jeudi 10 janvier 2008

Match du 31 décembre 2007 : Score final

Voici une photo que j'ai prise le 31 décembre dernier, lors de la fameuse tradition glacée... et bien ancrée (titre de mon billet du 10 décembre dernier). Jusqu'à la toute fin, on ne savait pas si on allait pouvoir faire les miracles qu'il fallait pour sauver la patinoire. Cette année, « la puck roulait pas pour nuzôte », question température mais on a donné tout ce qu'on avait dans le ventre... avant le match... pour qu'il y ait un match!

Il y avait pas mal de monde le jour J mais pas les mêmes que les années passées tout à fait. Les gens d'ici voyagent beaucoup à l'extérieur de la région, surtout au temps des fêtes, et puis, nos jeunes ont grandi, certains se sont levés trop tard, les vieux ont eu des problèmes avec leurs genoux, leur nerf sciatique, certains ne trouvaient plus leurs patins, vous voyez le topo?

Il y a eu cette année quelques innovations à notre tradition : on a mis des bancs sur le bord de la patinoire, soit pour chausser les patins, soit pour servir de banc de punition, soit pour accueillir la foule en délire. Finalement, ils n'ont servi qu'à la foule en délire! Aussi, le gars qui avait un problème de nerf sciatique, il a tenu à faire le commentateur, dans une version originale, locale et unique du René Lecavalier du lac Dufault. On a ri comme des fous!

Pour diviser les équipes, d'habitude, on procédait ainsi : nos familles/amis contre les familles/amis d'Alain, notre voisin et co-responsable de la patinoire. Mais cette année, ça s'est divisé autrement et je vous assure que ce n'était pas mon idée : les jeunes contre les vieux... Juste pendant le réchauffement, j'ai vu que le calibre avait augmenté d'une grosse grosse coche. En plus, les deux positions de gardiennes de but étaient comblées, alors, c'était ma première année « sur le banc » (j'ai pris un p'tit coup de vieux) mais j'étais la photographe officielle et la porteuse d'eau, l'assistante du commentateur aussi et... la faiseuse de bonne grosse soupe à la dinde et pain de ménage chaud. J'ai aussi fait pas mal d'animation pendant les pauses et dans l'après hockey.

J'aurais pu aussi encourager mes joueurs mais je trouvais que notre nom d'équipe n'était tellement pas winner : Les Vieux! Pas très fort, question marketing. Je me voyais mal crier : « Let's go, Les Vieux, let's go! » alors, j'ai rien crié, de toute manière, ceux qui crient, ça m'énaaaaaarve!

Les Jeunes ont bien joué, ils étaient rapides et infatiguables. Mais Les Vieux ont plus de stratégie, plus d'expérience, ils font ce qu'ils veulent avec la rondelle, ils déjouent comme s'ils avaient des doigts au bout de leur palette et Super Diane a gardé nos buts comme une vraie pro. On ne la déjoue pas si facilement, elle a passé à travers l'adolescence de ses deux enfants sans aide et fraîche comme une rose... Moi, personnellement, je lui ai accordé la première étoile du match, particulièrement pour ses répliques savoureuses lors des pauses et dans l'après hockey.

Un seul regret, par exemple, ça manquait d'enfants cette année... Où étaient-ils donc passés? Je me suis demandé s'ils ne jouaient pas à leurs nouveaux jeux vidéos reçus à Noël!

Score final 2007 du match du chemin des Castors : Les Jeunes 10 vs Les Vieux 7. Pas grave, on aura notre revanche l'an prochain!

21 commentaires:

macamic a dit…

Beau texte Zoreilles, mais ou sont les enfants tu dis ?

Manquerait-ont de relève au Québec…Peut-être une résolution pour les Québécois cette année, faire des bébés pour perpétuer les traditions
des patinoires. Ces pas une chouette idée ça ...

Y faut pas lâcher quand même ces belles rencontres
malgré les nerfs sciatique abîmés et autres bobos du genre.

Les bancs peuvent toujours servirent à reposer quelques
instant les plus âgé !!! Enfin !!! Ceux qui perpétués les traditions.

Félicitation a l'équipe old timer

Zed Blog a dit…

Oh, Zoreilles, ce billet-là... Miam! Tu as vu que j'étais là, sur la patinoire, hein?

Je n,ai pas compté de but, sauf peut-être sans le savoir (hihi!), ni fait de grandes prouesses (pas très bonne patineuse), mais ciel, ce que je me suis amusée! Bon, j'avais quand même participé au pelletage, après tout!

Dis, chouette, ta nouvelle photo! Tu as l'air remplie de sagesse, mais je crois savoir que ce sont les lunettes qui cachent derrière elles tout le tumulte de tes taquineries.

Et la photo est tellement jolie, ciel, j'étais là, il le faut.

Zed

Guy Vandal a dit…

Héhé... bravo les vieux, vous ne vous êtes pas trop fait planter!

Je suis curieux de savoir qu'est-ce que ça fait une assistante du commentateur ? Ça commente aussi ?

Moi j'aurais adoré encourager mon équipe en chantant: Let,s go les Vieux, let's go ! Non mais, vous auriez pu gagner ce match. C'est clair qu'il y avait un manque au niveau de la motivation. Le hockey, c'est mental. À quelque part, y'a quelqu'un qui n'a pas fait son travail... Réjean Tremblay, sort de mon corps! ;-)

Je note que vous avez ri comme des fous, c'est ça le plus important.

J'ai aussi remarqué la nouvelle photo. J'ai mis mes lunettes, c'est qu'elle est petite cette nouvelle photo. J'y ai vu, paix de l'esprit et confiance. En tout cas, ce sont les deux premiers mots qui me sont venus à la tête.

Est-ce que cette photo est récente ?

crocomickey a dit…

Que j'eusse aimé aider ces vieux à morver les jeunes blancs-becs ...

Jocelyn a dit…

Les vieux ont essentiellement été battus par un manque de confiance et on me dit que la "Turbide Punch line" ou la "Acadian connexion" a terriblement manqués aux ....Ainés.
L'an prochain ont fera tout un comeback!

Henri a dit…

T'as changé ta photo de "profil". Pour quelle raison ?

Zoreilles a dit…

@ Macamic : Je le savais que je pouvais compter sur ton support mais de le dire en anglais, les Old Timer, ne rend pas notre nom d'équipe plus winner qu'en français!

@ Zed : Bien sûr que t'étais là! Clique sur la photo pour l'agrandir et dis-moi si dans la gang à droite, t'étais celle, toute petite, habillée de noir avec des bottes au lieu des patins ou l'autre, habillée de vert avec la tuque blanche...

@ Guy Vandal : L'assistante du commentateur? C'est parce que notre René Lecavalier était vraiment trop partisan, très loin de la neutralité professionnelle qui doit le caractériser alors il me fallait rééquilibrer les affaires un peu pour souligner les bons coups de l'équipe des Jeunes. Après tout, je les ai vus grandir, moi, ces petits-là! La photo? Oui, elle est récente, en tout cas, elle est plus fidèle à la réalité, ça commençait à être de la fausse représentation!

@ Crocomickey : Est-ce que tous les gars de Thurso sont bons au hockey? Toi, je t'aurais vu comme commentateur, t'aurais été à peu près aussi neutre que notre René Lecavalier!

@ Jocelyn : Super Diane s'en est inquiétée en arrivant sur la glace : « Cou'donc, elle est où c't'année la Turbide punch line? » et on a mis notre défaite (la tête haute quand même, grâce à Ti-Pom) sur le compte de vos célébrations du Jour de l'An dans d'autres régions. Vous nous avez manqués... La « Acadian connection » va revenir en force!

@ Henri : Et moi qui voulais faire ça discrètement... Ça faisait longtemps que ça me fatiguait de me voir en gros plan avec ma face de 2002 mais j'ai jamais de photo de moi, alors, j'en ai recadré une récente qui traînait dans mes affaires. Celle de 2002 avait été prise pour mettre sur le site du Salon du livre, où j'étais coordonnatrice, elle faisait plus officielle. Et comme j'ai pris un peu de poids depuis, que je porte presque en tout temps mes lunettes, je me voulais plus vraie, plus fidèle à la réalité et plus discrète. Le gros plan de ma face de 2002, j'étais pu capable!

macamic a dit…

Appeler l'équipe Old timers sa ne les rend pas plus gagnant ces sur.

Mais de participer ces déjà gagnant d'une certaine façon.

Crier lets go les Old timer. Ces pas trop marketing non plus. Pas plus que les vieux.

Belle ta nouvelle photo, plus sérieuse, plus sage là dessus, mais tu es tout aussi jolie.

Solange a dit…

Je ne suis jamais allée en Abitibi, mais ça me donne le goût d'aller vous voir.Peut-être qu'un jour?

Zed Blog a dit…

Hihi!

Je ne suis pas bonne, mais j'adore patiner. Habillée de noir, oui, souvent. Alors c'est quelqu'un de taille moyenne, peu de kilos avec des antennes de chat qui devrait être sur la photo.

Ce que tu me fais rire. Et j'ai cliqué sur ta photo. Ton tour... Hahaha!

Zed :)))

Lise a dit…

Zoreilles,

j'aime ta nouvelle photo, même si tu es un peu plus intimidante (plus sûre de toi ?) que sur la précédente. Je crois que j'aborderais cette dame avec beaucoup de respect !

Blague à part, un changement d'image s'impose de temps à autres. Et tu as même mis un chandail vert pour aller avec les couleurs de ton site...

gaétan a dit…

Pas d'extraits de cette mémorable partie de hockey sur youtube?

Soisig a dit…

Moi je trouve que les vétérans s'en sont bien tirés finalement. Honorablement en tout cas, hihihi!

J'aurais bien aimé être là mais me connaissant, j'aurais encouragé les 2 à la fois! Et puis les bancs, c'est une bonne idée: un brin de jasette, un p'tit repos, un p'tit remontant itou,l'important c'est d'être là avec tous les amis! Bande de chanceux! Hip hip hourra!

Hip hip hip hourra !
Elle a en fait des origines anglaises!
En 1889, "hip" rentre dans la langue française. On pense que le mot vient de l'anglais mais ceci n'est pas sûr. "Hip" est surtout considéré comme un cri d'enthousiasme, de joie voire de victoire.
"Hourra" est un dérivé de l'anglais, un déformation. En effet, dans la langue de Shakespeare on dit 'huzza' qui est le cri d'encouragement des marins, qui ressemble au verbe "to heeze" qui signifie hisser (une voile). Avec le temps, "huzza" devient "houzza" puis "hourra". Et c'est en 1802 que cette dernière forme entre dans la langue française. Il se peut également que "hourra" soit soit un dérivé du mot russe "ura" qui est le cri de guerre des cosaques. Ce mot peut avoir été ramené jusqu'en Angleterre par les marins
Eh! Ben! j'en apprends!(Je pensais que cette expression était bien française!)

Soisig

Noémie a dit…

Je dois t'avouer qu'elle m'a beaucoup manqué la game de hockey traditionnelle... J'ai déjà hâte à la prochaine!

Ton gérant....de frère a dit…

Eh Zoreilles!
Félicitations pour ta nomination de Révélation de l'année du gala "Espéranza" de la blogosphère.
Un titre qui te va à merveilles et pleinement mérité.
Merci spécial à Espéranza pour ce texte très instructif et je dois admettre que j'étais en parfaite harmonie avec les choix énumérés
P.s.je reproduirai mon commentaire sur son blogue

modotcom a dit…

Les enfants, les enfants, manquer une si belle occasion de jouer dehors, quel dommage quand même. Quels souvenirs auront-ils plus tard à se remémorer? Le score de la dernière game de ... sur Xbox?

Allez vas, on va jouer dehors!

Zoreilles a dit…

@ Macamic : Merci pour le compliment... à propos de la sagesse!

@ Solange : Jamais venue en Abitibi? Alors, ça devrait être ta résolution de 2008!

@ Zed : Je te fais rire? Et Macamic qui vient de me dire que j'avais l'air maintenant plus sérieuse et plus sage...

@ Lise : Intimidante, moi? T'es bien la seule personne au monde qui pense ça! Le chandail vert, c'est un hasard mais c'est vrai que ça « matche » avec mon blogue! Cette photo a été prise par Crododile Dundee, nous étions à la brunante, sur le bord d'un lac dans le Parc La Vérendrye, j'attendais qu'il prenne sa photo d'autre chose, j'étais dans la lune, il m'a « croquée sur le vif », c'est peut-être pour ça que j'ai l'air songeuse...

@ Gaétan : Non, on se garde une petite gêne quand même!

@ Soisig : Je reconnais bien là l'excellente prof et la pédagogue toujours allumée!

@ Noémie : Ben oui, c'est sûr, la Turbide punch line, t'en fais partie, ma belle. Il y avait des beaux gars c't'année, (20 ans, 21, 22) tu les aurais intimidés pas mal! Toutes les stratégies sont bonnes pour déséquilibrer l'adversaire.

@ Mon gérant de frère : T'es drôle, Joce, et tu m'attendris toujours, tu te réjouis de tout ce qui m'arrive de beau et de bon, tu te dis mon gérant ou mon agent mais je sais que t'es d'abord et avant tout mon p'tit frère qui m'aime. Merci. Je t'embrasse. Ta soeur qui t'aime aussi x x x

@ Modotcom : C'est curieux, n'est-ce pas? Préférer jouer à des jeux vidéos quand il y a une partie de hockey sur la patinoire dehors. J'avoue que je ne comprends pas moi non plus!

Lise a dit…

Pardon Zoreilles,

lorsque j'ai utilisé le mot "intimidante", ce n'était pas péjoratif dans mon esprit. Je voulais dire que ton air pensif accompagé d'un demi-sourire, pour moi ça reflète l'image d'une femme qui sait ce qu'elle veut, et où elle s'en va. Désolée si j'ai été blessante, tu te doutes que ce n'était pas intentionnel.

Et cette photo, je l'aime car elle est l'image de quelqu'un qui inspire totalement confiance.

J'ai pris beaucoup de place lors du dernier texte, et je ne voulais pas faire la même chose pour celui-ci.

Zoreilles a dit…

@ Lise : Tu n'étais pas blessante, au contraire, je t'ai trouvée drôle, parce qu'en réalité, et ceux qui me connaissent pourraient en témoigner, je suis loin d'être intimidante. Juste pour te dire, dans un magasin, une salle d'attente, une épicerie, les gens s'adressent à moi spontanément pour tout, comme si je travaillais là! Mon père était comme ça aussi, je crois qu'on regarde les gens avec un sourire sans s'en rendre compte, c'est comme une sorte d'affiche qu'on aurait dans le front et qui dirait : « Moi, j'aime le monde! » et puis, je pense que j'aime ça de même, parce que je n'irais pas vers les gens pour ne pas les déranger mais si on vient vers moi, alors, je réponds « présente! »...

Tu calcules la place que tu prends d'un texte à l'autre? Tu équilibres ça selon la quantité? Tu dois être découragée de me voir aller des fois!!! Ma marotte, moi, c'est : « Quand on aime, on ne compte pas! »

Zed Blog a dit…

Faut regarder derrière les lunettes...

Hihi! Zed :)

Zoreilles a dit…

@ Zed : T'as tout compris! Derrière mes lunettes et sous mes cheveux jaunes, il s'en passe des affaires!!!