mardi 3 février 2009

Berceuses et petits bonheurs




Photo 1 : Voici Félixe au moment où elle fait ses exercices, après le boire, avant le dodo. Il y a de saines habitudes de vie qu'il faut instaurer dès le plus jeune âge!

Photo 2 : Je n'ai pas vu ça souvent, un bébé qui dort aussi calmement avec ses petites mains de chaque côté de sa jolie tête, sans aucune protection, le coeur à l'air, si vulnérable mais en même temps si ouverte. Et ce qui m'impressionne encore plus, c'est qu'après la photo, quand je l'ai prise dans mes bras, elle s'est recalée bien confortablement, a ouvert les yeux, les a refermés aussitôt et s'est remise exactement dans la même position! C'est comme si elle m'avait dit : « Ah c'est toi, mamie? » Je vous le dis, on communique très bien elle et moi!

Photo 3 : Entre nous, il y a un fil de soie transparent, immensément, infiniment solide qui se tisse. J'ai l'intention d'en faire une jolie dentelle avec le temps. À l'hôpital, on venait de lui enlever ses antibiotiques en intraveineuse et de confirmer qu'elle était en très bonne santé. J'aurais pu intituler ce cliché « une mamie heureuse et soulagée ».

Berceuses et petits bonheurs

Rarement j'ai écrit deux billets sur le même sujet dans une aussi courte période de temps. C'est que dans mon appareil photo, ces temps-ci, il n'y a pas de paysages, de perdrix, de lièvres ou d'orignaux. Mais il y a des moments de ce que je vis et je n'ai pas l'intention de passer à côté de ça, ni virtuellement ni autrement!

Dans ma « Lettre à Félixe » je vous annonçais sa venue au monde en vous partageant quelques passages où je lui confiais ma vision de tout l'univers d'amour qui s'offrait à elle et auquel je voulais contribuer. Aujourd'hui, mon propos sera plus léger parce que sa présence est devenue si concrète, si enjouée, si chaleureuse, si remplie de mille petits bonheurs qui surgissent en moi sous la forme des airs de chansons, des réflexions, des rêves, des idées de petits moments de douceur à multiplier sans fin pour embellir la vie... Bref, Félixe est déjà, à deux semaines, une semeuse de bonheur!

Berceuses

Quand je pense à elle ou que je la berce, je retrouve comme par magie toutes les chansons que chantaient ma mère et ma grand-mère, que je chantais à mon tour à Isabelle dans son enfance. Me reviennent aussi d'autres souvenirs : le visage de ma grand-mère qui s'illuminait quand elle parlait de la pureté des petits bébés, elle en était si émue, si heureuse. Aussi, j'ai le souvenir de l'émotion de ma mère devant la pouponnière quand Isabelle est née, ma mère et sa générosité, son sens de la justice, sa grande conscience sociale, sa profondeur, qui disait : « Tu vois, aujourd'hui, ils sont tous égaux, ça devrait être toujours de même, mais c'est en sortant d'ici que ça va changer, certains vont être choyés et d'autres pas ». En voici des petits bouts de ces berceuses héréditaires et intergénérationnelles qui vous rappelleront peut-être quelque chose à vous aussi...

Enfant du voyage/Ton lit c'est la mer/Ton toit les nuages/Été comme hiver/Ta maison c'est l'océan/Tes amis sont les étoiles/Une fille aux cheveux d'or/Perdue dans le vent du nord...

J'aime ce petit coin de terre/Perdu là-bas aux grandes eaux/Où je vécus avec ma mère/Mes premiers jours tendres et beaux/Les souvenirs de l'enfance/Viennent charmer mon âge mur/Comme la vapeur que le vent balance/Embellit parfois le ciel d'azur/J'aime à voir la mer calme et grande/Qui touche à l'horizon, le ciel/J'écoute le soir sur la lande/Le bruit de ses flots si solennels/J'aime à la voir en furie s'élevant avec majesté/Jetant sur ses caps sa vague blanchie/J'aime à voir sa sauvage beauté...

Sorti du bateau, le coeur tout malade/Pauv' petit gravier où débarquez-vous/On a tout au moins cette vie sans peine/C'est à l'Île aux chiens qu'il est notre rendez-vous/Nul ne peut vous dire et ne vous écoute/Pauv' petit gravier comment ferez-vous/Alors nous ferons comme ont fait nos pères/C'est plutôt mon gars qu'ils feront comme nous/On a tout au moins cette vie sans peine/C'est à l'Île aux chiens qu'il est notre rendez-vous...

J'ai pour toi un lac quelque part au monde/Un beau lac tout bleu/Comme un oeil ouvert sur la nuit profonde/Un crystal frileux/Qui tremble à ton nom comme tremblent feuilles/À brise d'automne et chansons d'hiver/S'y mire le temps, s'y meurt et s'y cueillent/Mes jours à l'endroit/Mes nuits à l'envers...

Mon poème voyage à bord d'un avion de papier/Va mon planeur cap sur son coeur/Belle envolée/Par les vents jusqu'au bout de la mer et des chalutiers/Va mon planeur cap sur son coeur/Belle envolée/Mon âme est une course vagabonde/En un instant où elle a dû passer/Et chaque nuit chaque simple seconde/Tourne en pays et je suis paysée/Comme il serait doux de partir avec elle/En un voyage agréable et nouveau/Jusqu'à la nuit claire et perpétuelle...

Il est un sentiment vivace/Plus doux qu'un soleil de printemps/Un souvenir que rien n'efface/Pas même la marche du temps/Dans les passages de la vie/Quand s'agite le désespoir/L'ombre d'une image chérie/Apparaît dans notre ciel noir/On se rit d'une folle ivresse/On oublie un jour sa maîtresse/On brûle ses lettres d'amour/Mais de sa mère/ Mais de sa mère, on se souvient toujours...

Sur le rivage où la barque légère est au repos/Les enfants jouent loin des yeux de leur mère, ô matelot/Renouvelons, dit l'un d'eux l'aventure de Robinson/Hissons la voile au haut de la mature, le vent est bon/Et les petits enfants s'éloignent en chantant/Tirons les avirons et filons en cachette/Sur l'aviron, tirons, que pas un ne s'arrête/Ohé! Tirons/ Mais là-bas, tout là-bas, dans le vent qui soupire/La voix du vieux clocher tinte et semble leur dire/ Petits enfants, prenez garde aux flots bleus/Qui font semblant de se plaire à vos jeux/Les flots berceurs font pleurer bien des yeux/Petits enfants, prenez garde aux flots bleus...

Dors, mon bel ange, va dormir/Dans son nid, l'oiseau va se blottir/ (je voudrais bien savoir la suite de ces paroles, si vous les connaissez?)

Ferme tes jolis yeux/Car les heures sont brèves/Au pays merveilleux/Au beau pays du rêve/Ferme tes jolis yeux/Car tout n'est que mensonge/Le bonheur n'est qu'un songe/Ferme tes jolis yeux... (Celle-là, je ne la chanterai pas longtemps, dès que Félixe pourra en comprendre le sens, je vais l'enlever de mon répertoire de berceuses, parce que je trouve ces paroles très désolantes, pas mal « éteignoir »...)

Et je pourrais continuer longtemps à vous en chanter de ces berceuses-là en plus de celles que j'ai inventées moi-même au fil des années.

Et petits bonheurs

Savez-vous en quoi Félixe me ressemble? Elle a les zoreilles très sensibles! À l'instant où elle est née, Dominic l'a prise dans ses bras et lui a dit de sa belle voix grave : « Bonjour Félixe, je suis ton papa » et il paraît qu'elle a cessé tout de suite de pleurer, je suis certaine qu'elle a reconnu sa voix. Aussi, vendredi dernier, elle dormait dans mes bras lorsque son papa est descendu de son atelier lui faire un petit bisou et lui chanter sa drôle de chanson : « Félixou, Félixou, c'est la reine des p'tits minous... » et vous savez quoi? Moi, j'étais morte de rire à le voir danser le twist et Félixe nous a fait son plus beau sourire! Toutes ses mimiques me laissent croire qu'elle réagit très sensiblement aux voix humaines, à la musique.

Quand je vais parfois leur donner un petit coup de main selon ce qui leur convient le mieux, je me sens privilégiée de vivre quelques heures au milieu de tant et tant d'amour. Dominic a transporté son atelier de travail à la maison pour quelques semaines encore, alors, à tout bout de champ, il descend au rez-de-chaussée faire des bisous à Félixe et à Isa, en même temps qu'il réussit toujours à me faire rire et à m'attendrir. Isabelle est une si bonne, si belle et si merveilleuse jeune maman, une amoureuse si amoureuse, que je ne peux m'empêcher de lui dire comme elle m'épate.

Aujourd'hui, Dominic est en tournage à l'extérieur et Isa a tout à l'heure un cours d'une durée de 4 heures à l'université. Et qui c'est la chanceuse qui est toute contente d'être heureuse d'aller cajoler la petite Félixe?

44 commentaires:

Renée a dit…

Petit bonheur? je dirais plutôt immense bonheur que celui de tenir dans tes bras le plus beau, le plus confiant, le plus merveilleux bébé du monde: ta petite-fille. Joie que nous pouvons maintenant partager. Ce que tu vis là, je l'ai expérimenté il y a déjà deux ans et demie, et puis, ce plaisir de la voir grandir, ma petite-fille! Ce lien qui se crée entre eux et nous, les grands-parents.
Zoreilles, je suis très très heureuse pour toi, profite bien de ces beaux moments...

gaétan a dit…

Je suis certain que cette petite aura une mamie formidable.

crocomickey a dit…

On sort de la terre avec une telle berceuse.

J'étais pas mal efficace pour endormir mes petits (fin des 70 -début 80) avec MA toune favorite qui était simplement Blackbird des Beatles chanté par McArtney. La mélodie (et la voix du papa aussi ...) les emmenaient littéralement chez madame Morphée.

Evelyne a dit…

Ma mère chantait toujours la-la -la une veille chanson d'amour que je te chante à mon tour.... ma fille tu grandiras et puis tu t'en iras et tu la chanteras à ton tour....en souvenir de moi.
Moi aussi je suis grand-maman depuis décembre....d'une belle petite fille et quel bonheur d'entendre ma fille chanter à sa fille cette belle chanson.
Et le petit lien invisible qui se tisse devient plus solide de jour en jour.

Beaucoup de bonheur avec ta petite Félixe.

Mamie Evelyne

Zed Blog a dit…

Google dit que :

Paroles Bonne Nuit Berceuse De W.a.mozart

Mon bel ange va dormir
Dans son nid l'oiseau va se blottir
Et la rose et le souci
Là-bas dormiront aussi

La lune qui brille aux cieux
Vois si tu fermes les yeux
La brise chante au dehors

Dors, mon petit prince, dors
Ah! Dors, ah ah ah ah ah, dors

Mon ange a-t-il un désir
Tout pour lui n'est que joie et plaisir
De jouets, il peut changer

Il a moutons et bergers
Il a chevaux et soldats

S'il dort et ne pleure pas

ou


Mon bel ange va dormir
Dans son nid d'oiseau va se blottir
Et la rose et le souci
Là-bas dormiront aussi
La lune qui brille aux cieux
Voit si tu fermes les yeux
La brise chante dehors
Dors, mon petit prince, dors
Ah! dors, dors
Mon ange a-t-il un désir?
Tout pour lui n'est que joie et plaisir
De jouet il peut changer
Il a mouton et berger
Il a chevaux et soldats
S'il dort et ne pleure pas
Il aura d'autres trésors
Dors, mon petit prince, dors,
ah!dors(do-o-ors!) dors
Mon bel ange à son réveil
Recevra les présents du soleil
Ce seront de beaux habits
Brodés d'or et de rubis
La lune d'un fil d'argent
Avec un reflet changeant
En aura cousu les bords..."

À toi de voir quelle est la bonne!

Bravo, merci, le bonheur...

Je chante des chansons à mes chats. Chacun a la sienne!


Zed ¦) xxx

Soisig a dit…

Wow! Mamie Zoreilles, tu as tout un répertoire! Le mien, c'était: "Fais du feu dans la cheminée", "À la Claire fontaine","Il était un petit navire", "Au clair de la lune" entre autres, hihihi!

J'ai trouvé la partition musicale qui va avec "ta" berceuse de Mozart sur ce joli site: http://lescontesdeyolie.over-blog.com/article-26112183.html

Le problème, c'est que je me les fredeonne depuis que j'ai lu ton billet, hihihi!

Profite de ta puce, c'est un bonheur qui ne coûte rien mais qui vaut son pesant d'or!

Zoreilles a dit…

@ Renée : T'es une mamie, toi? Je te croyais dans la jeune trentaine à peine! Une mamie nomade, ça, c'est original, tu dois avoir de belles histoires à lui raconter...

@ Gaétan : J'apprends, Gaétan et d'habitude, j'apprends vite!

@ Crocomickey : T'as endormi tes enfants avec une chanson des Beatles? Ils doivent encore beaucoup aimer les Beatles, alors! Dans mes berceuses, t'as pas reconnu quelques chansons des Iles? Particulièrement celle qui commence par J'aime ce petit coin de terre perdu là-bas aux grandes eaux... C'est comme l'hymne national des Îles!

@ Evelyne : C'est donc très récent pour toi aussi, ce rôle merveilleux? Et ta fille t'a donné une petite-fille? Voir sa fille devenir une maman si aimante est un aussi grand bonheur que de devenir mamie. Et cette chanson que tu chantes est un beau classique, j'aimais la version de Fabienne Thibeault mais beaucoup d'autres la chantent bien, comme toi probablement... et ta fille!

@ Zed : Merci, merci, merci, c'est la deuxième que j'avais entendue par une ex-belle-soeur et le premier couplet seulement, j'ignorais qu'il y en avait d'autres. Elle chantait bien mon ex-belle-soeur... J'ignorais aussi que c'était une berceuse de Mozart. Et tu leur chantes quoi à tes minous? Je t'en suggère une nouvelle pour faire changement, elle est de Henri Dès, je m'en rappelle des bouts seulement mais à la guitare, je la joue souvent, une belle mélodie toute simple : À la mi-août/À la mi-août/Chat, chat, chat, dormiras-tu/Sur un tas de bois/Chat, chat, chat, dormiras-tu/Dormiras-tu pas?

@ Soisig : Merci pour le lien. Il y a des recherchistes formidables ici! Parmi tes berceuses, que je connais toutes, Il était un petit navire aurait pu se retrouver parmi ma liste, parce que j'aimais particulièrement les chansons de mer, de bateaux, d'îles, de matelot, etc. J'ai beaucoup chanté celle-là, la connais-tu? Vogue, vogue tout le long de la rivière/Vogue, vogue, mon joli petit bateau...

Solange a dit…

Comme je te comprend et que de souvenirs reviennent dans nos mémoires. Tes chansons je les chante aussi. Chez-nous, nous étions 10 enfants, et a chaque bébé qui arrivait c'était toujours nouveau. Je me réjouie de ton bonheur, je sais que tu en profiteras au maximum

Soisig a dit…

Mets-en, hihihi! Mais je ne chantais que le premier couplet avec le refrain!
Je me souviens aussi d'un air que je fredonnais en hiver: "Tombe, tombe neige blanche" OH! j'oubliais "Fais dodo Colas mon petit frère".

Un lien magnifique: http://www.momes.net/comptines/comptines-chansons.html:

Zed y trouvera plein de jolies comptines sur les chats!

Bonne journée

Anonyme a dit…

Quel grand bonheur que tu vis pleinement.....ce petit bout de chou est un gros+ dans une vie....profites en bien...

Bon bisous

ly xxx

modotcom a dit…

Merci de nous avoir donné d'autres nouvelles de Félixe, je pensais justement à elle ce matin et me demandait comment je t'aurais posé la question : "comment va la petite Félixe". Vive la vie, l'amour et la joie vous entourent! bises,

Zoreilles a dit…

@ Solange : Je me doutais bien que t'allais comprendre! Il y a peu de temps, tu devenais mamie une autre fois, c'est toujours aussi merveilleux, il paraît... Ces berceuses n'ont pas d'âge, nos grands-mères les chantaient aussi et probablement que nos petits-enfants les chanteront un jour, à leur tour. On suppose qu'ils parleront français (!) et qu'ils conserveront une belle part de notre patrimoine et notre culture.

@ Soisig : Très beau lien vers ces berceuses et chansons d'enfants, j'en ai fait une petite tournée et l'ai conservé dans mes favoris pour pouvoir y revenir à ma guise. Merci madame la recherchiste! Et bonne journée. Non mais, t'as vu ce soleil éblouissant ce matin? Faudra qu'on s'habille chaudement par exemple. N'oublie pas ta tuque et ton foulard si tu vas jouer dehors. Bisous xxx.

@ Ly : Un gros gros gros +++ en effet!!!

@ Modotcom : Ah, tu sais, tout le plaisir était pour moi! Tu pensais à Félixe ce matin? Mais t'as le coeur grand comme le monde, toi... Bisous sur tes joues!

Soisig a dit…

Mets-en qu'il fait beau et froid! De mon 2e, je vois les fumées de cheminées (7) vraiment à l'horizontal: bon vent de l'ouest, si caractéristique de notre région. Pas besoin d'une girouette en hiver, hihihi! Et les joues vont piquer en r'montant la côte!

Je cherchais un poème sur la Valentin pour le journal quand je suis arrivée sur le site des comptines: on fait de ces découvertes inattendues parfois! Et bien d'adon!

Bonne journée! Profite de ta puce et fait-lui la bise de ma part...

OMO-ERECTUS a dit…

Aussi magiques ces moments sont-ils, aussi sublimes qu'ils sont, autant ils me rendent un peu triste.

Cet immense bonheur qu'est celui d'Isabelle et de Dominic, et le votre aussi, chère Zoreilles, ne me sera sans doute jamais donné.

Vous aurez donc remarqué que mon petit commentaire d'aujourd'hui à quelque chose d'égoiste. Plutôt que de me réjouir de ce trop plein de bonheur qui vous habite, me voilà qui cause de mes états d'âmes. Je m'en excuse. J'envie votre septième ciel. Vous êtes si beau de là.

Zoreilles a dit…

@ Soisig : Je lui ai fait ta bise, comme tu me l'avais demandé. Même que... j'ai fait beaucoup beaucoup beaucoup de fois ton message à Félixe!!!

Zoreilles a dit…

Très cher Omo-Erectus,

Si vous saviez jusqu'à quel point votre commentaire me touche...

Pour deux raisons.

La première, c'est qu'ayant été 8 ans à désirer un enfant sans que mon rêve se réalise, j'avais perdu tout espoir d'être mère un jour lorsque le « miracle » s'est produit. Pendant ces 8 ans, j'ai dû sublimer mon désir d'enfant de toutes les manières possibles et imaginables, surtout en aimant ceux des autres. J'ai beaucoup réfléchi pendant toutes ces années sur le sujet du désir d'enfant ou non. C'est pourquoi je respecte énormément ceux et celles qui font le choix de ne pas en avoir et de l'assumer pleinement. Ce sont des gens responsables que j'admire. Ça vous étonnera sans doute aussi que je sois Pro-Choix, parce qu'un enfant, c'est tellement merveilleux quand ça arrive aux bonnes personnes, aux bons moments et dans les conditions souhaitées. C'est justement par amour pour les enfants que je veux que les parents puissent avoir le libre choix d'en avoir seulement s'ils le veulent, avec qui ils veulent et au moment où ils le veulent.

La deuxième raison, c'est que j'ai une histoire à vous raconter, une histoire vraie en lien direct avec Félixe et avec ce que vous écrivez...

Isa et Dom ont le même grand ami, un gars formidable que je connais bien aussi. Appelons-le l'ami, tout simplement. Pour les mêmes raisons que vous, il n'aura pas d'enfant. Pourtant, il les adore, il vient lui-même d'une grande famille, il a de belles valeurs, il est charmant, sensible, brillant et très humain. Pour toutes sortes de considérations, il ne veut pas aller vers l'adoption. Alors, ça fait des années qu'il sublime son désir d'enfant en aimant ceux des autres...

C'est lui, le fier parrain de la petite Félixe, Isa et Dom le lui ont annoncé dès qu'ils ont su... Et il est très très très proche de la petite, d'Isa, Dom et de nous également. Il fait partie de notre petit clan, il était avec nous au mariage, lors de soupers, à Noël, sur la patinoire lors du match de hockey du 31 décembre, il était présent même avant la naissance de Félixe et il l'est encore plus maintenant. Si vous pouviez voir ses yeux et son sourire quand il berce la petite Félixe, c'est le plus heureux des hommes, le cher ami. Pour lui, c'est un bonheur inespéré, Félixe sera toujours dans sa vie et lui dans la sienne.

Ça pourrait vous arriver, vous auriez tout ce qu'il faut, je le sais. Et je vous le souhaite sincèrement.

Anonyme a dit…

J'ai bien aimé et souri à ton expression.."Caillou un tombeur "..;)) bien vrai..tout le monde tombe en amour avec ce petit chien lol

bonne journée

bisous

ly

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Comme tu es gentille ma belle Zoreilles de nous faire partager un tel bonheur ! C'est bien simple, on dirait que je la sens d'ici, ta petite Félixe d'amour... Tu sais cette odeur incomparable, cette odeur de vie nouvelle, d'innocence et de beauté ? Oui, tu sais...
Profite bien de ces beaux moments, Mamie Francine et voici une belle chanson que ma grand-mère paternelle me chantait toujours :

Isabeau s'y promène
Le long de son jardin (bis)
Sur le bord de l'île
Le long de son jardin
Sur le bord de l'eau
Sur le bord du vaisseau

Elle fit une rencontre
De trente matelots (bis)
Sur le bord de l'île
De trente matelots
Sur le bord de l'eau
Sur le bord du vaisseau

Le plus jeune des trente
Il se mit à chanter (bis)
Sur le bord de l'île
Il se mit à chanter
Sur le bord de l'eau
Sur le bord du vaisseau

La chanson que tu chantes
Je voudrais la savoir (bis)
Sur le bord de l'île
Je voudrais la savoir
Sur le bord de l'eau
Sur le bord du vaisseau

Embarque dans ma barque
Je te la chanterai (bis)
Sur le bord de l'île
Je te la chanterai
Sur le bord de l'eau
Sur le bord du vaisseau

Quand elle fut dans la barque
Elle s'est mis à pleurer (bis)
Sur le bord de l'île
Elle s'est mis à pleurer
Sur le bord de l'eau
Sur le bord du vaisseau

Qu'avez-vous donc la belle
Qu'avez-vous à tant pleurer ? (bis)
Sur le bord de l'île
Qu'avez-vous à tant pleurer ?
Sur le bord de l'eau
Sur le bord du vaisseau

Je pleure mon anneau d'or
Dans l'eau, il est tombé (bis)
Sur le bord de l'île
Dans l'eau, il est tombé
Sur le bord de l'eau
Sur le bord du vaisseau

Ne pleurez point la belle
Je vous le plongerai (bis)
Sur le bord de l'île
Je vous le plongerai
Sur le bord de l'eau
Sur le bord du vaisseau

De la première plonge
Il n'a rien ramené (bis)
Sur le bord de l'île
Il n'a rien ramené
Sur le bord de l'eau
Sur le bord du vaisseau

De la seconde plonge
L'anneau a voltigé (bis)
Sur le bord de l'île
L'anneau a voltigé
Sur le bord de l'eau
Sur le bord du vaisseau

De la troisième plonge
Le galant s'est noyé (bis)
Sur le bord de l'île
Le galant s'est noyé
Sur le bord de l'eau
Sur le bord du vaisseau

Ouf ! Elle est longue en batêche, celle-là... Voilà pourquoi je m'endormais si vite et si bien ! ;)

Zed Blog a dit…

Zoreilles, Oh! Il faut que j,entende ça! Merrrrr (ron-ron)ci!

Soisig,

Merci, tu es une soie. J'irair voir ça. Et je te reviendrai là-dessus!

Omo-Erectus et Zoreilles,

Pas parce que tu es gai, jespère, que tu te retiens! J'ai eu un ami on ne peut plus gai sans arrière pensée hétérocune, qui est l'heureux papa (et mono-parental)d'un petit garçon d'origine chinoise depuis emviron 5 ans maintenant. Je n'aurais pu imaginer ce gars sans enfant. Ils les aime tant!

Notre société a changé et tout le monde a les mêmes droits. Si le bien-être de l'enfant est là, bien entendu, dirait-on, mais hélas, dans les couples hétéos si nombreux, il est loin d'être une condition préalable....

Zed ¦)

Jackss a dit…

Y a tout un party de bébés ici, madame

Avec toutes ces belles chansons on pourrait corder plein de bébés et les endormir du même coup.

Zoreilles,

Comme elles sont belles et touchantes ces nouvelles photos. Tout comme ton texte et tes mélodies. De bien beaux souvenirs. Je suis très heureux que tu puisses revivre de si beaux moments, les goûter pleinement et les partager avec nous.

J'ai laissé un message pour toi et Zed, suite à ton dernier billet.

Continue de profiter aussi bien du moment qui passe, Zoreilles. C'est contagieux.

Jackss a dit…

Zoreilles,

J'ai oublié tout à l'heure. Je voulais te laisser le lien pour un blogue où on parle de bébés. J'ai pensé que ça pouvait t'intéresser. Moi, ça m'a donner le goût d'en avoir. Dommage, Laure n'en veut plus.

Voici le lien. Cliquez sur Chez nous

Zoreilles a dit…

Quand je vous dis que je reçois des perles de commentaires dans mes vieux billets... Lorsque Isa veut réagir ici, elle glisse jusque dans le bas de la page qu'elle a sur son écran, et c'est ce qu'elle vient de faire encore une fois! Comme il s'agissait d'un petit coucou, je me suis permis de faire un copié-collé :

« je suis venue te lire. jécris juste de la main droite. désolée.
cest que jai félixou dans la main gauche...
isaxx

6 février 2009 08:06 »

Zoreilles a dit…

@ Ly : Bonne fin de semaine à toi aussi et à ce tombeur, Caillou!

@ Rosie : Oui, elle sent bon, la petite Félixe, je me saoule de son odeur le nez planqué dans son petit cou quand elle dort. Mets-en que je sais!!! Et ta chanson d'Isabeau... Je l'ai beaucoup chantée à Isa en m'accompagnant à la guitare quand elle était petite. Nous avons plus qu'une berceuse en commun, je pense!

@ Zed : L'adoption est l'une des avenues possibles pour tout le monde ici mais ce ne sont pas tous les pays qui ont les mêmes critères de sélection pour le ou les parents adoptifs. Depuis longtemps, il n'y a plus d'enfants à adopter ici et d'après la belle histoire touchante que tu nous racontes, je comprends que la Chine a assoupli ses critères maintenant. Pour l'ami dont je parlais plus haut, adopter ne lui convenait pas, il aurait aimé avoir une stabilité affective avant et il faut dire les choses comme elles sont, ça coûte très cher les frais d'adoption à l'étranger. Il vient de fêter ses 40 ans, pour lui, c'était une autre de ses réserves...

@ Jacks : Un blogue qui parle de bébés? J'irai lire, promis! Ça t'a donné le goût d'en avoir d'autres et Laure ne veut plus? Si jamais elle change d'avis, j'entendais aujourd'hui à la radio qu'une dame de 60 ans venait de mettre au monde des jumeaux!!! Ça m'a fait songer moi aussi... (!!!)

Lise a dit…

Chère Zoreilles,

j'ai beaucoup aimé le commentaire de Omo-Erectus, qui a eu le courage de dire ce que je n'aurais jamais osé. J'adore les enfants, et j'aurais tellement voulu en avoir. Si je suis sincèrement contente pour toi, je ne suis et ne serai jamais la mère de personne, alors les petits-enfants...

Lorsque j'étais plus jeune, et dans une autre vie, il m'est arrivé d'être tellement jalouse des femmes enceintes, et de leur air réjoui, que j'aurais voulu leur taper dessus! C'est pas fin, je le sais, mais depuis le temps que je fais des commentaires chez-toi, j'ai compris que tu sais faire la part des choses.

Ouf ! Ça me fait du bien d'avouer ça. Et je suis d'accord avec Rosie; un tout-petit ça sent tellement bon, spécialement les petits cheveux si soyeux.

Lise a dit…

Et j'ai oublié de dire que ma mère me chantait une chanson, lorsque j'avais deux ans " Ma petite est comme l'eau, elle est comme l'eau vive. Elle court comme un ruisseau, que les enfants poursuivent. Courez, courez, ...... ( paroles oubliées ), jamais, jamais vous ne la rattrapperez ".

Mais je ne sais pas qui est l'auteur.

Pierre Lafontaine a dit…

Félixou!!! Elle a déjà un surnom! Mignon comme tout!

Nathan, ça a été Pipio au début (fouillez-moi pourquoi!) et plus tard ce fut Natino (pour des raisons évidentes!) et maintenant c'est Nathan et, lui, de me reprendre c'est Nathan Lafontaine! Voilà le travail! Pré-ado à 5 ans!

Aussi, pour Omo:

Un couple de mes amis veulent se marier en octobre et leur désir d'avoir un enfant l'emportera sur leur orientation sexuelle. Ils envisagent une mère porteuse, ce sera vraisemblablement leur choix. C'est une autre option.

Zed Blog a dit…

Pour notre chère Lise

À partager si cela vous intéresse!

xox Zed ¦)

Zed Blog a dit…

Juste comme ça : ne regrettez pas de ne pas être parents si vous avez quelque chose à donner. Il y a tant d'enfants qui ont besoin de vous! Famille d'accueil, adoption, tant de possibilités!

Et si c'est trop, peut-être aller donner un petit coup de main au Dr Julien ou à Sainte-Justine?

Zed ¦)

OMO-ERECTUS a dit…

Zoreilles,
Zed,
Lise,
Pierre,

Franchement, un gros gros merci pour vos bons mots et votre sensibilité. Je dois dire que je suis le parrain (pas celui du film!) du fils de ma grande soeur (qui a maintenant 13 ans), et l'oncle de celui de mon frère (la difficile quinzaine). Faites-moi confiance... je compense!

Mais j'ai un peu fait dévier la joie de Zoreilles vers moi, ce qui me gène un peu.

Allez, tous ensemble, un gros bisou virtuel à la petite Félixe et à toute sa tribu!

Lise a dit…

Zed,

comment as-tu fait pour trouver ça ???

Merci, merci ! C'est vieux n'est-ce-pas ? Ça me donne mon âge ....

:-)

Lise a dit…

Zoreilles,

la photo du milieu je pourrais la regarder longtemps, sans me lasser tellement elle est belle. Félixe te ressemble, et davantage encore à Isabelle ( enfin je trouve ). Elle a une petite fossette au menton, comme sa mère.

Et comme Pierre j'aime le surnom Félixou, et ça lui va bien.

:)

Lise a dit…

Zoreilles,

je viens de lire un billet magnifique, en hommage à ta petite Félixe, chez MODOTCOM. Très touchant ! J'ai failli laisser un commentaire, mais n'ai pas voulu être la première. Quelle belle plume elle a !

Jackss a dit…

Bonjour Lise,

La chanson à laquelle tu penses, c'est L'eau vive de Guy Béart.

Pour les paroles, clique sur L'eau vive

Pour l'entendre chanter, clique sur L'eau vive

Zoreilles a dit…

@ Lise : Je sais faire la part des choses, tu dis... Pas certaine de ça, pas toujours en tout cas, mais à tout le moins, je ne juge pas. Pendant mes années d'infertilité, je fréquentais la clinique de planification des naissances pour passer tout plein d'examens, c'est complexe et raffiné, le corps d'une femme! Dans la salle d'attente, j'étais toujours avec des filles de mon âge et plus jeunes... qui étaient là pour un avortement. Et probablement parce qu'elles vivaient un moment difficile, elles se confiaient spontanément à moi, ne sachant pas que j'étais là pour une raison tout à fait à l'opposé de la leur. Je n'ai jamais osé leur dire pourquoi j'y étais, elles se seraient senties trop mal à l'aise. Et pourtant, chacune de nous avait des besoins différents mais tout aussi essentiels à sa vie.

La chanson que ta mère te chantait, elle est de Guy Béart, je crois. Ici, c'est Crocodile Dundee qui la chantait à Isabelle, en y changeant un peu les paroles, c'est tellement tout lui, ça : « Ma petite Isabelle/Elle est comme l'eau vive/Elle court toute la journée/Elle n'est jamais captive/Courez, courez, vite si vous le pouvez/Jamais, jamais, vous ne la rattraperez... » et il lui chantait aussi sa préférée de Félix Leclerc : « Où allez-vous, papa l'ours/Chapeau mou, médaille au cou/Je m'en vais à quatre lieues/Saluer le roi comme il se doit... »

Zoreilles a dit…

@ Pierre Lafontaine : Moi aussi, ça me fait tout drôle de ne plus t'appeler Esperanza... Félixou, c'est vrai que c'est mignon, ils sont fous, ces jeunes parents, tu devrais entendre la drôle de chansonnette qu'ils lui chantent : « la reine des p'tits minous/Félixou, Félixou/Des p'tits pieds de rien du tout/Félixou, Félixou/Des bisous partout, partout... Nathan Lafontaine... Avant, t'aurais pas pu raconter cette anecdote-là! L'autre option, celle de la mère porteuse, je n'y avais pas pensé, une bonne idée que tu en parles.

@ Zed : Tout à fait toi, cette suggestion. Voilà un bel exemple de ce qu'est « sublimer » son désir d'enfant... Très justice sociale, en effet, de partir d'une peine, d'un manque, pour passer à l'action et s'investir dans une oeuvre « sublime ». Dr Julien, Ste-Justine et combien d'autres organismes, je pense aux Grands Frères et Grandes Soeurs. Merci Zed.

@ Omo-Erectus : Vous n'avez pas du tout fait dévier ma joie, au contraire, vous l'avez nourrie de votre franchise et de votre sensibilité, comme d'autres l'ont fait ici, pour que nos joies comme nos peines puissent nous servir à réfléchir ensemble, discuter, construire une société plus juste, à partir de nos idées, arguments, suggestions, etc. Votre présence, comme toujours, enrichit toutes nos jasettes entre amis.

@ Lise : On dit que Félixe est le vrai portrait de son père (un joli garçon, tu penses bien!...) et c'est vrai. Dernièrement, je lui trouve des petits airs de sa maman au même âge. Jusqu'à maintenant, elle n'a rien de moi, sauf peut-être ses tites zoreilles bien sensibles! ;o) J'ai toujours hâte d'aller lire Modotcom et aujourd'hui, je suis intriguée en plusssssse...

@ Jacks : C'est ce que je croyais tout à l'heure mais tu nous le confirmes. Il y a tellement d'excellents recherchistes ici!!! Je n'ai pas besoin d'être bonne en entourloupettes informatiques et virtuelles, vous êtes là! ;o)

Lise a dit…

Chère Zoreilles,

j'espère ne pas t'avoir blessée avec mon premier commentaire, car ce n'était pas du tout mon intention. Je sais combien tu as dû avoir de persévérance avant l'arrivée de ta petite Isabelle; tu l'as bien méritée !

Autrefois, dans des temps lointains, j'avais une amie qui avait un petit garçon ( quatre ans ), très actif et plein d'imagination. Un jour que j'étais passée chez-elle, j'avais trouvé le petit tout triste car son papa l'avait disputé ( gentiment tout de même ) à cause du coup pendable qu'il venait de faire. C'était l'été, et leur voisine , à l'étage du dessous, aimait beaucoup prendre des bains de soleil. Et le petit, du balcon, avait eu l'idée de vider un plein verre d'eau sur elle, qui avait très bien atteint la cible. Mon amie m'a raconté l'histoire ( le petit était parti dans sa chambre ), pour désamorcer sa colère sans doute, et au lieu de compatir, j'ai éclaté de rire. Un vrai fou-rire, incontrôlable, j'en pleurais ! J'imginais la scène.

Alors j'aurais été une lamentable mère sans doute. Rien n'arrive pour rien, et ça vaut mieux ainsi.

J'ai laissé beaucoup trop de commentaires cette fois-ci. Toutes mes excuses... Et j'ai aimé ce que tu viens d'écrire, car je comprends que la joie n'est pas au rendez-vous pour toutes les femmes enceintes. Je le savais bien sûr, mais plus jeune, je ne voyais pas les choses de la même manière.

Merci à toi Zoreilles !

Lise xxx

Anonyme a dit…

Bonsoir Zoreilles

C'est tellement agréable de regarder les photos de votre petite Félixe,c'est comme voir la douceur du bonheur.

Au sujet des berceuses,j'aime beaucoup la voix de Nana Mouskouri,j'ai écouté très souvent la chanson lullaby.
Tantôt,j'ai trouvé un site où l'on retrouve les paroles de plusieurs chansons de Nana Mouskouri,dont ces berceuses,voici l'adresse.

http://lyricskeeper.fr/fr/nana-mouskouri/berceuse.html

Merci de partager votre bonheur avec nous,c'est bon de vous lire.

De Linda

crocomickey a dit…

Je viens tout juste de lire ton récit de secouriste à la biblio (4 jours en retard). Bizarre ce que les nerfs nous permettent de faire.

:-)

Zoreilles a dit…

@ Lise : Ne crains rien, tu ne m'as pas blessée, je ne l'ai pas pris personnel et ça en prend pas mal plus que ça pour m'ébranler! Au sujet de la maternité, de la paternité, comme du reste d'ailleurs, les choses ne sont pas tout le temps comme elles apparaissent. Ton sens de l'humour ne t'aurait pas empêchée d'être une bonne maman, au contraire, l'humour, ça désamorce plein de situations dramatiques!

@ Linda : Moi aussi, j'aime regarder des photos de bébés, d'enfants, je les trouve attendrissantes. Vous me parlez de Nana Mouskouri et dans mon répertoire de berceuses, je chantais souvent à ma fille « Roule, s'enroule », une toune à deux accords de guitare! Je trouvais que les mots convenaient bien tout au long, voici le refrain : ... « Roule, s'enroule ma vie à la tienne/Roule, s'enroule, ta chance à la mienne/Roule, s'écoule tant de tendresse/Que je ne cesse de croire en toi »...

@ Crocomickey : Je suis toujours tellement étonnée de constater jusqu'à quel point tout est éphémère sur les blogues. Un billet ou un commentaire, ça se conserve moins longtemps que du poisson frais!!! ;o)

Soisig a dit…

Bravo à Zed pour ses belles suggestions: un enfant ça a besoin d'amour avant tout! "J't'aime tout court" comme le chante si bien Nicolas Ciccone...

La religion, la race, l'orientation sexuelle n'y changent rien: un enfant a besoin d'amour. Il y a tellement d'enfants qui n'en reçoivent pas... Mais il y a aussi tellement d'adultes qui ne peuvent en donner (et qui ont des enfants!) et ... d'autres qui attendent et se languissent d'en donner! La vie est mal faite parfois...

@Lise Être mère, je l'ai appris sur le tas, avec essais et erreurs! On fait du mieux qu'on peut. Et on ne garde pas toujours son sérieux, hihihi!

On ne sait jamais comment on va réagir, il y a bien des premières fois! Comme:
"Pourquoi les dents du monsieur sont sales, maman?" C'est bien embêtant! L'humour, comme le dit si bien Zoreilles, ça désamorce bien des drames (petits et gros!)
Soisig

Anonyme a dit…

tellement mignon ton petit bonheur en train de roupiller sur son lit...!!! quelle joie tu dois avoir à lui chanter de jolies berceuses...!!!

bisous

ly

Zoreilles a dit…

@ Soisig : Et à propos des enfants, je crois que tu n'aurais pas d'objection à ce que je dise que tu as fait toute ta carrière dans l'enseignement en plus d'être maman. Tu as dû en connaître des enfants qui manquaient de l'essentiel : l'amour.

@ Ly : Et c'est une joie que je vais revivre encore cet après-midi. Quand ma fille est à l'université, c'est moi la chanceuse qui passe de bons moments avec Félixe!

Anonyme a dit…

Hi! Do you know if they make any plugins to safeguard against hackers?

I'm kinda paranoid about losing everything I've worked hard on.

Any tips?

Look into my web blog buy saffron

Anonyme a dit…

constantly i used to read smaller articles which also
clear their motive, and that is also happening with this article which I am reading at
this place.

Look into my web blog - paint sprayer reviews