mercredi 26 mai 2010

Zoom sur le gros nounours





Photos 1, 2 et 3 : C'était dimanche dernier, vers 14 heures, après dîner, on étirait la tasse de thé sur la galerie du camp, à Rapide Deux.

Zoom sur le gros nounours

Il s'en venait nonchalamment face à nous. Il avait le vent de son bord, comme toujours, il savait qu'on était là. Pas peur de rien ni de personne, lui... The King of the River. J'ai eu le temps d'aller à l'intérieur chercher mon appareil, remplacer les piles, marcher en direction de l'échelle de mon mirador pour mieux voir le fond du ruisseau, prendre quelques clichés avec mon vieil appareil mais les arbres m'empêchaient toujours de bien le voir pour le photographier. Mais pourtant en vrai, je le voyais très très bien. J'étais d'accord avec Crocodile Dundee quand il m'a dit : « C'est pas un enfant d'école, ça! »

Revenue à la maison, j'étais bien déçue de ne pas avoir capté ce moment comme je le voyais se dérouler sous mes yeux. Crocodile Dundee l'était encore plus que moi. Il a dit et je le cite : « C'est la dernière fois que t'as posé avec c'te cochonnerie-là, demande à Dominic de te conseiller pis on va t'acheter de quoi qui a de l'allure... »

La fin de l'histoire, on l'a sue parce que Crocodile Dundee est allé voir sur les lieux après, c'est que le gros nounours marche dans les traces des orignaux parce qu'à ce temps-ci de la saison, ces grands prédateurs ont faim, il n'y a pas encore de petits fruits, alors ils suivent les traces des mamans orignal qui mettent bas. Les petits veaux sont extrêmement vulnérables, des proies faciles pour les ours, les loups, les coyotes, etc.

Celui-là rôde toujours près de notre camp, on sait qu'il y a des orignaux chez nous, on en voit les traces toutes les fins de semaine.

------------------------------------------------------------------------------

Le voyez-vous un peu mieux là? J'ai rajouté une autre photo ratée du nounours de dimanche dernier, je l'ai rapproché au maximum en trichant à l'ordinateur mais c'est toujours pas clair, je le sais... Voilà pourquoi Crocodile Dundee me disait que ça me prenait un nouvel appareil photo, parce que voir un ours plus proche que ça, ce ne serait pas confortable du tout... Et j'ai déjà raté plusieurs photos de lynx, de castors, même une fois, une loutre avec un poisson dans sa gueule et je ne sais plus combien de pygargues à tête blanche, de hérons, etc. J'espère que vous pourrez le voir cette fois, sinon vous allez finir par penser que je pète de la broue!!!

40 commentaires:

Henri a dit…

Parler des ours, sur ton blogue, tu aimes le danger ! Ça risque de provoquer l'hystérie de certains lecteurs, comme l'an dernier... ou il y a deux ans... je ne me souviens plus trop... mais c'était comique :-)

Mijo a dit…

Le nounours, c'est la petite chose que l'on voit entre deux troncs d'arbre ?

Claire a dit…

Il était gros ton nounours?
Parce que j'ai bien cherché, longtemps, agrandi la photo, fouillé dans tous les recoins...je ne trouve pas Charlie!!!

Lise a dit…

Il est entre les arbres cet ours (pour Claire), et d'accord avec Henri, parler d'ours ici est risqué. Il faut aller dans les archives, le billet du 19 septembre 2007, ça vaut la peine. Et la suite dans celui du premier octobre.

Vraiment savoureux à lire (le billet ainsi que tous les commentaires, et je répète ce que j'avais dit alors: quelle conteuse tu es Zoreilles!

Lise a dit…

Et en allant relire l'histoire des trois oursons, j'ai aussi relu celle de "Tite-Caramelle", comme quoi les écrits ne sont pas si éphémères...

:-)

Solange a dit…

J'ai fini par le trouver, le bon dans tout ça, c'est que tu auras une caméra neuve.

Air fou a dit…

Il a peut-être eu peur ou il est allé faire dodo depuis que tu as publié les photos. À moins qu'il ait eu un p'tit creux? Charlie???????

C'est arrangé avec Lise, hein!!! ¦D ¦D ¦D Zed

Zoreilles a dit…

@ Henri : Tu l'as dit, je suis la reine des insouciantes, let's live dangerously! ;o)

@ Mijo : Oui, ma chère, ça prend de bons yeux pour le voir, même en rapprochant l'image au maximum.

@ Claire : Tu l'appelles Charlie? Tu le connais intimement? J'ignorais son nom, moi! Ah oui, il était très gros, mon nounours mais on dirait jamais ça sur ma photo. Bon, pour l'apercevoir, regarde la plateforme de mon mirador, ensuite regarde bien entre deux troncs d'arbres, tu vois une grosse tête noire? C'est lui, ton Charlie!

@ Lise : Vraiment? Tu connais mon blogue plus que moi-même, tu me donnes le goût d'aller relire tout ça pour me remettre dans l'émotion de l'époque. Je me souviens surtout qu'un monsieur avait vraiment « pogné les nerfs »!!! Tite-Caramelle... Ah, quel beau souvenir. Les billets sur les blogues sont très éphémères, c'est toi qui a une écoute exceptionnelle, une grande sensibilité et une mémoire hors du commun qui font chaud au coeur de la blogueuse que je suis...

@ Solange : Je pense que ça me prenait un incitatif majeur pour me décider, à chaque fois que je rate une photo, je bougonne après ma vieille patente alors j'ai été touchée qu'il prenne part à ma passion à ce point-là. Si je l'avais écouté, j'aurais déjà un appareil tout neuf et très cher, il a le coeur gros comme ça, Crocodile Dundee!

@ Zed : Quand nous sommes arrivés la veille au soir, nous avons vu les traces de ses grosses pattes dans toutes les fenêtres du camp. On sait qu'il est là. C'est clair qu'il est chez lui et pas nous. L'ours ne défoncera jamais une fenêtre, il sait d'instinct qu'il pourrait se blesser et la porte est en métal, à l'épreuve des ours justement. Après qu'on l'ait perdu de vue, il est entré en forêt pour se camoufler. Crocodile Dundee est allé pour le trouver (il était armé) mais le nounours, il est sur son territoire, il sait se faire discret et se protéger des humains. Un vrai champion. Tu pourrais passer à côté de lui sans le voir mais il te voit, lui, il t'entend et il te sent surtout. Ce qui m'achale, c'est qu'il s'attaque aux petits orignaux qui viennent de naître... Mais qui suis-je pour me mêler de ce que la nature met en place?...

Lise a dit…

Merci Zoreilles de ne pas m'en vouloir de réveiller l'ours qui dort, si j'ose dire.

Et ici j'ai une confession à faire; mes zoreilles ne sont pas aussi efficaces que les tiennes, mais oui je me souviens de ce que je lis et entends à un point qui me fait peur. Je me demande si c'est normal: il m'est arrivé je ne sais combien de fois de me faire dire "J'ai jamais dit ça!" d'un ton offusqué ou surpris "Tu te rappelles de ça?", un regard incrédule accompagnant la réplique.

Moi ce qui me semble anormal ce sont les gens qui vous disent "Bonjour, comment ça va ?", sans même attendre la réponse, une pure formalité automatique, l'indifférence généralisée.

Pour le visuel c'est pareil: la dernière fois que je suis allée au restaurant (ce qui est rare) avec ma cousine, nous avons atterri dans un petit restaurant où l'espace entre les tables nous permettait d'entendre les conversations alentours, sans discrétion. Et il y avait deux couples rigolards et avinés à la table voisine, qui se plaignaient de la lenteur du service, et ne se gênaient pas pour faire des commentaires à haute voix.

Je voyais les deux jeunes serveuses, leur air épuisé, et je ressentais leur fatique comme si j'étais à leur place. Si un jour je me décide à ouvrir de nouveau mon espace virtuel, peut-être que je parlerai de cette femme invisible (moi), assise sagement dans son coin et ignorée de tous, mais qui observe les gens comme si elle les radiographait...

Bon, mon commentaire est long, et je m'en excuse, mais ça m'a fait du bien de le dire.

Zoreilles a dit…

@ Lise : T'es drôle... Réveiller l'ours qui dort! Je suis retournée aujourd'hui lire ce billet de septembre 2007 et les commentaires qui suivaient, puisque tu m'avais mise si gentiment sur la piste. J'en reviens toujours pas de Gaston, je pense encore que c'était un rôle, un personnage fictif inventé de toute pièce par je ne sais pas trop qui, je ne peux pas croire que ce gars-là existe! J'ai hâte que tu réouvres ton espace virtuel, il me tarde de me faire raconter ces histoires de fine observatrice sensible à tout ce qui se passe dans son environnement.

P.S.: Les serveuses font un métier que j'admire énormément. C'est difficile le service à la clientèle, surtout en restauration. Elles doivent être rapides et efficaces, calmes, habiles, polies, souriantes, avenantes, pas trop juste assez, respectueuses, patientes, structurées dans leur travail, avoir bonne mémoire, deviner plein de choses, etc.

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Je le vois bien, moi, ton beau, gros nounours, mais tu mérites néanmoins un nouvel appareil, simplement parce qu'on t'aime, ma Zoreilles!

Charlie? Ben voyons, Claire, il s'appelle Winston, tu le sais bien! ;)

Et quant à toi, ma Lise adorée, tu as une mémoire phénoménale, dis donc! Va falloir que je me surveille! :-)

Pour vivre une nouvelle aventure, ma fille a été serveuse à temps partiel pendant 18 mois, et ce n'est pas une sinécure selon les anecdotes qu'elle m'a racontées, je vous en passe un papier... Ou une napkin... ;)
Cependant, cette expérience lui a ouvert les yeux sur la bêtise humaine...

Je t'embrasse fort, ma Zoreilles que j'adore et salue bien Winston de ma part! Mais ne vend pas sa peau avant de l'avoir tué... Chose que tu ne ferais jamais, je le sais, mais je ne pouvais pas m'empêcher de la glisser, celle-là... ;)

Air fou a dit…

Zoreilles, 911!

Fichtre de fichtre, Zoreilles... À droite? Gauche? Centre? En haut? En bas? J'aimerais cela le voir, moi aussi... Surtout qu'il me voit et que mon écran n'est pas anti-ours! :D

Lise

C'est exactement ce que j'imaginais et souhaitais pour ta maison virtuelle, ce que tu dis. Tu te souviens certainement aussi de la vidéo ou photo (je ne m'en souviens pas) avec le chat qui faisait fuir le gros ours, en haut du poteau?

Zed ¦)

Lise a dit…

Zoreilles,

c'est vrai que Gaston s'il existe avait une peur bleue des ours, il en voyait partout. Mais franchement je ne vois pas qui aurait pu te jouer un tour pareil, ce n'était plus drôle à la fin.

Charlie? Winston? Ce n'est pas Teddy...bear?

Zed, je crois qu'il s'agissait d'une vidéo, très drôle à voir.

Zoreilles a dit…

@ Rosie : Tu ne croyais pas si bien dire... J'aurai un nouvel appareil bientôt, c'est Crocodile Dundee qui me l'offre. Il était comme un vrai p'tit gars hier au souper, il avait un secret à me dire, il pouvait pas me le dire, mais il voulait me le dire, juste un petit peu, fallait que je devine, il était drôle! Il s'est organisé avec Dominic et un de ses associés, un photographe. Ils ont magasiné un appareil sur mesure pour moi, connaissant mes besoins mais surtout mes limites! C'est bizarre, on ne se fait jamais de cadeaux, nous. Cadeaux du magasin je veux dire... Mais là, pour nos 32 ans de mariage et mes prochains 53 ans, j'aurai un nouvel appareil!!! Isabelle aussi a travaillé comme serveuse, parfois, elle raconte des anecdotes, on rit pour mourir. Aujourd'hui encore, elle travaille à temps partiel dans un bistrot bar, il n'y a pas de nourriture mais le service à la clientèle, c'est pareil partout. Il faut aimer le monde et être très tolérant...

@ Zed : Tu as compris que c'était la même photo mais cadrée autrement? Je suis obligée de trafiquer mes photos à l'ordinateur avec le logiciel Picasa parce que mon appareil n'est pas du tout performant. Alors, tu prends la troisième, ce sera plus facile... Tu vois la plateforme de mon mirador? Regarde à gauche de l'échelle, entre deux troncs d'arbres, exactement au milieu, tu vois une tête brune/noire? C'est lui, de face, on ne lui voit que la tête, le haut du corps. Le vois-tu maintenant? À l'avenir, quand je verrai un ours, un lynx ou une loutre avec un poisson dans la gueule, je pourrai capter ça avec mon appareil et partager avec vous sans devoir faire des entourloupettes informatiques!

@ Lise : Ah je ne crois pas qu'on me jouait un tour à moi personnellement mais quelqu'un s'amusait à provoquer des réactions, j'ai l'impression... TEDDY bear, c'est ça! Peut-être qu'en français, c'est Charlie? ;o)

Caboche a dit…

Le monde animal est fascinant et on en sait tellement peu de choses.

Un animal sauvage sur son territoire est pas mal plus futé que nous.
Pour ce qui est de ton intérêt pour la revue "Nature Sauvage" dont tu parles dans le billet précédent, tu serais peut-être intéressée par deux émissions de télé (que tu connais peut-être déjà). Il s'agit de l'émission Découverte à Radio-Canada et de l'émission Ushuaia Nature au canal Évasion. Je trouve ces deux émissions très bien faites, les prises de vue sont magnifiques et la documentation est excelente.

Une plus grande connaissance de notre planète nous amène inévitablement à un plus ggrand respect de tout ce qui nous entoure.

Claire a dit…

Bon, les filles...
Je dois être vraiment nounoune, je ne vois toujours pas la "bête". (Cest le petit point riquiqui sur la plateforme???)

Faut que je vous dise, vous m'avez donné un coup de vieux! Je n'avais pas réalisé que j'étais en France depuis si longtemps,et que je me "déquébecoirise" de jour en jour...

Je voulais faire ma fine,
et faire ma joke "Where's Waldo? Sauf qu'en France, Waldo s'appelle Charlie!

Pffff...
Franchement, Rosette...Winston!

Claire a dit…

Ou on peut l'appeler Ted Hébert!

Re pffff...

Lise a dit…

@Claire

Ted Hébert je n'avais pas pensé à ça. T'es drôle! Et je crois avoir compris le Winston de Rosie; c'est Winnie the pooh. Et pour Charlie tu n'as pas tort, car je me souviens avoir vu un film dans lequel l'ours s'appelait Charlie, mais ça fait tellement longtemps...

Nous avons donc toutes raison!

Air fou a dit…

Moi qui cherchait un GROS nounours...

Je pense que je l'ai vu. Tout petit, minus, que la tête qui a l'air d'appartenir à la plateforme. Bien ça?

Si c'est le cas, je crois que je ne l'aurais ja-mais trouvé. Pire, je viens de le regarder à la loupe de la souris et je ne suis pas encore sure. Merci! :D Zed

Caboche a dit…

Où est Charlie? Ben voyons, on connaît très bien ce livre-jeu au Québec.
Nous ne sommes pas encore complètement anglicisés.
On retrouve ce livre, édité par Martin Handford, dans toutes les bonnes librairies.
Il s'agit de retrouver Charlie parmi la foule ... sans sortir de ses gonds!
Monsieur Handford devrait s'acheter une caméra équipée d'un bon zoom ;-) ce qui éviterait aux lecteurs de s'acheter une loupe.

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Zoreilles: J'ai beau zoomer... je ne le vois pas... où il est? (remarque que je n'ai pas lu les 20 commentaires reçus... peut-être aurais-je eu ma réponse?...)

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Ted Hébert!... C'est bien toi ça, ma Claire! Ton sens de l'humour est toujours aussi piquant, tandis que le mien est un peu plus obscur... Winston... Parce que je demeure dans une province peuplée de britanniques... Voilè! Et pffffff to you too, ma chérie normande! ;)

Winnie The Pooh, ma belle Lise? J'aurais dû y penser, mais ça prenait bien belle toi pour venir à ma rescousse! ;)

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Youppi, Zoreilles! Crocodile Dundee t'offre un beau cadeau pour vos 32 ans de vie amoureuse et pour tes 53 ans qui arriveront bientôt, si ma mémoire est bonne. Youppi et reyouppi, ma belle! Tu le mérites bien, d'ailleurs, cet appareil!
Je t'embrasse fort et t'envoie un gros bouquets d'oursons Winston! ;)

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Affirmatif Zoreilles, j'ai ton ours en vue... Impressionnant, n'est-ce pas, observé de si près? J'ai eu la chance de "prendre une marche" avec un l'an passé dans le champs voisin de chez-moi... je croyais que c'était mon chien qui gambadait à ma gauche à environ 150 pieds... c'était un ours qui ne m'avait pas flairé... Quand je m'en suis aperçue, mes mouvements l'ont fait se retourner et il est immédiatement entré dans le bois!
Disons que le reste de ma marche s'est vue parsemée de fréquents coups d'oeil vers l'orée des bois... juste pour faire sûr! Bonne journée!

Claire a dit…

Ah! Là, c'est mieux. Et grâce à la loupe de Zed, on peut voir que c'est UNE ourse...
:o))

Jackss a dit…

Ça tombe bien, Zoreilles

Ton anniversaire est aux alentours du 7 juillet, plus ou moins. Alors, cette nouvelle caméra, ce sera une bonne suggestion de cadeau.

Moi, mon anniveresaire est le 4 juillet. Et je suis en train de me chercher aussi une nouvelle caméra. J'ai échappé celle que j'avais. Sniff.

@Lise

Tu as dit: Si un jour je me décide à ouvrir de nouveau mon espace virtuel, peut-être que je parlerai de cette femme invisible (moi), assise sagement dans son coin et ignorée de tous, mais qui observe les gens comme si elle les radiographait.... Tu as déjà eu un blogue? Et tu ne me l'as pas dit? Zut!

Zoreilles a dit…

@ Caboche : Tu as un grand respect de la nature, ça « s'entend »!!! J'aime beaucoup Découverte, quant à l'autre, je sens que je l'aimerais aussi mais je ne suis plus câblée depuis plusieurs années, c'est dommage. Ta conclusion est remplie de sagesse et de vérité.

@ Claire : Le vois-tu mieux, maintenant? J'ai ajouté une autre photo ratée. T'es pas nounoune du tout, c'était mon appareil qui ne me permettait pas de faire des photos qui rapprochent. Je savais bien que vous en arriveriez vous autres aussi à la même conclusion que Crocodile Dundee! T'sais, quand t'es oblligée d'expliquer où se trouve le nounours, c'est parce que la photo est vraiment ratée!!! Ted Hébert, je l'ai tellement ri, t'es pas déquébecoirisée pantoute, je te le jure...

@ Lise : Ted Hébert, Winnie pour Winston, Charlie, il y a de l'humour et de la jarnigoine ici comme ça se peut pas. Et dire que moi, je lui donnais même pas de nom... ;o)

@ Zed : Comment ça, un petit nounours tout minus de rien du tout? T'es pas achalée|! M'as t'en faire, moi, un p'tit minus, t'irais pas lui dire ça à deux pouces du nez, hein? C'était un gros nounours costaud et très épeurant, tu sauras!!! Et j'ai ajouté une photo pour t'en convaincre avant que tu dises que je pète de la broue. « A beau mentir qui vient de Rouyn », ça s'applique pas du tout à moi... Un jour, je vais vous le pouver. Avec mon nouvel appareil!!!

@ Caboche : Je t'annonce officiellement que j'ai reçu hier un cadeau magnifique, plein d'amour dedans. Vous n'aurez plus besoin de jouer à « Où est Charlie? » avec mes photos de nature! ;o)

@ Fitzsou : Le vois-tu mieux là? J'ai ajouté une photo! Je le sais, je vous fais travailler fort...

@ Rosie : C'est hier que j'ai reçu mon cadeau... Que d'émotions... Tellement d'amour dans son geste si tu savais... Il m'avait donné rendez-vous où il travaillait, je poursuivais ensuite ma route avec ma mère à Val-d'Or pour le Salon du livre. Dominic était là, Isabelle aussi. Un paquet emballé tout croche avec du papier brun et des cordes, une enveloppe... Dedans, une image, à l'endos, son écriture d'enfant que je reconnais, des mots écrits au gros crayon de menuisier mal aiguisé au couteau à gyproc mais tellement d'amour, de bonheur dans ses yeux... Il a fait des folies, Dominic était complice, Isabelle aussi... 32 ans de mariage, oui, et mes 53 ans le 07-07 prochain. Lucky Seven, c'est moi!

@ Claire : Non Claire, c'était pas une fille, Ted Hébert, c'était un costaud, un lourdeau, un gros mâle. Crocodile Dundee était formel là-dessus. Si ça avait été une femelle, elle aurait eu des petits et ne s'en serait jamais séparée. Elles sont dangeureusement maternelles et protectrices, les nounourses!

@ Jacks : Quelle mémoire! C'est vrai que nos anniversaires sont très proches, comme nous le sommes souvent et même à distance. J'ai eu hier mon cadeau de fête très à l'avance. Et mon cadeau d'anniversaire de mariage en retard. Pourtant, on se fait jamais de cadeaux nous autres. Enfin, je veux dire, pas de cadeaux du magasin!!! Que d'émotions j'ai vécues hier et pas seulement à cause de ça... Il faudra que j'écrive un nouveau billet. Pour différer toutes ces belles choses que je viens de vivre!

Lise a dit…

@Jacks

Ce fut une très courte expérience qui n'a duré que quelques jours, et je ne voulais pas le dire. Là il est fermé (pas supprimé) et il n'y a que moi qui ai accès. Je me suis embarquée là-dedans à l'aveuglette, sans trop comprendre ce que je faisais. Et je me rends compte que je ne suis pas à l'aise d'écrire comme je le voudrais; parfois il vaut mieux écrire seulement pour soi-même afin de démêler les noeuds...

Bonne fin de semaine Jacks!

:)

Jackss a dit…

Bonjour Lise,

au moins, tu peux t'écrire des billets et t'envoyer des commentaires. Je te souhaites de bien t'amuser. :=)

Nanou La Terre a dit…

Mais où est-il? Entre le 2e et 3e arbre en partant de la gauche, en haut? Une espèce de petite tête qui dépasse?

Lise a dit…

@Jacks

Ben non je ne m'écris pas de billets, ni de commentaires, voyons! T'es drôle! Quand j'y vais c'est pourc essayer de comprendre comment ça fonctionne tout ça; je suis tellement mêlée avec toutes les fonctions, et gadgets auxquels je ne comprends rien, tu n'as pas idée!

Pour écrire j'utilise la bonne vieille méthode du papier et du stylo; et ce sont des choses que je n'écrirais pas sur un blogue, ça démêle bien des affaires....

Mais laisse-moi te dire que ces quelques jours d'essai m'ont fait réaliser à quel point c'est prennant de tenir un blogue à jour. Vous méritez tous du respect pour ça, et à la blague au moins quatre étoiles dans votre cahier!

:-)

Zoreilles a dit…

@ Lise et Jacks : Bonjour en passant, je vous laisse discuter, j'aime ça vous écouter aussi des fois! ;o)

@ Nanou : Prends la photo la plus « zoomée », celle du bas complètement. Tu vois la plateforme de mon mirador? À gauche de l'échelle, entre deux arbres, à mi-chemin à peu près entre ces deux troncs d'arbres, garde toujours l'oeil sur la plateforme... Tu vois comme une tête qui dépasse? C'est lui, enfin, c'est sa tête... Vois-tu l'urgence pour moi d'avoir un nouvel appareil photo? J'étais rendue là!!! La première photo, je l'ai ajoutée ce matin, on y voit l'ours de profil, c'est flou mais c'est lui aussi.

Lise a dit…

Zoreilles,

bien sûr que tu aimes écouter. Ce surnom de Zoreilles ne t'a pas été donné pour rien.

:)

Et ce nouvel appareil photo, tu le mérites amplement, d'autant plus que dans un ancien billet, tu parlais de ta super nouvelle école (il faudrait que je retourne dans tes archives), à l'Uninersité oà l'on enseignait l'art de la photo.

En tout cas ton nounours je l'ai toujours vu moi!

Zoreilles a dit…

@ Lise : C'est vrai, j'avais parlé de ma super nouvelle école (L'université des aînés où j'étais la plus jeune!...) et j'adorais mon cours de « retouches - photo numérique », c'est grâce à ce que j'ai appris là que je pouvais retoucher mes photos, ajouter de la lumière, des contrastes, recadrer, redresser, rapprocher, effacer les yeux rouges, enfin bref, corriger des petites choses mais quand tu rapproches un nounours au maximum et que l'image est floue, tu ne peux plus rien faire. J'étais souvent déçue de mes photos quand j'arrivais à la maison. Non mais t'as vu, même après explications, il fallait quasiment faire un travail de détective avec une loupe pour penser pouvoir apercevoir un peut-être nounours? ;o) Toi, c'est pas pareil, tu vois avec les yeux du coeur, t'entends de toute ton âme...

Nanou La Terre a dit…

C'est bien ça que je voyais moi aussi Zoreille. C'est que vois-tu j'aime les ours!

Zoreilles a dit…

@ Nanou : J'aime les ours moi aussi mais je me garde une p'tite gêne pour les approcher! ;o)

Lise a dit…

Chère Zoreilles,

j'ai remarqué l'ajout de Barbe Blanche sur ta liste de blogues amis. Je ne suis pas étonnée car je sentais qu'il aurait son espace virtuel un jour. Je l'ai mis dans mes favoris, un de plus sur ma longue liste.

Merci pour tes commentaires dans mon éphémère maison, je n'oublierai jamais ces mots qui venaient du coeur.

Lise xx

Zoreilles a dit…

@ Lise : Tu connais le truc? Tu te manifestes dans un vieux billet? hihihi... Mais oui, c'est chez Crocomickey que j'ai appris que Barbe blanche venait de plonger dans la blogosphère. J'ai suivi les traces et en quelques clics, j'y étais. Enfin, on pourra partager ses images de sa chère et magnifique Gaspésie.

Lise a dit…

Zoreilles,

en passant il est visible mon blogue, je suis incapable de le supprimer à cause des commentaires. Pour Barbe-Blanche c'est chez Croco que je l'avais remarqué par son commentaire, mais je préférais le dire ici....

Merci Zoreilles!

Lise sur la codeine (dentiste) qui va aller se coucher même s'il est töt.

Zoreilles a dit…

@ Lise : Ben oui, c'est vrai, je viens de voir ça, ton blogue éphémère m'est accessible à nouveau, comme par magie. Je sais pas comment t'as fait, il ne l'était plus? C'est pas moi qui saurai comment t'expliquer ça, comme de raison, tu connais mes très grandes limites à ce chapitre!