jeudi 31 janvier 2008

Le plus beau voyage


Photo prise un été par Crocodile Dundee. Nous étions en vacances sur un voilier qu'on avait loué pendant 4 jours et 5 nuits, en compagnie de Claudette et Georges, dans la baie Georgienne, lac Huron, Ontario. Chaque fois que j'avais un moment libre, j'allais me réfugier à la proue de notre 24 pieds, avec mes jumelles, et là, je pouvais y rester des heures, j'avais l'impression de faire corps avec la mer et le ciel, d'être seule au monde...

Je n'ai pas refait de voile depuis ce temps mais tous les sports d'eau m'attirent irrésistiblement. Ce voyage reste le plus merveilleux de tous, en tout cas, il me laisse des souvenirs impérissables de soleil, de paix et de liberté. Tellement que cet été, je m'organiserai pour en faire un autre! Je connais un endroit dans ma région où l'on peut faire de la voile tout en n'ayant pas ses brevets de capitaine, ce qui est mon cas. On n'a qu'à louer le bateau avec le capitaine inclus!

Là où je veux prendre quelques jours de vacances à l'été, je voguerais sur les eaux du lac Abitibi, je sais qu'il fera beau, il ne pourrait en être autrement. Et puis, il y a tant d'îles que je n'ai pas encore vues, il faut que je me dépêche avant qu'on vende tout aux Américains...

Mon billet d'aujourd'hui sera très court. Il n'avait pour but que de me sortir quelques instants de l'actualité maussade qui m'assaille certains jours plus que d'autres, soit parce qu'on monte en épingles des événements qui n'en sont pas, qu'on nous montre d'une façon indécente des drames humains filmés de trop près, ou alors que ça me touche de trop près, soit parce que j'y reconnais plus d'éléments de spectacle que de la véritable information, soit parce que l'hypocrisie et l'ignorance me tuent. Il y a des jours où je voudrais aller vivre en ermite, sur un voilier ou en forêt.

Aujourd'hui, j'avais le goût d'un voyage en voile, d'une petite escapade dans les jumelles de mon imaginaire pour voir quelque chose de beau, de grand, de vrai, de simple, de nature. Tiens, je vais inviter Crocodile Dundee à venir avec moi cet été...

31 commentaires:

Guy Vandal a dit…

soit parce que j'y reconnais plus d'éléments de spectacle que de la véritable information

C'est décevant à constater, mais c'est la triste réalité. Un spectacle pour vendre de la publicité et des mensonges.

Prendre une "pause actualité" serait peut-être indiquée dans votre cas madame... ;o)

macamic a dit…

Quand les vrais valeurs prendront toute la place la nouvelle aura bien changé, mais nous ne seront surement plus de ce monde.
D'ici là de beaux trips entre ciel et lac pourront toujours apaiser notre esprit, nous faire voir quelques beautés de ce monde cachés quelque part en Abitibi: au détour d'une île un couché de soleil magnifique, une plage au sable chaud, des animaux.

Déjà des gens ayant visités l' Abitibi m'ont dit que pour eux l' Abitibi ces un autre monde, différent du sud. Il y a moins de fébrilités que dans la grande région de Montréal en tout cas.

Il m'arrive aussi quelques fois d'avoir envie de vivre en ermite

gaétan a dit…

''...jumelles de mon imaginaire..''
J'aime.
Après avoir passé la souffleuse une fois de plus ce matin, moi aussi j'ai le gout de m'embarquer sur un voilier. Reste-t-il de la place? -)

Solange a dit…

Curieux comme le long mois de janvier nous donne le goût de l'été et des vacances.

Zed de son ordi défectueux (grrr...) a dit…

Tu sais, Zoreilles, je me disais juste hier ou ce midi... Comment naitre, grandir au bord de la mer, être bercé/e par son clapotis, ses rages, ses molécules de sel sur la langue, dans les pores de la peau, entre les cils, et pouvoir vivre, survivre dans une ville comme Montréal, ses odeurs offensantes, ses bruits d'épouvante, ses agglomérats de laideurs commerciales ou architecturales, ensuite.

Nous venons de l'eau. La mer est une thérapie qui nous ramène aux sources de la vie telle que nous la connaissons.

Voilà bien une autre chose - la mer - qui ferait glisser de mon eau salée personnelle sur mes joues.

Et dire que nous sommes en train de briser tout cela.

Zed :|

Soisig a dit…

C'est vrai que la nature nous fait décrocher, particulièrement le bord de l'eau. J'ai souvenir d'un matin d'été, assise sur le quai, les deux dans l'eau du Pajegasque, le 3e voisin jouant de la flûte traversière... Je l'entends encore, quand je me remémore ces instants! Ou un feu de camp, entre amis... Ou la cueuillette des petits fruits... Ou la pêche à la truite sur le bord d'un "tit-creek"... La sainte paix, comme on dit si bien!

Ouin, ça nous éloigne un peu des rigueurs de l'hiver, de la désinformation et ... de l'intolérance, ma chère Zoreilles!

Soisig

Henri a dit…

À te lire, on croirait que tu parles de la "saga" Guy Lafleur... Si c'est le cas, je partage ton opinion. Ce n'est pas de l'information, c'est un freak-show. Mieux vaut se déconnecter.

Joce "le Fru" a dit…

Je suis sûr que tu parles de Guy-Guy-Guy...ton opinion reflète bien ma propre pensée.
La pourriture médiatique, Tva , en tête.
Les nouvelles qui n'en sont pas.
Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi les gens de chez-nous écoute Salut bonjour religieusement...qu'est-ce que ça peut nous faire que la 13 soit congestionné depuis la 640 ???

Zoreilles a dit…

@ Guy Vandal : Je sais bien Monsieur (!) qu'une pause de actualité serait essentielle mais je suis branchée aux médias en permanence à cause de mon travail. J'ai quand même décroché du « national » hier. Le régional, ça va être assez pour un bout de temps!

@ Macamic : Nous avons tous parfois des désirs de vivre en ermite, je suis consciente que c'est une fuite mais ça reste très salutaire de se le permettre de temps en temps...

@ Gaétan : Mais oui, il reste de la place, surtout que mon voilier idéal, celui que j'aperçois dans les jumelles de mon imaginaire, il navigue de la Côte Nord (à quelle heure on passe te chercher?...) jusqu'aux Iles de la Madeleine! (Dans notre imaginaire, on fait tout ce qu'on veut).

@ Solange : Heureusement, janvier est terminé! Déjà, en février, les journées s'allongent, il y a la fête des amoureux, le mois est plus court et puis, j'ai des petites vacances prévues du 12 au 15!!!

@ Zed : La mer... L'eau... Je pourrais jamais m'en passer. On est en train de briser tout ça, tu dis? Il ne faut pas que j'y pense trop...

@ Soisig : Tes exemples, ton langage, tes souvenirs sont aussi les miens. En passant, je serai dans ton coin en fin de semaine... sur le bord de la Pajegasque, à Val Paradis. Un géant s'est éteint, je serai aux funérailles d'Alphonse... Si mon intuition s'avère juste, tu aurais été collègue de son fils, Jean.

@ Henri : T'as encore tout compris, c'est la saga de Guy Lafleur qui me rentre dedans. J'ai entendu les pires ignorances dernièrement. Des atrocités d'incompréhension et d'intolérance... Personne ne peut se douter de la douleur, de la détresse, de la souffrance vécues par cet homme, et pour ajouter à ses malheurs, il doit vivre tout ça sous l'oeil des caméras.

Zoreilles a dit…

@ Joce : Je refuse de t'appeler « le fru », c'est tellement pas toi, ça! Je sais que ta pensée a rejoint la mienne, comme toujours, et qu'on pense aux mêmes personnes. Par rapport aux médias, je commence à penser qu'on a ce qu'on mérite... Regarde qui a les plus grosses cotes d'écoute, ça me désole plus que tout le reste. Notre radio poubelle régionale s'est surpassée hier, ils ont pété des scores, le coeur me levait, à côté de ça, même TVA avait l'air d'un show de Walt Disney.

macamic a dit…

Comme le dit zed ce qui me désole ces que nous sommes en train de briser notre ''paradis '' et ont ne peut pratiquement pas rien n'y faire à notre niveau, que de petite chose en fait, qui au bout du compte ne pèsent pas lourd dans la balance. Ça me donne un goût de fuite, d'impuissance.

Comme le dit Hubert Rive la terre va continuer et ce refaire avec les millénaires mais sans l'homme!

Je trouve ça triste les problèmes de Guy Lafleur, de Britney et autres Madona qui doivent vivre leur émotions et leur maladies en public, laver leur linge sale. Mais ces le choix qu'ils ont fait de vivre sous les feux ! et leur apparition fait VENDRE ?

Autrefois ça se passait à la sortie de messe le dimanche dans le petits village. Maintenant le village ces la planète entière...

En direct des îles a dit…

viens sur mon île...

Lise a dit…

Zoreilles,

bonne escapade à travers les jumelles de ton imaginaire ! Décrocher de l'actualité, oui, ô combien ça fait du bien ! Il y a des jours où on voudrait vivre en ermite c'est vrai, ou émigrer sur la lune, pour plus de sûreté.

Et ton voilier, j'aimerais y être, même si j'ai peur de l'eau et ne sais pas nager. Mes jumelles imaginaires m'amènent loin de Montréal, des ses odeurs offensantes et de ses bruits d'épouvante ( comme le dit si bien Zed ), sans parler de l'indifférence généralisée, les gens qui vous bousculent, vous marchent sur les pieds et ne s'excusent pas. Ce que j'appelle le sadisme à la petite semaine.

Tout le monde a besoin de réconfort, de tendresse, et tu sais si bien l'apporter, de manière virtuelle, mieux que certains dans la vie réelle. Alors profites-en bien de tes jumelles imaginaires, ça ne fait de mal à personne !

bibco a dit…

J'adore aussi l'eau, j'adore voir loin. C'est pourquoi arriver au bord de la mer alors que ça fait très longtemps que je ne l'ai pas vu me rends toujours très vulnérable aux émotions.
J'imagine sans problème la sensation de voguer avec ce loin tout bleu devant.
Un loin reflétant la lumière et sentant bon la nature.
Profites en, tu as raison, faut recharger nos batteries et cette façon en est une des plus belles.

Soisig a dit…

Tu as raison, je connais très bien l'ami Jean mais c'est surtout le grand copain de mon frère et de ma belle-soeur du Pajegasque. Il est d'ailleurs allé coucher chez eux le soir des arrangements, le raz de marée était trop fort! Il avait besoin de ventiler.

J'ai travaillé surtout avec son ex-conjointe avec qui je formais une équipe du tonnerre... ailleurs! Je ne connais pas vraiment le reste de la famille cependant. C'est un autre amoureux de l'Abitibi, il connait sa région comme pas un (à pied, en canot,etc.)!

Actuellement ce sont les élections locales qui me préoccupent! L'incohérence des discours, les gens qui aiment le pouvoir pour le pouvoir ou qui refusent d'admettre leurs erreurs passées m'énervent au plus haut point. Difficile d'être neutre mais si facile d'offenser ses voisins. Ah! les joies de la vie villageoise, hihihi!
J'exerce mon droit de vote, point à la ligne!
Petit milieu, petite misère!

Bonne fin de semaine! Je travaille à mon ti-journal!
Soisig

Zoreilles a dit…

@ Macamic : Permets moi, cher Macamic, d'être en désaccord sur un point : Madonna, Britney et Guy Lafleur, par la force des choses, vivent sous les feux de la rampe. Eux, doivent assumer ce choix. Mais on parle ici du fils de Guy Lafleur, Mark, qui connaît de graves problèmes de santé, diagnostiqué du syndrome Gilles de la Tourette, en proie à des dépendances aux drogues, à la criminalité, sûrement aussi borderline d'une maladie mentale. Il n'y a rien de pire que d'être borderline. Et Mark, lui, n'a pas choisi de vivre sous les feux de la rampe... Dans les médias et dans la rue, les gens ont tellement porté de jugement teintés d'ignorance sans même se douter des drames vécus par cette famille depuis de nombreuses années. Les parents de ces enfants-là (qui demeurent nos enfants même après l'âge de 18 ans) sont jugés constamment par des gens qui ignorent tout du calvaire qu'ils vivent.

@ En direct des îles : J'y vais souvent! Chaque fois que je te lis.

@ Lise : Si tu n'aimes pas l'eau, que tu ne t'y sens pas en sécurité, alors, viens dans les sentiers sous les arbres protecteurs, on ira près du ruisseau, celui qui court à travers les roches, son eau limpide qui cascade en faisant un joli bruit qui couvrira tes acouphènes...

@ Bibco : Ouais, on a vraiment, toi et moi, l'Harricana qui coule dans nos veines! Je comprends ton émotion en arrivant à la mer, c'est pareil pour moi. Tu sais qu'au bout de l'Harricana, c'est la mer? La Baie James, son immensité, ses marées...

@ Soisig : Alors, c'est bien ce que je croyais? Tu connais Jean. Il est effectivement un amoureux inconditionnel de la région, il la connaît très bien. Je me souviens de quelques conversations animées et enflammées... Toute sa famille est comme lui. Ce sont des pionniers, des bâtisseurs. Avec des gens comme ça, on pourrait se faire un pays... Je suis passée par ton village hier, en revenant de Val-Paradis, un petit détour qui valait... le détour. J'ai pensé à toi. Et la petite politicaillerie de village? Même chose qu'ailleurs mais à plus petite échelle, sauf que là, ça se passe entre voisins... Pas mal plus délicat, en effet!!!

crocomickey a dit…

Je suis pas très très confortable sur l'eau même si je sais nager (minimum). Mais je pense que je serais bien à l'aise avec toi et ton Crocodile Dundee.

Lise a dit…

Zoreilles,

ta réponse me touche beaucoup, car c'est vrai que les bruits de cascades d'eau rendent les acouphènes plus supportables. J'ai un CD avec des bruits de nature que j'écoute parfois, histoire de faire tomber la pression, et ça aide.

Et, comme je lis les réponses à tous (vilaine curieuse), je partage tellement ton opinion, dans celle pour Macamic ! Nous vivons vraiment dans la société de Big Brother (on en est là...) quand des médias s'acharnent à montrer, en gros plan et de manière détaillée, la souffrance d'une famille, étalée sur la place publique.

Et les gens qui souffrent d'une maladie mentale, ou qui sont à la frontière, n'ont pas demandé à être ainsi. Malheureusement les ressources pour leur venir en aide sont tellement insuffisantes, et le cerveau humain est bien plus compliqué qu'un ordinateur !

Esperanza a dit…

@Lise:

Oui, c'est bien ça... La souffrance d'une famille...

Vraiment désolant tout ça...

Zoreilles a dit…

@ Crocomickey : Sur un voilier, tu te sentirais en sécurité, et on choisirait une journée calme, ensoleillée, avec juste une petite brise qui ferait avancer le bateau... Et puis, il y a tellement d'îles qu'on pourrait explorer!

@ Lise : Je cherche encore un CD qui contiendrait seulement des bruits d'eau et de nature : les vagues, les ruisseaux, les chutes, les oiseaux, les huards, etc. À date, je n'en ai trouvé aucun, ils contiennent tous trop de musique, ce n'est pas si grave mais ce n'est pas une musique « naturelle ». J'en ai fait la remarque à la librairie boutique où je vais parfois et la propriétaire était bien d'accord avec moi que ça manquait cruellement sur le marché, elle a beaucoup de demandes et son mari souffre d'acouphènes...

@ Esperanza : La misère vécue par une famille, mais dans une histoire incomplète, biaisée, où l'on ne rapporte que ce qui émoustille les voyeurs. Je vois que tu comprends. J'ai même vu plusieurs reportages sur le syndrome Gilles de la Tourette et chaque fois, on ne montre que ce qui est spectaculaire, des images et des sons qui surprennent, impressionnent. Il me semble qu'il y a des histoires qu'on devrait taire respectueusement ou alors, ne pas les raconter à moitié... Pour toi qui as tellement oeuvré dans le communautaire, tu dois bien savoir ce qu'être borderline peut amener de drames humains. En cour, quand on demande à un parent de témoigner contre son enfant, peut-on s'attendre à autre chose que ce qu'a fait Guy Lafleur? Tous les parents auraient agi comme lui dans les mêmes circonstances...

macamic a dit…

Zoreilles,

Vraiment pour Mark Lafleur t'a raison en !

Ce petit là n'a pas demandé toute la pression qu'il a sur lui à cause de la vie publique qu'à son père. Et toutes les exigence qui en découlent. Comme d’être toujours à la hauteur ! Ce doit être en effet très difficile de vivre cette situation pour lui qui est malade ! Il n’y a qu’un pas pour connaître des problèmes de drogue ou autre. Mais sur les médias ne respectent pas ces personnes et ne tiennent pas compte d'eux et de ce qu’il doivent vivre. Domage notre société manque totalement de compassion.

Lise a dit…

Zoreilles,

j'ai oublié de préciser qu'il y a de la musique, par intermitence, sur mon CD. Il y a des vagues, des cascades, des oiseaux aquatiques, mais cette musique qui surgit de nulle part, est un peu agaçante. Ça brise le charme ! Moi aussi j'ai cherché, en vain, un CD sans musique mais il semble que ça n'existe pas...

Zoreilles a dit…

@ Macamic : Pour Mark Lafleur, je ne crois pas que la pression ait été exercée sur lui par les médias. En tout cas, pas plus pour lui que pour son frère. D'ailleurs, depuis tout petit, cet enfant n'a jamais été à la hauteur de rien de ce que la société attendait de lui. Le syndrome Gilles de la Tourette, dont il est atteint, est diagnostiqué assez difficilement. Au début, vers la maternelle ou la première année, c'est toujours comme ça, on les diagnostique plutôt comme des enfants hyperactifs, on leur fait prendre du Ritalin. Ils ont de très graves problèmes de comportement, des accès de violence, des angoisses innommables. L'enfer commence pour les parents et l'enfant, on leur fait voir des psychologues, médecins, pédopsychiatres, neurologues, etc. Un jour, on découvre qu'ils ont ce syndrome...

Ce qu'on croit être de la délinquance, une forte propension aux drogues, etc. est en réalité les symptômes de ce dont ils souffrent. Ils ont peu d'aide, ils se sentent abandonnés, jugés, ostracisés. Les parents en sont autant « atteints » que les enfants en fin de compte. Très peu de couples résistent à une telle épreuve. Imagine un peu quand les gens doivent vivre ça publiquement, avec toute l'incompréhension qui entoure de tels cas. On a beau être riche et célèbre, je suis certaine que Guy Lafleur aurait tout donné pour que son fils ait une vie normale.

@ Lise : T'as tellement raison! Ce que tu appelles « la petite musique un peu agaçante », Crocodile Dundee, lui, il appelle ça « de la maudite musique de mort » sur certaisn CD! À date, le meilleur qu'on a trouvé, c'est le plus connu, à tout le moins, l'un des plus populaires, « Pachelbel, Forever by the Sea ». J'imagine que tu l'as?

Lise a dit…

Zoreilles,

non je n'ai pas ce CD. Le mien (Dan Gibson), avec vagues, cascades, oiseaux, etc...est vieux de plusieurs années. Je devrais aller chercher celui que tu mentionnes, il y a longtemps que je n'ai rien acheté. Et s'il aide Crocodile Dundee (jusqu'à un certain point), c'est sûrement excellent...

Tu sais si bien décrire un paysage, un état d'âme. Les quelques lignes en réponse à mon premier commentaire, je peux imaginer la scène comme si j'y étais, même pas besoin de fermer les yeux.

Et je te souhaite de pouvoir continuer à utiliser les jumelles de l'imaginaire, pas seulement pour nous, mais surtout pour toi et tous ceux que tu aimes !

Joce L'ex-fru, fou comme d'la marde a dit…

Eh! Eh !
Salut, désolé de mimiscer dans votre conversation, mais j'ai une bonne nouvelle "live"
Les Merveilles sont en train de revenir!
Yaou...hip,hip,hip,...
C'est fou comme quelques images peuvent avoir comme effet.Tant d'ouvrages..que je croyais perdu.
Yes sir!...

Zoreilles a dit…

@ Lise : Et si un jour, l'une de nous a connaissance qu'il existe un CD avec seulement des bruits d'eau et de nature, on se tient au courant, OK? Pour décrire ce paysage, je n'ai pas de talent particulier, tu sais, c'est quelque chose que je vois souvent. Parfois, en marchant en forêt, et ça fait toujours rire Crocodile Dundee, je fais des commentaires du genre « si j'étais un orignal, je me tiendrais ici » ou encore « si je viens qu'à pas filer, amène-moi ici »!!!

@ Joce, fou comme d'la marde : Yessss, je viens d'aller voir, tout est revenu! Maudit que j'ai eu peur. S'il avait fallu... À part ça, sens-toi libre d'arriver ici n'importe quand, t'es chez vous, on est bien ouvert, tu le sais. Des bonnes nouvelles de même, on les veut toutes et « live », c'est encore mieux! Je t'embrasse ben fort, je te frenche quasiment ainsi que Jean-Mi et toute la famille jusqu'au chien Polux!!!

Marc a dit…

Ce devais être un voyage magnifique et tu en parles trés bien. A bientôt.

voyageuse du monde a dit…

une autre chose qu'on a en commun, l'amour de l'eau. J'ai déjà fait de la voile, quelle sensation de liberté, je pense que seul cette sorte de bateau donne cette sensation. Pas de bruit de moteur, juste le bruit du vent dans la voile et l'impression non pas d'avancer sur l'eau mais vraiment de flotter, je sais pas si tu comprends.
Je suis un signe d'eau et je l'assume très bien. L'eau n'est jamais assez présente autour de moi.
Mon rêve, vivre au bord de l'eau. En attendant, l'été je regarde l'eau de la piscine en rêvant à si seulement si...un jour.

Zoreilles a dit…

@ Marc : Merci de votre visite sur mon voilier... et à bientôt!

@ Voyageuse du monde : Mais oui, je comprends, c'est en effet une sensation unique de voguer sans rien d'autre que les éléments de la nature : le vent, l'eau. Juste ça, pas de moteur. On a l'impression de faire corps et âme, d'être si peu de choses...

Soisig a dit…

J'ai cherché moi aussi un CD "juste nature" mais n'ai pas trouvé encore...
Je n'ai jamais aimé ce qui est trop bruyant: motoneige, bateau à moteur. Quand je pouvais marcher, je le faisais. Le seul que j'aimais bien pour l'observation des oiseau, c'est le 4-roues.

J'ai déja eu un jeune ado de 12 ans avec le syndrôme de la Tourette léger. Malheureusement, il n'y avait pas de parents aimants autour de lui (ni des autres enfants, remarque...). C'est vrai que c'est dérangeant, surprenant. Pauvre petit! Je me demande toujours ce qu'ils sont devenus, ceux-là, mes poqués d'amour comme je me disais à l'époque...

Bonne nuit!

Zoreilles a dit…

@ Soisig : Je te dis, des CD avec des sons juste nature, ça n'existe pas. Si j'étais producteur, je trouverais le moyen d'en mettre un sur le marché, ça se vendrait comme des p'tits pains chauds...

Un p'tit Tourette, même léger, a des comportements dérangeants. À l'adolescence, c'est pire, la consommation de drogues les propulse à la vitesse grand V dans un univers de délinquance et de criminalité. Non pas dans tous les cas mais ça arrive souvent. J'imagine que comme prof, voir grandir des enfants qu'on a aimés et aidés à s'épanouir doit receler son lot de bonheur et de déception.