 300 $ l'once au début de l'an 2000. C'est le Klondike!

Je n'ai pas peur de mes opinions mais je ne gaspillerai pas mes énergies à ramer dans le sens contraire de tous ceux qui sont dans mon canot... Ça serait invivable.

Le projet de Loi sur les mines se discute en ce moment, des élus prennent position, des instances locales, régionales, nationales, internationales, des organismes aux objectifs très réalistes, comme Québec meilleure mine, Action Boréale Abitibi-Témiscamingue et d'autres, prendront parole à la place de gens comme moi, qui deviennent un peu muselés avec le temps.

Merci d'avoir pensé à moi ce midi, je suis certaine qu'on a été solidaires au même moment!

Zoreilles a dit…

@ Zed (encore!...)

À propos de ce que tu dis : « Hier, on avait invité une tite medame voilée (Desautels) et on sympathisait tellement avec son « choix » et sa promotion de la « liberté ». Au secours! »

Tu vois, si j'avais été à l'écoute pour Desautels, hier, j'aurais aussi pensé très fort à toi et j'aurais eu une attaque d'urticaire en entendant parler de liberté et de choix de cette manière-là.

Pourtant, on lui a donné la parole pour qu'elle s'exprime, qu'elle fasse valoir ses arguments. C'est ce que font les journalistes sérieux, exposer plusieurs points de vue, des sources différentes, mais parfois, quand on a une position très claire, on trouve ça difficile à entendre, ça vient nous chercher dans ce qu'on a de fougue et de passion pour ce qu'on croit vraiment, du point de vue de la justice, de l'équité, de la liberté.

T'as eu l'impression qu'on cautionnait le « choix » de la tite medame voilée et qu'on sympathisait avec elle? Ishhhh, ils vont se le faire dire si plusieurs ont eu la même impression que toi. Méchante promotion de la liberté... Au secours, mets-en!

Jackss a dit…

On a beaucoup vanté les mérites du Ici et maintenant . Il y a des jours où j'ai plus le goût de penser à hier et demain...

Jackss a dit…

Après avoir laissé mon dernier commentaire ici, je suis allé sur le blogue de Joseph Facal dont on trouve le lien sur le mien.

Comme par hasard, on aurait dit qu'il avait voulu me répondre. J'ai presque souri. Voici son dernier paragraphe:

Chacun d’entre nous donne à la mort le sens qu’il veut. Certains pensent que Jack Layton est attendu ailleurs. D’autres, dont je suis, pensent que la vie est si courte qu’il faut lui donner un sens ici et maintenant, et que les vies les plus méritoires sont celles qui se vouent à une cause, quelle qu’elle soit, plus grande que nos petites personnes.

Zoreilles a dit…

@ Zed : Encore une petite chose... à partager avec toi, puisque le sujet t'intéresse, comme moi.

Quand je te disais que je pouvais maintenant me permettre de rester tranquille parce que d'autres organismes parlaient en mon nom et au nom de tous ceux qui ne veulent plus que les minières soient au-dessus des lois, voici le lien qui mène à cette nouvelle qui m'a fait du bien à lire et qui me donne un petit espoir quant à la réforme de la Loi sur les mines qui se discute présentement en commission parlementaire :

http://www.radio-canada.ca/regions/abitibi/2011/08/24/003-memoires-abitibi-commission.shtml

Par contre, hier soir, au Téléjournal, j'ai vu Art-Peur au Nunavut, en train d'encenser des projets comme Meadow Bank, par Agnico Eagle, une minière très présente ici, dans notre région. D'ailleurs, beaucoup de travailleurs miniers d'ici sont là-bas à faire des affaires d'or. Il faudrait surveiller ça. C'est au Canada, c'est quand même proche de notre pays... Le Nord appartient aux minières multinationales...

Zoreilles a dit…

@ Jacks : Là, tu parles d'une philosophie de vie que j'ai bien de la difficulté à intégrer : Ici et maintenant! Je m'efforce, tu ne sais pas comment, de tendre vers ça... Mais j'ai de la misère! Tout tout tout nous ramène à hier ou à demain, si l'on ne fait pas attention...

Je suis presque d'accord avec Facal. J'ai bien dit presque. Évidemment, je trouve les gens intéressants dans la mesure où ils ont des convictions solides, quand ils défendent une cause dans laquelle ils croient, une cause plus grande que leur petite personne, ça va de soi.

Mais d'un autre côté, et ça n'a rien à voir avec Jack Layton, je connais des gens qui sont allés dans l'autre extrême, c'est-à-dire consacrer leur vie à sauver le monde et ne jamais s'apercevoir qu'il se passait des drames humains dans leur propre maison.

Je crois que Jack Layton a réussi sa vie. Il a fait beaucoup pour promouvoir et faire avancer les idées dans lesquelles il croyait de tout son coeur. Le Canada aurait eu encore tellement besoin de lui... Surtout en ce moment... Il semble avoir réussi sa vie personnelle aussi, conjointe, belle-mère très présente, enfants, petite-enfant, etc. Le chagrin que cause son décès chez ses proches et même ses adversaires politiques ne ment pas, cet homme avait semé du bon toute sa vie.

Jerry OX a dit…

Bonsoir Zoreilles ! Superbes photos de la route de Magami ! J'adore le fait que le ciel soit gris et orageux , c'est encore plus beau car celà accentue le mystère .

Une belle balade que l'on a envie de suivre . Merci pour cet instant et belle soirée à vous !

Zoreilles a dit…

@ Jerry Ox : C'est gentil de passer nous dire bonjour, même sous ce ciel gris qui accentue le mystère!

Ce matin, le soleil est flamboyant, c'est joliment lumineux et pas vilain non plus. Bonne et belle journée à vous.

Richard le Joutellois a dit…

Merci Zoreilles. Je revient a l'ouvrage d'une vacance d'une semaine et je n'ai passé aucune secondes sur l'internet. C'étais plaisant. Ma curiosité m'a consumé et j'avais lu apres notre derniere 'conversation' a propos de la roche dans le fond du lac. Tu l'as confirmé.
C'est tres dommage de voir le restaurant tout perdu a cause du feu. Je n'espere que le feu a debute par la mere nature et non par l'homme comme il est arrivé a Joutel.
Par contre, c'est tres surprennant qu'elle a survie tout ce temps surtout n'etant plus occupé. Une autre memoire a mettre en banque. Je me souvient tres bien par contre de la couleur jade du lac... wow... c'est vrai que c'est plus beau a voir en personne.
Encore, merci pout ces nouvelles memoires :-)

Zoreilles a dit…

@ Richard le Joutellois : C'est vrai que ça doit faire du bien, une semaine sans ouvrir un ordinateur... ;o)

Donc, tu l'avais su? On n'aurait pas cru ça, hein? Je pensais aussi que c'était l'oxydation du cuivre mais non, c'était une roche rare, la serpentinite, qui donne cette couleur si particulière, émeraude, au lac du 57. Un autre mystère élucidé!

C'est désolant de voir « le 57 » de même, j'aimerais tellement qu'une autorité compétente puisse y voir, exiger qu'on remette les lieux en état, et qu'on retrouve la beauté de ce lac, comme on l'a connu.

Lise a dit…

Zoreilles,

sachant que tu reviens en arrière pour lire les commentaires, je t'écrirai un petit mot privé en fin de semaine. Si tu te sauve au campe tu le trouveras à ton retour.

:-)

Zoreilles a dit…

@ Lise : Bonjour, tu as dû te rendre compte que j'étais absente? Je ne reviens pas en arrière pour lire (je n'aurais pas le temps) mais les commentaires m'arrivent dans ma boîte de réception de courriels automatiquement, c'est comme ça qu'ils parviennent jusqu'à mes zoreilles!

Je n'étais pas au campe, je n'étais pas débordée de travail, parce qu'il m'aurait resté toujours mes petites heures à moi, très tôt le matin... Ce qui m'a pris tout mon temps depuis 10 jours, c'est mon rôle de proche aidante... On n'a pas idée de ce que ça demande d'implication, de temps, d'énergie... Je retrouve ce matin ma propre vie... et mes deux mères sont correctes...

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Eh ben! Je ne savais même pas que le 57 avait brûlé... J'ai déjà bouffé là moi!...

voyageuse du monde a dit…

Moi je me souviens très bien de la couleur du lac, on s'y arrêtait toujours histoire de couper un peu la route en deux et aller aux toilettes.
Mais il n'y a plus rien, vraiment dommage.

Zoreilles a dit…

@ Voyageuse : C'était la pause pipi pour tout le monde, le 57!

Si au moins il ne restait plus rien, ce serait moins pire. Là, il reste des vieux vestiges abandonnés qui polluent le paysage, c'est désolant.

Heather a dit…

crocomickey .. oui, tu peux te beigner dans l'eau .. ont la fait tellement grandir a Matagami.

Heather a dit…

crocomickey
Oui, le monde se beigne dans cette eau. Je l'ais fais plusieur fois durant ma jeunesse a Matagami.