samedi 24 juillet 2010

Vacances fous rires autour du fleuve




Photo 1 : Du rivage de Baie Sainte-Catherine, sur la rive nord du St-Laurent, juste avant d'embarquer sur le traversier, un soleil timide après l'orage qu'on a juste raté de peu, éclaire étrangement le fjord du Saguenay.

Photo 2 : Des dunes de Tadoussac dans le soleil couchant, on a une vue imprenable sur le St-Laurent qu'on n'arrive jamais à capter qu'en partie. Mon frère n'arrêtait pas de me faire rire, c'est ma seule photo de cet endroit qui ne soit pas trop embrouillée.

Photo 3 : Le matin suivant, de la baie de Tadoussac, je surveillais les baleines.

Photo 4 : Toujours dans la baie de Tadoussac, des affiches nous avertissent que la baignade est interdite. Avec l'eau à 4 degrés, ils n'auraient pas besoin de mettre ces affiches partout, on a essayé d'y rester les pieds jusqu'aux chevilles plus que le temps d'une photo et c'était impossible. Salut Joce!

Vacances fous rires autour du fleuve

Elles étaient courtes mais extraordinairement intenses, ces mini vacances de quelques jours « dans l'sud » du Québec. J'en garde des milliers d'images dans mon coeur et des centaines (200 photos) dans mon ordinateur, des souvenirs de fous rires pour tout et pour rien qui n'en finissaient plus et qui ne se dissipent pas encore. Pourtant, nous sommes revenus depuis lundi soir dernier.

C'est la faute à mon frère Jocelyn. Et à Guylaine. Ils ont tout fait pour qu'on s'en souvienne et qu'on reprenne ce voyage où on l'a laissé en suspends, c'est-à-dire à Tadoussac, pour faire toute la Côte Nord ensemble l'été prochain.

Déjà, quand on arrive chez eux, à St-Romuald, maintenant fusionné à Lévis, c'est qu'on a 11 heures de route dans le corps quand on est de l'Abitibi. Donc, le vendredi soir, pour se « calmer les transports », on avait tous les quatre un souper-croisière sur le fleuve qu'on a sillonné de long en large pendant toute la soirée. On pouvait admirer l'Île d'Orléans dans le soleil couchant, la baie de Beauport, la marina, la ville de Québec et celle de Lévis, entendre le concert de Black Eyed Peas en passant près du Cap Diamant, voir la projection du Moulin à images quand le bateau s'est arrêté juste en face au bon moment, comme par hasard, passer sous les ponts de Québec et Pierre-Laporte avec les étoiles au-dessus, croiser le CTMA tout blanc qui se dirigeait vers les Iles de la Madeleine et apercevoir le croissant de lune, oui la lune, bidou bidou wa, comme nous racontait Joce ce soir-là.

Le lendemain, samedi, on ne savait pas quel était le programme de la journée, c'était la surprise que préparaient depuis quelques jours Joce et Guylaine. On avait eu le conseil d'apporter ce qu'il fallait pour le dodo ailleurs et pour 24 heures. Deux indices seulement : « Vous aimez ça, le fleuve? Vous allez le voir en masse » et le deuxième : « T'aimes ça, des beaux villages, ma soeur? Tu vas en voir en masse! »

Pas moyen de savoir où l'on allait, on le saurait dans le temps comme dans le temps, qu'ils disaient. Ils avaient vu que les prévisions de la météo étaient désastreuses pour la région de Québec le court temps de notre séjour, alors, ils ont construit l'itinéraire en fonction du beau temps. On suivait le soleil, c'est pas des farces, on l'a suivi jusqu'à Tadoussac, on a mis le gros orteil sur la Côte Nord, moi qui en rêvais depuis si longtemps, la seule région du Québec que je suis gênée de ne pas encore avoir visitée.

Partis de Lévis tôt en matinée, on est allés saluer à son travail la plus belle boulangère du monde, Noémie jolie, notre filleule aussi délicieuse que ses chocolatines. Ensuite, par la 132, on a sillonné tous les beaux villages de la rive sud avec quelques arrêts pour admirer le fleuve et les paysages au passage, St-Michel de Bellechasse, Saint-Vallier, Berthier-sur-Mer, Montmagny, L'Anse-à-Gilles, L'Islet-sur-Mer, Trois-Saumons (clin d'oeil à Fitzsou) St-Jean Port-Joli, La Pocatière. Pique-nique au bord du fleuve à La Poc, rosé bien frais, salade de légumineuses, fromages, terrines, baguettes, fruits et légumes, Guylaine avait tout préparé et elle sait y faire, je vous le jure. Promenade dans les jardins fleuris des étudiants en horticulture pour les filles, montée sportive et abrupte pour les gars, en guise de digestif, et hop, on poursuit vers cette destination inconnue...

...Rivière-Ouelle, Kamouraska, Rivière du Loup... Non, c'est pas vrai? On se dirige vers le traversier pour St-Siméon? Non. Pas vrai? Bonheur suprême pour nous, on prendra le traversier, on sera 1 heure et 10 minutes sur ce bateau, de la rive sud à la rive nord du fleuve devenu beaucoup plus large, on verra les orages au loin, soit derrière ou devant nous, dans l'immensité du St-Laurent devenu estuaire, avec les montagnes de Charlevoix qui s'approchent?

Le fleuve est toujours aussi magnifique. Je suis attirée toujours du même côté, moi, vers le golfe, le grand large, la mer. Par trois fois, j'ai salué dans mon coeur Barbe Blanche, notre cher Gaspésien... On débarquera à St-Siméon sous la pluie battante mais on est à ce moment-là dans la voiture pour assister à ce déluge qui ne dure pas. En fait, il se termine aussitôt qu'on arrive. Joce me le fait remarquer : « Je vous l'avais dit, on suit le soleil ».

On roule un petit peu dans Charlevoix mais en direction de la Côte Nord. Je capote. On va tu jusqu'au fjord du Saguenay? « Ouiiiiiii, on le traverse même à Baie Sainte-Catherine pour aller à jusqu'à Tadoussac. C'est là qu'on couche à souaire » qu'ils nous disent d'une même voix. Révélation. C'était ça, la destination? Fous rires encore.

Je vous en saute des bouts, c'était trop merveilleux, le gîte Le Béluga, les dunes, les arcs-en-ciel, le phare au loin, la toupie qui fascine mon frère, les histoires et moments tendres, complicités et souvenirs, projets en devenir, rêves de vie et de voyages, randonnées et promenades, promesses de revenir, il y a tant à voir et à vivre. C'est si beau, le Québec. En prime, on a vu une baleine chacun notre tour dans les jumelles et plein de bélugas.

On reviendra par la 138, longeant le fleuve encore, par la rive nord, ces villages si pittoresques, Saint-Siméon, Port-au-Persil, Cap-à-l'Aigle, La Malbaie, Les Éboulements, l'Ile aux Coudres de loin, la prochaine fois, on s'y rendra, Baie St-Paul, etc.

Avons-nous pris le temps de dire merci? Je ne sais même pas, nous repartions aussitôt arrivés à St-Romuald, nous étions attendus pour souper dans les Laurentides ce soir-là. Nous sommes arrivés les derniers mais nous n'étions pas en retard pour les trois anniversaires à célébrer. Quand ils nous ont demandé : « Vous arrivez tout juste de Lévis? » on a répondu : « Non, de Tadoussac! » ce qui a confirmé encore une fois que pour les gens de chez nous, la distance n'a pas d'importance!

Durant ces 4 jours où j'étais en vacances, j'ai traversé ou visité plusieurs régions du Québec : l'Outaouais dans le parc La Vérendrye, les Hautes Laurentides, les Basses Laurentides, nous avons piqué à travers par la 158, région de Lanaudière (Esperanza, j'ai pensé à toi sur l'heure de pointe du vendredi midi au coeur de Joliette, passant tout près de ton bureau, j'en suis certaine, parce qu'on était pris dans le trafic devant le monastère des Moniales) ensuite un orteil dans la Mauricie, à Trois-Rivières, et Québec, la grande région de Québec, les Chaudière-Appalaches, le Bas St-Laurent, un orteil encore sur la Côte Nord à Tadoussac, retour par les routes de Charlevoix, Québec encore, Trois-Rivières encore, Montérégie un tout petit peu par la 640, Laurentides encore, Outaouais et l'Abitibi, chez nous. Depuis que je suis revenue que je cours comme une queue de veau. Crocodile Dundee est encore en vacances jusqu'à la fin du mois mais pas moi... Sauf dans mon coeur, mes souvenirs et mes fous rires.

46 commentaires:

Barbe blanche a dit…

Quand on dit que le monde du Québec n'a pas peur des distances, ben là, c'est confirmé pis pas à peu près à part de ça.
Tadoussac, les baleines, c'est beau, les dunes, elles sont hautes, avec toutes les plantes qui y poussent, c'est presque pas croyable.
La 132, loin de la 20, pour bien voyager et savourer la beauté des villages qui défilent devant nous,c'est ça les vacances.
Tes photos sont ben belles, pis le courageux, les pieds dans l'eau, on dirait presque un Gaspésien, l'eau était un peu fraîche, alors la, c'est sur que ça réveille.
Je cours me tremper les orteilles dans le golfe.

Air fou a dit…

Ouffff! Quel voyage et quelles vacances! Et quelles photos! Je me demande comment vous avez pu faire autant en si peu de temps. Quelle belle famille tu as, Zoreilles!

Zed ¦D

gaétan a dit…

Héhé si la Côte-Nord est la seule région du Québec que tu n'as pas visitée moi c'est l'A-T. Alors on est quitte :-)
Pour ce qui est des villages à l'est de Lévis via la 132 t'as raison c'est magnifique: Beaumont, Montmagny, La Pocatière, Kamouraska sont parmi mes plus beaux souvenirs de routes sur lesquelles j'ai pédalé. Pour la tranquillité automobile (les gens pressés prennent la 20 vers Rimouski), la vue du fleuve qui s'élargit et des montagnes de ''l'autre bord'', les galeries fleuries des maisons le long de la route, les cabanes à patates frites, les stands de fruits et légumes etc.... Un plaisir pour l'oeil et le pif.
Souvent en traversant de Baie Ste-Catherine à Tadoussac la température est différente de 4-5 degrés à cause du Saguenay.
Bon dimanche.

crocomickey a dit…

T'es pas facile à suivre . Juste à te lire, j'en suis essoufflé !

:-)

Esperanza a dit…

Wow! Vous en avez fait du chemin! Tous des endroits que je connais et qui sont effectivement très beaux...

Et vendredi midi, on était "pogné" à la même place. Effectivement, mon bureau est dans l'immeuble voisin des Moniales (à l'intersection en haut du Cora déjeuners) et je venais de quitter l'endroit en direction du centre-ville de Joliette. C'était moi dans la VW Golf 1997 noire/rouille!

Contant de voir que vos courtes vacances ont été aussi belles.

Nous on quitte vers la Gaspésie mercredi matin. Si j'avais le temps, je pousserais jusqu'à Gaspé voir Barbe blanche mais j'ai trop à faire dans la Vallée de la Matapédia.

Aussi, faudra que je vous parle de ma journée de mardi dernier. Je me suis rendu à Manawan où j'ai été re^cu par la communauté Attikamekw... À suivre...

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Hé ben là, tu m'as battue à plate couture en voiture!!! Moi qui pensais avoir roulé cet été! J'adore les routes 132 et 138... Comprends pas les gens pressés de se faufiler par les autoroutes... Mais bon, à chacun nos "trips"!
Et toi, on peut dire que tu sais bien utiliser le temps que tu as à ta disposition! Bon retour!

Solange a dit…

Je comprends ton enthousiasme, c'est vrai que c'est beau et grandiose le Québec. Après l'Île Verte, je m'ennuyais, alors nous sommes retournés dans le Bas St-Laurent, si ça se trouve nous y étions en même temps. C'est un beau périple que vous avez fait là et tes photos sont bien belles.

Anonyme a dit…

Je crois qu'on a inventé un concept...le "speed visiting"
On prend le temps de s'informer en 3 étapes
1e. qu'est-ce qu'il faut voir absolument
2e Pourquoi je dois rester un temps ici
3e ment Qu,est-ce que les gens ne prennent pas le temps de voir en général..
Pour les consignes,les réglements et la paperasses envoyés les par email....pas de pollution et pas le temps de niaiser avec ça.
On est en vacances faut que ça roule!!!

Soisig a dit…

Un beau voyage assurément... On a déja parlé de notre goût pour les routes secondaires... quand je peux, je prends même les routes vertes, quitte à me faire regarder avec des gros yeux. J,apprécie de de rouler tranquillemenet...
Quand je vais à Québec (à Donnacona maintenant, hihihi!) je quitte l'autoroute à Ste Anne de la Pérade où je fais un arrêt sur la 132, juste avant le village, à la ferme agrotouristique Tournesol (on y lunche très bien, il y a de bons petits cidres apéritifs, des produits de la ferme, l'auto-cueillette, etc. J'y fais provision de mes cadeaux pour mes hôtes et au retour pour... moi!

Ne pas manquer à Cap-Santé la belle ballade à pied dans l'ancien Chemin du roi bordé de superbes maisons anciennes. J'adore m'y promener chaque année: j'y ai acheté des lithos de Jeannette Trépanier (l'été et l'hiver, 2 belles frimousses d'enfant!)

http://www.jeannettetrepanier.com/Galerie_LesEnfants.htm

Je me suis contentée de la rive Nord cette année avec un arrêt au bord du lac St-François-Xavier à Wenworth-Nord sur le chemin du retour... Avec en plus un chemin partagé par les automobiles des résidents et les... vélos! Et les piétons... :)

En août, ce seront les Cantons de l'est! Les baleines ce sera pour une autre fois...

Joce a dit…

Merci pour les renseignements Soisig, nous descendons justement demain dans La Bitt....je comptais prendre la 138 puis la 158 et terminer avec la 117.
J'évite ainsi toute les autoroutes et je prends 2 jours pour arriver à Val-d'or.
Je suis aussi de ceux qui pensent que l'autoroute est au voyage ce que la nutri-barre est à la gastronomie.
Ou encore
Joce

P.s. y a juste à ceux que j'aime que je dit de prendre l'autoroute
parce que j'ai h^te de les voir!

Lise a dit…

Zoreilles,

tous ces endroits que tu nommes je les connais par coeur, avec plein de souvenirs qui me mettent la larme à l'oeil.

Ta deuxième photo, avec tout ce bleu, là où le ciel se marie avec l'eau de manière presqu'indiscernablle, ça ressemble tellement à ma Côte-Nord natale. Et je sais que TOI tu comprendras!

:-D

Ren du Braque a dit…

Merci pour les photos et pour avoir partagé l'expérience de vos vacances.

Lise a dit…

@Ren du Braque,

Zoreilles semble être absente pour le moment. J'aime beaucoup votre blogue et l'ai ajouté à ma liste de lectures favorites...

voyageuse du monde a dit…

allo ma belle Zoreilles, une saucette sur la côte nord, ton rêve. J'y suis allée il y a 3 ans. Jusqu'à Baie Comeau et j'ai adoré. C'est une belle, très belle région, vraiment à découvrir. Tadoussac, j'ai adoré. On a fait un tour en zodiac pour voir les baleines, on en a vu pleins, des bélugas, des baleines à bosses, on était parti vers 17h00, ce qui fait qu'on a profité du soleil couchant en revenant. Les baleines nous ont fait un concert tout en projetant leur fontaine d'eau vers le ciel. Un moment que je n'oublierai jamais. Mais le plus beau, c'est quand la baleine à bosse s'est réveillée et qu'elle a sorti sa grosse queue de l'eau pour retomber avec éclat. Il y a dans la vie des moments merveilleux et tu en as vécu un très beau avec les tiens.
à plus...

Ren du Braque a dit…

@Lise, quelle surprise ! Merci bien et à bientôt.

Guy Vandal a dit…

Elles sont super belles tes photos.

Et pis ben, ton frère est une personne extraordinaire. Je suis vraiment fier de le connaitre.

Bonne journée belle Zoreilles!

Air fou a dit…

Zoreilles

Afin de prolonger tes vacances cubaines... As-tu vu Buena Vista Social Club de Wim Wenders?

Zed ¦D

Jackss a dit…

Très belles photos, Zoreilles

Tes progrès sont fulgurants. J'imagine que tu as trouvé le temps trop court. Je n'ai jamais visité la Gaspésie. Ça fait partie de mes projets. C'est presque un péché de ne pas l'avoir fait jusqu'à maintenant.

J'espère être encore ici quand tu vas passer sur la Côte. On pourrait aller faire un tour de bicycle chez Réjean.

Lise a dit…

Ça va bien Zoreilles? J'espère que tu est partie au camp avec Crocodile Dundee, qui est toujours en vacances, ou trop absorbée par le travail, qu'il n'est rien arrivé de grave dans ton monde...

Ça ne te ressemble pas de laisser tant de commentaires sans réponses...

Zoreilles a dit…

@ Lise : J'arrive à l'instant de Rapide Deux où j'étais, tu avais raison, avec Crocodile Dundee en vacances! Par contre, je ne suis pas vraiment en vacances, seulement en semi-vacances (!) donc, toutes mes revues de presse et vigies médiatiques sont en retard (mon client était avisé) et j'aurai du temps libre probablement demain en fin de journée et je ne me priverai pas du plaisir de répondre à tout le monde, d'ailleurs j'ai très hâte de vous retrouver.

Tout va très bien. Ne t'inquiète pas. Merci de te soucier de moi, ça m'a fait chaud au coeur.

Lise a dit…

OUF!

:-)

Soisig a dit…

Et la découverte de l'univers de Rapide 2 par ta visiteuse, une réussite?
De la truite au menu? Si oui, chanceuse!!! Ça fait bien longtemps que je n'en ai mangé de la fraîche, lol!

bisous, Soisig

Zoreilles a dit…

BONJOUR LES AMIS! MERCI DE VOTRE PATIENCE ET POUR CES CHALEUREUX COMMENTAIRES. JE SUIS HABITUELLEMENT PLUS PRÉSENTE ICI, PLUS RAPIDE À RÉAGIR À VOS COMMENTAIRES, PLUS IMPATIENTE DE PARTICIPER À NOS DISCUSSIONS. J'AVAIS TRÈS HÂTE DE VOUS RETROUVER.

Zoreilles a dit…

@ Barbe blanche : Les gens des régions sont habitués aux grandes distances, c'est une question de perception issue des grands espaces. Mais comme je le dis souvent, c'est au quotidien qu'on n'est pas tolérants, « si t'habites à plus de 5 minutes de ta job, change de job ou déménage! »... Je comprends maintenant que tu dises que les orteils te crochissent, j'ai encore eu une petite pensée pour toi quand j'ai mis les pieds dans le fleuve à Tadoussac!

@ Zed : Notre appétit du Québec est vraiment démesuré, ça explique tout. Ma famille n'est pas parfaite, elle connaît ses splendeurs et ses misères, mais on s'aime. Je suis consciente de ma chance.

@ Gaétan : On est quitte, tu dis? Alors, ça me console. On va régler ça, ces lacunes-là dans nos cultures, n'est-ce pas? Toi, tu as pédalé cette route, tu as dû en goûter, en humer, en ressentir encore plus profondément toutes les merveilles et subtilités.

@ Crocomickey : Oui, je le sais, ce texte demeurera sans retouche ni correction, j'ose même pas me relire!!! ;o)

Zoreilles a dit…

@ Esperanza : Bon, t'es déjà parti... Vous aurez de belles vacances, dans Matap et en Gaspésie, je ne suis pas inquiète pour vous autres. Au coeur de Joliette, près de ton bureau, je surveillais les piétons et le monde dans les voitures. Je te jure que je t'aurais reconnu si je t'avais vu! Ben ben hâte que tu nous parles de ta journée avec les Attikamekw à Manawan...

@ Fitzsou : Juste les numéros des routes me font rêver... La 132, la 138, la 158, la 117. Je peux passer des heures à me fabriquer des itinéraires devant une carte géographique!

@ Solange : Nous y étions en même temps? Juste de savoir ça, il me semble que ça embellit encore les paysages...

@ Joce : Oui, on a là un concept de speed visiting peut-être mais P'pa l'avait inventé avant nous autres! Tu te rappelles à quelle vitesse on est passés devant la maison de Ernest Hemmingway à Key West? ;o)

Zoreilles a dit…

@ Soisig : On aime voyager de la même manière et j'ai pensé à toi, à ce que tu m'avais raconté au sujet de Cap-Santé. J'irai un jour c'est certain mais de ce voyage-ci, c'était impossible, nous étions attendus chez Joce et Guylaine en fin d'après-midi. Ton conseil voyage n'est quand même pas tombé dans les zoreilles d'un sourd, t'as vu?

@ Joce : J'espère que tu auras suivi le conseil de Soisig. Tu me raconteras ça demain? Vous devez être arrivés chez vos amis de Val-d'Or hier soir, nous autres, on vous attend chez M'man demain. Youpi! Finalement, t'as adopté mon « raccourci » par la 158??? ;o)

@ Lise : J'imagine en effet que ce trajet te ramène plein de souvenirs. Le referas-tu un jour? Là où le bleu du ciel se marie avec l'immensité du fleuve, c'est partout différent mais toujours un régal pour les yeux.

@ Ren du Braque : Une chance pour vous, je n'ai pas partagé mes 200 photos mais seulement quelques-unes pour illustrer l'ambiance!

Zoreilles a dit…

@ Voyageuse : On a eu quand même la chance de voir un dos de baleine et plein de bélugas mais en si peu de temps, nous n'avons pas pu voir le plus spectaculaire que tu décris. Ça doit être inoubliable en effet. La prochaine fois, j'irai aussi en zodiak, ou encore mieux, en kayak. C'est ce qui m'attire vraiment beaucoup.

@ Ren du Braque : Vous voyez? Vous vous faites des nouveaux amis ici!

@ Guy Vandal : Moi aussi, je suis fière de connaître mon p'tit frère! Je l'ai toujours dit et je le répète encore, c'est le plus formidable compagnon de voyage qu'on puisse imaginer, il est curieux de tout, jamais blasé, toujours émerveillé, fonceur, souriant, enjoué et amoureux fou du Québec, du monde. Et tu sais quoi? Guylaine est aussi formidable que lui. D'ailleurs, ils se sont connus en voyage...

@ Zed : Non, je n'ai jamais vu ce film, un classique pourtant, une autre grande lacune à ma culture. Je vais remédier à ça pendant les longues soirées de l'hiver prochain, c'est promis!

@ Jacks : Tu pourrais être encore sur la Côte Nord à l'été prochain? C'est sûr qu'on va aller à Hâvre Saint-Pierre, il faut voir la Minganie, c'est tout près, sinon on aurait passé à côté de quelque chose. On aimerait prendre le Nordik Express aussi, on a tout l'hiver et le printemps prochain pour organiser notre itinéraire... Je te raconte une anecdote : Le soir, en prenant notre marche à Tadoussac, tout à coup, Crocodile Dundee s'écrie : « Moi, je mangerais une bonne crème glacée » Joce a dit : « Enweille, saute dans le char, ça a l'air qu'ils en font de la bonne à Natashquan! »
Oh oui, tu as tout compris, j'ai trouvé le temps trop court, ça me prendrait tout un été pour faire ce que je voudrais!

Zoreilles a dit…

@ Voyageuse : On a eu quand même la chance de voir un dos de baleine et plein de bélugas mais en si peu de temps, nous n'avons pas pu voir le plus spectaculaire que tu décris. Ça doit être inoubliable en effet. La prochaine fois, j'irai aussi en zodiak, ou encore mieux, en kayak. C'est ce qui m'attire vraiment beaucoup.

@ Ren du Braque : Vous voyez? Vous vous faites des nouveaux amis ici!

@ Guy Vandal : Moi aussi, je suis fière de connaître mon p'tit frère! Je l'ai toujours dit et je le répète encore, c'est le plus formidable compagnon de voyage qu'on puisse imaginer, il est curieux de tout, jamais blasé, toujours émerveillé, fonceur, souriant, enjoué et amoureux fou du Québec, du monde. Et tu sais quoi? Guylaine est aussi formidable que lui. D'ailleurs, ils se sont connus en voyage...

@ Zed : Non, je n'ai jamais vu ce film, un classique pourtant, une autre grande lacune à ma culture. Je vais remédier à ça pendant les longues soirées de l'hiver prochain, c'est promis!

@ Jacks : Tu pourrais être encore sur la Côte Nord à l'été prochain? C'est sûr qu'on va aller à Hâvre Saint-Pierre, il faut voir la Minganie, c'est tout près, sinon on aurait passé à côté de quelque chose. On aimerait prendre le Nordik Express aussi, on a tout l'hiver et le printemps prochain pour organiser notre itinéraire... Je te raconte une anecdote : Le soir, en prenant notre marche à Tadoussac, tout à coup, Crocodile Dundee s'écrie : « Moi, je mangerais une bonne crème glacée » Joce a dit : « Enweille, saute dans le char, ça a l'air qu'ils en font de la bonne à Natashquan! »
Oh oui, tu as tout compris, j'ai trouvé le temps trop court, ça me prendrait tout un été pour faire ce que je voudrais!

Zoreilles a dit…

@ Soisig : Oh, je viens juste de te « voir », skuze le délai... Notre visiteuse de 89 ans, dimanche dernier, a adoré sa journée, bien sûr, on l'a entourée comme un petit poussin! Lundi matin, je courais faire développer les photos pour lui remettre un album complet, elle pourra s'en souvenir mieux, ça restera plus présent dans sa mémoire... Nous sommes retournés lundi, mardi et mercredi. Pas pêché du tout, pas eu le temps! D'ailleurs, il n'y a pas de truites là-bas, c'est plutôt du doré et du brochet. C'était le temps des framboises... Les bleuets aussi... T'sais? ;o)

Jackss a dit…

Zoreilles,

Laure ne manque jamais la crème glacée de Natashquan. Le cousin Martin a adoré la crème glacée à la chicoutai. Il n'avait jamais goûté à ce petit fruit dont tout le monde raffole ici.

Ce qui me manque le plus présentement, ce sont les bleuets. Il n'y a pas eu de neige du tout au sol l'hiver dernier. Plusieurs plants en souffrent, la neige n'ayant pu agir comme isolant. Certains prétendent même qu'il n'y aura pas de bleuets cette année.

Lise a dit…

Zoreilles,

en lisant tes réponses aux commentaires on apprend plein de choses; la visite spéciale au camp, la crème glaçée à la chicoutai, l'humour de ton frère Joce (tu vas voir qu'il t'y amènera à Natashquan!); et les numéros des routes (132, 138...)ramènent aussi plein d'images, une des rares fois où je ne suis pas en chicane avec les nombres. Refaire la trajet en sens inverse? C'est ce que j'aimerais l'été pochain, mais les projets...disons que je ne suis pas habile pour ce qui est de me projeter dans le futur.

Bonne journée et bonne fin de semaine chère Zoreilles!

:)

Lise ♥

Zoreilles a dit…

@ Jacks : Crème glacée à la chicoutai? Ça doit être divin. Il faudra qu'on y goûte, l'été prochain. Pour les bleuets, je ne voudrais pas ajouter à ta peine mais ici, la saison de la récolte est excellente et nous y allons dans les îles tout à l'heure avec toute ma famille, ceux d'ici et ceux en visite. On y fera un pique-nique. Oulala, j'ai l'impression de faire exprès pour t'étriver... Laure et moi sommes comblées, elle avec la crème glacée de Natashquan et la chicoutai, moi avec les bleuets abitibiens mignons et sucrés, c'est toi, pauvre de petit toi, qui n'a pas beaucoup de chance... (soupir)...

@ Lise : Quelqu'un avec une écoute aussi exceptionnelle apprend plein de choses dans la vie! Justement, ma belle visite est arrivée hier, nous avons tous soupé chez Maman. Plaisir des retrouvailles et en plus, Maman avait fait sa chaudrée aux fruits de mer. Aujourd'hui, d'autres plaisirs nous attendent et je garde tout le monde à souper. Félixe sera avec nous plus tard cet après-midi et jusqu'à demain, Isa chante ce soir au FRIMAT, je suis nerveuse pour elle, c'est aussi bien que je sois très occupée! ♥

Mijo a dit…

C'est si bon les vacances quand les fous rire, l'eau et de magnifiques paysages sont présents.

Je suis déjà allée à Tadoussac en passant par les routes de Charlevoix avec un dodo à Baie-St-Paul. Le traversier pour une visite à l'île-aux-coudres.
Pour le retour de Tadoussac, on devait prendre le traversier à St-Siméon pour descendre par de l'autre côté du fleuve mais il était fermé. C'était le 3 ou 4 janvier, fermeture annuelle.
La batterie de mon appareil qui gèle à cause du froid. Heureusement nos amis (dont mon amie originaire de Val d'Or) avaient un appareil plus habitué au froid canadien !!! Ils ont pu me faire parvenir leur photo.

Je garde un souvenir ému de ce voyage. Le St-Laurent est si beau. D'ailleurs, je n'arrivais pas à dire le fleuve tellement j'étais émerveillée par cette mer glacée !! On me reprenait pour me dire, ce n'est pas la mer, c'est le St-Laurent !!

Et puis la 138 est si belle et prendre le traversier à l'embouchure du fjord du Saguenay était un truc complètement dingue pour nous.

Dernière anecdote : A tadoussac, on logeait dans un gîte tenu par un couple de Madelinots !!!
Le nom du gîte était parait-il le nom d'un vent qui souffle sur les îles de la Madeleine.
Je viens de regarder sur mes photos, j'ai juste marqué le nom de l'hôtesse et pas du tout celui du gîte.

Zoreilles a dit…

@ Mijo : Qu'ils sont formidables, tes souvenirs de chez nous. On aimerait t'écouter pendant des heures nous parler de notre pays, notre « mer », nos paysages, nos particularités, nos îles et nos rivages. J'aurais bien aimé connaître le nom de gîte tenu par des Madelinots. Un vent qui souffle sur les îles, dis-tu? Ce qui me vient à l'esprit serait quelque chose dans le genre de « Suroît » (sud-ouest) ou « Noroît » (nord-ouest). Merci de partager tes souvenirs de voyage. ♥

Mijo a dit…

ça y est, j'ai trouvé : la galouïne.
Je viens de voir que c'est un vieux mot acadien pourtant je suis sûre et certaine que Maryline, notre hôtesse était des îles de la Madeleine mais je peux me tromper.

http://www.lagalouine.com/fra/index.html

Sur le site, je reconnais la maison mais ça a bien changé depuis janvier 2001. Ou bien comme il faisait bien frisquet dehors début janvier, la terrasse n'était pas installée ;-)

Mijo a dit…

http://www.flickr.com/photos/71446772@N00/222343857/

Autre photo de la galouïne fidèle à mon souvenir non pas de janvier 2001 mais de janvier 2002.

(J'ai une photo similaire avec mon homme sur le balcon avec le bonnet jusqu'au menton et l'écharpe jusqu'aux cheveux) !!

Zoreilles a dit…

@ Mijo : La Galouïne? Le site et les photos sont bien jolis en tout cas, je suis allée voir, trop curieuse de tout ça et j'ai reconnu l'endroit pour y avoir marché le soir où nous y étions. La terrasse était pleine à craquer mais je n'avais pas vu l'affiche. La Galouïne est située au 251 des Pionniers, à Tadoussac, et Le Béluga, où nous avons logé, est au 191 des Pionniers. C'était tout près. Vous avez dû goûter aux spécialités de la maison... Hummmm, très inspirant, tout ça!

Quant au mot « galouïne », c'est une découverte pour moi, tu m'apprends toujours des choses inusitées. J'ai fouillé dans mon « Glossaire du vieux parler acadien » et dans mon « dictionnaire de la langue québécoise » et ne l'ai trouvé nulle part.

T'es vraiment une prof qui stimule notre goût d'apprendre, de cuisiner et de voyager, toi!

Zoreilles a dit…

@ Mijo : Regarde la belle découverte que tu m'as permis de faire...

La Galouïne, ça me chicotait encore, alors j'ai cherché le mot dans mon « Dictionnaire des régionalismes du français parlé des Îles de la Madeleine ». Comme tu sais, les mots, leur éthymologie, ça me passionne!

J'ai trouvé « galiouine » qui référait à « galewind » ...

« Galewind : n.f. (De l'angl. gale, coup de vent, et de wind, vent). Tempête ; bourrasque de vent et de pluie ou de neige ; (grosse perturbation du temps. « On va avoir toute une galiouine! ».

On ajoute aussi que dans le Poitou, on utilise le mot Galiouiche qui signifie égaré, perdu, à l'abandon, en désordre.

___________________

Tu as probablement raison, les hôtes de cette auberge doivent être Madelinots!

Mijo a dit…

Oh mais c'est totalement fou !!!

Galouïne - Galiouine - Galewind -
Galiouiche.

J'adore quand les mots se balladent et se transforment ainsi.

Surtout que je suis poitevine et moi non plus, je n'ai jamais entendu parler de Galiouiche !!! Ce mot a d'ailleurs une sonorité bizarre pour un mot poitevin. Du moins pour le sud Poitou dont je suis originaire. Je viens de laisser un message à mes parents leur demandant s'ils connaissent ce mot.

Mijo a dit…

A la Galouïne, nous n'avions pas pris la formule auberge et pension complète mais la formule Couette et café.
C'est là-bas, à Tadoussac que j'ai goûté à mes premiers cretons lors du petit-dejeuner. Et depuis, j'en fait régulièrement !!!

Zoreilles a dit…

@ Mijo : C'est fou ce qu'on s'amuse avec les mots et comme ils nous font voyager! Tu sais, dans la famille de ma mère, avant d'être Acadiens (1604) ils venaient du Poitou... Ça explique peut-être nos affinités, ça fait longtemps qu'on se connaît!

Tu fais des cretons? M'étonne pas du tout! C'est typique du Québec, ça, je crois? Moi, j'en fais des santé, pas gras, avec du veau, une boîte de crème de champignons, de l'oignon et des assaisonnements. Ma mère en fait une version santé aussi, des cretons bretons que ça s'appelle. Mais en général, je ne suis pas très « viande ». Si tu savais ce que je mets sur ma petite rôtie le matin, ces temps-ci... Tu ne devines pas? La saison des petites fraises est passée, celle des framboises et des bleuets bat son plein... ♥

Lise a dit…

@Zoreilles et Mijo

J'ai l'impression d'écouter indiscrètement une conversation qui ne m'est pas destinée, mais j'ai tellement aimé votre échange! Moi aussi je suis fascinée par l'origine, les racines des mots, et je suis capable de chercher longtemps dans les dictionnaires, s'il y en a un qui m'intrigue ou m'empêche de continuer ma lecture.

Mes ancêtres venaient aussi du Poitou, et de Perche. Et là, loin de moi l'idée de vouloir me rendre intéressante, mais la nuit dernière (insomnie) je lisais un essai, pas pointu du tout et captivant, de Nancy Huston (L'espèce fabulatrice), dans lequel elle expliquait, en un paragraphe, l'origine probable de son nom de famille, venu d'Irlande. Hugh's Towmn, la ville de Hugh.

Merci à vous deux pour ce bel échange qui m'a permis d'enrichir ma culture. Et là Zoreilles je m'en vais lire ton nouveau billet...

Mijo a dit…

Lise : Décidemment le Poitou est à l'honneur !!!
Fascinant effectivement l'origine des mots.
Pendant plusieurs années, le grand Alain Rey, un linguiste fort pédagogue, décortiquait tous les matins un mot à la radio. J'adorais.


Mon grand-père maternel ne parlait que patois. Ma mère ne parle que patois (par contre elle lit et sait écrire en français), mon père parle français et patois. J'ai retrouvé plusieurs d'expressions et d'accent poitevins dans certaines de vos expressions à chaque fois que je suis venue au Québec.
C'est vrai plusieurs de vos ancêtres sont partis de chez moi. Dont les votres Lise et Zoreilles !!

Par contre mes parents ne connaissent pas du tout le mot "Galiouiche" et rien qui y ressemble. Sûrement un terme maritime, mes parents viennent des terres et sont issus du monde agricole.

Zoreilles a dit…

@ Lise : Bienvenue dans cette conversation, c'est formidable que tu y participes, je trouve. Je n'entendrai plus jamais le nom de Nancy Huston sans penser à l'origine de son nom de famille et ce, grâce à toi. Du Poitou, toi aussi, hein? Je savais que tu aimais les mots, les livres, les histoires, on partage cette passion-là!

@ Mijo : Comme les Acadiens et ceux qu'on appelait dans le temps les Canadiens-Français viennent de plusieurs régions de France, le Poitou est à l'honneur assez souvent dans notre langage. Sans doute que le terme galiouiche est plus maritime que terrien en effet. Chez les Acadiens, le langage est ponctué de termes marins et de vieux français, ils vivaient déjà de la pêche le long des côtes avant de traverser « la grande bleue »... À travers l'éthymologie des mots, c'est l'histoire qu'on apprend à découvrir de façon tellement agréable.

8899c6fc-8283-11e0-8e3f-000bcdcb471e a dit…

0
wedding store

Anonyme a dit…

Hi. I needed to drop you a fast observe to specific my thanks.

Ive been following your weblog for a month or so and have picked up
a ton of good info and enjoyed the strategy youve structured your site.

I'm making an attempt to run my very personal weblog nevertheless I think its too normal and I need to deal with quite a lot of smaller topics. Being all things to all people just isn't all that its cracked up
to be

Check out my blog post ... having trouble getting pregnant with second baby