lundi 14 janvier 2008

Mon pays, ce n'est pas un pays, c'est l'hiver...





Ces trois photos, je les ai prises samedi dernier, 12 janvier 2008, à notre camp de Rapide Deux où nous nous étions sauvés pour la fin de semaine! Avec la pluie que nous avons connue la semaine dernière, lorsque tout a gelé à nouveau, avec cette neige fraîchement tombée, la forêt boréale est devenue tour à tour un garde-manger fabuleux pour les lièvres qui avaient beau gambader et grignoter toutes les branches basses (photo 1), sur la photo 2, la forêt s'est faite dentelle... Sur la troisième, la blancheur immaculée donnait au moindre petit rayon de soleil une lueur presqu'irréelle.

Nous avons sillonné des sentiers de paysages magnifiques tout l'après-midi pendant que le camp se réchauffait. Crocodile Dundee donnait de la nourriture à ses martres, ses lynx et ses pékans dans les cabanes qu'il a prévues à cet effet. Il aime prendre soin, ça, je le sais. Et moi, je faisais de la photo, j'aurais voulu capter tout le beau et le bon que j'ai vus, que j'ai ressentis. Quarante-trois photos en quelques heures. Toutes belles. En tout cas, pour moi, qui ai vu ces paysages en vrai. Des fois, quand c'est trop beau, on aurait quasiment le goût de pleurer. La beauté, moi, ça m'émeut... C'est même une des seules choses qui puisse me faire pleurer!

Vigneault chante : « Mon pays, ce n'est pas un pays, c'est l'hiver » et j'ajouterais pour notre particularité régionale... « c'est l'hiver et l'espace, la forêt et la liberté ». Rien d'autre à ajouter aujourd'hui mais l'envie de partager ces images avec vous, juste comme ça!


29 commentaires:

gaétan a dit…

Magnifiques photos.
J'envie votre possibilité de passer quelques temps comme ça dans un chalet dans les bois.
Un diaporama de ces photos?

Accent Grave a dit…

Cette année, je n'ai pratiquement passé aucun moment seul, dans la nature. Vos photographies m'en donne le goût.

Accent Grave

macamic a dit…

Ce sont de belles photos. j'en ai prise quelques une comme ça durant les vacances des fêtes. J'adore le ski de fond et j'ai pu en faire un peu. Et de la raquettes aussi.

En skis ou en raquettes. L'hiver chez nous ces magnifique quand ont peu en profiter en pleine nature.

Guy Vandal a dit…

Moi aussi la beauté me fait parfois pleurer...

Je me rappelle une fois, c'était les yeux d'une personne. Je ne l'ai jamais revu mais je sais que cette journée-là, j'avais rencontré une grande âme.

Zoreilles a dit…

@ Gaétan : Ce que tu appelles un chalet dans les bois, c'est en fait un camp de chasse et pêche, ce que le Ministère appelle un abri sommaire, c'est-à-dire que le Ministère n'autorise pas plus que 14 pieds X 16 pieds comme grandeur de bâtiment. Bien sûr, il n'y a pas d'électricité mais nous ne manquons d'absolument rien. Il y a quelque chose de tellement reposant à prendre son temps, à « se mériter » la chaleur obtenue, l'eau tiède pour la douche, l'eau chaude pour la vaisselle, le café qui doit bouillir dans une cafetière bloup bloup que j'appelle, le fait de trouver de l'eau de source, de protéger cette source, etc. Pour moi, l'appellation de chalet signifie plus de luxe et de commodités, plus d'investissement aussi, évidemment.

@ Accent Grave : Ah tant mieux si mes photos ont eu cet effet-là. Je vous souhaite d'y aller bientôt et à votre goût, il y a de si beaux coins par chez vous, comme partout au Québec d'ailleurs... Une journée en solitaire dans la nature vaut quelques semaines de vacances, enfin, c'est mon point de vue!

@ Macamic : Une idée me vient à l'esprit : Sachant dans quel coin du Québec tu habites maintenant, (c'est plus fort que moi, il faut toujours que je situe les gens et je les imagine tout le temps là où ils sont quand ils me parlent) je me demandais si l'endroit où tu fais du ski de fond et de la raquette... ce ne serait pas à St-Jérôme (secteur Bellefeuille) par hasard? C'est que ma belle-soeur et mon beau-frère y ont un centre de plein air (ski de fond et raquette, une forêt laurentienne magnifique).

@ Guy Vandal : Il y a des moments qui nous touchent, qu'on n'oublie pas, des regards qui restent gravés à jamais. Une fois, j'ai ramassé un bonhomme saoul dans la rue qui venait de tomber là sous mes yeux, j'avais peur qu'il se fasse frapper. Finalement, c'était un gars de mon âge, je l'ai aidé à se relever, il m'a regardée, il avait des yeux d'une telle profondeur, d'un éclat, d'une lumière, d'une lucidité qui contrastait avec son état. Ça m'avait touchée jusqu'au fond de l'âme...

macamic a dit…

Oui, à Bellefeuille j'y vais au parc de la rivière du Nord. Le gros chalet en bois rond que l'on voit de l'autoroute. Ces magnifique comme endroit tout le long de la rivière avec ces rapides. J'aime bien le parc des campeurs à St-Agathe aussi, et à Morin-Heights il y a plein de piste aussi et à ski Morin-Heights tu peux faire de la raquette. J'ai pris une pré-retraite depuis peu, alors j'en profite....mais je n'ai pas la chance d'avoir ce petit chalet comme vous avez a rapide 2 pas d'électricité ...ça ces la paix totale wow !!!

Ces comme les refuges en longue randonné. Ma coinjointe à gagné à la sépaq à leur tirage de sélection pour les chanceux qui auront droit à un séjour de pêche.

Trois endroits dont le parc Aiguebelle. Alors fort probable un ptit séjour dans un chalet à Aiguebelle en début juillet...

Zoreilles a dit…

@ Macamic : Je ne crois pas que tu fréquentes le centre de plein air de ma belle-soeur (la soeur de Crocodile Dundee) et mon beauf à Bellefeuille, parce que chez eux, ça ne se voit pas à partir de l'autoroute mais si tu viens qu'à vouloir essayer un autre centre, ils ont des pistes de ski de fond de plusieurs kilomètres, bien entretenues, des pistes de raquette aussi, et un sens de l'accueil que tu sauras reconnaître parce qu'ils sont originaires de la même région que toi! C'est le Centre de ski de fond Bellefeuille, je crois, leur nom exact. La forêt est magnifique chez eux. Nous devons y aller bientôt nous aussi, en février, du 12 au 15. Si tu y vas un jour, dis-leur que t'es un ami virtuel de Zoreilles!

Et ce séjour début juillet dans le parc Aiguebelle, wow, quelle chance elle a, ta conjointe. J'espère que c'est toi la personne qu'elle a invitée!!!

Marc a dit…

Véritablement magnifique. J'ai parfois ce manque de la neige. a bientôt.

macamic a dit…

Sur ces moi qu'elle a invité, tu penses !!!! j'ai tellemetn pêché dans le lac Macamic et au lac Lois bien j'ai fait mes premières chasse avec mon père dans le temps.

Je vais trouver et essayer le centre de ski de fond bellefeuille et je vais jaser et parler de mes amis (es) virtuel de Rouyn...Zoreilles et Crocrodile Dundee

En direct des îles a dit…

Ô Zoreilles, que tes photos sont belles!
Ce prochain samedi je m'en reviens vers la neige et le froid, que tu as captés avec tant de brio... et même si ce sera probablement moins joli à Montréal, tu as tellement bien rendu la beauté de l'hiver que je m'en reviens le coeur plus léger...

Zed Blog a dit…

J'entends des bruits de pas moelleux tracer une route éphémère, une branche qui se déshabille et frémit.

Quelques i grecs égratignant à peine le blanc. Un froissement d'ailes.

Le blanc.

Zed

bibco a dit…

Dire que j'ai quitté ça...

Zoreilles a dit…

@ Marc : Et pourtant, dans le sud de votre Douce France, vous avez de bien beaux attraits...

@ Macamic : Qui sait, peut-être que ça te fera découvrir un autre beau coin des Laurentides, la forêt est magnifique chez eux, je n'en reviens pas. Il y a de fortes chances que ce soit la grande soeur de Crocodile Dundee qui t'accueille! Elle n'a jamais tant travaillé que depuis... la retraite mais elle adore le ski, la raquette, c'est une athlète, une vraie championne!

@ En direct des îles : C'était une manière de te souhaiter « Bon retour vers ton île du nord » alors qu'ici, plusieurs rêvent de s'envoler vers ton île du sud!

@ Zed : Il n'y a que le silence respectueux qui soit digne d'accueillir tes si jolis mots... Mais dis-moi, ce serait peut-être des haïkus?

@ Bibco : Oui mais « ça » reste toujours là! T'as pas une semaine de relâche quelque part?

Solange a dit…

Très belles photos, l'hiver est rarement aussi beau en ville.

Jocelyn a dit…

Belles photos...et comme tu le dis
encore plus beau en vrai!
Samedi on part en raquette, souper dans un "p'tit campe" avec retour à la lampe frontale...¨ca va etre super la nuit boréal (avec ou sans aurore).
Ne t'inquiète pas grande soeur j'aurai le GPS dans ma poche ...chut!

Esperanza a dit…

Merci pour ce tellement beau si grand silence comme si on pouvait en mourir, genre... C'est presque trop.

Zed Blog a dit…

Trop gentille...

Un haïku fonctionne avec 5 pieds, puis 7 et enfin 5.

Comme j'aime ce qu'a dit Esperanza. Ça me touche beaucoup. Je saisis bien l'impression. Dans la mesure où une impression se partage, même si son enpreinte, es contours, ne sont jamais identiques d'une personne à l'autre.

Zed

Soisig a dit…

Bonsoir Zoreille.

Moi, c'est une cafetière pouf pouf que j'avais à notre camp de chasse sur la Turgeon... Dis donc, il ressemblait étrangement au tien, hihihi! J'ai déjà transporté ma dactylo manuelle (évidemment) en bateau, pour travailler une fin de semaine pendant que les gars chassaient. Ça me permettait de me pointer le nez dehors et de me ballader en forêt quand même, ce que je n'aurais pu faire en restant à la maison.

Et tes photos sont vraiment représentatives de notre belle nature abitibienne. En plus la neige "porte" bien de ce temps ci pour tracer de belles pistes de ski et accéder à de superbes coins auparavant inaccessibles.

Et mon chalet au Pajegasque n'avait que l'électricité. On transportait notre eau, pas de télé ni de téléphone. Le cellulaire ne rentrait pas, la sainte paix, quoi!

Y a de superbes photos sur le site Les Merveilles de l'Abitibi-Témiscamingue... Ça vaut le détour

Soisig

Zoreilles a dit…

@ Solange : La ville... Ça peut être beau aussi, tout dépend de la manière qu'on la regarde mais d'en sortir, quand on peut, pour quelques heures, ça fait un bien énorme!

@ Jocelyn : Ah chanceux! Allez-vous dans Aiguebelle? J'ai pas peur une seule petite minute pour toi, dans la forêt, t'es chez toi, GPS ou pas et je vous souhaite des aurores boréales au retour, depuis le temps que tu veux les photographier! Heille Joce, j'ai trouvé un truc pour que mon numérique n'épuise pas ses piles au froid, c'est pas mal plus confortable que ton truc de mettre tes piles de rechange dans tes bobettes!!!

@ Esperanza : « Comme si on pouvait en mourir, genre... » Et j'ajoute : « ou en vivre! ». Clin d'oeil complice, cher Esperanza ;o)

@ Zed : Oui, c'est plein de poésie ici, on dirait. C'est pas croyable comme le silence peut inspirer de belles choses...

@ Soisig : T'avais une pouf pouf, toi? Moi, c'est une bloup bloup, on doit avoir la même, en tout cas, ça fait du mozusse de bon café et ça sent tellement bon pendant que ça pouffe pouffe ou que ça blouppe blouppe! Camp sur la Turgeon, chalet au Pagegasque, quelle belle vie... J'ai déjà apporté du travail aussi en forêt mais ça brise le charme, je trouve, de transporter la ville et ses préoccupations dans cet univers, ça ne cadre pas du tout. J'essaie d'éviter ça autant que possible. Le site des Merveilles? Mets-en que ça vaut le détour! Hé, Joce, t'entends ça?

voyageuse du monde a dit…

Quelles belles photos, j'espère m'en ramener d'aussi belles que les tiennes. là tu viens de me mettre l'eau à la bouche pas rien qu'à peu près. 21 dodos.
Ne touchez à rien, laissez la nature comme ça, j'ai besoin de ressourcement.
à bientôt

Zoreilles a dit…

@ Voyageuse du monde : Bien sûr qu'on ne touche à rien! Maintenant, 20 dodos avant le... ressourcement garanti!

macamic a dit…

Retour du centre de ski de fond de Bellefeuille. Je suis ravi, vraiment un beau petit centre
familliale. Bien aménagé et bien tenue. L’hôtesse et son conjoint sont des plus gentil (le) et reçevants.
Ces sur en, des gens de chez nous ….On sent qu’ils aiment ce qu’ils font. Je vais y retourner régulièrement ces tout près de chez moi à 10 kilomètres seulement et ça en vaut la peine, je le recommande à tous les amateurs (es).

Nous avons eu cette la nuit passée près de 150 cm de neige fraîche ce qui donnait un très beau coussin pour glisser. Plus difficile, mais le paysage tellement plus beau. Ont a parlé de Zoreilles,
d’Abitibi-Témiscamingue, de descente de canot (rivière Pontax entre autre) et d’acouphènes. Mardi le doc m’a enlevé des bouchons dans les Zoreilles, je pensais que c’était pour m’aider, mais si peut, je reste avec le pôblème…il m’a dit que beaucoup de gens vivaient avec des acouphènes et que chez la majorité une baise d’audition en était la cause. Alors, je vais passer un test d’audiométrie et ont verra bien. J’ai vu une annonce d’un chiro dans le journal du coin qui dit que ses traitements au laser peuvent diminuer les acouphènes. Peut-être, je veux bien. S’il peut trouver la cause encore…

Merci à toi de m’avoir fait connaître ce centre de ski. Je vais en profiter…soi en sur...

En saignant a dit…

Tu viens, en quelques photos, de me faire marcher dans une forêt enneigée. Ça peut paraître banal mais pour un montréalais, c'est un beau cadeau.

Blog respirant l'honnêteté et la simplicité. Je reviendrai.

Zoreilles a dit…

@ Macamic : Je suis ravie que tu aies aimé l'endroit et ça ne m'étonne pas du tout, je te l'avais dit qu'ils étaient charmants, hein? Et la forêt chez eux, c'est magnifique... Crocodile Dundee aimerait beaucoup avoir des nouvelles si les traitements au laser (chiro) te font du bien. Tu veux bien nous tenir au courant s'il te plaît?

@ En saignant : Bonjour et bienvenue chez nous! Très gentil à toi d'être venu marcher en forêt avec nous (!!!) et merci pour « l'honnêteté et la simplicité », ce sont des valeurs qui me sont chères... Au plaisir!

macamic a dit…

Je ne suis pas décidé encore aller suivre ces traitements...je vais communiquer avec eux pour de plus amples information...

Je vous tient au courant...

André Bérard a dit…

Ces paysages d'hiver en imposent par leur beauté froide et austère, et qui paradoxalement, nous ramène à notre flamme intérieure, à l'introspection, au silence criant de paix qui nous habite. C'est comme le point zéro, le point de référence qui nous permet de mesurer notre degré d'agitation.

De très belles photos, qui me rappellent de très bons moments.

Jo le grand blond a dit…

C'est beau, et rappelle de beaux souvenir d'enfance!

Et tu t'en viens dans mes Laurentides! Ah, c'est trop cool! Comme la température...

Alainsteadele a dit…

Je pensait bien aller faire une promenade en raquettes ce matin, mais la température m'a stopé bien vite.
-28,le froid m'a un peu brulé la gorge au bout une heure.Il faut ce méfier car les cours d'eau ne sont pas geler entierement.
Retour pres du feu avec un bon thé.
Bonne journée quand même.
Alain

Zoreilles a dit…

@ Macamic : Merci à toi, j'apprécierais beaucoup.

@ André Bérard : On voit vraiment ça sous le même angle...

@ Jo le grand blond : Ben oui, je sors de mon Abitibi-Témiscamingue bien aimée pour quelques jours en février prochain! ;o)

@ Alainsteadele : Une heure à faire de la raquette à moins 28 degrés, vous avez fait un fichu de bel effort. Vous méritiez amplement cette bonne tasse de thé auprès du feu...