mardi 23 mars 2010

Plaisir égoïste




Photos 1, 2 et 3 : Ai-je besoin de les décrire? Non! Mais au moins, je dois en attribuer le crédit au photographe, lui qui n'oserait jamais s'identifier comme tel mais que je qualifie d'artiste de l'image, avec un talent immense qu'on n'a pas encore pu mesurer pleinement à cause de son jeune âge. Quelqu'un que j'aime infiniment, à tel point que le mot « gendre » n'est pas assez beau à mon goût pour définir ce lien qui m'attache à lui, le mari de notre fille, le papa de Félixe, le presque fils de Crocodile Dundee et le mien, si tant tellement beaucoup. Par choix, par amour, par attachement et par affection inconditionnelle. Puisqu'il fait un métier artistique et que son nom est déjà une signature à nulle autre pareille dans tout ce qu'il touche comme cinéaste, vidéaste, monteur et réalisateur, je ferai abstraction de l'anonymat habituel qui a cours sur les blogues : il s'appelle Dominic Leclerc.

Plaisir égoïste

Ces photos ont été prises à Varadero à la fin du mois de février. Dominic m'a fait un gros cadeau en me les transférant toutes sur une clé USB. Mais je n'étais pas au bout de ma surprise... Il a choisi ses meilleures, les plus significatives et représentatives pour Crocodile Dundee et moi, et nous en a fait un montage des plus créatifs et savoureux pour nous en éditer un livre si beau, un vrai trésor, qu'il nous a offert la semaine dernière. En le parcourant des yeux et de la mémoire affective qui s'en dégage, ce que j'ai fait 100 fois au moins avec toujours le même bonheur, on peut revivre des moments de ce voyage qui nous a rassemblés, tous les cinq, dans ce lieu tant aimé où nous avons été heureux ensemble.

Comment voulez-vous que je garde ça pour moi toute seule? Je n'aurais pas voulu faire de mon blogue un journal personnel mais ces temps-ci, je n'ai pas le goût d'aborder des sujets d'ordre politique, social ou environnemental, et je prends la liberté, après trois ans à écrire ici, de me faire plaisir en ne pensant à rien d'autre. Pas le goût de refaire le monde, de dénoncer, de sensibiliser, de parler des contraintes, des obligations, pas de réflexions à ébaucher ni de questionnements sur le sort de l'humanité. Juste du bonheur. À partager si possible. Sinon, c'est pas grave. C'est ce que je vois, à l'état pur, dans ces photos.

J'aurais aimé vous parler du projet de film sur lequel Dominic travaille depuis un bon moment. C'est très long, les préparatifs d'un film, avant les premiers coups de manivelle, la logistique derrière tout ça pourrait en décourager plusieurs. Mais pas Dominic. Pour l'instant, les ficelles ne sont pas encore toutes attachées mais ce film révèlera son talent et sa passion pour le cinéma, le 7e art qui incarne plutôt pour lui le premier entre tous. Ce film racontera une histoire.... qui parlera du rapport de l'homme avec la nature, l'environnement, la Vie et tout ce qui est vrai, profond, enraciné, simple et merveilleux. Le sujet me passionne, vous le devinez déjà!

En passant, si vous avez des idées, je cherche comment appeler Dominic quand je parle de lui. Ma belle-maman, que j'ai aimée depuis le premier jour où elle m'a accueillie dans sa famille, disait toujours que le mot bru, ça n'était pas assez beau pour moi, alors elle m'appelle toujours sa belle-fille ou sa 5e fille! Je ressens la même chose pour Dominic, et le mot beau-fils, c'est pas encore assez, je trouve!

39 commentaires:

Barbe blanche a dit…

À ta place, je l'appellerais Dominic ou beau garçon,
cela lui va bien,
ne trouves tu pas???
Pis avec un talent pareil, Il va bientôt... Leclerc.

Barbe blanche a dit…

Il va bientôt s'appeler ... Leclerc.

Guy Vandal a dit…

Pourquoi pas ton fils?

Ou bien ton ami?

Je trouve ça super cette relation. C'est sûr, il y a de grande personnes dans la "salle", et ça ne peut pas être autrement!!!

Zoreilles a dit…

@ Barbe blanche : Ah c'est sûr, si je l'appelais beau garçon, ça lui conviendrait tout à fait. Parce qu'il est vraiment un beau garçon! Dans tous les sens du mot. Je retiens ta suggestion...

@ Guy : Pourquoi pas mon fils? Je voudrais bien mais il a déjà une mère, une femme de grande valeur, d'ailleurs. Et son père, c'est pareil. Du vrai bon monde. La pomme ne tombe jamais très loin du pommier... Ses parents sont devenus des amis très proches de nous maintenant. Je voudrais pas m'approprier leur fils, tu comprends? Dominic, mon ami? Je veux rien enlever à la beauté et la force de l'amitié mais c'est plus que ça. C'est de la famille. Cette relation entre lui et nous, je la considère comme une chance inouie, parce que dans le fond, quand on y pense, c'est pas nous qui l'avons choisi, Dominic, c'est notre fille!!!

Jackss a dit…

Bonjour Zoreilles,

Dominic étudie en cinéma? C'est peut-être un détail qui m'a échappé. Je connais deux personnes qui sont dans le métier dont celui qui réalise les vidéo pour Jipé (Jean-Philippe). Il faisait parti de son groupe de musiciens au tout début.

Dominic, c'est un bien beau prénom. Je crois que tu peux l'utiliser. Tout ce que tu en dis le colore déjà assez bien.

Je te comprends d'être heureuse Zoreilles. Ces émotions, tu les décris tellement bien que nous avons l'impression qu'elles sont nôtres. Et moi, ça me rend de bonne humeur.

Zoreilles a dit…

@ Jacks : Mais non, il n'étudie pas en cinéma, il travaille en cinéma! Il a étudié plein d'affaires avant, 4 ans à Concordia et des sessions en Allemagne et à d'autres endroits, en Scandinavie, je crois, il a beaucoup voyagé pour son âge... bientôt 28 ans. Il a gagné le Prix du public à Muvmédia en début de carrière, un genre de Course destination monde mais au Québec. Il a signé plein de documentaires et de reportages à Télé-Québec, au Canal Savoir, des bandes-annonces d'événements culturels, des directions photos, de la caméra ou du montage sur des films de d'autres réalisateurs, des corpos d'affaires à l'internationale, des publicités non commerciales, des vidéos, je ne sais plus, il travaille beaucoup. Dans ses loisirs, il voit des films, il lit des bouquins sur le cinéma et les réalisateurs du monde entier. Un vrai, un passionné. Mais SON film, à lui, ce sera autre chose et ça lui tient beaucoup à coeur. D'ici là, il gagne sa vie en faisant ce qu'il aime. Je sais ce que ça veut dire, tourner pour soi ou tourner pour gagner sa vie. C'est comme écrire pour soi ou écrire pour gagner sa vie. Ça ne touche pas les mêmes motivations profondes!!! On s'en parle souvent en rigolant. Il transpose tout en cinéma, il regarde les situations de la vie avec son oeil de cinéaste... La petite Félixe lui ressemble beaucoup d'ailleurs.

Lise a dit…

Chère Zoreilles,

puisque tu considères Dominic comme un fils, je ne crois pas que ses parents seraient offusqués que tu l'appelle "ton fils cadeau", et impossible de nier qu'il en est un puisqu'il est tellement aimé dans ta famille.

Et c'est vrai que Félixe lui ressemble beaucoup, aucun doute possible. J'ai souvenir d'une photo dans tes archives (il faudrait que j'y retourne), mais elle a aussi les gènes de maman Isabelle. Comme tu as déjà dit, Félixou c'est un fichu de beau mélange des deux!

Et il n'y a rien d'égoĩste à montrer des photos de bonheur, au contraire. Il y a des moments où il faut s'éloigner de l'actualité glauque qui n'apporte d'espérance à personne.

Ceci dit, puis-je m'inviter pour une tisane pommes/cannelle? Au moment qui te conviendra...

Lise xx

Zoreilles a dit…

@ Lise : Oh oui... Mon fils cadeau... C'est tellement ça, bien sûr, tu l'as trouvé. Je retiens ta suggestion charmante, elle me plaît beaucoup, ça va être dur à battre. « Mon fils cadeau », ouais, ça lui va à merveille. Une tisane pomme/cannelle? Quand tu voudras, y a tout le temps de l'eau bouillante dans ma théière! Non mais t'as vu le sourire de la Félixou? Moi, je fonds comme de la guimauve sur le poêle à bois...

gaétan a dit…

Pour commenter à savoir comment appeler Dominic je sais pas mais pour les photos de petits-enfants j'en fais sans presque qu'autant de fois et je n'en reviens pas comment même si jeunes ils sont si expressifs.
Je devrais en sortir quelques-unes sur mon blog bientôt à son premier anniversaire. Pis je te laisse deviner ce que je lui ai acheté....

Lise a dit…

Zoreilles,

soit dit en passant, bru (rimant avec grue) est vraiment un mot affreux, le plus laid de la langue française, bien pire encore que gendre.

En tout cas c'est mon opinion...

:-)

Lise a dit…

@Gaétan

Il est vraiment adorable votre petit-fils, j'ai vu les photos chez-toi, et je profite de ton commentaire pour le dire ici. Il ne faut pas être gêné de mettre ses photos sur ton blogue. Les touts-petits touchent même les coeur de pierre, alors...

Jackss a dit…

@Lise

Bien oui, c'est une bien bonne idée les photos.

J'ai hâte de voir la tienne sur ton blogue!

@Gaétan
Je gage que tu vas acheté une caméra. Moi, je suis un peu triste: J'ai échappé la mienne et elle ne fonctionne plus. La vie est parfois bien triste et cruelle!

Lise encore.... a dit…

@Jacks,

si un jour j'ai un blogue, c'est certain que tu en seras informé, ainsi que tous ceux que j'aime lire. D'ici là je resterai discrète, mais je lis toujours tes billets, ainsi que bien d'autres.

Zoreilles est l'une des premières à m'avoir reçue chez-elle, c'est pourquoi je laisse parfois un/des mot/s de trop ici...

:)

Solange a dit…

On t'a donné pas mal de suggestions, je ne saurais en rajouter. C'est rassurant de savoir que sa fille a une perle rare entre les mains. Tes photos sont bien belles, la petite est tellement naturelle. Tu peux en mettre des photos, moi j'aime ça.

Caboche a dit…

Comment ne pas sourire à la vue de ces photos. Elles sont très belles sûrement parce que l'oeil derrière la caméra appartient à un beau garçon qui a du talent mais aussi beaucoup d'amour et de tendresse.

Pourquoi cette crainte de tomber dans le journal personnel.
Tes billets sont bien plus que cela. Pour moi, c'est une réflexion sur la vie.

Ils nous parlent des liens familiaux, des beaux moments de la vie et du bonheur qu'on trouve dans les petites choses, dans le plaisir d'être avec ceux qu'on aime.

Il n'est pas toujours nécessaire de "grimper dans les rideaux" pour réfléchir.
Les dépoussiérer, ça fait du bien.

Joce a dit…

Fils-cadeau c'est beau....Dominic c'est bien aussi....."l'un des plus beaux cadeaux que nous est fait la vie c'est quand votre prénom a l'air d'un mot gentil" (L'ESSENTIEL)

Dans le rayon des niaiseries, .....tu pourrais l'appeler TRINITUM DOMINICUM ou DIEU
n'est-il pas le PÈRE de Félixe, LE FILS que tu aimerais, il est en plus très SAIN D'ESPRIT.
ou encore

GUERT.....demande-lui pourquoi ces pots le surnomme ainsi!

Une chose est sur c'est une très belle personne!

Zoreilles a dit…

@ Gaétan : Non... Pas vrai? Tu lui as acheté un bécyk??? Faut voir ça en photos! Oui, ils sont très expressifs, les p'tits mais surtout, dans une mimique, cinquante fois par heure, ils savent exprimer le bonheur, la joie, l'étonnement, l'enthousiasme, etc. Il me semble que nous, on a une palette d'émotions plus restreinte qu'eux!

@ Lise : Continue de l'encourager, notre papi Gaétan, il va nous faire une surprise un de ces quatre et nous présenter son petit-fils, ça fait longtemps qu'on l'a pas vu...

@ Jacks : Tu devrais investir dans une nouvelle caméra, c'est urgent, avec tous les beaux paysages qu'il y a chez toi... Moi, mon cossin est vieux de plus de 5 ans, une petite patente pas chère, complètement dépassée mais je m'en passerais pas. Tu me donnes une idée, il faudrait que je l'échappe pour pouvoir m'en acheter un nouveau!

@ Lise : Si on te parle de débuter ton blogue, ce n'est pas pour te harceler, j'espère que tu le comprends bien, c'est parce qu'on s'attache à toi et qu'on aime te lire. Tes rares commentaires n'auront jamais moins de valeur parce que t'as pas de blogue, au contraire, ils sont doublement précieux parce qu'on n'a pas la chance de te rendre la pareille chez toi.

@ Solange : C'est ton coeur de maman et de mamie qui parle... Oui, peut-être que j'aime tellement Dominic parce que notre fille est heureuse avec lui, c'est rassurant pour des parents... et pour des grands-parents!

@ Caboche : Ouais, c'est sûr, Dominic est amoureux de ses sujets, ça aide infiniment, mais il faut savoir passer ses émotions dans des images tout de même, un talent que je n'ai pas mais que j'admire chez les autres. Pourquoi pas un journal personnel? Je n'aurais pas voulu, j'ai toujours eu peur de ça. C'est facile de tomber dans le trop intime, ce qui n'intéresse personne d'abord, et qui n'appartient pas qu'à moi, ensuite. Ça pourrait peut-être offusquer mes proches? C'est la dernière chose que je voudrais, je les aime trop. Mais cette fois-ci, je me le suis permis.

@ Joce : Ta présence, ici ce matin, me rassure. Ton propos également. C'est drôle, Crocodile Dundee a toujours été touché par ce bout-là de la chanson de Ginette Reno lui aussi. Tu as pas mal d'affinités avec ton beauf! Tu parles latin maintenant? Je croyais plutôt que tu pratiquais ton espagnol... Pourquoi ses potes l'appellent Gert? Il me l'a déjà dit, c'est relié à une affiche de film qu'il a toujours en sa possession ou quelque chose du genre, en rapport avec le cinéma en tout cas... Oui, c'est une belle personne, il pense la même chose de toi d'ailleurs et il ajoute toujours le mot drôle après et il rit. Je crois que des images lui viennent en tête avec Val-d'Or pour décor!!!

crocomickey a dit…

Moi je l'appellerais ... Do.

Ça fait intime et ça fait perso ...

canneberge14 a dit…

Bonjour Zoreilles!

Impossible de résister aux "expressions" de ta petite-fille...elle respire le bonheur. Sur la grande chaise de plage, tout à son aise, moment savoureux...

J'entérine entièrement le commentaire de Caboche.

"Tes billets sont bien plus que cela. Pour moi, c'est une réflexion sur la vie".

Dans le tourbillon de cette vie, parfois pas toujours facile, tes réflexions sont énergisantes...elles me font du bien.

Chez nous, on a notre Doum...un grand musicien.

Jackss a dit…

Bonjour Zoreilles,

Merci de me supporter dans mes tentations. Je ne saurais résister longtemps à l'envie de m'acheter une nouvelle caméra.

En lien avec ton billet précédent, Joseph Facal vient tout juste d'en produire un sur Cuba qui porte à réfléchir. Il vit actuellement en Espagne et maîtrise donc très bien la langue de ses ancêtres.

santé de la démocratie à Cuba

Zoreilles a dit…

@ Crocomickey : Son prénom, j'ai pas de misère à le tronquer, c'est le titre de son poste que je cherche!!! ;o) Et toi, je pourrais t'appeler Cro? ;o)

@ Canneberge : Merci beaucoup, ces commentaires-là de votre part (Caboche et toi) me rassurent : les moments volés à mon « journal personnel » apportent parfois quelque chose à quelqu'un. Sais-tu, mon petit fruit préféré, quelle est l'image qui me hante et que j'ai la frousse de reproduire? Tu sais, à une certaine époque, un couple d'amis t'invitait chez eux et pendant toute la soirée, ils te présentaient les diapos de « leur » voyage. Eux, ils le revivaient, ils étaient enjoués et enthousiastes, mais pour nous qui avions à se taper tous leurs souvenirs, images et sons, c'était pénible!!!

@ Jacks : Ouf, c'est quelque chose, hein? Depuis mon retour de vacances à Varadero, c'est fou tout ce que j'ai appris sur Cuba, ici et dans l'actualité, grâce notamment à vous tous qui participez à mon « éducation ». Le billet de Facal, c'est une réalité que je soupçonnais mais de le voir écrit de même, noir sur blanc, ça frappe. J'étais si curieuse de tout connaître de ce pays et de ses habitants... Vous m'avez apporté des points de vue riches et différents. Je n'ai été qu'une touriste de passage, comme tant d'autres, mais qui s'est interrogée sur ce qu'elle voyait, ressentait et entendait, qui remettait beaucoup de choses en question. À la différence de Joseph Facal, moi, je retournerai à Cuba, parce que je suis restée sur ma faim avec ce pays, malgré le régime politique en place qui est loin de la démocratie. Merci pour tout, Jacks.

crocomickey a dit…

Alors surnommes-le Truffaut. Tu vas voir, il va rougir !

Zoreilles a dit…

@ Croco : En supposant qu'il admire l'oeuvre de Truffaut...

Jackss a dit…

Zoreilles,

Laure et le reste de la famille sont talentueux pour rebaptisé tous ceux qu'ils rencontrent.

La première fois que Gaële est venue à la maison, Jean-Philippe l'appelait déjà La Galette. Le nom s'est répandu comme une trainée de poudre.

On appelle Véro La Rata ou Guedouille. Laure m'appelait Salpoutte lorsque nous nous sommes connus. Sébastien appelait l'amie de Véro Caoutchouc.

Tu veux que je leur demande des suggestions?

Zoreilles a dit…

@ Jacks : Non, sais-tu, laisse faire, ne dérange personne de ta famille, ce sont tous des gens talentueux et très occupés, je voudrais pas abuser de leur créativité!

Salpoutte? Elle t'appelait Salpoutte? Et tu l'as épousée? T'as tout un sens de l'humour et de la tolérance!!!

Des fois, c'est plein d'affection quand même, ces surnoms-là, c'est juste qu'il faut avoir été élevés ensemble pour les comprendre! Et les assumer...

Dans ma belle-famille, à cause d'une histoire vraie à la base et qui remonte un peu dans le temps, les conjoints s'appellent « des rapportés ». Mon beauf Luc et moi, on tient beaucoup à notre statut de rapportés, on fait partie de la belle-famille, on est des « rapportés », on le porte fièrement, notre titre, on s'appelle de même entre nous, c'est devenu comme un privilège, notre marque de commerce!

Y avait mon p'tit frère Joce aussi. Le bébé de la famille. On l'appelait « l'gros », ça, c'est pas fin. Quand il était p'tit, il était gros. On l'aimait, l'gros. Y était drôle, c'était notre clown, notre chouchou, notre gros à nuzôte. Mais la vie est juste quand même des fois... Maintenant, il est très grand et pas gros du tout. C'est notre drôle, notre clown, notre chouchou, notre pas gros à nuzôte. Il nous en veut pas, je pense...

lady a dit…

Gros coup de coeur pour le petit ange au chapeau rouge....quel joli minoi....!!!

un voyage de rêve à ce temps-ci de l'année...!!!

ly xxxx

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Bien que je n'aie pas encore lu tes quatre magnifiques billets portant sur ton récent voyage à Cuba par manque de temps, j'ai avalé celui-ci dès que j'ai vu la petite frimousse de Félixe! Je n'ai pas pu résister ; elle est absolument adorable, Zoreilles, et Dominic, eh bien, c'est un ange sur terre qui a épousé ton Isa, une sacrée belle déesse!

Par ailleurs, tu sais que je suis une fan inconditionnelle de toi, de tes billets et de tes photos, Zoreilles. Le bonheur? Mais, on le retrouve partout chez toi, ma belle, dans les yeux de ta Félixe, dans ceux de ta famille, dans les paysages abitibiens que tu saisis si merveilleusement bien en photo, dans les histoires que tu racontes au moyen de ta plume si bien trempée dans l'encre de ton coeur, dans l'accueil que tu nous réserves dans ta maison si chaleureuse...

Ton blogue, c'est mon soleil, et si j'ai vraiment froid à l'âme, je n'ai qu'à venir me blottir dans tes mots que tu fais si bien galoper sur ton papier.

Et quant aux photos que tu as publiées, il n'est absolument pas égoïste d'afficher le bonheur sur notre blogue et de montrer les gens qui nous rendent si heureux! Crois-moi, j'en sais quelque chose, puisque j'accompagne presque toujours mes billets de photos de Geneviève, de Tom, d'ami(e)s et de nos bibittes à poil en espérant partager des éclats de bonheur avec ceux et celles qui me lisent...

Un nom pour Dominic? Hmmm... Âme-trésor, peut-être?

Je t'embrasse bien fort, ma tendre Zoreilles que j'aime!

Mijo a dit…

Les éclats de rire de Félixe traversent l'écran.

Chacun son drink, amusante cette photo.

Gendre et surtout bru, deux mots vraiment afrreux dans le sens que je trouve qu'ils sonnent mal à l'oreille.

J'ai déjà lu à plusieurs reprises dans des blogues québécois l'expression "Mon doux". J'aime bien. Tu peux peut-être dire, "Dominic, le doux de ma fille".
Mais une fois que son film sorti, ce ne sera plus la peine de préciser !!

Zoreilles a dit…

@ Lady : Moi aussi, gros gros coup de coeur pour elle!!!

@ Rosie : Il me semblait bien que tu ne me le reprocherais pas!!! Quand on est fatiguée du travail, des responsabilités, de l'actualité sous tous ses angles, des luttes et sensibilisations qui nous tiennent à coeur, etc. il ne reste plus que ce qui nous lie à la Vie, aux éclats de bonheur comme tu dis, à ceux qu'on aime, toutes les Âmes-trésors de notre entourage, alors on finit par parler de ça, parce que ça donne du sens à notre vie qui va trop vite... ;o)

@ Mijo : Tu l'entends toi aussi, son rire d'enfant? C'est la plus jolie musique qui soit, cette photo est assez sonore, je trouve! Chacun son drink... as-tu reconnu celui d'Isabelle? Un Mojito, avec beaucoup de menthe fraîche!!! Mon doux, c'est vrai que c'est joli. Dans le langage québécois, il y a un autre mot d'amour, au féminin celui-là, c'est « ma mie », joli aussi, non?

Mijo a dit…

Oui, j'ai bien reconnu la boisson d'Isabelle.
*soupir*
Vivement que ma menthe sorte pour m'en faire un.

Ma Mie, une vieille expression qui me plaît aussi.

Jackss a dit…

Zoreilles

peut-être es-tu une grande visonnaire. Ton billet sur Cuba a soulevé un débat fort passionnant et surtout brûlant d'actualité.

Comme par hasard, sur la page d'accueil de mon serveur, je voyais bien en évidence le titre suivant: Les Américains vont envahir Cuba?

Jackss a dit…

Zoreilles,

J'ai oublié: j'ai toujours un très grand plaisir à revenir sur ce billet. Chaque fois, je souris en voyant les charmantes photos.

Le vrai plaisir de la vie, c'est ça.

Air fou a dit…

Zoreilles, ce que j'ai surtout envie de te dire, c'est... Quel enfant ne rêverait pas d'avoir une vie remplie d'amour et de soins comme ta Félixe.

Quel adulte pour rêver au passé.

Toute cette petite communauté, joyeuse et allumée, autour d'elle...

Autrement, j'ai cette petite suggestion, variation de « fiston », car je suis d'accord avec ta pudeur, que je comprends bien : Filsdo! Mais je te fais confiance, tu trouveras bien!

Zed ¦)

lady a dit…

Merci pour avoir découvert la poésie du ballon...;)) tu as sûrement une âme de poëte...!!!

bon WE

ly xxxxx

Anonyme a dit…

Ta relation avec ton "fiston" me fait penser à celle que j'ai avec ma belle-fille que j'appelle "ma cocotte" puisque la nature ne m'a donné que 3 fistons que j'adore.

Zoreille,c'est moi Lyne, je n'arrive plus à retrouver mon compte google alors je dois signer anonyme. Je vais essayer de régler ce problème.

Grosses bises à vous deux.xoxo

Zoreilles a dit…

@ Mijo : Si ta menthe tarde à apparaître dans ton jardin, tu pourrais toujours t'en acheter au supermarché! Le citron-lime est assez facile à trouver aussi, il n'en tient qu'à toi... J'ai une idée, tu pourrais en préparer quatre, deux avec rhum, deux sans rhum pour tes petits mijoteurs... Un beau samedi en vue, hein? ;o)

@ Jacks : Pas sûre du tout d'être visionnaire mais on me dit souvent que j'ai de l'intuition! J'ai hâte d'aller lire ce qui se trouve sous ton lien. Ma curiosité pour tout ce qui concerne Cuba, c'est la suite de mon petit séjour là-bas. Bien vrai que les voyages forment la jeunesse!!! J'ai commandé un bouquin à ma librairie, La douleur du dollar, par Zoé Valdès, une Cubaine exilée à Paris. J'ai hâte qu'il arrive, pendant que ma curiosité est insatiable... Pour moi aussi, voir et presqu'entendre cet éclat de rire de Félixe en arrivant sur mon blogue, c'est un bonheur qui se répète souvent ces jours-ci. Je n'aurai pas envie d'écrire un nouveau billet!

@ Zed : Je sais aussi, t'en fais pas, que Félixe a de la chance d'être née là où elle est aimée. Ça me brise le coeur de penser que tous les enfants n'ont pas la même chance. Là-dessus, je rejoins ma mère qui fait toujours la même réflexion devant une pouponnière : « Maintenant, ils sont tous égaux, c'est à partir de tout de suite qu'ils n'auront pas tous la même chance... ». Filsdo, c'est joli, tu es toujours championne pour jouer avec les mots et les concepts!

@ Lady : Je n'ai aucun mérite, la poésie est toujours là dans tes photos, il suffit d'ouvrir les zoreilles!

@ Lyne : Quelle belle surprise! Je suis contente de ta visite sur ce billet particulièrement, t'as pu « rencontrer » notre fille et notre petite-fille, son éclat de rire et même son biberon d'après-midi! Pas grave si tu portes l'étiquette anonyme, pourvu que tu me fasses un clin d'oeil. Je t'embrasse. On s'oublie pas... mais on serait dues pour se revoir par exemple... Ça commence à être loin, notre adolescence! Penses-tu qu'on pourrait se reconnaître? Non, réponds pas à ça, je t'en supplie!!!

Éléonore a dit…

"Pas le goût de refaire le monde, de dénoncer, de sensibiliser, de parler des contraintes, des obligations, pas de réflexions à ébaucher ni de questionnements sur le sort de l'humanité. Juste du bonheur. À partager si possible. Sinon, c'est pas grave. C'est ce que je vois, à l'état pur, dans ces photos." Tiens j,en suis au même point ses jours si, pas nécessairement pas bonheur, mais disons par besoin de se grounder avec ma vie réelle et authentique. Il ya un temps pour les débat, un temps pour la confrontatiion, etc mais il ya aussi un temps pour la vie vrai et la vraie vie !

Ton Dominic semble bien intéressant, il a trouvé une bonne publiciste en toi :)
Est-ce qu'il demeure lui aussi en Abitibi ?

Éléonore a dit…

Une vraie collection de fautes que mon précédent message lolol
Je me relie pas trop, j'ai pas trop le temps, ni l'énergie, mes batteries sont trop à plat et puis je suis certaine que tu n'en sera pas offensée :)

Zoreilles a dit…

@ Éléonore : Ça t'arrive à toi aussi, hein? À nous tous probablement... Rien de tel que de revenir à nos p'tits bonheurs et au travail manuel pour se « grounder » à nouveau dans la vraie vie!

Non seulement Dominic, Isabelle et Félixe habitent notre région mais la même ville, Rouyn-Noranda. Nous sommes à quelques kilomètres de distance seulement, ce sont plutôt nos vies trépidantes qui font qu'on ne se voit pas aussi souvent qu'on le voudrait. Voilà pourquoi ces sept jours de vacances à Varadero ont été si extraordinaires pour nous tous.

Nos jeunes (Isa et Dom) ont étudié, travaillé et voyagé à plusieurs endroits dans le monde. Ils savent que la carrière serait plus facile dans la grande ville, ils y vont très souvent d'ailleurs, ma fille y est présentement, elle en revient ce soir. Mais ils ont fait le choix et le pari de vivre ici, ils sont profondément enracinés dans notre région.

J'ai beaucoup d'admiration pour eux.