mercredi 11 août 2010

Pas de quoi écrire à sa mère




Toutes ces photos ont été prises dimanche dernier lors de la traversée annuelle du lac Dufault à la nage. Rien pour rivaliser avec la traversée du lac Memphrémagog ou du lac St-Jean, et encore moins La Manche, mais c'est pas parce qu'on est petits qu'on doit rester dans l'ombre!

Photo 1 : En fait, ce n'est même pas la traversée du lac Dufault au grand complet mais seulement la partie du chemin des Castors à l'Île au Sable, un kilomètre très exactement. On part de là, chez nous, sur notre quai et celui de nos voisins immédiats.

Photo 2 : Les 11 nageurs (vous pouvez compter) peu après le départ. On distingue l'Île au Sable en face. Quand t'es dans l'eau, ça a l'air beaucoup plus loin que ça, je m'en souviens... Ça ne paraît pas mais nous étions autant d'accompagnateurs que de nageurs, dans trois bateaux et un pédalo, question de sécurité.

Photo 3 : Tous et toutes ont réalisé le mini défi encore cette année. Il y en a même qui le font en jasant.

Pas de quoi écrire à sa mère

Cette tradition de la traversée du lac Dufault a lieu chaque été, la date est habituellement fixée à l'avance d'une semaine, il faut tenir compte des prévisions de la météo et des disponibilités de chacun.

Je l'ai souvent nagé moi-même, ce kilomètre, jusqu'en 2008. Cet été-là, il y a deux ans, une blessure à l'épaule et une tendinite m'avaient considérablement ralentie et voyant que je prenais du retard sur le peloton, ce qui occasionnait des inquiétudes aux accompagnateurs, j'avais déclaré forfait à mi-parcours. La mort dans l'âme, je m'étais résignée à embarquer dans un des bateaux. C'est là que j'ai accroché mon costume de bain comme un joueur de hockey accroche ses patins.

Maintenant, je suis devenue la « photographe officielle » de l'événement, j'ai la mission de transmettre le même soir les photos par courriel à tous ceux qui se sont inscrits sur ma liste, je surveille du bateau pendant toute la durée de la traversée et je célèbre avec les autres une fois qu'on est tous revenus sur les quais. Mais je vous avouerai que ça me fait toujours un pincement au coeur de les voir partir sans même me « mouiller », moi qui suis tellement chez moi dans l'eau et si amoureuse de mon lac...

Humour aquatique

Il paraît que des biologistes chercheurs australiens ont réalisé une étude très sérieuse sur les impacts d'une canicule chez les poissons qui nagent en eaux peu profondes parmi les bancs de corail. Au plus fort de la canicule, les poissons deviennent paresseux, irritables et maussades. Je pense qu'il me pousse des nageoires dorsales, moi!

Humour sombre

Un designer new-yorkais a lancé sur le marché un bac à glaçons qui choque et fait beaucoup jaser. J'ai vu le résultat en photo, j'ai éclaté de rire même si c'est de l'humour très sombre... Chaque glaçon mesure environ 10 centimètres, de telle sorte qu'il entre seulement à la verticale et de biais dans le verre de scotch. Il est en forme de... Titanic!

Humour qui prend l'eau

Entendue sur le quai au retour, cette discussion enflammée entre les gars et les filles à savoir pourquoi les filles arrivent toujours premières chaque année à l'Île au Sable, fraîches comme des roses, et qu'elles nagent ce kilomètre en jasant et même en philosophant. Il a été question des flotteurs, évidemment, mais ça n'a rien à voir, c'est prouvé scientifiquement. Les filles ont soutenu qu'elles étaient plus en forme et qu'elles avaient plus d'endurance, voilà tout. Un gars qui a manqué de se faire jeter dans le lac tout habillé a dit que l'eau était notre élément naturel, à cause de la vaisselle, mais le plus rassembleur des traîne-la-patte masculins, en se débouchant une deuxième bière, a mis fin à la discussion en nous faisant croire que c'était par galanterie qu'ils avaient laissé passer les filles devant. Tirez vos propres conclusions!

11 commentaires:

Contes de Fée a dit…

Étrange, moi justement, je nage comme un lave-vaisselle sans flotteurs...

;O)

PS: Oui, j'ai honte!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

... je m'apprêtais à écrire quelque chose du genre:"Quel beau défi et quelle belle activité récurrente (ou récurante???...)" mais quand j'ai lu le commentaire de ma Bonne Fée, j'ai pouffé de rire et décidé... de laisser tomber...(!)...

Zoreilles a dit…

@ la Fée et l'Ange : Ah vous faites une belle paire, les Harricaneuses! ♥ et ♥

crocomickey a dit…

J'aime bien ce lien avec l'eau de vaisselle ...

:-)

Zoreilles a dit…

@ Crocomickey : J'aurais pu gager ma paye là-dessus, j'ai même pensé à toi en l'écrivant! Veux-tu savoir qui a dit ça? Sur la photo 3, vers la droite, caché un peu en arrière de sa blonde, une sacrée bonne nageuse, elle, c'est celui qui a un sourire crasse et une barbe de deux jours. Je te présente Ti-Pom, t'aimerais ça prendre une bière avec...

Anonyme a dit…

@ Crocomickey...Ti-Pom yé pas le meilleur nageur..mais si tu es amateur de hockey,sache qu'il trône toujours en 24e postion des meilleurs marqueurs de L'HISTOIRE de la LHJMQ, (Denis Pomerleau)

http://www.lhjmq.qc.ca/xsl/records/book/index2.php?lang=fr#a1

tout juste devant Guy Carbonneau.
D'ailleurs j'ai cru reconnaître sur la photo Denise Julien, olympienne de profession (Badminton). Et que dire de Alain F. sportif émérite qui parfois mélange le hockey et le rugby!!

Y a peut-être pas beaucoup de nageurs mais ily a la crème!!!
Joce

Air fou a dit…

Ce que j'aime ici surtout se trouve derrière le titre. J'entendais cette phrase hier ou ce matin en parlant des minières.

Zed

Solange a dit…

Les poissons sont comme nous, paresseux quand il fait chaud. Lugubres les glaçons. Ah les gars, ils ont toujours l'excuse de la politesse quand ils perdent.

Zoreilles a dit…

@ Joce : Hé que je te reconnais! Ti-Pom serait fier de t'entendre. On veut tous l'avoir dans notre équipe de hockey le 31 décembre! Et que dire de Denyse? Oui, c'était bien elle, notre championne olympique, en wet suit, qui est arrivée première, en jasant avec sa soeur, sa nièce et la blonde à Ti-Pom. Bravo les filles! Quant à Alain « the wall », as-tu reconnu que c'était lui, le galant homme qui avait voulu laisser passer les filles, il est arrivé bon dernier, suivi par le pédalo qui devait constamment pédaler à reculons!!! Et pour dire des niaiseries sur le quai au retour, disons que ton beauf n'a pas donné sa place... ;o) Savais-tu que Crocomickey a déjà joué au hockey dans la même équipe que Guy Lafleur, à Thurso? Moi, je vous laisser jaser, je pars pour la fin de semaine (à Boisbriand). On the road again... doum doum doum doum doum On the road again...

@ Zed : En tout cas, Ken Massé, lui, aurait bien de quoi écrire à sa mère mais ce serait juste des mauvaises nouvelles...

@ Solange : Les gars ou les poissons, on les aime quand même, surtout quand ils nous font rire!

Mijo a dit…

Bravo les filles !!!

Et merci pour le bel éclat de rire en lisant "Humour qui prend l'eau".

Zoreilles a dit…

@ Mijo : Tant mieux si tu as ri et le macho en question, heureusement qu'il fait beaucoup la vaisselle chez lui, ce qui a sensibilisé le « jury » en sa faveur et finalement, l'a sauvé d'une baignade instantanée! ♥