mercredi 19 mai 2010

Sentiments mélangés



Photo 1 : Lundi matin, à mon réveil, je n'ai pas pu faire autrement, j'ai couru sur le quai en pyjama avec mon appareil photo.

Photo 2 : En fin de semaine, au camp, ce petit mâle perdrix (tétras) me suivait partout et passait son temps à vouloir attirer mon attention. J'ignore pourquoi, je suis pourtant pas son genre...

Sentiments mélangés

Vous me direz qu'il n'y a pas de quoi écrire à sa mère mais j'ai une heure de libre et pas de sujets précis à aborder spécifiquement, quoique... oui, j'en ai un qui m'habite depuis samedi mais je me retiens à deux mains parce que j'en ai trop sur le coeur et je ne veux pas utiliser mon blogue comme un défouloir.

Comme toujours, quand ça va tout de travers dans la société où je vis, je me concentre sur les choses belles qui se produisent plus près de moi, en les surlignant à gros traits pour leur donner plus d'importance. Ça me console...

Je vais m'abonner

Je suis une grande consommatrice de magazines. Pourtant, je ne m'abonne jamais à aucun, comme si je ne voulais pas m'engager! Le plaisir que me procure le choix dans les kiosques à journaux, je ne voudrais jamais m'en passer. Ainsi, j'ai apprécié beaucoup la lecture du Québec Science édition avril-mai, où l'on abordait sous plusieurs angles les 100 ans de l'Abitibi. Enfin, quelqu'un a posé un regard sans préjugés, réaliste et actuel, intelligent et allumé sur ma région et ceux qui l'ont choisie. Ce magazine est vite devenu introuvable ici, on a littéralement dévalisé tous les étalages pour offrir à nos proches cette édition qui a fait chaud au coeur de tous ceux qui partagent notre sentiment d'appartenance à cette région toujours tellement méconnue.

Mais c'est à un autre magazine que je vais m'abonner : Nature sauvage. Je l'achète souvent mais là, j'ai été conquise. Des sujets qui m'intéressent vivement, des photos magnifiques, des articles bien documentés, scientifiques juste assez, pas trop, bien vulgarisés, des propos engagés et respectueux pour la faune, la flore, l'environnement, et l'humain dans tout ça. Tiens, par exemple, cet article, « Grand reportage photo, Les animaux en couple pour la vie ». Dans le monde animal, la monogamie étant l'exception, je savais que les huards et les loups étaient unis pour la vie mais il y en a d'autres pour lesquels la fidélité est une façon d'être. Les voici : Les castors (d'ailleurs, la photo est signée Luc Farrell, photographe animalier, l'un des sites que je vous propose en haut à droite). Ensuite, il y a les bernaches cravants, les pygargues à tête blanche, le pic flamboyant et quelques autres.

Parlant de fidélité...

Il y aura 32 ans demain que nous sommes mariés, Crocodile Dundee et moi. On ne fête jamais ça officiellement mais on a beaucoup de plaisir pendant des jours et des jours à se rappeler des étapes de notre parcours et on réalise de plus en plus la chance qu'on a eue de faire équipe dans la vie. Nous sommes amis depuis qu'on était voisins de pupitre en huitième année, en 1971. L'amitié a fait place à l'amour à sept heures et quart, le soir du 14 août 1976, comme un coup de masse en pleine face, et on s'est engagé pour la vie avec toute la naïveté du monde (!) le 20 mai 1978. Avez-vous déjà entendu le dicton « Mariage pluvieux, mariage heureux »? Nous autres, il neigeait des gros flocons mouillés quand on est sortis de l'église!

Pendant qu'on s'excite dans les médias

sur les déboires du gouvernement Charest, les scandales de corruption des grandes villes qui ne nous étonnent plus mais nous lèvent le coeur plus que jamais, ce qui nous pend au bout du nez dans notre système public de santé et services sociaux, toutes ces commissions d'enquête qui ne verront sans doute jamais le jour, et le reste, pendant ce temps-là dis-je, une commission parlementaire d'une très grande importance pour notre avenir se déroule à Québec et personne n'y fait la moindre allusion : La réforme de la Loi sur les mines. Des coalitions, des citoyens, des comités de vigilance, des groupes environnementaux et un seul parti politique (Québec Solidaire) se démènent pour se faire entendre et présentent des mémoires dans la plus parfaite indiférence alors que les intérêts des mines sont défendus par des spécialistes en communication à la solde des toutes puissantes minières. À l'heure actuelle, cette Loi pourrait s'intituler plutôt la Loi POUR les mines parce qu'elle est au-dessus de toutes les autres. Je ne crois pas que ça va changer avec cette commission parlementaire sur la réforme, puisque ça n'intéresse vraiment personne, semble-t-il.

Je vous jure que j'ai fait l'effort

de me retenir d'en parler... Mais si j'en parle pas un minimum, je vais éclater... Les élucubrations du cardinal TOuellet en fin de semaine... Le contraire absolu des fondements de l'église catholique « Aimez-vous les uns, les autres » au sens où je l'ai toujours compris, comme on me l'a toujours enseigné. Ça vient me chercher. Il a tenu devant une centaine de militants Pro Vie des propos homophobes, misogynes, accusateurs, culpabilisants, méprisants et dénués de toute humanité. Mais où il vit, lui? Sur quelle planète et en quelle année?

J'ai une telle rage au coeur depuis ce temps-là. Heureusement, des femmes, beaucoup de femmes ont ressenti au fond d'elles-même la même chose que moi avec une fougue qui n'a pas tardé à se manifester avec véhémence. C'était bien au-dessus de toute partisanerie politique. On a vu Pauline Marois, Christine Saint-Pierre et Josée Verner, d'une même voix, proclamer haut et fort leur mépris à l'endroit de telles absurdités. Dans les régions, partout, sur toutes les tribunes, des groupes de femmes ont réagi avec solidarité, justice, sensibilité et efficacité, en faisant mieux connaître les services, les ressources, les réseaux d'entraide que nous nous sommes donnés dans notre société. Par amour de la vie et du monde, justement!

Et je m'arrêterai ici. Non, à bien y penser, il faut encore que je vous en raconte un petit bout... Hier, j'ai passé une partie de la journée avec ma mère, 78 ans, une femme dont j'admire le jugement et la profondeur, amoureuse de la vie, croyante, catholique pratiquante, une femme de tête et de coeur, féministe avant l'heure, qui a une conscience sociale et un sens de la justice hors du commun. J'avais besoin d'avoir son point de vue. Quand j'ai abordé le sujet, elle a baissé les yeux, elle m'a dit doucement : « Ah si tu veux, on parlera pas de ça... » J'ai bien senti sa souffrance. Le mot n'est pas trop fort. Mais j'ai insisté, c'était trop important pour moi d'en discuter avec elle. On en a parlé pendant un bon moment. Pour une fois, elle était la plus nuancée de nous deux, c'était moi la fougueuse. Mais nous étions d'accord sur le fond. Toutes générations confondues, nous avons été solidaires. Ça ne m'étonne pas du tout et ça m'a réconciliée avec la vie. C'est ma mère qui m'a tout appris de la justice et du « Aimez-vous les uns, les autres ».

49 commentaires:

Air fou a dit…

Chère Zoreilles

Ma mère, qui voyait des communistes partout, pour qui tous les hommes étaient tous des « cochons » et les femmes toutes des putes, une catho super à droite qui aurait éliminé tous les Juifs (belle contradiction), trouvait que ça n'avait pas de sens que les prêtres (masculins) n'aient pas le droit de se marier.

Les religions n'évoluent pas : elles reposent sur des dogmes. Les croyants et croyantes ont eux et elles la possibilité de le faire.

Même l'islam, génération postérieure au catholicisme, issue aussi du judéo-christianisme, comprend ses contestateurs et contestatrices.

Pour s'aimer les uns les autres, on a besoin de se respecter d'abord, nous-mêmes, nos proches, entre sexes. Tu crois que c'est possible de respecter des gens qui se discriminent entre eux? Veulent éliminer toutes celles et ceux qui ne croient pas en leur dieu ou peu importe LA Vérité qu'ils possèdent (...)?

Merci de nous parler de ce projet de loi. Je vais faire mes devoirs et aller voir cette autre atrocité faite à notre pays non-pays. Q

Zoreilles, que penses-tu de l'entente entre les groupes écologistes et les compagnies exploitant la forêt boréale? J'aimerais bien connaitre ton opinion là-dessus, si tu veux bien.

Bonne journée et gare à monsieur tetras. Il semble se faire des idées...

Zed ¦)

Henri a dit…

Oui, les propos du cardinal Ouellet sont dépassés et condamnables. Toutefois, le côté positif, ça le mérite d'être clair et de susciter le débat, alors que le gouvernement Harper a plutôt choisi une voie sournoise.

Nous pensions que ce sujet était réglé. Il ne l'est pas. Il faudra s'en occuper avant de se faire organiser par des fanatiques comme Harper et Ouellet.

Solange a dit…

Moi ça ne m'a pas énervée plus qu'il faut ces propos, il n'y a rien de nouveau là-dedans pour l'Église le foetus est un être vivant et on ne tue pas un être vivant. Mais je ne crois pas que ces déclarations nous ferons retourner en arrière, ça ne passerait pas.

Je vous souhaite un joyeux anniversaire de mariage et encore plusieurs années de bonheur.

Solange a dit…

Chère Zoreilles, ici le Normand à Solange.

Je suis comme toi quant à ces déclarations de Ouellet. Fougue difficile à réprimer. J'éprouve une telle rage que je dois me retenir pour ne pas salir ton blogue avec des remarques mal appropriées qui me rabaisseraient moi plutôt que lui...

Une femme est victime de viol et songe à se faire avorter : c'est un crime, un assassinat (dixit Ouellet de Québec). Un prêtre sodomise des servants de messe pendant des années, détruisant leur vie, et on doit appliquer la règle de l'Évangile qui dit à tout péché miséricorde (dixit Turcotte, l'autre là, celui de Montréal).

Ces vieux ensoutanés misogynes, dogmatiques à sens uniques et à oeillères me lèvent le coeur! Qu'on est loin du message de Jésus qu'ils sont censés nous transmettre.

Voilà, je m'arrête avant de rompre ma promesse du début.

Et je vous souhaite, à toi et à ton cher Crocodile Dundee, un merveilleux anniversaire de mariage. Elle est là, la vraie vie!

Lise a dit…

Tu vois Zoreilles que tu n'est pas déconnectée de la réalité. Chez-toi c'est l'inquiétude à propos des toutes-puissantes minières,ici c'est autre chose même si nous sommes tous affectés d'une manière ou d'une autre par ce qui se passe, dans toutes les régions.

Et le discours pompeux du pompeux cardinal n'a réjoui personne où que ce soit!

Tu fais bien de te concentrer sur les choses belles autour de toi, et en passant bon anniversaire pour aujourd'hui!

:)

Et fais-toi plaisir, abonne-toi à ce magasine qui te plaît tellement! Conseil d'une non-consommatrice de magasine, ça vient du coeur

J'aime beaucoup ton titre "Sentiments mélangés", ça me rassure de savoir que je ne suis pas la seule ainsi, quoique dans mon cas ce serait plutôt nager dans la confusion...

Bonne soirée chère toi!

Zoreilles a dit…

Hé les amis, il se passe encore quelque chose de bizarre avec Blogger... Sur la page d'accueil, il est écrit 5 commentaires alors que je n'en vois que 2 qui apparaissent. Ne soyez pas offusqués si je ne réponds pas aux autres, JE LES VOIS PAS...

@ Zed : Oh que de grandes questions sont abordées dans ton commentaire, on pourrait en discuter longtemps... Mais je veux répondre à ta question au sujet de l'entente sur la forêt boréale. Je n'ai pas encore fini de démêler tout ça, c'est trop récent mais il semble que des pas sont faits et je ne peux que m'en réjouir. Je suis membre de l'Action boréale Abitibi-Témiscamingue, et notre président, Henri Jacob, pense que si le Saguenay est mieux protégé par cette entente, de même que la région Nord-du-Québec, c'est que l'Abitibi-Témiscamingue va écoper. Voici le lien où tu pourras lire sa réaction : http://www.radio-canada.ca/regions/abitibi/2010/05/19/003-entente_boreale_inquietude.shtml

@ Henri : Ton analyse était juste et ta mise en garde a porté fruit! Voici ce que je viens de lire sur le site web de Radio-Canada : « Dans un rare élan d'unanimité, les députés de l'Assemblée nationale ont voté aujourd'hui en faveur d'une motion réaffirmant le droit des femmes... ...Cette motion doit être transmise au Sénat canadien et à la Chambre des communes ». Quand tu parles, toi, je te dis que ça écoute!

Air fou a dit…

Et si on rouvre le débat, n'oublions pas tous les nouveaux arrivants ultra catholiques (évangélistes, créationnistes, autres sectes, ou ultra catholiques, soutenant Monsieur du Bol) et autres. Il faudra peut-être se plier aux valeurs archiques que nous avions chassées. Ça craint.

Zoreilles, je suis venue lire les autres commentaires, mais alors qu'on en indique six sous le billet, je n'en vois ici que deux. Sans doute un bogue de Blogger (?) Zed

Contes de Fée a dit…

Malgré que je ne suis pas "magazines" pour 2 sous, l'an dernier je me suis abonnée à Nature Sauvage qui, numéro après numéro me séduit encore.

Un autre magazine dont je suis gaga: Maison du 21e siècle. On y traite de tout: champs électromagnétiques, constructions vertes, écocommunautés ...

Crocodile Dundee et toi avez toute mon admiration, bon 32e anniversaire!!!

xxx

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

J'ai moi aussi été sidérée et choquée par les propos du Cardinal... mais aussi de voir que des femmes sont d'accord avec ces derniers. Est-ce qu'elles ont déjà été en contact avec des femmes ayant subi un viol et les conséquences qui en découlent... où elle est leur vie à elles, après cela... Je cherche les mots qui traduiraient ma pensée sans les trouver... je laisse filer... (en plus je vais être en retard au travail...)
Changement de propos, je vous souhaite un joyeux anniversaire de mariage, avec encore tout plein de bonheurs, petits et grands...

Zoreilles a dit…

BONJOUR TOUT LE MONDE! NE VOUS EN FAITES PAS AVEC LES DÉRANGEMENTS ET LES DÉLAIS, BLOGGER FAIT DES SIENNES ET ÇA M'ÉNERVE, SI VOUS SAVIEZ! J'AI TOUJOURS GRAND PLAISIR À ÉCHANGER AVEC VOUS TOUS MAIS POUR ÇA, IL FAUT QUE JE PUISSE VOIR VOS COMMENTAIRES APPARAÎTRE, CE QUI N'ÉTAIT PAS LE CAS HIER.

ON POURSUIT NOTRE JASETTE...

Zoreilles a dit…

@ Solange : Comme toi, je ne crois pas que les élucubrations du cardinal auront un impact, enfin, pas dans le sens où il l'espérait, lui, heureusement. Le tollé soulevé par ses propos (l'unanimité) m'a rassurée sur notre société qui a évolué mais c'est tout de même inquiétant qu'un homme d'église qui devrait tenir un discours rassembleur et empreint de compassion en vienne à « ÇA ». Il a félicité Harper, imagine, pour ses prises de position. Harper!!! Bon, je m'adoucis maintenant pour te dire... Merci pour tes voeux!

@ Normand : On est exactement dans le même état! J'apprécie que tu aies beaucoup de vocabulaire pour exprimer ta pensée sans dire des gros mots. C'est pas qu'on serait pas inspirés, hein? ;o) Les hommes pensent comme les femmes là-dessus. Si on voulait être démagogiques, dans l'entourage proche du cardinal et de d'autres hommes d'église, il y a des méchants nids de couleuvres, tu sais. Mais on sera moins provocateurs qu'ils l'ont été, moins odieux surtout. Merci pour tes voeux, oui, elle est là, la vraie vie et tu sais de quoi tu parles toi aussi, comme Solange. Même vos commentaires sont amoureusement collés! Je vous adore, vous deux!

Zoreilles a dit…

@ Lise : D'abord merci pour tes bons voeux. Et comme tu vois, si en amour mes sentiments ne sont pas mélangés, dans le reste de la vie, ça m'arrive souvent de n'être pas assez déconnectée pour conserver mon insouciance!

@ Zed : Je ne m'inquiète pas vraiment, on ne rouvrira pas ce débat. Et peut-être même que ça nous aura donné l'occasion, comme société, de réaffirmer certaines choses auxquelles on tient. Les nouveaux arrivants, ils nous respecteront quand on se respectera. La balle est dans notre camp. Il faut être vigilant à tous les niveaux, dans chacune de nos actions, de nos prises de position. T'as eu connaissance toi aussi des élucubrations de Blogger? Sont quasiment aussi pires que celles du cardinal...

@ Contes de Fée : D'abord, merci à toi pour tes voeux. Oui, ma chère, 32... J'en reviens pas moi-même. Je pense de signer pour une autre année! Alors, t'es tombée sous le charme toi aussi de Nature Sauvage? Ça m'étonne pas! Celui sur les maisons du 21e siècle doit être intéressant aussi. J'ouvrirai l'oeil.

@ Fitzsou : Merci beaucoup pour tes voeux. Et pour le reste, tu vois, même les anges aériens sont outrés par ses propos, ça veut tout dire! Sérieusement, que quelques femmes et quelques hommes suivent aveuglément ce chemin bouché qui ne mène nulle part, tant que ça reste dans la marginalité...

canneberge14 a dit…

Bonjour Zoreilles!

Chaque fois que des propos comme ceux de Ouellet sont émis, j'ai une grande douleur intérieure, une immense colère. Il faudrait bien plus qu'un commentaire pour les mettre en mots...
Merci Normand pour ton commentaire.

À toi et à ton chum, une belle journée remplie de soleils intérieurs et de douces folies!.

gaétan a dit…

Tout simplement bon anniversaire de mariage à vous deux et ne gâche pas ça en "t'accrochant" sur les propos du père Ouellet :-)
ni avec cette pseudo-entente des groupes écologiques et des forestières qui n'a aucun cadre légal quand on sait que ces dernières se foutent souvent des lois environnementales quand ça fait leur affaire.... S'agit plutôt d'une trève de leur part en attendant que la reprise... si reprise il y a....
ni avec la commission parlementaire sur la modernisation de la Loi des mines dont je lis les échos sur différents sites alors qu'aucun média n'en parle comme tu dis... ( sauf J-R Sansfaçon dans le Devoir hier)
devrait y avoir une enquête justement pour savoir pourquoi les minières ne paient pas leur juste part en impôt. Le monde préfère se faire couper des services ou voir augmenter ses taxes et impôts au lieu de faire face à la menace de toutes ces industries qui menacent de quitter le Québec si on augmente un tant soit peu leur fardeau fiscal.
Allez je pense en avoir assez dit à ta place :-)))) passe un bon anniversaire de mariage!

crocomickey a dit…

Bien hâte de t'entendre (ou te lire) sur cette entente supposément extraordinaire entre Greenpeace et sa gang avec les compagnies forestières pour la protection d'une partie de la forêt boréale canadienne et québécoise. Ils avaient l'air en party tout ce beau monde.

Pourtant, le lendemain, Richard Desjardins rue dans les brancards en chiant presque sur les élites de Greenpeace, précisant que les populations n'ont pas été consultées, ni les blanches, ni les autochtones ni même le gouvernement du Québec. Je pense qu'il a encore raison le barde.

Pour moi Greenpeace, c'est une armée de ramasseux d'argent de porte en porte pour payer les salaires et les hôtels de luxe et les bateaux de leur élite dirigeante qui se la coule douce en voyageant autour du globe.

Air fou a dit…

Oui, Zoreilles, superbe anniversaire à vous deux!

Tu as certainement lu tous les ajouts en petits caractères sur ton contrat, votre contrat.

Zed ¦)

Zoreilles a dit…

@ Canneberge : Bonjour et merci à toi, mon petit fruit préféré! T'en fais pas pour nous, il y a plein de soleil dans nos coeurs de jeunes mariés! Et pour les douces folies, on sera servis également, on garde petite Félixe à partir de 4 heures, je vais la chercher à la garderie, ses parents s'en vont à Montréal pour affaires et par amour. On va se faire plein de bisous et de chatouilles et même un petit tour de bateau après souper. Nous sommes quelques-uns(es) comme Normand, toi, moi, beaucoup d'autres également, à ressentir avec force nos valeurs s'entrechoquer.

@ Gaétan : Merci pour tes voeux et aussi pour tes préoccupations sociales et environnementales qui me rejoignent beaucoup. Ton point de vue d'un gars de région est riche parce que tu n'es pas né de la dernière pluie toi non plus et que ce pays, tu en mesures toute l'immensité et la richesse. Donc, tu le défends avec tout ce que t'es et on ne t'en passera pas une p'tite vite. T'en fais pas pour moi, il y a rien qui viendra me gâcher ni ma journée ni mes amours!!!

@ Crocomickey : Désolée, Croco, tu ne m'entendras pas beaucoup là-dessus, Richard Desjardins et Henri Jacob sont deux porte-parole extrêmement efficaces et aguerris, j'ai même pas besoin de m'en mêler. Je suis membre de l'ABAT depuis le début. Toutefois, j'ajoute ma voix à la leur, je cautionne ce qu'ils en disent. Tu l'as peut-être déjà entendu mais juste au cas, voici le lien :

http://www.radio-canada.ca/regions/abitibi/2010/05/20/001-Desjardins_entente_foret.shtml

J'ai le même point de vue que toi au sujet de Greenpeace, Brigitte Bardot, Paul McCartney et autres membres influents des mêmes partis politiques internationaux supposément verts et complètement déconnectés de la réalité. À une certaine époque, les frères Kennedy venaient nous dire quoi faire avec nos rivières du Nord et ils faisaient du gros lobbying politique contre les éoliennes où ils ont leur chalet! Vraiment, c'est n'importe quoi. Et certains crédules leur donnent tout leur argent pour qu'ils se paient des équipes de tournage de luxe en hélicoptère pour filmer les pauvres ti phoques aux Iles de la Madeleine, c'est payant, ça!

@ Zed : Merci pour tes voeux, dis donc, je vais être obligée de fêter ça avec Crocodile Dundee en fin de compte!!! T'en fais pas, les petites clauses, elles se négocient à mesure et parfois dans un humour délirant. Je vais te dire une chose... T'en reviendras pas. Crocodile Dundee, c'est le gars le plus macho que je connaisse. C'est pas moi qui le dis, ce sont ses quatre soeurs et sa mère qui l'adorent. Il s'est fait tout seul, un père absent, pas de frère, un métier dur qu'il a appris sur le tas, pas de facilité à l'école mais brillant, sensible, avec le coeur gros comme ça. C'est l'être le plus pur et le plus généreux au monde. Il me donnerait tout ce qu'il a et même ce qu'il n'a pas... On ne négocie jamais avec un gars de même, on essaie juste de le rendre heureux.

Jackss a dit…

Bon anniversaire de mariage, Zoreilles

Comme tu vois, les années se collectionnent vite. Ça vaut la peine d'être souligné.

J'ai bien aimé ton premieri paragraphe: Vous me direz qu'il n'y a pas de quoi écrire à sa mère mais j'ai une heure de libre et pas de sujets précis à aborder spécifiquement.

Une chance que tu n'avair rien à dire... Imagine ce que nous n'aurions pas su si tu avais dit autre chose...

Pierre F. a dit…

un superbe anniversaire de mariage à vous deux.

Nous, ça nous fera 26 années ensemble dans quelques jours. J'ai vécu plus de temps au cours de ma vie avec ma blonde que sans elle et çà passe si vite. Elle avait 12 ans quand je l'ai connue et déjà, je savais qu'elle m'était destinée. Je me souviens avoir dit à un chum, à l'époque, "elle, je vais la marier!". Et c'est la plus belle chose que j'ai pu faire, pour elle, pour moi et pour les enfants qu'on a mis au monde.

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Je ne fais qu'un petit saut chez toi pour te dire que je t'aime, que tes photos sont belles à couper le souffle et surtout pour te souhaiter à toi et à ton Crocodile Dundee un merveilleux anniversaire de mariage et plusieurs autres années de bonheur!

Je cours toujours comme une folle, mais je tenais à t'écrire ces quelques lignes, ma belle Zoreilles, puisque je suis une de tes fans inconditionnelles!

Anonyme a dit…

Voici un commentaire qui m'a fait rire concernant les propos de Ti-père Ouellet.Le commentaire est signée Sandra Gauthier

"Si, conformément à l'Eglise, la pilule du lendemain est déjà considérée comme un avortement : la masturbation peut-elle être vue comme un homicide prémédité? Est-ce que la fellation devient du cannibalisme ? Faut-il considérer le coït interrompu comme un abandon parental ?Et pour le...préservatif ?..... Serait-ce un meurtre ......par asphyxie ?"

Anonyme a dit…

C'est fou, je n'arrive plus à signer mes commentaires.Je devrai me résoudre à écrire mon nom à la fin.
Jocelyn

Jackss a dit…

Bonjour Pierre,

Ta blonde avait 12 ans lorsque tu l'as mariée, il y a 26 ans? Tu l'avais choisi toi-même? Je blague, bien sûr.

Chère amie, Zoreilles

Je suis aussi désolé que toi des opinions de Mgr Ouellette. Mais je lui reconnais le droit d'en avoir et de les exprimer.

J'ai toujours été en faveur avec la contraception et l'avortement. Je l'étais au Collège. Je ne peux cependant mépriser ceuxqui ont des valeurs différentes des miennes en autant qu'ils les expriment avec respect et sincérité.

Je ne suis pas d'accord avec le célibat obligatoire des religieux et le refus de permettre aux femmes d'être prêtres.Je n'aime pas que ce ne soient que des hommes qui choisissent les papes. Et je me dis que les églises se vident parce que l'Église rejettent trop de monde. Le message évangélique allait dans le sens contraire.

Je crois que l'Église est une puissante organisation dont la zone d'influences est encore trop forte. Et comme toutes celles qui le sont, le pouvoir donne lieu à bien des égarements.
Mais je ne peux me permettre de mépriser et ridiculiser ceux qui ont des valeurs contraires aux miennes, surtout si ceux qui les expriment sont sincères et bien intentionnés.

Je dois reconnaître que je suis touché par le fait qu'ils ont voulu donné toute leur vie à Dieu et leurs sembables. Lorsqu'ils ont fait ce choix, j'ai toute les raisons de croire qu'il était noble.

Mais ce choix n'est sûrement pas facile à respecter toute une vie. Comme le choix d'un conjoint. Nous changeons tous. Nos engagements et nos croyances sont très souvent mises à rude épreuve. Les miennes aussi.

Le drame d'une vie, ce n'est pas quand on se met à douter, mais lorsqu'on n'est plus capable de le faire. Peu importe où nous nous situons, le respect est, pour moi, une valeur tout aussi importante que l'amour de mes semblables. L'un ne peut exister sans l'autre.

Zoreilles, ce message est une simple réflexion qui ne s'adresse pas spécifiquement à toi. Je te connais trop bien pour savoir que nous nour rejoignons sur l'essentile. Mais j'avais le goût de dire tout haut ce que je ressentais à l'intérieur de moi.

Zoreilles a dit…

@ Jacks : Merci pour tes voeux chaleureux, 32 ans, c'est pas encore 40 mais disons que le plus gros des ajustements doit être fait chez nous comme chez vous! Ouais, c'est vrai, ça, quand je dis que j'en parlerai pas, j'en parle encore en masse...

@ Pierre : Merci beaucoup, vous êtes aussi sur la bonne voie! Votre histoire ressemble à la nôtre dans ses débuts. J'avais 13 ans, lui, 14, quand nos profs de la huitième année nous ont placés l'un à côté de l'autre au début de l'année. Ça a scellé notre destin! Il le savait aussi, s'en était confié à sa jeune soeur qui me connaissait, c'est moi qui ai mis du temps à comprendre!

@ Rosie : Ah merci ma belle championne de danse! Tu as tant de choses à célébrer ces jours-ci, votre victoire de couple et d'équipe, les 21 ans de votre Geneviève et quoi encore? Mais tu penses à tout et tu n'oublies personne. Charmante Rosie!

@ Joce : Je te reconnais tout le temps quand même! À cause de l'humour... Étais-tu avec moi, toi, quand on l'avait croisé, le cardinal Ouellet, à la Route du terroir, à La Motte? Dans son village natal, au milieu de sa famille et des gens qui l'avaient bien connu jadis, il déambulait lentement entre les kiosques, avec un langage non verbal qui me mettait très mal à l'aise... Certaines personnes lui faisaient le baise-main, il en était enchanté, re-malaise pour moi...

@ Jacks : Je sais que nous nous rejoignons sur le fond des choses. Ce qui m'a profondément bouleversée et déçue dans les propos du cardinal Ouellet, c'est qu'ils vont à l'encontre de tout ce qui est le fondement de la religion catholique telle qu'on me l'a toujours enseignée. Je vais répéter les mots de ma mère, encore une fois, pour conclure l'entretien que j'ai eu avec elle à ce sujet : « L'église catholique n'avait pas besoin de ça! » parce que ces propos-là causent déjà beaucoup de souffrance. Un fossé vient de se creuser et les dommages sont irréparables. Combien de gens, prêtres, religieuses, croyants, pratiquants, sont blessés par ces propos et cette attitude qui exclut plutôt que d'inclure et de rassembler, qui accuse, condamne et juge plutôt que de comprendre et d'aider. On méprisera même tout ce qu'il y a eu de beau, de grand, de noble, de bon, dans le travail des prêtres et des religieuses, des laïques, hommes et femmes de bonne volonté qui se dévouaient et se dévouent encore dans nos communautés, en santé, en éducation, en aide humanitaire et partout. Parce qu'on ne retiendra encore que le mauvais, les abus sexuels, le silence complice des autorités religieuses, et l'orgueil des hommes de pouvoir dans l'église. Je ne crois pas avoir manqué de respect à cet homme mais je n'ai aucun respect pour ses opinions et pour ce qu'il vient de faire. Mais j'aurais pu. Ça m'étonne encore que les médias... enfin, je m'arrête ici.

Lise a dit…

Zoreilles,

je devine, ou crois deviner que tu t'es enfuie au campe pour la fin de semaine. Je te remercie des mots chaleureux que tu as laissé sur mon très éphémère espace virtuel.

Et je vais m'inviter, très impoliment pour un thé glacé, étant donné la chaleur, de manière privée d'ici quelques jours.

Merci à toi!

Lise a dit…

@jacks

Il y a un moment que je ne suis pas retournée te lire, pas par indifférence, mais parce que tes billets sont si riches qu'il me faut les relire plusieurs fois.

Je comprends ton amitié pour Zoreilles. Surtout que vous avez un passé commun sur les forums. Mais l'amitié c'est bien davantage, inutile de le dire, et je sais que la vôtre est bien réelle.

:-)

Zoreilles a dit…

@ Lise : Presque dans le mille! C'est demain au souper que nous partons pour Rapide Deux, après avoir laissé petite Félixe aux bons soins de ses autres grands-parents, nos amis Guy et Nicole. Nos enfants (les parents) sont à Montréal depuis hier soir. Pour affaires et par amour! On a fait encore un petit tour de bateau avec elle avant souper et nous sommes arrêtés à l'île aux Sables où nous étions tout seuls. Chaudière, pelle, du sable chaud sur ses petits pieds, les canards, les huards... Je n'ai pas fait ma tournée comme j'aurais voulu aujourd'hui. Bien sûr que tu peux t'inviter pour un thé glacé quand tu voudras!

Accent Grave a dit…

Je ne comprends pas que l'on puisse affirmer que Ouellet est dépassé, ou qu'il retarde. Ce qu'il a dit représente ce que l'église prône depuis toujours et ça n'a JAMAIS été acceptable.

Si nous pouvions seulement entendre le dixième de ces propos contre les pédophiles à soutane, contre le fanatisme religieux... on se réserve toujours une p'tite gêne pour tout ceux qui ne veulent pas décrocher, pour ceux qui disent « moi, je fais la part des choses ».

Finalement, je ne suis surpris de rien et je maintiens que l'église jouit de très fortes assises dans notre société. L'histoire est truffée de périodes plus ou moins longues (parfois plus d'une siècle) où l'on croyait l'église catholique morte. Elle se relève toujours et presque toujours avec plus de fougue et d'adeptes que jamais.

Je ne serais pas surpris d'ailleurs que l'Islam, en s'implantant en Occident, contribue à redonner une certaine ferveur aux autres religions.

Iol y a trente ans, si on avait retiré le crucifix de l'Assemblée Nationale, qui s'en serait plaint? Aujourd'hui, ce symbole serait devenu représentatif sur le plan historique et culturel de notre société! Impensable! Enfin, je me suis habitué à ce genre de comportement.

Jai écrit une seule phrase sur mon blogue cette semaine et il résume ma pensée (c'est une «plug)!

Accent Grave

Zoreilles a dit…

@ Accent Grave : Je vous remercie beaucoup pour cette opinion exprimée ici avec tant de clarté. Vous nous faites voir cette « actualité » dans son contexte global, historique et culturel. J'aimerais être comme vous, en parler de manière détachée, raisonnée, analytique, posée. J'ai cette grande difficulté que vous avez probablement déjà constatée, et je le dis ouvertement, j'ai grandi dans ces valeurs qui m'ont été inculquées et auxquelles j'ai adhéré de tout mon coeur : que la seule chose qui importait vraiment, c'était ce message, Aimez-vous les uns, les autres, et qu'à partir de là, tout le reste se déclinait en infinies nuances. Rejeter tout ça, pour moi, ce serait de nier qui je suis et d'où je viens.

Quand le pape se prononce sur le sort de l'humanité ou que le cardinal Turcotte refuse une médaille parce que Morgantaler en a eu une pareille ou que le cardinal Ouellet affirme publiquement le contraire de ce qu'on m'a enseigné, j'en suis profondément blessée. Le mot n'est pas trop fort. Dans ma famille, il y avait des religieuses, trois en fait, une seule est toujours de ce monde, des femmes formidables, attachantes, aimantes, qui ont donné leur vie pour éduquer, soigner, soulager la misère, accueillir, donner, etc. Elles étaient tellement humaines et comprenaient ce message de base de la religion catholique. La plupart des gens prennent ça moins à coeur que moi. Je ne pratique plus mais ça fait(faisait?...) toujours partie de moi. Entre le cardinal Ouellet et Mickey Mouse, ils leur accordent la même crédibilité mais ils préfèrent Mickey Mouse parce qu'il les fait rire au moins. Quelqu'un que je connais bien l'a encore dit dans les médias hier. Je ne suis pas capable de prendre ça à la légère. Tout ça me fait vivre une grande souffrance morale. Comme si ma raison ne s'accordait plus avec mon coeur...

Jackss a dit…

Bonjour Lise,

Comme tu vois, il y a des messages qui ne passent pas inaperçus. C'est drôle, le hasard.

En arrivant sur le blogue de Zoreilles, je me suis dis que j'irais seulement au dernier commentaire puis que je n'avais pas beaucoup de temps. Il y a toujours beaucoup de monde chez Zoreilles! Et ça se comprend.

Je comprends qu'il n'est pas toujours facile de suivre tout ce que je raconte. Je touche à beaucoup de sujets en même temps. Il y a beaucoup de liens.

Ton commentaire si sincère, je le trouve tout à fait juste. Je le prends comme un suggestion très valable. Je te remercie de l'avoir fait.

Lise a dit…

@Jacks,

il est vrai qu'il y a beaucoup de liens chez-toi, et c'est correct; chacun est différent et je préfère mille fois ton écriture au style texto ou twitter. C'est moi qui ai du mal à revenir à la page originale après avoir cliqué sur les liens, comme ce matin par exemple. Pas grave, ça me prend plus de temps à lire, c'est tout.

Surtout reste tel que tu es Jacks, le style Twitter ça ne te ressemble pas du tout !

:-D

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Quelques petites lignes à toute vitesse qui n'ont rien à voir aec ton billet, ma belle Zoreilles d'amour...

Comme je n'arrivais pas à dormir, (trop de choses dans la tête... et dans les pieds! ;), je viens tout juste de visionner La Donation sur Cogeco et comme je crois que tu en as déjà parlé récemment, je tenais à te laisser mon petit grain de sel à propos de ce film.

Sombre... En fait, il y a très longtemps que je n'ai vu un film aussi sombre. Malgré le jeu phénoménal d'Élise Guilbault, de Jacques Godin (un de mes profs de théâtre avec sa soeur, Michelle Le Hardy, soit dit en passant), d'Éric Hoziel et de Chantal Coutu, le film m'a laissé une boule d'angoisse dans la gorge et dans l'estomac. Par ailleurs, il me semble qu'il comporte une surenchère de drames et d'accidents qui finissent par sonner faux, à la longue...

Ceci dit, Élise Guilbault est tout simplement éblouissante et magnifique dans le rôle de Jeanne et à mon humble avis, elle est au coeur de la beauté sombre de ce film.

Et le ciel de Normétal est-il toujours aussi austère? Où est-ce le cinéaste (Bernard Émond, je crois?) qui a voulu créer ce climat de désespoir? Je n'en sais rien...

Enfin, je ne suis pas absolument certaine d'avoir aimé, mais une chose est certaine : il s'agit malgré tout d'un chef-d'oeuvre qui ne peut laisser personne indifférent.

Je vais maintenant aller faire un petit dodo et je t'embrasse bien fort, ma belle chouette abitibienne!

Zoreilles a dit…

@ Jacks et Lise : Je vous laisse jaser les amis, votre conversation est plaisante à écouter...

@ Rosie : Tu as bonne mémoire, c'est en octobre dernier que j'en avais parlé, ce film était présenté à l'ouverture du Festival du cinéma international de l'Abitibi-Témiscamingue. La Donation, c'était le troisième et dernier de la trilogie de Bernard Émond sur les vertus théologales, la foi, l'espérance et la charité. Non-croyant convaincu, il a senti le besoin d'exprimer quelque chose là-dessus et La Donation venait boucler la boucle pour lui. Ton impression, c'est la même que beaucoup de cinéphiles avaient ressentie lors de la projection (5 fois) ici. Il y avait comme deux clans. Et le film ne laissait personne indifférent. Le ciel de Normétal (en Abitibi-Ouest) peut être extraordinairement angoissant, sombre ou lumineux, selon le moment ou la situation. Je l'ai toujours dit, le paysage est immense ici, et le ciel est plus haut qu'ailleurs! Ça peut vous faire perdre le souffle ou vous émouvoir mais on n'y est jamais indifférent, c'est comme le film de Émond. Le propos du film, pas vraiment jojo, on en convient, tout en nuances, en silences éloquents, en non-dit, en plans fixes qui durent comme pour donner plus de profondeur au drame, au temps et à l'espace... Certains aiment, d'autres pas. Heille Rosie, t'es tellement fine d'en avoir reparlé, ça nous a permis de discuter cinéma ensemble!

Claire a dit…

Mmm...c'est sérieux ici.
Des commentaires riches de sagesse et de tolérance.Mention spéciale à ta mère et à mon waiter préféré.

Et je peux encore vous souhaiter,malgré le retard, à toi et à ton Crocodile préféré, tout le bonheur du monde?

Zoreilles a dit…

@ Claire : Merci pour tes voeux, il n'est jamais trop tard pour bien faire, d'ailleurs, nous, on fête ça à l'année longue!

Ouais, c'est vrai qu'on est sérieux ici dernièrement! J'écris un billet dans un certain état d'âme et quelques jours plus tard, on est déjà tous rendus ailleurs, ça me fait toujours tout drôle. Dans mon métier, (les communications et relations de presse) je dis tout le temps qu'une nouvelle, ça se conserve moins longtemps que du poisson frais!

Un billet, c'est pareil, peut-être même encore plus éphémère... Ce n'est peut-être plus aussi vrai qu'avant que les écrits restent... Je réfléchis beaucoup à ça dernièrement.

Mijo a dit…

Les élucubrations du cardinal Touellet ne sont pas venues jusqu'à chez nous.

32 grosses bises pour les 32 années de mariage.
J'aime beaucoup ce paragraphe et la façon dont tu parles de vous deux.

Zoreilles a dit…

@ Mijo : Tant mieux pour vous si les élucubrations du cardinal vous sont épargnées, vous ne manquez rien du tout! Merci pour les 32 bisous, je les partagerai avec qui tu sais. Effectivement, on est toujours amoureux... et l'amour prend tellement de visages différents au fil des jours, des semaines, des années et toujours, il se renouvelle.

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Comme j'adore aborder tout sujet avec toi, ma Zoreilles, il faudra bien un jour que j'aille le voir, ton ciel magnifique, et bavarder sous ses couleurs célestes de tout et de rien avec toi en prenant un p'tit coup de rouge et en cassant la croûte ensemble...

Me semble qu'on aurait tellement de choses à se dire et tant de richesses à découvrir ensemble, qu'il nous faudrait plus d'une vie!

Ben, attends-moi, là... On va commencer avec celle-ci et je dois aller préparer mes bagages pour m'envoler vers ton coin de pays!

Zoreilles a dit…

@ Rosie : Pour un instant, je t'ai vue danser jusqu'ici! Je t'ai imaginée sur le patio d'en haut, à regarder le lac à travers les arbres, près de la mangeoire à colibris, je nous apportais un sherry bien froid... ;o)

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Et moi, j'entends le son de ta guitare jusqu'ici, ma belle! Nous avons vraiment des atomes crochus, toi et moi, et vivement le jour où nous pourrons enfin nous rencontrer en personne!

Un sherry bien froid, dis-tu? À quelle heure le prochain vol en direction de chez toi? ;)

Je t'aime GROS, ma Zoreilles! ;)

Zoreilles a dit…

Oui, c'est bien ce que j'ai dit, un sherry bien froid! Tu connais ça? J'ai reçu cette bouteille de sherry en cadeau d'une fille formidable, dans ton genre un peu. M'étonne pas que tu connaisses le sherry bien froid, toi!!! Moi, je viens à peine de découvrir cette merveille. On va passer un sacré bel été!!!

T'arrives sur le vol du soir ou du matin? ;o)

T'es pas game! ;o)

Éléonore a dit…

32 ans ! ça impose le respect chère Zoreille Bravo ! "on réalise la chance qu'on a eu" La chance ? je crois si peu en la chance, il y a bien sur des éléments hors de notre control, mais on a aussi le bonheur qu'on se construit et l'effort qu'on y met. Pour arriver a ce beau 32 ans, je suis sur que tu as mis la main à la pate ♥

Québec science, j'aime vraiment ce type de revue de vulgarisation scientifique ! Bravo à eux pour avoir dépeint avec justesse ta belle région. Nature sauvage, je ne connais pas, mais puisque tu en parles je vais porter attention.

Meric de nous parler de la réforme sur la loi des mines ! Moi qui suis Nord-Cotière d'adoption et de coeur, je réalise depuis 17 ans combien le reste du Québec est ignorant des régions éloignées et de leurs réalités, aujourd'hui ça me brise le coeur. Tu parles des mines et de la forêt, mais dans les sports c'est pareil :( Ayant siégé à l'unité régionale sport et loisirs Cote-Nord on m'a raconté le peu d'ouverture des grands centres face à nous et nos besoins, dommage.

Pour ce qui est des déclarations du cardinal Ouellet, je ne suis pas catholique donc elle m'influence peu mais je suis en faveur de la liberté de presse, alors je me dis que tout le monde a droit à émettre son opinion. J'ai expliqué pourquoi j'étais contre l'avortement sur mon blog et surtout contre l'avortement tardif. Je trouve épouvantable que notre pays soit parmi les seuls à n'avoir aucune loi qui encadre au moins en terme de semaine la pratique de l'avortement. C'est de façon totalement anti-démocratiqe que le sénat a bloqué la loi sur l'avortement en 1986.

Pour moi le foetus est un être humain en devenir, en croissance, en création, il est non totalement formé d'accord, mais il a déja son code génétique et son sexe et prend forme rapidement, à 8 semaines son apparence est déjà ressemblante.

Mon opinion repose très peu sur des bases religieuses, mais sur des bases biologiques et éthique. Si à 20 semaines on sauve des grands prématurés on ne peut justifier une avortement sur la justification que c'est "un amas cellulaire" C'est une question de cohérence.

Cependant, je ne saisis pas en quoi l'amour et la protection des bébés à naitre vont à l'encontre du précepte biblique "aimez-vous les uns les autres" ? l'amour de l'un n'exclut pas l'amour de l'autre. Il y a moyen d'offrir des alternatives à l'avortement.

Zoreilles a dit…

@ Éléonore : La chance qu'on a eue, je voulais dire que nous nous sommes engagés dans cette vie à deux très jeunes, j'avais 20 ans et lui, 22. Avec toute l'innocence et l'inconscience du monde, à l'époque. Mais plein de bonne volonté. On aurait pu se tromper malgré tout mais on a eu de la chance...

L'amour et la protection des bébés à naître ne vont pas à l'encontre du « Aimez-vous les uns, les autres », au contraire. Ce sont certains dirigeants de l'église catholique qui prennent des positions sociales et politiques très tranchées, accusatrices, dénuées d'humanité et de compassion qui eux, vont à l'encontre du « Aimez-vous les uns, les autres » qui a toujours été à la base de la religion catholique. Enfin, comme je la comprenais, comme on me l'avait enseigné dans ma famille.

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Ma tête et mon coeur sont game en titi, ma belle Zoreilles d'amour, mais mes pieds ne suivent pas! Ils sont trop occupés à danser et à préparer des ateliers de formation pour l'été et l'automne prochain... Ça va être le fun, bien qu'exténuant! Dieu merci, je pars au chalet et je décroche TOTALEMENT en juillet... Euh... Pourrais être chez toi autour du temps des fêtes avec un bon nombre de bouteilles de sherry froid et mon fameux thé algonquin! Eh qu'on s'amuserait comme deux vraies petites filles qui ont tant de choses à se raconter et à partager! Faut que j'y aille te voir... OU vice-versa... A-B-S-O-L-U-M-E-N-T!!!!

Lise a dit…

Zoreilles et Rosie,

C'est un moment de bonheur pour moi d'être revenue en arrière et d'entendre/lire votre conversation, avec en plus le petit plaisir secret d'écouter aux portes. J'adore ça!

Zoreilles a dit…

@ Lise : C'est comme dans les vrais salons, il y a toujours des gens qui se retrouvent, par affinités, pour jaser tranquille en petits groupes. Viens te joindre à nous!

Lise a dit…

Zoreilles,

c'est la seule chose que je sache faire, rendre mon blogue accessible ou non, de même que le supprimer, le restaurer, et ouvrir les commentaires ou pas. Pour tout le reste je suis perdue. Mais il n'y a pas que ça; si tu as lu mon dernier texte tu vas tout comprendre.

J'adorerais pouvoir écrire librement, mais il y a tellement de choses que je suis incapable d'exprimer, et j'ai l'impression d'avoir fermé la porte au nez des gens, après l'avoir à peine entr'ouverte.

Et puis je pense que, sauf exception (toi et quelques rares autres), les gens en ont assez de Lise.

Voilà!

En tout cas, bonne fin de semaine chère toi!

Lise a dit…

Et j'ai fait exprès d'écrire le commentaire précédent dans ce billet plus ancien, espérant que tu les reçois toujours dans ta boîte de courriels...

Zoreilles a dit…

@ Lise : Oh tu sais, on n'écrit jamais vraiment librement sur un blogue, il faut tenir compte d'une foule de choses quand même, parce que tout peut être lu librement et par n'importe qui justement. Là où l'on peut être totalement libre, c'est lorsqu'on écrit pour notre fond de tiroir, pas ailleurs! Et encore... J'ai souvent écrit des textes tellement personnels que je les brûlais dans le poêle à bois après coup!

Et ne te culpabilise pas pour ton blogue, ouvert ou fermé, en attente ou actif, c'est un espace libre qui t'appartient, à toi d'en faire ce que tu veux, d'y trouver du plaisir... ou pas!

Faut surtout pas prendre ça au sérieux, c'est là que ça peut devenir lourd.