samedi 21 août 2010

Terroir et gourmandise





Photo 1 : Tout à l'heure, nous étions en famille et sous la pluie pour faire la Route du Terroir, à La Motte, un événement annuel que je ne saurais manquer. Isabelle et Félixe s'y sont amusées autant que moi.

Photo 2 : Sous le grand chapiteau, au centre du village, il y a toujours de la musique et plein de monde. À cette heure-là, elles étaient les seules à danser par exemple! Enfin, presque, parce que je suis allée les rejoindre tout de suite après.

Photo 3 : Attendez que je vous en reparle, c'est la moitié de mon titre, une attraction touristique connue à l'internationale, qu'on ne trouve pas à La Motte mais à Rouyn-Noranda.

Photo 4 : J'ai acheté ça à La Motte aujourd'hui, une peinture naïve sur une pierre de fées. De ça aussi, je vous en reparle...

Terroir et gourmandise

Croyez-vous à la synchronicité? Moi, un peu. Je n'ai pas le choix. Il m'en arrive trop souvent de ces clins d'oeil du destin qui me font sourire ou m'attendrir. Je dis tout le temps qu'il n'y a pas de hasard, juste des rendez-vous. Je me demande bien par exemple qui c'est qui nous organise les rendez-vous!

L'histoire débute jeudi soir dernier alors que je reçois à ma table une dizaine de personnes de ma petite famille, incluant la famille de Dominic, ma famille élargie maintenant. Parmi eux, il y a ceux de l'extérieur en visite ici, dont sa grand-mère Irène que j'adore, qui habite au pays de la crème glacée : Coaticook... Après souper, on va veiller au feu, on jase de tout et de rien, la soirée est douce, les étoiles brillent autant que les yeux de Félixe, les huards nous chantent des sénénades, on se dit qu'on vit dans un pays de rêve, ce qui nous amène à parler de la Route du Terroir à La Motte qui aura lieu samedi. On fait des plans pour y aller.

Hier, vendredi, sur le blogue de Fitzsou, l'ange aérien, on parle justement de

http://www.municipalitedelamotte.ca/route_du_terroir/index.php

et aussi des pouvoirs magiques des pierres de fées qu'on y trouve, sur le bord de l'Harricana où nous sommes nées, comme sur les rives du lac La Motte. Et tant qu'à jaser de ce qu'on a en commun, Fitzsou me demande si je connais la fameuse tarte aux pommes du Broadway Pub. Tu parles si je la connais, c'est une expérience gourmande et mémorable que j'ai eu la chance de vivre deux fois dans ma vie...

Hier encore, je reviens chez moi en soirée, et j'ai sur mon répondeur un message de Claire, ma très chère Claire, mon amie d'enfance de Matagami, qui me donne un rendez-vous doux justement à La Motte aujourd'hui. Ça fait des semaines que je pense à elle. Je la rappelle aussitôt mais il semble qu'elle est déjà partie, je m'adresse à mon tour à son répondeur. « On se verra là-bas que je lui dis ».

Ce matin, malgré la pluie, on endosse nos impers et on s'en va à La Motte, une heure de route, c'est tout ce qu'il nous faut pour jaser, Isa, Félixe et moi, et on a rendez-vous sous le chapiteau avec la gang du souper de jeudi soir.

Terroir

Comme toujours, le village s'est endimanché fièrement. Sur 8 kilomètres en forme de L, on trouve une centaine de kiosques en avant des maisons et des fermes où il y a de tout, j'en ai déjà parlé dans un billet des années précédentes. Et ces décors, et ces costumes, et cette joie dans l'air, cette créativité, ces rencontres avec du monde de toute la région, je ne pourrais pas vous dire comme ça me rend heureuse, le coeur en fête. En plus, je suis en famille, avec ma grande petite famille.

Avec Félixe, je ne fais pas les mêmes activités que d'habitude. On flâne moins longtemps dans les kiosques disons... Mais je découvre des endroits que je n'avais jamais vus les années d'avant, c'est-à-dire des petites maisons grillagées pour les canards, les oies, la chèvre curieuse, le mini cheval, de même que ce qui semble être une garderie parce qu'il y a plein de glissoires où Félixe nous entraîne de toute son énergie. On devra y rester quelques minutes, elle ne veut plus s'en aller, elle vient de trouver un terroir bien à son goût!

Je cherche Claire du regard mais ne la trouve pas. Et tout à coup, j'aperçois... On dirait que c'est lui? Mais je le connais? Non, pas vrai, pas Richard? Mon petit voisin d'en face quand j'étais petite, que j'habitais à La Sarre. Je ne l'ai pas vu depuis au moins... Plus de 30 ans... Il n'a pas changé du tout. Je prends une chance : « Bonjour, est-ce que tu t'appelles Richard F.....? » et là, son sourire éclaire son visage, et je n'ai plus de doute : « Oui, Francine, qu'est-ce que tu fais ici? » Retrouvailles chaleureuses à l'image du village où l'on s'est reconnus comme par magie, après toutes ces années. Ses parents étaient de grands amis des miens, sa mère est décédée il y a quelques années et lorsque je lui demande des nouvelles de son père, il m'apprend qu'il a su hier qu'il était atteint d'un cancer, que c'est généralisé, qu'il n'en a plus pour longtemps à vivre. Il trouve que le hasard fait drôlement les choses, je suis la première personne à qui il en parle. Et moi, drôle de hasard aussi, je cherchais mon amie d'enfance, j'en ai retrouvé un autre...

Pierres de fées

Elles sont uniques, elles proviennent des dépôts meubles du Quatenaire où elles furent sculptées naturellement dans certaines étendues d'eau lors du recul du front glaciaire, un phénomène particulier à la rivière Harricana et au lac La Motte. Les Amérindiens les appelaient pierres de fées et les arboraient souvent comme porte-bonheur. Les plus grands spécimens occupaient une place d'honneur dans les maisons où selon la légende, ces pierres assuraient la protection des occupants des lieux, en plus d'apporter santé et prospérité. Je ne pouvais pas résister, j'en ai acheté une, la seule qui avait un orignal peint dessus, mon animal fétiche!

Gourmandise

Sous le grand chapiteau, après la danse des filles, le reste de notre groupe a lancé l'idée qu'on devrait aller au Broadway Pub en arrivant à Rouyn, pour se dire au revoir et apposer un point virgule plutôt gourmand à cette belle journée où il a fait très soleil dans notre coeur. Je n'ai rien dit pour influencer ce projet emballant mais j'ai pensé à Fitzsou encore une fois... Tout s'est organisé à la vitesse de l'éclair, dans l'enthousiasme joyeux et entraînant de ma gang, surtout qu'on avait de la visite de Montréal et de Coaticook. Je n'ai eu qu'à dire oui! D'ailleurs, je n'avais pas dîné et j'avais très faim moi aussi, je me sentais capable d'attaquer cette attraction touristique internationale, la fameuse tarte aux pommes du Broadway.

Sur la photo 3, vous voyez un peu de quoi il s'agit mais laissez-moi plutôt vous décrire cette gourmandise purement abitibienne. J'appelle ça une expérience, moi... C'est la spécialité de l'endroit. D'abord, vous l'entendez arriver, la Broadway Pie, quand la serveuse vous l'apporte. Ça fait « tshshshshshshsh » parce que le caramel pétille sur la plaque brûlante. Oui, oui, vous avez bien entendu, le caramel aux noix enveloppe le morceau généreux de tarte aux pommes faite maison, surmonté de crème glacée, celle-ci refroidira votre première bouchée pour ne pas vous brûler la langue et vous n'entendrez pas un son autre que « tshshshshshshsh » alors que tout le monde autour de la table vivra la même chose que vous : l'extase gourmande!

En conclusion

J'ai presque réussi à vider mon assiette tant c'est délicieux, je ne mangerai plus de la journée et peut-être que demain non plus! Le Broadway Pub est situé dans le Vieux Noranda, aussi appelé « Le P'tit Plateau », un quartier très chouette où l'on trouve le Cabaret de la dernière chance, le P'tit théâtre du Vieux Noranda, La Semence, véritable institution où Léandre Bergeron donne son pain au lieu de le vendre pour défier les fonctionnaires du MAPAQ, le Twin Kiss, la Maison en Sol Mineur, et bien d'autres points d'intérêt plus ou moins connus.

Quant à mon amie Claire, je ne l'ai pas trouvée après l'avoir tant cherchée à la Route du Terroir, à La Motte. Il faudra que j'aille à Matagami maintenant, c'est sûr. C'est Guy Vandal qui va être content, je lui avais promis d'aller prendre un café avec lui. Tiens, je vais confier ce souhait/projet à ma pierre de fées, il paraît qu'elle a des pouvoirs magiques et merveilleux.

52 commentaires:

Soisig a dit…

J'ai bien pensé que tu irais trotter dans ce coin-là aujourd'hui! Ici nous n'avons pas eu de pluie ou si peu, ce matin (petite bruine légère). En passant ma "confiture" petits fruits et sirop d'érable est délicieuse!

Hier, je suis retournée aux Jardins St Maurice (de Dalquier) avec ma belle-soeur. Une belle journée ensoleillée entre filles, de belles idées déco en plusssssss.


Trop occupée ces temps-ci pour y aller mais ce n'est que partie remise... Je me reprendrai... Je me suis contentée de ramasser 2 tasses de groseilles chez une amie pour les rapporter à ma mère!

Les pierres de fée sont idéales pour peindre! :) Les miennes viennent du lac ... Lamothe, hihihi!

Bonne fin de semaine

Nicole a dit…

Wow, t'as fait de belles sorties toi et en bonne compagnie!
J'ai eu un frisson quand tu as parlé de ta rencontre avec Richard... est-ce que sa mère s'appellait comme la tienne ? Si oui j'en suis peinée, si non ça m'a permis de me souvenir de bien beaux moments avec un Richard F. que j'ai bien connu.
Ah... les premiers amours ;-)

Zoreilles a dit…

@ Soisig : Tu y avais pensé, n'est-ce pas? Serais-je si « prévisible » que ça? Ceux qui me connaissent bien savent ça de moi! Parlant de gourmandise, j'ai gardé ta recette de confitures au sirop d'érable, l'automne s'en vient... Pour les Jardins de St-Maurice, dans mon cas, ça ira à l'été prochain, on ne peut pas tout faire. Je vois bien que j'ai manqué quelque chose! Des groseilles pour ta Maman, t'es super. En plus, tu peins sur des pierres de fées de La Motte, tu as des pouvoirs magiques!

@ Nicole : Ma chère cousine, tu ne te trompes pas, on parle du même Richard. J'ignorais que c'était ton premier petit amour d'enfant mais ça ne me surprend pas, tu as toujours eu bon goût! Je viens d'appeler Maman (j'ai attendu ce matin) pour l'informer de ce qui arrive à Gérard. Je me souviens qu'ils étaient des grands amis de tes parents aussi. Tu peux leur dire ce qu'on vient d'apprendre, Richard ne m'a pas dit que c'était un secret. Le plus difficile, qu'il m'a dit, Richard, c'est que sa soeur ne lui parle plus depuis trois ans... Il a beaucoup de peine.

Guy Vandal a dit…

J'aime ça te lire parce que j'apprends plein de choses sur ta belle Abitibi.

Tu vois, quand j'irai à Rouyn, c'est sûr que je vais manger de la tarte aux pommes, même si je ne suis pas très dessert.

Pis là, tu dis que tu viendras à Matagami? J'espère que ce n'est pas entre le 8 et le 22 septembre. Parce que vois-tu, je n'y serai pas.

Je serai en vacances... à St-Tite. Ça fait deux ans que je n'y suis pas allé, pis j'ai hâte en tabarouette.

Non mais, c'est tellement trippant le Festival western de St-Tite. Tu rencontres du monde de partout, tous plus trippants les uns que les autres, à part, bien sûr, les propriétaires de Winnebago.

Mais ça, c'est une autre histoire. :o)

Soisig a dit…

«Petit Clin d'oeil» de Stéphane Laporte ce matin: "Pour la 1ère fois de sa vie, Guy Lafleur était content d'être blanchi!" :-)

Les Jardins de St-Maurice sont sur leur déclin, les floraisons sont arrivées plus tôt et... se terminent aussi plus tôt! Fin juillet ou début août sont les meilleurs moments.
600 personnes ont visité les jardins cette année: sa meilleure année, avant celle-ci, avait été de 420 amateurs.
Une belle randonnée pour les cyclistes à partir d'Amos (16 km): on en rencontre énormément, j'ai pensé à Gaétan!

Bon là j'ai une pouding aux beluets à faire pour mon proprio...

Soisig a dit…

Oups! C'est à Guy Vandal que j'ai pensé, hihihi! mes excuses!

Guy Vandal a dit…

Soisig: On était pas loin d'être sur la même longueur d'onde...

Une minute entre ton commentaire et le mien. ;o)

Guy Vandal a dit…

Oups deux!

Air fou a dit…

Zoreilles

Tu n'auras pas vu ton aie Claire, tu iras la voir et tu auras du deux pour un!!! Tu en fais de la route, cet été, dis-donc!!!

Dans ta gourmandise, il y a là pour moi, les calories pour au moins trois joues!!! Hihihi!

Zed ¦D

Zoreilles a dit…

@ Guy : Pourquoi tu ne dis pas « NOTRE » belle Abitibi? Que t'aimes la tarte aux pommes ou pas, tu aimeras l'ambiance familiale très « brasserie du coin » du Broadway. On s'en commandera une, tarte aux pommes spectaculaire, et on partagera! Je vais éviter d'aller à Matag entre le 8 et le 22, merci de me tenir au courant. Mes parents allaient à St-Tite tous les ans, c'était le lieu de rencontre de tous leurs amis des quatre coins du Québec. Quoi? Kestudi? Si tu les connais, mes parents? Probablement, ils étaient parmi la grosse gang des propriétaires de Winnebago. C'est même pas des farces!

@ Soisig : J'ai vu ça la semaine dernière aux nouvelles, Lafleur a été blanchi, justice lui a enfin été rendue, je l'ai pris personnel! Mais quand même, c'est épouvantable ce qu'ils lui ont fait vivre, à lui, à sa femme, à sa famille. Que d'incompréhension, que d'ignorance ont participé à ça... Que d'amour et que de courage il faut tous les jours pour les parents dont le jeune est atteint du syndrôme Gilles de la Tourette, comme le fils Lafleur. D'autres problèmes sont tout aussi difficiles à vivre, à cheval entre la maladie mentale, neurologique et la délinquance.

@ Soisig et Guy : Cou'donc, êtes-vous sur MSN vous autres là? ;o)

@ Zed : Deux pour un? C'est plus que ça à Matagami, j'y ai encore beaucoup de famille, j'y ai vécu mes plus belles années d'enfance, entre 7 et 12 ans. Quand j'approche de la petite ville minière, que je revois la rue Rupert, la rue Allard, ma petite école Galinée, la rivière Bell, les rapides au bout de la rue... des Rapides, le centre civique, c'est bien simple, j'ai le petit coeur qui bat comme si j'allais retrouver mon premier amour! Oui, je fais de la route ces temps-ci un peu plus, je fais confiance à ma nouvelle voiture. Et puis, Matagami, c'est seulement à trois heures de chez moi! On fait ça avant de déjeuner!

Zoreilles a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Zoreilles a dit…

(soupir)

(re-soupir)

C'est moi qui ai supprimé mon commentaire qui s'affichait deux fois.

Misère!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Comme la vie est douce... tu m'as fait vivre une partie de la Route du Terroir... pour moi La Motte, c'est un peu mon coin... St-Mathieu d'Harricana, c'est son voisin!!
Et la tarte, pas vrai, je ne peux pas croire que tu aies photographié la tarte!!!...
Ben moi, je ne veux pas te relancer, mais cet après-midi, en faisant ma tournée à vélo, j'ai été invité à faire un tour en Turbo-Otter, sur flotteurs... ça faisait bien deux ans que je n'avais pas décollé d'un lac... Wow! J'ai pédalé le retour sur une décharge d'adrénaline...
Que veux-tu, on est "flyée" ou on ne l'est pas...
Bonne semaine!

Soisig a dit…

Dis donc les "Rapides" ont beaucoup d'improtance dans ta vie!

Comme mon grand frère a déja été très actif à Joutel et Matagami, j'y ai passé une couple de jours à deux reprises dans ma jeunesse... il y a bien longtemps! Mais je serais bien en peine de m'y retrouver!

Soisig a dit…

Zoreilles, voici un site de littérature pour les personnes ayant de la difficulté à lire, que je suis allée voir par curiosité:
http://www.litteratureaudio.com/ Livres audio de littérature, gratuits à écouter et télécharger (mp3)

Zoreilles a dit…

@ Fitzsou : Quelle synchronicité, hein? Il suffit qu'on en parle pour que tout se mette en place parfois. J'ai posé ça pour qu'on me croit, j'y croyais à peine moi-même! Ton envol en Turbo-Otter, ça devait être fabuleux : embrasser du regard tout le paysage...

Tu sais quoi? Pour la Broadway Pie, il y en a des plus capotés que moi : À notre table, il y avait le grand Guy et son nouveau joujou, son Iphone. Il a filmé (je te jure) la tarte aux pommes quand la serveuse arrive avec, pour entendre le son et voir les détails sous tous les angles, les réactions vivantes de tous les gourmands, nous étions six!!!

La propriétaire qui nous a servis nous a raconté que l'année dernière, elle était en voyage en République Dominicaine. Quelqu'un lui a présenté un couple de Rouyn-Noranda qui s'adonnait à être là en même temps, Ils lui ont demandé si elle connaissait la tarte aux pommes du Broadway. Elle a cru à une farce mais ces gens-là ignoraient qu'elle était la propriétaire du Broadway Pub!

Zoreilles a dit…

@ Soisig : Oui, les rapides ont de l'importance dans ma vie, j'aime les eaux vives. À Matagami, tu te retrouverais probablement facilement, rien n'a beaucoup changé depuis l'époque de ton grand frère. Les cours d'eau, la nature, la forêt, ça ne change pas trop quand on y fait attention. Merci pour le site de littérature audio, ça pourrait rendre service à quelqu'un.

Guy Vandal a dit…

Zoreilles, j'imagine qu'il y a des exceptions à toutes les règles.

Certains propriétaires de Winnebago sont tellement "cheap", qu'ils ramassent des cannettes à ST-Tite, tsé, les mêmes qui s'installent dans les stationnements des Wall-Marde parce que l'électricité est gratis.

Quand je les voyais arriver devant mon kiosque, je devinais qu'ils avaient un Winnebingo.

Mais tu me connais, des fois je généralise. Je ne pense pas que tes parents étaient de ce genre-là. Ils ont mis au monde une fille tellement généreuse...

Zoreilles a dit…

@ Guy : Ne prends pas ça à coeur de même, je te disais ça en boutade, je sais bien que tu ne portais pas de jugement sur mes parents, du bon monde en effet, qui ont eu la passion des voyages toute leur vie... et trois Winnebago, un Corsair, un Pace Arrow et en dernier, une Leisure Van. Ils rapetissaient comme disait P'pa! Eux-mêmes avaient honte de ce type de personnes que tu décris, ce sont des caricatures mais ils existent, on le sait trop bien.

Je te raconte un souvenir très touchant que je garde de mon père... Le jour où il a réalisé son rêve d'acheter son Pace Arrow, j'étais là avec eux pour les paperasses, mon père me présentait ainsi : C'est Francine, ma fille, mon homme de confiance!

Quand la transaction a été terminée, le propriétaire de l'endroit, à Earlton, qui connaissait mon père depuis toujours, lui a dit : « Léo, ça doit être le plus beau jour de ta vie, t'as commencé avec une tente-roulotte, t'as eu j'sais plus combien de roulottes de toutes les grandeurs, un petit Winnebago et là, tu t'achètes le Pace Arrow que t'avais toujours voulu... »

Mon père, je revois encore son sourire rêveur et ses yeux bleus, s'est recalé dans le fauteuil, les yeux au loin... Il a laissé plané un instant de silence, il a pris un grand respir...

« C'est un beau jour mais c'est pas le plus beau... J'ai jamais été aussi heureux que quand j'étais tout seul avec Rita, une tite couvarte, un chip pis une orange Kik à deux! »

Je peux tu te dire que son homme de confiance avait les yeux dans l'eau un ti peu!!!

Guy Vandal a dit…

Chère Zoreilles, ce moment de vie que tu racontes avec ton papa, c'est un cadeau que tu me fais.

Ton père, y'en avait compris des affaires. La vie est tellement belle quand on ne se la complique pas.

Zoreilles a dit…

@ Guy : Des histoires comme ça, j'en ai à la pelle. Mes frères aussi en ont. On a eu la chance d'avoir un père de même. Oui, il me semble à moi aussi qu'il avait tout compris de la vie. Il me manque souvent. Beaucoup. Mais j'ai toutes ces anecdotes dans mes souvenirs et dans mon coeur pour le garder vivant à tout jamais, à ma manière. Tous ceux qui l'ont croisé, mon Papa, sont conscients de la valeur de cet homme extrêmement attachant. Et c'était fait toujours sans la moindre prétention, avec tant de charme et d'humour.

Solange a dit…

Ce fut une belle journée et une retrouvaille surprise. On en apprend autant à lire les commentaires qu'à lire ton texte. J'ai bien aimé l'histoire de ton père.Tu m'as mis l'eau à la bouche avec cette tarte.

Mr point a dit…

salut je viens de découvrir ton blog il est super,je reviendrai souvent te rendre visite.

Mr point a dit…

salut je viens de découvrir ton blog il est super,je reviendrai souvent te rendre visite.

Mr point a dit…

salut je viens de découvrir ton blog il est super,je reviendrai souvent te rendre visite.

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Bon... il semble que la synchronicité nous touche même dans notre lectorat!!!... À suivre...

Zoreilles a dit…

@ Solange : Merci de me lire aussi fidèlement, il me semble que je ne te le dis pas souvent mais je le pense tout le temps.

@ Mr Point : Ici, vous vous habillez comme vous voulez, on n'est pas regardant, mais il ne faut pas se présenter tout nu, ça met le monde mal à l'aise! Je vous le dirai pas trois fois...

@ Fitzsou : Quoi? T'as eu la visite de Monsieur Point virgule ci-haut mentionné, toi aussi? T'as vu sa virgule, toi? ;o) Je devrais plutôt l'appeler Monsieur Point de suspension, il s'expose en multiple de trois...

Air fou a dit…

Des liens... partout où tu cliques, vers des vidéos 4 x... (à 4, j'imagine qu'on voit l'intérieur de l'estomac). C'est sûr qu'il a trouvé la bonne place pour se « ploguer ».

Génial car dans la modération on a maintenant, finalement, l'option pourriel. Mystère Point G est probablement une compagnie qui passe par un faux blogue. J'adore ton commentaire.

Zed ¦D ¦D ¦D

Mijo a dit…

Mazette, cette tarte m'a l'air monstrueusement délicieuse.

Air fou a dit…

C'est vraiment chouette, découvrir trois fois la même chose avec cet émerveillement naïf... Z :DDD

Soisig a dit…

En parlant de gourmandise et de terroir, j'ai trouvé ceci en cherchant une recette de confiture aux groseilles à ...maquereaux.

http://liafaydjam.blogspot.com/

Zoreilles a dit…

@ Zed : Je me demande comment ça se fait que ça m'arrive, ces « introductions par effraction » ou « invasions de domicile », je suis certaine que j'ai uniquement des fréquentations recommandables, je ne vais jamais fureter dans des sites douteux, justement, je ne sors jamais de mes sentiers battus sur la toile. Ça se produit surtout dans mes anciens billets, deux en particulier, comme s'il y avait une fuite ou une porte grande ouverte dans ces billets-là. Ici, je veux dire Chez Zoreilles, on entre comme dans un moulin, et j'aime ça de même, c'est libre et facile d'accès pour tout le monde. Je sais que tu me suggérerais probablement d'adhérer à la modération des commentaires mais j'aime donc pas ça... On dirait que ça vient rompre le charme, que ça éteint la spontanéité, le « naturel », qu'il y a des délais inutiles et parfois trop longs, bref, je respecte ça chez les autres qui y tiennent mais chez moi, je n'aime pas verrouiller la porte quand il y a si peu de voleurs!

@ Mijo : Tu as trouvé l'expression tout à fait appropriée!

@ Zed : Tu fais de l'esprit de bottine, toi, ce matin? ;o)

@ Soisig : Un blogue sur les plantes comestibles? Il est inactif depuis 2007 mais heureusement que la personne ne l'a pas effacé...

Air fou a dit…

«Zoreilles

Je sais bien. Mais je me demande si ça marcherait juste le temps de confier les pourriels dont tu parles à la poubelle et revenir ensuite comme d'hab.

J'ai quelques membres interdits chez moi, qui infractent (:D) pour se « ploguer » et quand on visite, c'est du x à la toutes sortes de sauces. Entre autre.

Juste en cliquant sur Point G on a des espions sur l'ordi et on laisse des traces. J'efface ma mémoire cache tandis que j'y pense, là, là.

Zed ¦)

Zoreilles a dit…

@ Zed : Mon problème, c'est que je suis nulle dans ces affaires-là (et je m'en vante) ces entourloupettes compliquées de programmation et de compréhension des coulisses du système Blogger ou n'importe quel autre, pour moi, c'est du pareil au même. Je pourrais aussi bien supprimer tout mon blogue par erreur, ce serait assez mon genre de gaffe! Je suis pas devenue meilleure qu'avant parce que Lise m'a appris à faire des ♥, je suis étonnée chaque fois que ça marche, je pense toujours que c'est un coup de chance!

Juste pour te dire, je ne sais même pas mettre des photos là où je veux, elles sont toutes au début de chaque billet, j'ignore comment faire autrement alors, c'est devenu ma tradition, comme une marque de commerce qui signifie : elle aime écrire et n'est pas avare de ses mots mais pour ce qui est de la présentation et de la mise en page, c'est pas fort!!!

Ren du Braque a dit…

J'ai eu faim avant de lire votre billet, mais la photo et la description de la tarte aux pommes m'ont calé ! Oh là là ! Tout a l'air très bon et gai chez vous. Merci Zoreilles.

Lise a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Lise a dit…

Zoreilles,

j'ai supprimé le commentaire car je crois que j'avais fait, indirectement, de la publicité à quelqu'un .... Tu vas comprendre en lisant le message, étant donné que tu les reçois dans ta boîte de courriels.

Zoreilles a dit…

@ Ren du Braque : Cette photo peut calmer n'importe quelle fringale, on n'a qu'à la regarder pour ne plus avoir faim! Cette tarte aux pommes spectaculaire est une expérience que j'ai vécue trois fois dans ma vie... sur une période de dix ans!

@ Lise : J'apprécie que tu nous informes de ton intervention, parce qu'un commentaire supprimé, ça laisse toujours une impression bizarre, comme si on avait muselé quelqu'un ou qu'un sujet était tabou!

Anonyme a dit…

J'aime beaucoup lire ce genre de message ou l'on sent la joie de vivre des gens qui habite "en région". J'espère dégagé la même joie et la même fierté de cette région que j,ai adopté tout autant qu'elle m'a adopté.

Tes billets respirent le bonheur et la joie familiale en plus de nous faire découvrir ton coin de pays.

Miam quelle tarte !

Éléonore de la Côte-Nord :) )

Zoreilles a dit…

@ Éléonore : Quand tu écris « Quelle tarte », j'ai eu une petite hésitation mais ton commentaire est si gentil qu'il m'a fait fondre... comme la crème glacée sur la tarte aux pommes brûlante de caramel aux noix!

Lise a dit…

Zoreilles,

je sais bien qu'il n'y a pas de balises chez-toi. C'est moi qui me suis censurée, ce que je fais même lorsque j'écris pour moi-même. Je m'explique: les choses vraiment trop personnelles, qui font trop mal, je les détruis ensuite, horrifiée par ce que j'ai osé écrire, en me disant que si quelqu'un lisait ça après ma mort, je mourrais de honte, ce qui serait évidemment impossible puisque je serais déjà morte et m'en ficherais alors éperdument. Mais c'est ainsi!

Et j'aime beaucoup la photo d'Isabelle, avec sa casquette. Elle a l'air d'une adolescente, très jolie, qui ferait l'école buissonnière...

:-)

Et je n'utilise pas Blogger, pour ne pas être tentée de supprimer ce commentaire.

Claire a dit…

Coucou!

Long time no see...
J'en ai raté des billets depuis le début des vacances!
Mais j'ai vu la tarte!!!
Ca doit bien peser 10 kilos ce dessert-là! (avec l'assiette, s'entend...)Wow!
Un petit Coke Diet avec ça?

Claire a dit…

Coucou!

Long time no see...
J'en ai raté des billets depuis le début des vacances!
Mais j'ai vu la tarte!!!
Ca doit bien peser 10 kilos ce dessert-là! (avec l'assiette, s'entend...)Wow!
Un petit Coke Diet avec ça?

Lise a dit…

CLaire,

quel bonheur de te lire à nouveau! Je m'ennuyais de toi. Et pour ce qui est de la tarte, si elle ne pèse pas dix kilos, elle risque d'en ajouter autant sur les hanches. Je n'ose compter le nombre de calories, et j'espère qu'il y avait de la cannelle, en plus du caramel, des noix, et de la crème glaçée...

Zoreilles a dit…

@ Lise : Là, tu touches un point, quand il faut assumer ce qu'on écrit, on passe notre temps à s'auto-censurer. Pour le reste, il y a toujours les fonds de tiroir ou alors, on détruit. Je me demande si la fiction (un roman par exemple où ce sont des personnages qui s'expriment à notre place) pourrait venir à notre rescousse? Isabelle a vraiment l'air d'une ado, moi aussi, je trouve ça. J'étais pareille à son âge. Là, quand je vais à la SAAQ, on ne me demande plus jamais ma carte d'identité!!!

@ Claire : Allllllo toi... Long time no see mets-en, il me semble qu'on ne t'a pas vue de l'été. C'est la tarte qui t'a amenée jusqu'ici? Ça sentait bon jusque chez vous? Pas de Coke diet pour moi, je ne bois jamais ces trucs-là, diet ou pas, c'est contre ma religion!!! Rien de mieux qu'un bon café noir pour accompagner la montagne de 10 kilos de calories... À bientôt!

@ Lise : Ben non, il n'y avait pas de cannelle, ce parfum délicat aurait été noyé dans cette mer de calories, déjà qu'avec le caramel, les noix, les pommes, la crème glacée... Évidemment, la crème glacée, on n'y goûte à peu près pas, elle fond trop rapidement au contact de la tarte chaude et de la plaque brûlante, elle sert plutôt à tiédir les premières bouchées. Quand j'y pense, le caramel non plus on n'y goûte pas trop, il brûle sur la plaque (voir la photo) mais ça sent bon. Finalement, il reste beaucoup de pommes et quelques noix, un peu de pâte. C'est plutôt un show, une ambiance, une fête gourmande sous nos yeux ébahis!

Air fou a dit…

Fichtre Zoreilles... si tu savais ce que tu viens d'écrire à Lise. Je me roule par terre........

C'est concernant ce roman...

¦DDDDDDD

Lise... j'ai perdu la manière de faire des cœurs. Faudra que tu me la rappelles, quand tu voudras, hein!

Zed ¦D

Zoreilles a dit…

@ Zed : Tu veux dire que c'est drôle, ça? Dans un roman, on ferait dire à nos personnages des choses qu'on pense et qu'on n'ose pas dire? Une de mes amies, écrivaine et romancière, m'a déjà avoué que tout ce qu'elle avait écrit était autobiographique, elle ne changeait que le nom des lieux et des personnages. T'es pas d'accord avec ça?

Lise a dit…

Zed,

le coeur c'est & hearts ; sans espace entre le & et le h, ni entre le s et ;

Air fou a dit…

Zoreilles,

Je suis d'accord, bien entendu, la littérature peut s'en permettre!

Un roman, comme toute création ne peut être de toute manière qu'autobiographique. Sans être nécessairement un récit par contre.

Je n'ai malheureusement plus ton adresse. Je ne peux expliquer ce fou rire ici.


Lise,

Merci, je copie-colle au cas où la mémoire du cœur (sentimental) resterait sans la mémoire du cœur (virtuel).




Zed ¦D

Zoreilles a dit…

Zed,

Puisque tu n'as plus mon adresse et c'est réciproque, je devrai m'imaginer moi-même ce qui te faisait tant rire. J'ai beau me conter des jokes depuis ce matin, je vois toujours pas.

Crocodile Dundee dit toujours que je suis très drôle quand je fais pas exprès.

Josée Brousseau a dit…

C’est une bonne idée de partager vos découvertes. Intéressant votre blog. Vous m’intriguez. Je vais revenir vous lire régulièrement si mon emploi du temps me le permet. Bonne continuité !

Zoreilles a dit…

@ Josée Brousseau : Bonjour et bienvenue chez moi. J'espère que votre emploi du temps vous permettra de revenir, ma porte est toujours grande ouverte.