mercredi 17 mars 2010

Quand le soleil se lève au nord



Photo 1 : Samedi dernier, 13 mars 2010, sur un lac que je ne nommerai pas pour préserver l'intimité de ceux et celles qui y ont établi leur petit hâvre de paix!

Photo 2 : Hier à l'heure du souper, devant chez moi, une cabane de pêche brillait au soleil couchant, comme un diamant. Peut-être pourrez-vous la voir aussi, à droite du gros bouleau, en cliquant sur la photo pour la voir plein écran?

Quand le soleil se lève au nord

De mon vivant, c'est la première année que je vois ça (bon, ça y est, je commence à parler comme les vieux!...) mais il fait soleil sans arrêt depuis que nous sommes revenus de voyage, le 4 mars dernier. À tel point qu'on ne reste même plus surpris de se réveiller le matin avec Galarneau dans la face, comme si on avait signé un contrat avec les jours de grisaille pour qu'ils ne reviennent plus jamais!

On ne se plaint pas de ça, bien au contraire, au moins, on a eu un hiver. Plus doux que d'habitude, avec moins que neige aussi, mais nous avons pu faire toutes nos activités de plein air habituelles dans des conditions idéales, ce qui rend tout le monde d'excellente humeur.

Pendant que sur la Côte-Nord, on se désole de n'avoir pas eu d'hiver, que les glaces et banquises sont absentes des côtes des Iles de la Madeleine au point où la chasse aux phoques n'aura pas lieu cette année (voir à ce sujet deux excellents billets de Crocomickey sur son blogue) et que la nature ne réagit plus comme nous pensions, je devrais me réjouir de la douceur du temps mais je ne sais pas, ça me laisse perplexe... Il me semble que le réchauffement climatique n'est déjà plus un phénomène abstrait, à moyen terme, mais que le processus est enclenché de manière irréversible...

Pendant ce temps, au Québec, on s'énerve avec ce qui prend toute la place dans l'actualité sociale, syndicale et politique. En haut lieu, dans toutes nos institutions, on n'a même plus le souci de présenter au public une image de crédibilité, de justice et d'équité. Ça donne le goût de baisser les bras.

C'est ce que nous avons fait en fin de semaine dernière : baisser les bras, ne plus se soucier de rien pendant trois jours, se pousser à la pêche pendant que le lac était encore assez gelé pour y passer tout l'après-midi au soleil et vivre des moments de retrouvailles délicieux, improvisés, avec nos amis d'ici, de Mirabel, de Tremblant, en un cercle d'amitié aussi chaud et bienfaisant que ce soleil qui se lève au nord tous les matins depuis... des lunes!

Ah c'est vrai, j'ai oublié de vous dire... On n'a rien pris du tout, aucune brimballe n'a bougé d'un iota, pas un seul petit brochet ou doré frétillant à remettre à l'eau. La paix. La sainte paix!

21 commentaires:

Barbe blanche a dit…

Pour ben dire, tout un après midi de bonheur, avec seulement du ben bon monde, à placoter de tout et de rien, à refaire le plein d'énergie pour que revenuent à la réalité, il soit possible de reprendre contact avec le quotidient en presque toute sérénité.

Claire a dit…

Bonjour ma belle!
Contente que tu sois heureuse de tout, le voyage, le soleil, tes amours, et les journées comme ça, entourés d'amis...
Bisous

Claire

Pierre F. a dit…

Quand j'étais enfant, nous allions souvent à la pêche sur la glace. Mon père avait acheté une cabane à pêche sur le lac Champlain et on y allait presqu'à tous les weekends. Je me souviens de ces superbes journées, assis dans une chaise de camping inclinée sur 2 pattes, bien accotée sur la cabane et profiter du soleil, avec le silence d'hiver et les bruits lointains, assourdi. Que ça morde ou pas, c'était toujours de belles journées.

crocomickey a dit…

Excellents souvenirs de ces après-midi de pêche sur la glace dans le bout de Vaudreuil. Beaucoup de boisson et peu de poisson ...

:-)

Solange a dit…

Je n'ai jamais été à la pêche, mais les belles journées ensoleillées, ça j'en ai profité. Le réchauffement de la planète, je ne sais pas, je crois plutôt que le métérologue d'en haut s'est trompé cet hiver, en Europe ils ont eu pas mal de neige et de froid. Continuons d'en profiter puisque c'est rare.

Zoreilles a dit…

@ Barbe blanche : On dirait bien que t'étais avec nous autres!

@ Claire : Ah oui, ça fait un bien fou. Des fois, j'aimerais ça être innocente de même tout le temps, ça serait reposant!!!

@ Pierre : Les chaises de camping inclinées calées dans la slush ou sur deux pattes... ou bien les sièges de ski-doo, c'est selon. Mais pour le silence d'hiver, on repassera parce que nous, on avait pas mal de mise à jour à faire dans nos placottages! Mais les seuls bruits qu'on entendait, c'était nos voix et nos rires. Que de souvenirs pour toi aussi, hein?

@ Crocomickey : À Vaudreuil, au lac Champlain ou en Abitibi, on parle de la même affaire exactement. ;o)

@ Solange : Si c'est plus doux ici, t'as raison, c'est plus froid ailleurs et ceux qui n'avaient pas de neige avant en ont parfois maintenant. J'aurais dû dire plutôt comme Jean-Pierre Ferland : « Ma mie, l'hiver est à l'envers/Ne t'en retourne pas dehors/Le monde est en chamaille/On gèle au sud on sue au nord ».

Guy Vandal a dit…

À Radisson aussi nous ne nous plaignons pas de l'hiver. Il fait super beau, pas trop froid... un peu le paradis finalement. ;o)

Bonne journée belle Zoreilles.

Jackss a dit…

Dommage, j'aime bien l'hiver...

Je n'ai pas vu de neige en 2010 dans ma cours, sur la Côte Nord. Ça me manque.

L'année dernière, à pareille date, j'avais pris des photos. De la rue, à plusieurs endroits, on ne voyait plus les maisons.

Sur l'avenue des Acadiens où j'étais, je ne voyais plus le voisin de l'autre côté de la rue.

Des voisins sont allés à la pêche hier et sont revenus bredouilles. Peut-être que ce sont les phoques qui ramassent tout! :-)

Zoreilles a dit…

@ Guy : Vous autres, à Radisson, pouvez-vous encore aller en motoneige sur les cours d'eau? Nous autres, on est bien avertis de ne plus y aller depuis cette semaine, ce n'est pas prudent. Une chance qu'on en a profité la fin de semaine dernière! Demain, on va quand même aller à notre camp pour la fin de semaine, on ne passe sur aucun cours d'eau durant l'hiver. L'été, c'est 6 minutes du barrage, l'hiver, on fait le tour, c'est 20 à 30 minutes... Merci de quitter ton paradis pour me rendre visite jusqu'ici!

@ Jacks : Oui, ça doit tellement te manquer. Je me souviens de tes belles photos de l'hiver dernier. Vous êtes revenus bredouille de la pêche? Bah, c'est pas grave, pourvu que vous étiez heureux! Ça se peut que les phoques mangent tout votre poisson, chacun d'eux ingurgite de 1 à 1.6 tonne de poisson annuellement et comme ils sont estimés à 7 ou 8 millions dans le Golfe... Les banquises et les glaces sont absentes des côtes, la chasse au loup-marin n'aura pas lieu cette année... C'est Brigitte Bardot qui doit jubiler!

Guy Vandal a dit…

Je ne sais pas si on peut encore circuler sur les cours d'eaux en motoneige, à Radisson, mais je pense que oui.

C'est toujours un plaisir de quitter mon paradis pour rendre visite à la reine des raconteuses. ;o)

Mijo a dit…

On a pris toute la neige et le froid de la Côte Nord, l'hiver a été rude, long et neigeux dans une grande partie de l'Europe.

Zoreilles a dit…

@ Guy : Ah t'es trop fin. Et puis, la pêche blanche, cabane ou pas cabane à pêche, ça doit te rappeler des souvenirs d'anniversaire, non? ;o)

@ Mijo : C'est vrai, comme le dit une chanson bien connue ici de Jean-Pierre Ferland, « ma mie, l'hiver est à l'envers »... Bises.

Guy Vandal a dit…

En effet, de très beaux souvenirs. C'était super le fun!

canneberge14 a dit…

Bonsoir Zoreilles!

Quel magnifique salon tu as pour te réunir avec tes amis!!
Par chez nous, les pieds de jonquilles et de tulipes ont déjà 10 cm...je ne me souviens pas d'avoir vu ça si tôt.
À savoir si c'est bon signe, c'est une autre affaire...

À la prochaine!

Contes de Fée a dit…

Mon Frérot a été moins chanceux lorsqu'il est allé pêcher, il y a 2 semaines, sur un lac pas trop loin d'Amos dont je ne saurais orthographier le nom sans faute.

Le pôvre a attrapé tout plein de poissons. La sainte paix, elle avait pas été invitée...

:O)

Anonyme a dit…

Bonjour Zoreilles,

tu es peut-être partie te réfugier au camp ou sur ton île imaginaire. Tu fais bien!

Les brimballes sont restées silencieuses ? Normal, les poissons ont tous été mangés lors de l'anniversaire de Guy...

:-D

Lise

Jackss a dit…

Il y a eu tout un événement ce matin, Zoreilles

Nous nous sommes réveillés avec un millimètre de neige au sol. Quelle aventure!

Je n'ai pas encore été à la pêche moi-même. Je n'ai qu'une corde que je peux mettre au bout d'un bâton. Je sais que ça prend un hameçon, mais je ne sais pas ce qu'il faut mettre au bout de l'hameçon. Je dervrai me renseigner.

Soisig a dit…

Par ici, on va plus à la pêche aux motoneiges et aux cabanes qui ont coulé à pic!!!
Pour ma part , la pêche à la ligne est encore plus zen que la pêche blanche: celle-ci est plus conviviale et familiale! Une réunion en plein air, on ne peut demander mieux. Et avec le beau mois de mars qu'on a, c'est le paradis, hihihi!

Zoreilles a dit…

@ Guy : C'est drôle, c'est comme si on l'avait vécu pour vrai, ton party de fête virtuel, je me souviens de certains moments, j'ai dû les imaginer trop intensément!!!.. J'en reviens pas des phénomènes qui se vivent dans le monde virtuel...

@ Canneberge : Pas tellement « mon » salon mais « le » salon en plein air de toute la gang! On aurait pu l'appeler le salon de la dernière chance parce qu'en fin de semaine dernière, les cours d'eau n'étaient déjà plus fiables, on n'aurait pas pris de chance de veiller au salon! Tes jonquilles et tes tulipes doivent être sur le point de fleurir...

@ Contes de Fée : PÔÔÔvre de petit frère. Il a bien fait d'en profiter parce que la pêche blanche est bel et bien terminée maintenant...

@ Lise : Quelle intuition tu as, j'étais effectivement à notre camp toute la belle grande fin de semaine. Un peu de travail dans mon baluchon (beurk) mais surtout des moments tranquilles de repos et de paix.

@ Jacks : J'espère que ton petit milimètre de neige a duré une partie de la journée? En as-tu conservé un échantillon dans ton congélateur? Ça doit valoir cher la livre à cause de la rareté! Vaut mieux en rire... ;o)

@ Soisig : Au rythme où la nature s'est précipitée dans notre printemps hâtif et ensoleillé, tu dois être à la veille de mettre ta ligne à l'eau et taquiner la truite. As-tu l'impression qu'on va devoir devancer l'ouverture de la saison de pêche? En tout cas, la saison des amours de pas mal d'espèces bat son plein, je l'ai vu chez les pies, les écureuils et les perdrix en fin de semaine. Les lièvres ont déjà les pattes grises, c'est signe que la neige s'en va pour ne plus revenir... Ta mère a-t-elle déjà vu ça?

Djemaa a dit…

Je te souhaite de bien commencer cette semaine avec de joyeuses Pâques ! Pascal.

Anne-Marie a dit…

Y me semble que je reconnais quelqu'un sur la motoneige...!
:)