dimanche 6 janvier 2008

Bilan : moment de réflexion entre le passé et l'avenir



Depuis quelques jours, je cherche comment je pourrais illustrer un titre et un propos aussi abstraits, surtout que je n'ai pas d'idée précise de ce que je suis venue vous raconter exactement aujourd'hui, à part quelques idées que je vais tâcher de mettre en ordre en votre compagnie. Vous ai-je déjà dit combien vous êtes précieux pour moi, ceux et celles qui venez parfois me lire?

La première illustration, je viens de la numériser. Elle représente le passé. En défaisant l'arbre de Noël, j'ai bien rangé chaque ornement (chacun d'eux a sa petite histoire ou souvenir qui lui est rattaché) et changé la grosse boîte de carton affaissée pour une neuve et tout au fond, j'ai retrouvé cette carte fait main par Isabelle qui m'est apparue comme une révélation, un cadeau inespéré. Je croyais qu'il s'agissait simplement d'un de ses vieux dessins mais en l'ouvrant, j'ai aperçu cette motoneige avec ses occupants en 3 dimensions avec ses mots d'une petite fille de 8 ou 9 ans que je vous retranscris. Vous pouvez aussi rapprocher l'image en cliquant dessus : « Cher papa et maman, premièrement joyeux Noël et Bonne année. Vous êtes un exemple pour tous les parents du monde entier. Votre amour pour la vie est tellement fort que vous m'avez transmi (sic) ce cadeau le plus important dans une vie. Joyeux Noël! Isabelle x x et un coeur dessiné »... Voilà la plus belle réalisation de mon passé.

Maintenant, la photo suivante : l'avenir. Isabelle et Dominic, décembre 2007, lorsque nous sommes allés ensemble à notre camp à Rapide Deux. Oui, je sais, on ne les voit pas beaucoup, c'est précisément pour ça que j'ai choisi cette photo, il faut quand même penser à se garder une petite gêne, je n'aurais jamais osé vous présenter leurs belles petites faces en gros plan!

Bilan

Cette période charnière du temps des fêtes, où l'on termine une année et on en débute une autre, me ramène chaque fois à un examen de conscience de ce que j'ai vécu dans cette année qui s'achève, les conclusions que j'en tire, et surtout, ce qui m'apparaît comme plus sage de mettre de l'avant pour que ma vie s'améliore. La mienne et celle de mes proches...

Et cette rétrospection, je la fais toujours par petits bouts, parce qu'il faut que je vous dise que les fêtes, chez nous, ça commence le 20 décembre avec l'anniversaire de ma mère et ça se poursuit sans relâche jusqu'au... 6 janvier, la preuve étant que j'attends encore du monde pour souper ce soir. Vous n'imaginez pas jusqu'à quel point nous avons des réunions de famille, traditions et retrouvailles, à un rythme qui nous étourdit et duquel nous aimerions parfois nous soustraire, juste un peu. Je ne veux pas m'en plaindre, j'assume que nous récoltons ce que nous avons toujours semé, c'est juste qu'on a semé à tout vent, alors...

De mon année 2007, aux premières loges, ce blogue où j'ai commencé à écrire en janvier. Tout un monde s'est ouvert à moi et n'en finit plus de m'amener sur des sentiers fascinants. Ensuite, il y a eu un printemps difficile où nous avons ensemble, Crocodile Dundee, Isa et moi, fait face à des peines et des tourments comme un bloc indissoluble, celui que nous avons toujours été, sur sa carte, bien en selle sur la motoneige, il y avait ces trois personnes-là! Juillet aura été le plus beau mois de 2007, je suis allée en mini voyage quelques jours, au bout de moi-même, pour célébrer toute seule mes 50 ans. Et puis, c'est ce mois-là que Dominic est entré dans la vie d'Isabelle et ensuite, dans la nôtre et depuis, notre bloc indissoluble de trois compte maintenant quatre personnes. Un jour, je vous parlerai plus longuement de Dominic, c'est toute une recrue dans notre vie, celui-là!

L'automne nous arrive sur la pointe des pieds, Crocodile Dundee subit une grande épreuve, la pire de sa vie : les acouphènes et tout ce qui vient avec, on n'en meurt pas mais la vie n'a plus le même sens et s'il y a un moment où nous sommes un bloc indissoluble, c'est maintenant plus que jamais. Il cherche, il expérimente, il consulte la médecine traidtionnelle et alternative, il réfléchit, il se questionne, il se fait une raison, et puis, il se révolte et se bat à nouveau, il se décourage un peu parfois mais il retrouve son élan, je le reconnais dans tout ce qu'il est et je sais que de l'autre côté de tout ça, il sera encore un meilleur homme, devenu plus sage, plus amoureux de la vie, l'être le plus pur et le plus extraordinaire que je connaisse. Quand il dit : « Ce qui me fait de la peine, c'est de penser que je n'entendrai plus jamais le silence de la forêt... » chaque fois, je lui réponds : « Je te jure que tu vas le percevoir, on va trouver comment, tu vas voir! » et je le crois fermement.

Au fil de l'année 2007, professionnellement, j'ai vécu la troisième année de ma toute petite entreprise. La consultante en communication que je suis a l'impression d'avoir atteint sa vitesse de croisière. Je n'ai plus rien à prouver enfin, comme ça fait du bien! J'ai toujours détesté faire de la prospection de clients, d'ailleurs, je n'en ai jamais fait, je pense. On me propose maintenant des mandats, des contrats, des projets et je me permets le luxe d'accepter ou de refuser. On ne me négocie plus jamais mon tarif horaire, je n'en reviens juste pas. Ça tombe bien, je n'avais plus d'énergie à investir là-dedans et de moins en moins le goût de me battre, donc, je reconnais ma chance, malgré des horaires parfois trop chargés et les aléas de ce curieux métier qui me permet quand même de gagner ma vie avec... mes mots!

Dans le reste de ma vie, il y a nos Mamans, la mienne et celle de Crocodile Dundee, deux personnes âgées, veuves, qui ont besoin d'être accompagnées dans différents aspects de leur vie, selon chacune, et selon les situations. Je ne pourrais pas ne pas être là pour elles, je veux qu'elles sentent qu'elles ne sont pas seules, qu'elles ne me dérangent jamais, qu'elles sont importantes pour moi, qu'elles soient heureuses et qu'elles ne manquent de rien.

En ce début janvier, me viennent en tête les mots de Maman, ceux qu'elle avait écrits un jour et que j'ai retenus par coeur : « Avant que ne s'évanouissent les brumes du passé, le joyeux cortège des fêtes de Noël et du Nouvel An nous invitent à laisser libre cours à une joie profonde et toute intime. D'où vient que l'on éprouve toujours bonheur nouveau à exprimer des souhaits déjà anciens? Oh, c'est que l'amour et la reconnaissance sont des sentiments qui ne vieillissent pas mais qui, au contraire, prennent plus d'intensité et de chaleur à mesure que le temps fuit. » Oui, ma Maman, c'est une femme sensible et profonde et je trouve tellement dommage qu'elle n'écrive plus.

Entre le passé et l'avenir

La carte de Noël des 8-9 ans d'Isabelle, réapparue comme par magie, a été une vraie révélation : L'amour de la vie, c'est ce qu'il y a de plus important. Ça s'inscrit bien souvent en plusieurs couleurs et nuances, l'amour des autres, la confiance en la vie, un peu d'espoir, un peu de courage, le goût de semer, de donner, d'aimer, de transmettre, de construire, de vouloir un monde meilleur...

Tout cela m'a amenée à ma seule résolution de cette année qui s'est imposée d'elle-même. J'aime prendre soin de ceux et celles que j'aime mais est-ce que je prends soin de moi? Non, pas toujours, pas souvent, pas beaucoup, parce que j'aime trop de monde et que je juge souvent qu'ils en ont besoion sans doute plus que moi. Non pas que je ne m'aime pas, au contraire, je m'aime mieux qu'avant, j'ai beaucoup travaillé là-dessus, mais je veux cette année me considérer au même titre que ceux et celles qui prennent toute la place dans mon coeur.

Alors, je vais m'autoriser un peu de temps libre chaque jour, du temps pour moi toute seule, au moins 30 minutes, peut-être même une heure. Je vise même plus que ça!

Aussi, au lieu de prendre une douche en vitesse et courir ensuite vers la prochaine urgence, je vais plus souvent prendre un bon bain, avec full plein de mousse, et mettre ma robe de chambre dans la sécheuse 5 minutes avant de sortir de l'eau. Ben quoi, c'est vrai, je le ferais pour quelqu'un d'autre que j'aime! Aussi, je vais plus souvent donner rendez-vous à des amis(es) au resto, plutôt que d'attendre qu'on m'invite, parce que j'aime vraiment trop ça. Et bouquiner dans ma librairie préférée, au moins une fois par deux semaines, c'est décidé. Jouer dehors, ça, j'adore. Me battre dans la neige avec Crocodile Dundee et le chatouiller jusqu'à ce qu'il s'écroule, vaincu, l'entendre rire comme avant... Et plein d'autres choses qui vont me venir à l'esprit, j'ai l'imaginaire ultra fertile et débordant de vie, ne vous gênez pas si vous en avez d'autres à me suggérer, je suis preneuse! Que faites-vous pour mieux prendre soin de vous?

Je sais que ça fait cliché mais je veux vous souhaiter une Bonne et Heureuse Année 2008 à tous et à toutes, la santé, du temps pour vous et beaucoup d'amour de la vie. Les enfants ont toujours raison, « c'est le cadeau le plus important dans une vie ».


48 commentaires:

Guy Vandal a dit…

C'est une très bonne résolution que tu prend là. On devrait tous faire la même chose.

Je radote, mais, demain il est trop tard pour être heureux. Moi aussi j'ai pris une résolution, mais je la garde secrète. Je veux qu'elle se réalise... ;-)

Henri a dit…

Très bonne résolution en effet. Et il faut y aller au quotidien, par petits pas. Sois heureuse et ce bonheur rayonnera sur tous ceux que tu aimes.

gaétan a dit…

Si dans ma tête mes voeux étaient vagues,ils ne le sont plus: je te souhaites sincèrement du bon temps à toi. Oui ça fait du bien de penser à soi: ça nous rend meilleur avec les autres.

Lise a dit…

Zoreilles,
le bonheur que tu apportes à ceux qui t'entourent, et à tes lecteurs, est impossible à mesurer. Prendre soin de toi, c'est essentiel, parce que chacun a ses limites, et qu'il est important de les respecter. Je te souhaite tout le bonheur et l'amour que tu mérites. Et comme tu t'en doutes, le paragraphe à propos de Crocodile Dundee et de son acouphène m'a particulièrement touchée. Il a du courage, de la détermination, et l'amour des siens ne lui fera jamais défaut. C'est plus que beaucoup pour faire face !

Solange a dit…

C'est une très bonne résolution, j'en prend note pour moi aussi. J'aime beaucoup te lire, on sent la chaleur de ta personne.

Accent Grave a dit…

Pour aider les autres, ceux qui se noient, il faut soi-même être hors de l'eau, les pieds bien campés. Voilà une autre bonne raison pour prendre soin de soi.

Accent Grave

Renart L'éveillé a dit…

Bonne année, et surtout, plein de temps pour toi!

macamic a dit…

Positive en fait que cette année 2007 qui t’a beaucoup apporté dans ta vie,
autant dans tes relations avec tes proches que ceux que tu as développés
au travers de ton blogue. Tu me semble quelqu’un de comblé. Un bon mari
et des enfants qui t’adore, des amis, un travail qui fonctionne bien.

Pour ma part j’essaie de vivre une journée à la fois. Surtout le moment présent.
Il ne sert à rien de ressasser le passé et l’avenir n’est pas encore là. Et pour moi
une période de 30 minutes le matin et une autre le soir me semble bien raisonnable.

Tu as le droit de penser à toi et je te souhaite tout le requis pour le faire.

Tu peux dire à Crocodile Dundee qui n’est pas le seul à avoir des acouphènes,
moi-même j’en aie et j’ai appris à vivre avec, la période la plus intense est vers la fin
de l’après-midi.

Alors bonne année 2008 avec plein de belle chose.

Anonyme a dit…

2008 S'annonce comme une très belle année. Trouves-tu?
Il y a de beau projet dans l'air!
Ta résolution arrive à point pour toi,y a juste nous pour s'occuper de nous...si d'autres le font c'est un bonus...s'occuper de soi c'est respecter sa personne.

Zoreilles a dit…

@ Guy Vandal : Parce que tu crois que si on la dit, notre résolution, elle a des chances de ne pas se réaliser? Moi, je crois plutôt le contraire, plus on en parle, plus on se convainc, plus on a de témoins, plus on se motive, plus on s'approche de la réalisation! ;o)

@ Henri : Je te reconnais bien là, les petits pas, c'est ta spécialité et d'ailleurs, je suis sûre que tu pourrais nous en parler plus longuement. Merci à toi, Henri, pour tout. Vraiment.

@ Gaétan : C'est aussi comme toi que je le vois maintenant et tu sais quoi? J'ai pris une heure pour moi toute seule cet après-midi. Une grosse heure, tu te rends compte? Et j'ai rien fait. Rien de productif en tout cas. Un pur bonheur. En plus, j'étais fière de moi!

@ Lise : Pas étonnant que ce bout-là t'ait touchée, tu sais combien ça peut bouleverser une vie. Tu as aussi cette détermination, ce courage et tu as su apprendre à vivre avec. Merci pour ton écoute exceptionnelle.

@ Solange : Oh wow, c'est une très gentille chose que tu me dis là. Tu feras comme moi? Tant mieux, je veux contaminer plein de monde, on aura une société meilleure il me semble si on prend le temps de vivre!

@ Accent Grave : J'aime beaucoup votre façon de voir la chose, j'aurai l'impression de poser un geste généreux en prenant soin de moi... Vous êtes trop bon, Monsieur Accent Grave!

@ Renart l'éveillé : Pareillement pour toi et pour ta Douce. Rien de nouveau à l'horizon?

@ Macamic : Toi aussi, tu fais des acouphènes? Depuis longtemps? Comment t'as appris à vivre avec? Il y a des traitements qui t'ont aidé au début? Tu connais le site du Regroupement québécois des personnes avec acouphènes? www.rqpa.qc.ca, ça vaut la peine d'y aller faire un tour. C'est le site le mieux fait de tout ce que j'ai consulté jusqu'à maintenant. Savais-tu que vous êtes 800 000 au Québec qui êtes aux prises avec ce problème? Ces chiffres proviennent de l'ORL de notre région, il doit savoir de quoi il en retourne même si la médecine traditionnelle baisse les bras devant ce phénomène. J'en reviens pas comme c'est répandu. Rien qu'ici, dans mon petit blogue de rien, j'en connais au moins deux, Lise et maintenant, il y a toi qui s'ajoute.

@ Anonyme 16:54 : J'ai tellement l'impression de te reconnaître... Oui, 2008 s'annonce comme une très belle année! ;o)

En direct des îles a dit…

Depuis ma petite île mexicaine, quel plaisir que de pouvoir te dire "Feliz Año 2008", chère Zoreilles!
Qu'elle est belle ton unique résolution, dis-moi, aurais-tu lu "L'éloge de la lenteur" par hasard? ;-)

macamic7 a dit…

Ça fait quelques années 6 a 7 je dirais que j’ai ce problème. Je n'ai rien fait pour le corriger.
Je sais que la médecine à baissé les bras là dessus depuis que j’ai vu un reportage bien documenté sur le phénomène et je sais qu’il n’y a rien ou peut à faire... Je vais aller voir le site rqpa que tu me suggère ce doit être très intéressant..

Ces acouphènes ne sont peut-être pas encore assez fort pour me déranger à un point ou ça devient insoutenable. Ces toujours comme un cillement dans les oreilles, tu sais comme ont entant lorsque nous sommes sous des lignes électriques haute-tension. Pour moi ces pareille,
et quand le silence règne aux alentours comme dans le bois tu n’entends que ça…
Comment j’ai appris à vivre avec ? Bonne question ? Je le subi plus qu’autre chose. J’essaie de ne pas y penser et je me dis qu’il y a des choses pires que ça...dans la vie !!!

Par exemple si il a y du bruit, la musique, ou quand je suis occupé à faire quelque chose de prenant je ne les entant plus. Seul en voiture sans musique, ces omniprésent. Faut faire avec, pas le choix.

Merci pour les infos Zoreilles, ces gentil

Anonyme a dit…

DE Soisig

Comme j'aime te lire chère Zoreilles! Tu me ressembles en ce sens que tu aimes voir le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide... Et tes sujets me touchent beaucoup à chaque fois. (il y en a même un que j'ai préféré évité: pas encore assez de recul!)

Je rencontre mon médecin cette semaine car je pense que je commence à souffrir ... d'acouphènes. Ça se rajoute à mon problème de surdité. Tu vois comme on se rejoint encore! Par ailleurs, j'ai rencontré un cousin de mon ex, à l'été 2006 qui souffre de ce problème. Il m'a fait entendre ce qu'il perçoit comme son, sur ce site dont je te donne les coordonnées.
http://www.france-acouphenes.org/acou/ecouter_juger.html

C'est un site français assez complet... Mon frère qui est quadraplégique depuis 20 ans souffre de ce mal aussi.

Alors bonne idée de penser à toi. C'est un privilège que j'ai découvert à ma retraiTe: prendre enfin du temps pour moi. Mais ce que j'ai fait de mieux, c'est apprendre à dire NON. Pas facile, mais si important pour avoir du temps à soi!

bisous, Soisig

Soisig a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Guy Vandal a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Guy Vandal a dit…

"Moi, je crois plutôt le contraire, plus on en parle, plus on se convainc, plus on a de témoins, plus on se motive, plus on s'approche de la réalisation!"

Bon, OK d'abord. Je suis très docile quand on sait me prendre. Ma résolution pour 2008, boire plus raisonnablement, tout simplement.

J'en ai viré une capable à Noël, une calisse au jour de l'an... entre les deux et après, j'ai été tranquille. Je bois chez-nous, mes six bières par jour, parfois un peu plus... mais j'évite le bar.

J'aime ça prendre de la bière, et aussi d'autres boissons alcoolisés. Comme je suis passionné dans la vie, quand je bois, ça décuple. Quand je bois trop... ça fait des gaffes aussi. Et ça, j'en veux plus.

T'as le don de me faire converser, toi. ;-)

macamic a dit…

J'ai vu sur ton site que les acouphènes peuvent être causés par des bouchons dans les oreilles.

À la mi-janvier j'ai justement un rendez-vous avec mon ORL pour des bouchons dans mes oreilles.

Après le traitment, j'ai bien hâte de voir les résultats sur les acouphènes.
J'ai été consulter le site de Soisig aussi. Les bruits, ces exactement ça, premier de la série pour moi.

Zoreilles a dit…

@ En direct des îles : À toi aussi, Feliz Ano 2008 (comment fais-tu pour mettre les trémas sur le n, mon ordi ne veut pas du tout? ;o). En plein dans le mille, ma chère, je termine bientôt la lecture de « Éloge de la lenteur », grâce à toi entre autre, qui le recommande sur ton blogue! Ce livre a déjà commencé à changer ma vie! Un peu trop théorique peut-être mais tellement pertinent...

@ Macamic : Tu entends tout à fait le même bruit que Crocodile Dundee : des lignes électriques de haute tension, sauf que pour lui, c'est vraiment insupportable comme intensité. On sait que les acouphènes augmentent d'intensité avec la fatigue, le stress et l'anxiété mais aussi que la fatigue, le stress et l'anxiété augmentent les acouphènes. L'oeuf avant la poule ou la poule avant l'oeuf? C'est pourquoi les premiers mois sont si difficiles. Je te souhaite que l'ORL puisse améliorer ta situation mais sinon, il y a autre chose à tenter. Surtout, ne jamais baisser les bras. Si l'on ne peut intervenir sur les acouphènes comme tels, on peut sûrement intervenir sur la perception de ceux-ci. Là se trouve la clé, à mon avis...

@ Soisig : Toi aussi? T'es la troisième ici, une chance que t'es positive. Tu sais que ça arrive souvent en même temps qu'une perte d'audition? Dans le cas de Crocodile Dundee, la perte d'audition est très minime (ce qu'a révélé l'audiogramme) mais l'intensité des acouphènes n'est pas nécessairement proportionnelle au pourcentage perdu. Un vrai mystère! Merci pour les coordonnées du site que j'irai consulter avec lui, on y trouvera sûrement d'autres renseignements intéressants. Savoir dire non? T'as appris, toi? Moi, j'ai tout lu sur le sujet mais je partais de vraiment loin! J'ai eu pendant au moins un an à l'affiche sur mon frigo la pensée suivante : « Dire non à ce qui importe peu permet de de dire oui à ce qui compte vraiment ». Oui, oui, sur le frigo, juste à 5 pieds du téléphone!!!

@ Guy Vandal : Ah j'ai ce don-là, moi, de te faire converser? T'avoueras qu'il n'y a pas grand défi à relever dans ton cas!!! Sérieusement, ta résolution a bien du sens, c'est toi qui le sais mieux que personne comment faire pour être plus heureux... Ce que je te souhaite d'ailleurs dans ton nouveau pays!

En direct des îles a dit…

Zoreilles, tu continueras avec "Du bon usage de la lenteur", de Pierre Sansot.
Mais tu as déjà tout compris, puisque tu prends du temps pour toi... :)
Pour le " ñ ", si tu utilises un ordinateur sous XPpro, tu trouveras un petit programme nommé character map dans "C:\Documents and Settings\All Users\Start Menu\Programs\Accessories\System Tools" - il te reste à créer un raccourci sur ton bureau et tu t'en sers tout le temps. C'est très pratique, tu verras...

macamic7 a dit…

Tu as raison Zoreilles, il ne faut jamais baisser les bras.

On dit qu'il y a une solution à chaque problème. Je vais passer un test de surdité et avoir une bonne discution avec l'ORL.

Eh bien ! tu as des talents de motivateur en plus... çé l'fun

gaétan a dit…

Hé puis Zoreilles une autre raison pour se donner du bon temps sans culpabiliser c'est que rendu à notre âge -) après s'être occupé de nos enfants qui, souvent, passaient avant nous, il nous reste seulement quelques années de complète liberté avant de jouer au papi et à la mamie gardien-gardienne de petit-enfant. ;-))))

Anonyme a dit…

As-tu remarqué qu'il est beaucoup question d'acouphène....sur le blogue à "Zoreilles"
Quand même étonnant comme signe!
Joce

Soisig a dit…

J,ai réussi à me rebrancher, lol.
Oui je sais Zoreilles pour la surdité! C'est une des raisons pour laquelle j'ai pris ma retraite à 53 ans: avec le métier que j'avais, ça devenait de plus en plus difficile...
C'est hériditaire, transmis par ma grand-mère maternelle... Faut bien faire avec, il me reste une excellente vue, hihihi!
Une autre adresse positive pour les acouphènes où l'on explique très bien:
http://www.novason.com/diagnostic/diagnostic2.php

Que c'est beau toute cette brume mais vivement le retour de la neige! Je veux vivre mon hiver!!!

C'est drôle, mais dire non m'est arrivé avec la retraite: la pression et l'état d'alerte constant ont tombé, j'ai tourné la page. Je fais des choses que je ne pensais jamais être capable d'effectuer: accompagner une amie en chimio, placoter avec des personnes âgées, les taquiner, etc... Avant, j'avais un vrai blocage, j'étais tout croche... Vieillir a ses bons côtés finalement, hihihi!
alp, Soisig

Lise a dit…

Zoreilles,

c'est vrai que le site que tu as mentionné, à propos des acouphènes est très bien fait. Et c'est vrai aussi que la fatigue et l'anxiété augmentent l'intensité de ceux-ci, ou vice-versa, un cercle n'ayant ni commencement ni fin.

J'ai fait le test aussi sur le site de Soizig (excellent aussi, je vais y retourner) mais le mien est différent de celui de Crocodile Dundee et de Macamic. C'est un sifflement qui s'approche du 3000 hz (de forte intensité), accompagné d'un tintement comme une vibration (difficile d'expliquer), mais comme dit Macamic il faut faire avec.

L'acouphène était déjà présent quand j'ai été opérée au début de la trentaine, dans les deux oreilles, à quelques mois d'intervalle; j'avais perdu presque 50 % d'audition dans la gauche (beaucoup moins dans l'autre, heureusement!), à cause des étriers qui paralyzaient et devaient être remplaçés par des prothèses. L'oreille est un petit monde fascinant, il y a même un marteau et une enclume là-dedans !

C'est vrai que l'on parle beaucoup d'acouphènes chez-vous cette semaine Zoreilles, mais si certains lecteurs se demandent quel est ce bruit étrange qu'ils entendent, et si ça peut les inciter à consulter, tu auras aidé d'autres gens, en plus de crocodile Dundee. Ton blogue n'est pas un petit blogue de rien du tout, contrairement à ce que tu as écrit dans ton texte.

Lise a dit…

Rectification : ....que tu as écrit dans une réponse, pas dans ton texte. Et garde courage, Crocodile Dundee aussi, les premiers mois sont effectivement les pires à passer.

Et un gros merci personnel pour tout !

Zoreilles a dit…

@ En direct des îles : Du bon usage de la lenteur, tu dis? J'ai déjà entendu ça, il me semble... Mais si je ralentis encore, je vais être obligée de vivre en ermite!!!

@ Macamic : Je ne crois pas que je sois une motivatrice, tu sais, des fois, en essayant de convaincre les autres, je tente un peu de me convaincre moi-même...

@ Gaétan : Arrête-moi ça, toi! D'abord, je suis très très loin de la liberté en ce moment et ensuite, pour être mamie, ben... je dois sûrement avoir encore quelques... mois? Ils en parlent déjà, tu sais, mes p'tits amoureux!

@ Joce : Ça prenait juste toi pour penser à ça. Ta soeur, elle est pleine de paradoxes! Et toi, t'en a pris une résolution? J'en aurais une pour toi : connaître et maîtriser ton horaire de hockey! Parce que ton co-équipier m'a fait rire l'autre jour quand il a dit : « Joce, il connaît toutes les statistiques de hockey des 50 dernières années mais il sait jamais à quelle heure on joue! »

@ Soisig : Avec Crocodile Dundee, nous sommes allés visiter hier soir le site que tu proposais pour entendre les acouphènes. C'est fascinant! Le sien, c'est le 5e, c'est aussi celui que je trouvais le plus insupportable...

@ Lise : Oui, l'oreille est un univers complexe et fascinant. C'est encourageant de penser que ce sont les premiers mois qui sont insoutenables, qu'après, chacun peut trouver SA manière de vivre avec. Crocodile Dundee a choisi d'investir dans des traitements d'acupuncture, un audioprothésiste pour un appareil avec un bruit blanc et il fonde beaucoup d'espoir sur son prochain rendez-vous avec un psychologue/hypnologue de Québec. Rien de tout ça n'est couvert par l'assurance-maladie, les acouphènes ne sont pas reconnus comme « une maladie ». Non, c'est juste une grande souffrance morale, c'est pas pareil. La médecine traditionnelle, parce qu'elle n'a pas trouvé le remède miracle, se contente de dire : « Il n'y a rien à faire, vous êtes pris avec ça pour le reste de votre vie », on vous abandonne à votre triste sort et ça me fait péter une grosse grosse coche! En plus, les acouphènes ne sont pas reconnus non plus par la CSST comme reliés à son travail (sur des chantiers de construction). Il faudrait qu'il soit sourd comme un pot, ce qui n'est pas son cas. Il a perdu de l'audition mais pas en pourcentage suffisant... Voilà une autre injustice sociale.

Lise a dit…

Zoreilles,

je suis contente de te voir péter la coche, sur ton site, à propos des acouphènes. Parce que, moi aussi, ça m'enrage que la médecine traditionnelle ne reconnaisse pas qu'il s'agit d'une maladie, malgré le nombre de gens qui en sont atteints. C'est de la "souffrance morale", comme tu dis, deux petits mots associés à la maladie mentale, qui comme chacun sait est très bien perçue dans notre société (!!!), ou à de la faiblesse de caractère. Il faut être fort, être combatif, ceux qui sont autrement, qui n'aiment pas la chicane, méritent d'être piétinés !

Et ce qui me fâche aussi, c'est que, puisqu'il faut payer de sa poche les spécialistes (tant pis pour toi si tu ne peux pas !), c'est comme si c'était au même niveau qu'une opération de chirurgie esthétique, alors que c'est loin de s'en rapprocher.

Et pourtant, dans le cas de Crocodile Dundee, qui travaille dans le milieu de la construction, très bruyant, alors que la plupart des acouphènes sont reliés au bruit, la CSST fait la sourde oreille, sans vouloir faire un mauvais calembour.

Je comprends tout à fait ta colère, et je la partage. Qui sait, peut-être qu'un jour, quelqu'un ayant un pouvoir décisionnel au niveau gouvernemental, lira ton blogue et décidera de faire quelque chose. On peut rêver !

Et tu mérites aussi des félicitations dans les autres domaines mentionnés dans ton texte, au niveau du travail, pour ta famille (incluant Dominic), et pour tout ce que tu ne dis pas mais qu'il est aisé de deviner.

Pour terminer, après avoir écouté les exemples simulés d'acouphènes, je me disais que j'étais chanceuse, car le mien me semblait moins insupportable que les autres, ce qui est bien la preuve que l'on finit par "s'habituer", d'une certaine manière.

J'ai pris beaucoup de place cette semaine, mais je vais suivre ton conseil et cesser de m'excuser !

Noémie a dit…

C'est bien vrai ça que tu ne prends jamais soin de toi ma chère marraine... Et s'il y a bien une personne qui devrait le faire, c'est toi!!! Alors j'espère de tout mon cœur que tu garderas cette résolution non seulement pour l'année à venir, mais aussi pour toutes les autres!!

Je t'aime beaucoup et je t'admire aussi énormément!!

Joce a dit…

Nous avons écouté (tous les 4) ,les différents sons du site proposé par Soisig soit le:http://www.france-acouphenes.org/acou/ecouter
Ça aide à comprendre plein de chose.
Le 5e son m'intrigue, j'y entendais une "scale saw"
Jocelyn

Noémie a dit…

Ah et j'oubliais Zoreilles, j'ai passé durant le temps des fêtes un après-midi avec Grand-maman et je peux te confirmer qu'elle écrit toujours. ;)

Je savais que ça te ferais plaisir de le savoir.

Soisig a dit…

Bonjour Zoreilles

Ouf! Vous êtes vraiment dans le jus, ton chum et toi. C'est aussi le 5e sont qu'entend le cousin et qu'il nous avait fait entendre... Voici un autre site où il existe une évalation des bruits. Cliquez sur tinnitométrie
http://www.acouphene.com/
et cet autre de l'U de Lyon, assez documenté:
http://olfac.univ-lyon1.fr/documentation/audition/acouphene/index.htm
Gardez courage tous les deux!

A-t-on déja vu la CSST prendre soin des travailleurs??? À ma connaissance,il faut toujours se battre alors que c'est d'aide que l'on a besoin...

Et je pense aussi comme Macamic que tu es une motivatrice, ne serait-ce que par le choix de tes sujets qui nous interpellent et nous font agir ou du moins réagir. Prends ça comme une corde de plus à ton ... archet!

Ça me fait penser que mon frérot, c'est de la musique qu'il entendait jusqu'à dernièrement: il sifflait les airs qu'il écoutait ... pour notre plus grand plaisir!

bisous, Soisig

Zoreilles a dit…

@ Lise : C'est encourageant de constater qu'avec le temps, on trouve nos acouphènes moins dérangeants. Il est formidable ton « témoignage » et fort utile, pas rien qu'à moi, on le voit bien que ce sujet touche plein de gens. Super aussi que tu partages ma colère, elle devient plus légère lorsque étalée sur plusieurs épaules! Merci Lise.

@ Noémie : Ah, ma belle chouette, t'en fais pas pour ta marraine, je prendrai de plus en plus soin de moi, c'est décidé et pour la vie. Tu sais quoi? Dans nos rencontres du temps des fêtes, parmi les bons moments, il y a ces jasettes avec toi, dans notre bulle de confidences, au milieu de toute notre famille. Moi aussi, je t'aime et je t'admire. Tu me dis que Maman écrit toujours? Non, pas vrai? Je suis tellement contente! Elle t'a fait lire ce qu'elle écrit? J'ai plein de questions!!!

@ Joce : Une scale saw, hein? Ouais, ça a un méchant rapport avec son métier en plus! Au début, il disait qu'il avait un gros moulin à scie dans les oreilles, après, il parlait d'une scale saw, et là, il dit que ce sont plutôt comme des lignes électriques haute tension mais à la Baie James... Ça aide à comprendre plein de choses en effet. Vous avez écouté ça, tous les quatre? Ça me touche beaucoup. Je vous embrasse tous les quatre! Cou'donc, je regarde les heures de vos commentaires, Noémie et toi, vous étiez sur l'ordinateur en même temps? Une famille unie en Simonac!

@ Soisig : Si je suis un peu motivatrice (sans le savoir), alors, toi, t'es une formidable recherchiste et une grande pédagogue dans l'âme! J'ai bien noté toutes tes références, nous irons voir ce qu'on peut encore trouver là. Merci Soisig. Le choix de mes sujets... Je parle de tout et de rien dans mes billets et parfois, on accroche sur une phrase ou une idée, alors, je constate comme vous tous qu'il y avait là un besoin, une envie d'en discuter. Je le dis toujours, le plus intéressant se trouve du côté des commentaires, dommage pour ceux et celles qui s'arrêtent avant, d'ailleurs, ils ne liront pas ceci!

macamic a dit…

Simonac !

Dans ta réponse à Joyce tu la fini avec cette expression.

Mon père disait ça souvent simonac!!!
Je pensais que c'était régionale, mais pas sur. Je voulais en avoir le coeur net. Alors j'ai tapé simonac dans la barre d'adresse du web.

ET, VOICI LA RÉPONSE QUI EST QUAND MÊME ASSEZ ÉLABORRÉE EN SIMONAC !!!!

Simonac est un blasphème d'origine québécoise. Son origine est peu connue, mais certains se sont risqués à une théorie. En effet, il s'agirait ici d'un esquimaud québécois qui, s'étant frappé l'orteil sur un igloo, a échappé une lourde plainte à travers son manteau (doublé de mouton) et son foulard. Ses compagnons ont ainsi compris "Simonac", qui était en fait une sorte de grommellement de son cousin "Tabarnak" avec un léger accent inuit. Bien que l'accent inuit soit vraiment peu connu.

Utiliser le Simonac
Pour bien placer celui-ci dans une phrase, il faut tout d'abord connaître l'art du sacre.

Premièrement, il est préférable d'user du Simonac en fin de phrase.

Ex: Kossé ça simonac!?

Servant principalement de complément de phrase, il est dÉplaçable (tentez de vous rappeler de vos notions de français):

Ex: Simonac, kossé ça!?

Attention, ne JAMAIS utiliser ce sacre en milieu de phrase, comme dans ces exemples:

Ex: Kossé simonac ça?

Ex: Je marchais dans la rue pis j'ai trébuché simonac sur une roche.

Les Cousins du Simonac
Le Simonac n'est pas aussi utile que le Tabarnak, le Câliss (ou Calice) ou le Criss en tant qu'adverbe. Comme vous pourrez le constater, lesdits sacres précédents sont pratiques pour mettre de la puissance à la description d'un objet qu'on dÉteste :


Des vrais de vrais québécois moyens qui rigolent. De bons consommateurs du Simonac, ainsi que de toute la gamme de sacre inimaginable, en passant par le Tabarnak, le Crisse, le Calice et le Sacrament. Merci, Simonac !Ex: J'ai foncé dans un tarbarnak de mur.

Ex: Câliss de voyage à marde.

Ex: C'est un criss de con.


Voyez comme l'effet est un peu moins dÉsiré avec notre Simonac:

Ex: J'ai foncé dans un simonac de mur.

Ex: Simonac de voyage à marde.

Ex: C'est un simonac de con.

Toutefois, l'effet est conservé lorsqu'on utilise un bon qualificatif à sa suite:

Ex: C'est une simonac de bonne bière ! (Notons le "bonne")

Il faut donc penser à utiliser le contexte idÉal pour placer de façon intelligente nos blasphèmes. Le Simonac s'utilise facilement seul. Cependant, dans une phrase complexe, il perd de sa force.

Ex: Simonac!

Ex: Simonac, je pêchais l'autre jour à la truite dans mon canot sur le lac Girard et puis je suis tombé à l'eau.

N.B.: L'usage du Simonac doit se faire en toute amitié avec Dieu. N'usez pas de son pouvoir si vous êtes purement chrétien, car les blasphèmes perdent de leur puissance quand vous les utilisez trop souvent.

Conclusion
En somme, il faut être modÉré et bien penser avant de s'exclamer haut et fort « SIMONAC », car sachez le bien, ce n'est pas n'importe où qu'il sera toléré.

N'oubliez jamais les lois du sacre. Jamais.

Zoreilles a dit…

@ Macamic : Mais non, Simonac n'est pas que régional, la preuve, c'est que dans un vieux téléroman de Victor-Lévy Beaulieu, il y avait un personnage (joué par Paul Hébert) qui le disait fréquemment avec une expression très appuyée que j'imite parfois!

Sacrer, c'est tout un art et sans me vanter, je pense que je le maîtrise pas pire. Dans le sens que je sacre pas souvent, alors, quand j'en place un, bien articulé et savoureux, il me semble toujours que ça sonne d'aplomb en Simonac!

Ton père disait ça aussi? Il me semble que c'est toujours des vieux qui disent ça!!!

macamic a dit…

Oui !!! maintenant, je me rappel ce personnage de téléroman. Je me souviens d'avoir entendu ces mots dans la bouche de M. Hébert.
Ma mémoire ces un peu comme mes oreilles ces temps-ci, elles commencent à grincher. hic!!!

voyageuse du monde a dit…

Salut Zoreilles, on a déjà parlé de long en large des résolutions de fin de nouvelle année.
Cette année, j'en ai pris tellement que je serai au moins certaine d'en rendre une à terme de façon potable...
je te ferai un compte rendu de comment ça se passe quand on se verra en février. Pour le moment, disons que ça fonctionne à moitié
bonne résolution à toi, prendre soin de soi devrait être une priorité et non un voeu pieux.

Soisig a dit…

Ai rencontré mon médecin ce matin à propos de mon oreille droite... Il préfère attendre avant de me faire rencontrer l'ORL. Il pense que ça peut être de la fatigue cumulée (c'est dur la retraite active,lol!). Je pense que je vais jouer un tit-tour à mon médecin et faire appel à mon grand frère que tu connais, à Pointe-Claire pour avoir un rendez-vous dans son coin. Tu nous donneras des nouvelles de ton rendez-vous avec ton chum?

J,ai bien aimé les renseignements de Macamic, j'ai bien rigolé!

Je sacre tellement rarement que tout le monde fige les fois où ça arrive, hihihi!

Et une madame bien fière d'elle aujourd'hui: j'ai "débarqué" d'un comité sur lequel j'ai été élue mardi soir! Je me sentais trop inconfortable avec les guéguerres qui s'y passent: "pactage" d'un comité de gym dont la moitié n'en font pas mais veulent aider la présidente! Je n'ai pas été assez vite pour dire non à temps, lol. Mais je suis bien contente et ne paix avec moi.

alp, Soisig

Zed Blog a dit…

Zoreilles, voici un très beau texte, où le paysage de ta vie, de ton année passée, apparait si intense.

Je suis peut-être trop anxieuse, je n'arrête pas de faire des bilans, en quelque sorte toues les jours, comme si j'allais mourir demain ou dans cinq minutes et en même temps, je suis bien consciente qu'il m'appartient de meubler la partie non occupée par le salariée pour qu'elle corresponde à ce que je souhaitais faire de ma vie au max.

Et quel paysage à couper le souffle! Vraiment.

Bon courage avec les acouphènes. Ce doit être tellement pénible. Le silence, on en a tous tellement besoin, il me semble. Je rêve où j'ai vu ou entendu qu'il existait des appareils pour un peu annuler la fréquence parasite? Je ne m'y connais pas beaucoup.

Zed ;-)

modotcom a dit…

Salut grande dame, bonne année 2008! Prends bien soin de toi, tu le mérites tant. Mais je te souhaite pour commencer de la bonne santé. Et puis, tu sais, toutes les merveilleuses choses que tu fais pour les autres, ça te revient toujours; je suis certaine qu'une partie de ton bonheur actuel vient déjà de là - des fois, on ne s'en rend pas compte. Sinon : lecture, musique, masso, balades, rendez-vous avec ton amoureux, et plein d'autre chose, c'est génial, mais ne t'écarte pas des gens que tu aimes car ton vrai bonheur est proche d'eux.

Zoreilles a dit…

@ Macamic : Alors, chaque fois que tu entendras maintenant le fameux Simonac, tu penseras à ton père, à Monsieur Paul Hébert... et à moi!

@ Voyageuse du monde : Oui, on s'en reparlera en février, quand tu viendras. T'as commencé à compter les dodos, toi?

@ Soisig : Tu vois comment ils sont les médecins? Ils ne prennent pas au sérieux les acouphènes et ils retardent à te référer en ORL. Je te tiendrai au courant de ce qui a fonctionné ou pas avec Crocodile Dundee mais déjà, pour tenir le coup, il y a l'acupuncture, ça aide beaucoup à gérer le stress et l'anxiété causés par ces acouphènes. Et moi aussi, je suis fière de toi, tu as su reculer à temps, ces responsabilités que les autres s'empressent de nous mettre sur les épaules, il faut savoir ne pas les accepter parfois. Difficile à faire. Bravo, tu viens d'accomplir un bon geste pour toi-même. Je souhaite que ton grand frère de Pointe-Claire réussisse là où ton médecin a échoué!

@ Zed : Je crois qu'on ne réfléchit jamais trop, enfin, je veux dire, quand on le fait dans le but d'améliorer notre vie et celle de nos proches. Non pas ressasser des idées noires mais prendre des décisions, continuer d'avancer, etc. Des appareils pour annuler la fréquence parasite? Oui, ça existe. Il faut consulter un audioprothésiste pour ça. On les appelle des bruits blancs, ils viennent contrer (en partie) les acouphènes, donc, c'est fait sur mesure pour chaque cas. Environ 2 000 $, non couverts par la RAMQ. Crocodile Dundee fait actuellement des démarches pour ça. Il faut dans l'ordre : 1) rencontrer son médecin de famille, 2) être référé par son médecin de famille en ORL, 3) attendre le temps qu'il faut pour passer son audiogramme, auprès d'un audiologiste, cette étape est très longue, 4) À partir de là, on cherche soi-même un ou des traitements, comme par exemple, un appareil auditif de l'audioprothésiste, avec un bruit blanc, l'acupuncture, massothérapeute, ostéopathe, naturopathe, psychologue, hypnologue, etc. T'es maître de ton destin, c'est toi qui paies à partir de l'étape 4...

@ Modotcom : On dirait que tu me connais personnellement, je ne pourrais pas m'éloigner de ceux que j'aime, tu as tout compris. Alors, en prenant juste un peu plus soin de moi, je gagne sur tous les plans. Merci, c'est toi la grande dame!

Soisig a dit…

Bonsoir Zoreilles!

Je suis dans la correction du ti-journal de mon coin et je passe en coup de vent.

Il y a 6 ans, pour l'audiogramme, comme j'étais sur une liste d'attente de 2 ans dans mon coin, j'ai contacté par internet un audiologiste de Longueuil et j'y suis allée! 1½ mois que ça a pris pour obtenir un RV qui "m'adonnait"! Je ne sais pas si l'adresse de la secrétaire est encore bonne, mais la voici telle que je l'ai conservée!
clavergne@helixhca.com

J'ai ensuite rencontrer mon audioprothésiste avec mes papiers, hihihi! Si ça peut t'aider, pourquoi pas?

alp, Soisig

Zoreilles a dit…

@ Soisig : Vraiment généreuse, une montagne de renseignements, toi là! J'espère que ça pourra servir à des gens les renseignements que tu donnes. Merci pour tout. Quant à Crocodile Dundee, il a déjà vu son ORL et passé son audiogramme, malgré une attente de 2 ans ici aussi. C'est que... je suis gênée de le dire un peu mais c'est ça quand même. Aujourd'hui, dans le réseau public de la santé et des services sociaux, t'as besoin d'être « plogué » solide pour obtenir des soins. Tu sais qu'il est menuisier, Croco? Il a construit tellement de belles maisons pour des médecins, même que dans la dernière année, il a travaillé presqu'uniquement pour des médecins, même des couples de médecins! Eux, ils l'appellent et le dérangent pour n'importe quoi, ce qu'ils considèrent comme des urgences, alors, il a utilisé ses contacts et c'est comme ça qu'il a pu avoir des rendez-vous plus vite qu'à l'ordinaire... C'est pas drôle de prendre de tels raccourcis mais il faut agir comme ça, sinon, on crève!

Jocelyn a dit…

Salut
je ne sais pas si t'as remarqué mais nous avons recu sur le site un message de Léandre Normand..il est le fondateur du Tour de l'Abitibi et surtout l'auteur du livre conteneant toute les stats des Canadiens de Montréal....pour moi c'est la consécration, c'est comme si Daniel Pinard viendrait te faire un chaudron de binnes ou mieux si Gilles Vigneault allait te pousser une p'tite toune su'l bord du feu.

Soisig a dit…

Ma chère Zoreilles,
ben je pense qu'on en est tous rendus là, à essayer de grapiller de l'aide d'un bord ou de l'autre. Y a souvent quelqu'un qui connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un, lol.
Moi, c'est mon grand frère et sa femme qui ont leurs entrées facilitées par une voisine secrétaire médicale. Remarque que ça ne fonctionne pas pour tout. Mais on ne dit pas non quand on nous le propose, avec raison.

Ça ne devrait pas être comme bien d'autres choses, mais c'est ça la vie d'aujourd'hui.

Les acouphènes partent et reviennent de ce temps-ci. Donc je dors mieux... parfois, hihihi!

Bonne journée, Soisig

Zoreilles a dit…

@ Jocelyn : Ben oui, j'avais vu ça, tu parles, j'étais tellement contente pour toi, fière aussi, sachant ce qu'il représente, heille, c'est le fun! J'ai vu aussi que tu voulais qu'il communique avec vous... Tu savais sans doute qu'il avait perdu son frère en 2007? Yvon, c'était le grand chum à P'pa, étais-tu là quand il était venu le voir à la Maison des soins palliatifs? Moi aussi j'ai bien connu Yvon, un autre personnage fort attachant, très impliqué, attaché à son coin de pays. Un vrai bon bonhomme. C'est justement Léandre qui signait un bel hommage à son frère dans L'Écho Abitibien peu après.

@ Soisig : Ben oui, c'est vrai, on est rendu là mais ça m'agace, parce que c'est pas tout le monde qui a ses entrées auprès des sacro-saints dieux que sont les médecins, donc, c'est injuste et moi, l'injustice, ça me fait péter ma coche! Tu dors bien? Tant mieux, on fait des meilleures journées quand on a eu notre quota d'heures de sommeil...

Soisig a dit…

Chère Zoreilles

Moi aussi ça m'irrite royalement et avec tous les bobos qui arrivent plus on prend de l'âge, c'est encore plus irritant. Le message qu'on nous envoie, en général, c'est "passé la cinquantaine, ça vaut plus la peine de prendre du temps pour toi"! Et si on est femme, c'est pire. On a qu'à penser à l'opération des hanches! C'est aberrant! Et frustrant en mausus!
Et je continue à bien dormir, chuuuuuttttttttttt!
:)

Ti-frère a dit…

Salut
M.Normand m'a réécrit et ce fut un beau moment dans une semaine très ordinaire (pour le site).
Je t'envoie ça dans la minute!
Bye

Zoreilles a dit…

@ Soisig : Moi, avec ce que je vois dans le réseau de la santé et des services sociaux, je pourrais péter des coches à la journée longue! Mais, comme toi, je veux bien dormir... alors, je pratique le zen, le contact avec la nature et un peu de détachement!

@ Ti-frère : Wow et re-re-wow, je me réjouis avec toi, c'est formidable, je sais ce que ça peut représenter dans ta vie. Ça vient mettre un baume sur une plaie vive (vos photos disparues)...