mardi 8 décembre 2009

Je ne crois plus au Père Noël



Photo du haut : Ajout du 12 décembre 2009. Une demande spéciale de Claire et Rosie... et de mamie Zoreilles!

Photo : Décembre 1987. Je ne sais pas à quoi on pensait... On croyait bien faire! Isabelle avait à peine un an, on l'avait amenée voir le Père Noël. Quand je regarde cette photo aujourd'hui, j'ai envie de rire et pleurer en même temps. Pauvre petite, elle a la détresse imprimée en grosses lettres dans sa jolie frimousse...

Je ne crois plus au Père Noël

Il était temps, vous me direz... Il ne faut pas s'y méprendre, je crois toujours à la magie de Noël et du temps des fêtes, des rencontres et retrouvailles familiales et amicales, du temps qu'on prend pour vivre de beaux moments, dans la chaleur humaine qui contraste avec la froidure de l'hiver et tout ce qui rend ce temps de l'année si particulier, empreint de tout ce qu'on aime et riche du sens qu'on veut bien lui donner.

Je me tiens loin ces temps-ci de la surconsommation et de la folie humaine qui viendraient rompre le charme si fragile de décembre ou piétiner ce qui me reste encore de mon coeur d'enfant.

J'ai développé avec les années cette drôle de faculté de devenir un peu « téflon » quand on inonde mon environnement de décors et de publicité dès les lendemains de l'Halloween. Ma boîte aux lettres déborde d'offres exceptionnelles, de sollicitations de toutes sortes, de promotions alléchantes, et maintenant, on « s'attaque » aussi à moi par courriel et par téléphone. C'est de bonne guerre et je résiste assez facilement.

Hier, pourtant, dans mon courrier, l'enveloppe qui m'était adressée personnellement par Citifinancière, « Les solutions d'aujourd'hui pour les rêves de demain », m'a choquée. Elle contenait un genre de chèque, « certificat de présélection » de 15 000 $. Il me suffisait de passer un coup de fil au numéro de téléphone inscrit, présenter ce certificat à la succursale locale et j'allais toucher ce montant le jour même. On m'offrait de consolider mes factures, faire des rénovations, payer des dépenses imprévues, rembourser des frais médicaux ou de scolarité et même de me payer un merveilleux voyage avec ceux que j'aime... On faisait appel à mon sens des responsabilités, mon besoin de sécurité et mon goût du plaisir de vivre, de partager avec ceux que j'aime. Je pense que c'est ce qui m'a le plus fait péter ma coche. On n'a pas le droit de me manipuler ainsi, d'utiliser mes vulnérabilités contre moi...

Nenon nenon nenon. Pas question de flancher mais ça m'a un petit peu chatouillé le coeur quand même. J'ai lu tout le document pour essayer de mieux comprendre comment on fait, dans ces entreprises, pour raccoler les clients en 2009. Je me disais qu'on me facilitait tellement les choses que nos gouvernements et institutions devraient prendre exemple sur ça pour me fournir un service à la clientèle digne de ce nom! On me courtise, c'en est gênant... À la fin, au verso, écrit en tout petit tout petit, à la section des modalités, en gris plus pâle, il est question tout bonnement, noyé dans une montagne de chiffres, d'un taux d'intérêt de 29,5 %.

Le pire, c'est qu'il y en aura en masse pour dire oui. J'imagine, sinon, ces promotions n'existeraient pas. Moi, c'est fini, je ne crois plus au Père Noël.

Manuel de survie

Mes petits trucs à moi pour être dans une ambiance sereine et ne pas péter trop de coches à l'approche des fêtes, les voici :

Les cadeaux qu'on achète sont très limités. Non pas qu'on fasse preuve d'un manque de générosité envers nos proches mais bien que tout au long de l'année, quand l'occasion se présente, on aime offrir ce qui fait plaisir ou qui convient le mieux au moment opportun. Autrement, je garnis des bas de Noël patiemment, au fil des jours, pour les offrir à Noël, on participe aux cadeaux de groupe, etc.

J'aime visiter plus souvent en décembre les personnes âgées de mon entourage. Elles sont tellement laissées à elles-mêmes en cette saison où tout le monde court... Elles savent me ramener à ce qu'il y a de plus beau et de plus vrai. Ce sont elles qui me font des cadeaux hors de prix.

J'écris mes cartes de Noël à la main et souvent à la plume, c'est mon caprice, ma fantaisie. J'ai un bel assortiment varié de cartes, certaines faites à la main, d'autres dénichées en janvier quand on les donne, par des artistes de talent, des timbres en paquets de dix, des autocollants brillants et colorés, des étampes, de l'encre de couleur, etc. J'étale tout ça après souper sur la table de la cuisine, je redeviens la petite fille qui a tout, avec cette impression d'abondance et de plénitude. J'écris des cartes qui sont des lettres annuelles à ceux qu'on aime et qui sont loin, qui ne font plus partie de notre quotidien mais à qui on aime écrire une fois l'an au moins pour ne jamais les perdre de vue, échanger des nouvelles, se promettre de se revoir, entretenir ces amitiés et souligner l'affection qui nous unit par-delà le temps qui passe. J'en reçois aussi beaucoup, il n'y a pas que Citifinancière qui sache comment me rejoindre, sinon, je n'irais plus jamais chercher mon courrier!

J'aime cuisiner des petits délices, les emballer joliment, les offrir, les partager ou les congeler pour les grands jours. L'odeur des pommes et de la cannelle, du pain qui lève ou qui cuit, des beignes à la vanille, du gâteau au rhum, embaument tour à tour la maison et la réchauffent autant que le poêle à bois. Parfois aussi, pour rien, comme ça, je jette dans l'eau bouillante sur le poêle à bois des branchettes de sapin ou des écorces d'orange, juste pour l'odeur.

Au chapitre de la musique, je suis assez difficile. Déjà que je ne peux pas choisir ce que j'entends à la radio... J'ai des cassettes de musique de mes « mononks », je les écoute un peu mais pas trop, parce que ça me vire à l'envers, c'est trop relié à mes souvenirs extraordinaires d'enfance, à ces Noël d'antan où le Père Noël n'existait même pas et que les maisons était pleines, dans le rang VII et au P'tit village, chez mes grands-parents des deux bords, avec les cousins et cousines, et cette musique qui faisait tellement partie de nous, de nos veillées...

J'ai un CD de la chorale de l'Accueil Bonneau, c'est écrit « 7 jours » dessus, je pense que ma mère l'avait eu avec le magazine et elle me l'avait donné parce qu'elle n'avait pas de lecteur CD dans le temps! J'ai même usé et donc brisé un CD que j'aimais beaucoup, « Hart Rouge chante Noël, avec la famille Campagne ». Trop trop beau. Toute une famille qui chante en harmonie... Faudrait que je le cherche dans les disques usagés à La Ressourcerie... Quand le père Campagne entonne le Minuit Chrétien, avec le reste de la famille qui fait des « back vocals », je vous mets au défi de ne pas avoir la voix qui flanche quand vous chantez avec eux!

Je ne décore pas la maison, ni à l'intérieur ni à l'extérieur, tant que je ne le sens pas comme une envie folle et pressante de tout sortir du gouffre sans fond où sont rangées nos vieilles décorations de Noël qui viennent de chez nos parents, de mes tantes religieuses décédées ou celles qu'Isabelle a fabriquées à l'école. Chez nous, chaque ornement du sapin a son histoire et on aime se les rappeler en faisant le sapin. Ça nous prend des heures et des heures! Avec petite Félixe (11 mois) dans nos vies, on risque de s'éxécuter plus tôt cette année, les enfants (Isa et Dom, avec la p'tite) viendront dormir ici ce soir-là, ils nous l'ont dit... Le lendemain, on déjeunera ensemble en gros pyjama, en admirant l'oeuvre de la veille. Juste à imaginer la frimousse de Félixe qui voudra toucher à tout et qui sera émerveillée, moi, c'est ben simple...

Oui, j'ai le coeur plus tendre en décembre, je ne le nie pas. Je me sens plus aimante, plus généreuse de mon temps et j'apprécie tous les petits gestes de bonté et de générosité de ceux qui m'entourent. Même le paysage se fait tout blanc, pur, serein, calme, illuminé d'une clarté qui vient d'en dedans. « Paix sur la Terre aux hommes et aux femmes de bonne volonté » qu'ils écrivaient dans les anciennes cartes de Noël. On ne voit plus ça... Est-ce qu'il y a encore quelqu'un qui trouve que cette phrase a du sens aujourd'hui? Moi oui. Peut-être que finalement, je crois encore un peu au Père Noël?

57 commentaires:

Barbe blanche a dit…

Alors c'est à ton tour d'être dans la mire de la citifinancière, armes toi de patience, il m'a fallut deux ans pour m'en débarasser, ils sont tenaces les ordures. Au début, je leur retournai leur courrier dans leur enveloppe de retour après bien sur avoir clairement indiqué que je ne voulais rien savoir d'eux mais, j'ai dû les menacer de poursuites judicières lors de ma troisième visite à leur bureau et leur avoir une fois de plus déchiré leur déchet en pleine face.
Le père Noël bien sur que j'y crois,
il porte une si belle barbe blanche OH OH OH ...

Zoreilles a dit…

Barbe blanche : Deux ans? Ils sont tenaces mais toi aussi! Je n'en ferai pas autant, qu'ils m'écrivent, les ordures, j'aurai chaque fois le plaisir de brûler leur sale cochonnerie à 29,5 % dans le poêle... On doit te demander souvent de faire le Père Noël, toi, avec ta vraie barbe blanche? Que réponds-tu? HO HO HO?

Contes de Fée a dit…

Je ne peux m'empêcher de croire au Père Noël de mon enfance et celle-ci me semble si près... c'était hier à vrai dire.

Cette année, ce sera au Jour de l'An que je recevrai ma famille dans ma nouvelle maison. Les miens viendront d'Angleterre, de Vancouver et ... d'Amos. Nous serons réunis pour la première fois depuis plus de 15 ans. Ce sera merveilleux!

Avec un tel cadeau, comment ne pas croire au Père Noël?

modotcom a dit…

Un beau cadeau des fêtes que ton billet d'hier. Bien sûr alimenté d'une juste critique de notre société de surconsommation et comme à l'accoutumée, emballé de ta grande générosité. Pour moi, décembre, c'est la saison de la course à toute, parce que le travail achève, parce que je prends du temps off dès la 3e semaine pour finir l'année chez moi, avec mes parents qui visitent. Le temps s'arrête néanmoins pour accueillir ces fabuleux moments de partage en famille, ces moments pour lesquels on habille notre coeur.

Joyeux temps de fêtes Zoreilles! Le sapin sera magnifique dans les yeux de Félixe!

bises,

Zoreilles a dit…

Contes de Fée : Bien sûr que tu crois au Père Noël, il peut bien arriver au Jour de l'An s'il préfère, tu as toujours ton coeur d'enfant mais tu sais t'adapter! Ça fait tout drôle de lire « d'Angleterre, de Vancouver et... d'Amos » Tout à coup, la ville où je suis née devient très exotique. Merveilleuses retrouvailles pour toi et les tiens. Joyeuses Fêtes!

Modotcom : Quel bonheur, tu auras de la grande visite et des moments si doux à partager avec les tiens. Rien de tout ça ne s'achète, as-tu remarqué? Je vois aussi ce temps des réjouissances comme une trève dans la course folle qui est notre lot le reste de l'année. Ravie d'avoir de tes nouvelles. Bises aussi.

Barbe blanche a dit…

La seule fois où j'ai fait le père noël, j'avais encore la barbe noir, alors j'ai mis la fausse barbe par dessus.
Curieusement, il ne m'est arrivé qu'une fois où on as émit la possibilité que je personnifie ce vieux barbu, mais on s'est vite repris car les enfants me connaissaient.
Depuis l'été dernier, je rencontre presque tous les jours trois petits enfants avec sois leur papa sois leur maman, la première fois, les enfants s'exclament: il a beaucoup de barbe le monsieur,le père est devenu tout gêné, alors je les ai salué avec un grand sourire pour le rassurer et lui indiqué que je n'étais pas offusqué de la situation, plus tard alors que j'étais en pause café, ils sont passés avec les éducatrices de la garderie qui pour s'amuser ont dit aux enfants que j'étais le père noël, les enfants ont dit il ne fait pas HO HO HO alors j'ai fais HO HO HO pour les amuser, depuis quand je rencontre les trois petits enfants du début, ils m'appellent le père noël du cegep.
Je joue le jeu et je salut le parent qui les accompagnes pour les rassurer, car au début ils ne savaient pas comment réagir,n'étant pas certain de ma réaction.
Je fais attention de ne pas être trop familier et de garder une distance raisonnable avec les enfants, je ne voudrai pas que mes gestes soient mal interprétés.

crocomickey a dit…

Mon plaisir quand je reçois des offres ausi sensationnelles, c'est de leur répondre de manière vulgaire et grivoise en les traitant de tous les noms qui me passent par la tête. Essaye ! Tu vas voir, ça fait du bien ...

crocomickey a dit…

Et tu finis ton texte par : "Toi, oui toi là qui lit présentement mon texte, t'es la synthèse même de ce qu'est un trou du cul. Merci de m'avoir lu, patate !".

Zoreilles a dit…

Barbe blanche : Ah tu dois être un Père Noël formidable et tout au long de l'année, c'est bien ce que je croyais... Je comprends aussi ta prudence (distance raisonnable) avec les enfants. Mon père, qui les adorait et les attirait par sa personnalité enjouée, disait la même chose les dernières années. Il ne se permettait plus de leur parler ou de leur faire de la façon qu'en présence de leurs parents...

Crocomickey : C'est bien toi, ça! Au chapitre des insultes et insanités, j'ai pas mal de vocabulaire dans mon imaginaire moi aussi mais tu m'as donné une meilleure idée, je vais transférer leur lettre au Père Noël après avoir lu ton billet qui s'intitule « C'est parti »!!! Votre arnaque, messieurs dames de la Citifinancière, je m'en t... ».

Jackss a dit…

Joyeux Noël, Zoreilles!

Très bon billet! Entièrement d'accord. Je suis allergique à toute les fêtes commandées, les jours de ci, de ça, de telle profession, tel sexe, tel événement, telle mission sociale...

Mais, Noël a pour moi son sens pour les enfants tant qu'ils se laissent prendre par la magie.

J'avais un costume de Père Noël. J'ai joué le rôle un peu partout. Pour la fête familiale, lorsque les enfants étaient jeunes, je partais en camionnette, je la stationnais, je me costumais et je parcourais à pied le trajet jusqu'à la maison. Les enfants, avec la complicité de Laure, me voyaient arriver de loin.

Un jour j'ai prêté mon costume pour un party de bureau de Laure. Quelqu'un l'a utilisé. Laure l'a laissé dans son bureau dans le même sac où on avait l'habitude de le ranger à la maison: un sac vert. Quand Laure a voulu récupérer le sac, il avait disparu de son bureau. Nous avons pensé qu'il avait été récupéré par le concierge qui avait confondu ce cas avec le papier d'emballage destiné aux vidanges.

Ainsi s'est terminée ma carrière de Père Noël. J'ai coupé court aux croyances des enfants. Je leur ai annoncé que le Père Noël n'existait pas. Ainsi, je n'ai pas eu à acheter un nouveau costume.

Richard le joutellois a dit…

bonjour Zoreilles. Ce ne c'est pas que j'ai ignorer tes deux histoires de Joutel mais j'etais tellement occuper avec l'ouvrage que je n'ai pas pu ecrire un petit mot.
En tout les cas, je voulais aussi vous souhaiter le meilleur des fetes et une tres belle nouvelle annee. Encore une fois, merci pour les belle ecritures et histoires.

Zoreilles a dit…

Jacks : Je sais très bien que Noël a encore un sens pour toi mais pas forcément lié au Père Noël... Quelle histoire, ton costume remisé dans un sac vert, c'est très dangereux de ne plus jamais le revoir, effectivement. Peut-être que vous avez saboté la croyance à ce personnage inconsciemment? Ça n'a pas été trop pénible à annoncer aux enfants? Tu avais la meilleure travailleuse sociale qui soit à tes côtés, j'imagine?

Richard, le Joutellois : Ah quel plaisir de te revoir ici. Vraiment, une belle surprise. Joyeux Noël à toi aussi et à tous tes proches. Tu reviens quand tu veux, la porte est toujours ouverte!

Anonyme a dit…

Salut Zoreilles,

C'est ainsi qu'on doit t'appeler je crois. Faudra que je m'habitue, moi qui ne te connaît que sous ton nom de baptême.

Beau problème que tu as sur les bras, que de devoir répondre à tes cartes de Noël. Moi, je n'en recevais qu'une par année (à part celle de mon agent d'assurances) et elle est morte en octobre, avec les feuilles mortes qui virevoltent au vent. Jusqu'au ciel.

C'est drôle comme on peut se sentir défeuillé à n'avoir plus de cartes de Noël à mettre dans son arbre.

Mais je peux encore en envoyer. Sans trop m'écarter. Si le vent veut bien coopérer, car c'est dans sa boîte à musique que je la poste. J'ai mis dessus un timbre à grande zoreilles, en guise d'adresse. Et dedans, un p'tit coeur grand comme ça, avec un sourire fendu jusqu'aux z...

Joyeux Noyelle, ma soirée littéraire préférée!

Michakudun

Solange a dit…

Il y a bien des gens qui se font prendre par ces annonces et toutes ces offres de crédits. On serait surpris de connaître l'endettement de bien des personnes. Les Noëls les plus beaux sont les plus simples, ceux qu'on passe avec les enfants et petits-enfants, de voir leur émerveillement. Je suis certaine que vous passerez un très beau Noël.

Caboche a dit…

Vu comme ça, c’est joli Noël. Presque un conte de fée. Mais j’ai tellement de difficulté à y croire.
Pourtant j'ai un côté très enfant et je suis loin d'être une grande consommatrice.
Et c'est ce qui me dérange dans cette fête sur commande, tellement commercialisée.

Je ne veux pas être rabat-joie, ton texte est plein de sérénité, de paix, d’amour.
J’aimerais voir la période des Fêtes de façon aussi positive.
Mais ce n’est pas à cette période de l’année que je vis ces sentiments.
Je te souhaite de joyeuses fêtes, Zoreilles.

Zoreilles a dit…

Michakudun : Bonjour et bienvenue dans ma maison virtuelle. Je croyais te reconnaître jusqu'à ce que j'arrive à... Michakudun??? J'ai beau le lire à l'envers, ça ne me dit rien. Pourtant, le style, et la référence aux cafés littéraires??? Daniel D. ou Daniel G.??? Ce dernier me disait vendredi dernier qu'il allait bientôt me faire un coucou sur mon blogue... Mais l'humour, c'est D. Si c'est ça, « check ta boîte à malle, y a une invitation dedans ». Pour un chocolat chaud, les pieds su'a bavette du poêle! Chez vous sont bien?

Solange : C'est ce qu'on me dit, que l'endettement du monde est plus que ce que j'imagine... Il paraît que ça fait peur! C'est vrai que les Noël les plus beaux sont les plus simples, on n'a qu'à penser à ceux de notre enfance. Chez nous, le Père Noël n'existait même pas comme concept, on a toujours su que c'était une affaire de marketing des magasins. Je ne suis pas de l'époque où l'on recevait une orange mais on avait un seul cadeau de nos parents et si on avait un parrain ou une marraine généreux, on pouvait peut-être en espérer un deuxième! Mais on passait des heures à rêvasser, mes cousines et moi, dans le catalogue Eaton de Noël... Choisir ce qu'on voudrait, éliminer jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un, on inventait des jeux avec le catalogue, on préparait en cachette des bricolages pour faire des cadeaux, etc. Le plaisir des retrouvailles restait notre incontournable, notre rêve réalisable, c'était même une garantie!

Caboche : Au temps des fêtes, comme dans la vie, j'ai répété souvent la même chose à ma fille, par exemple : « Quand tu te décolles de ton nombril, que tu penses aux autres, il se passe une sorte de magie, t'as juste du bonheur ». Je ne sais pas comment l'expliquer, ça élève l'âme, tout devient léger et heureux. Il faut se protéger de l'aspect trop commercial des fêtes, ça vient tuer la magie...

Accent Grave a dit…

Noël n'est pas une période de grandes réjouissances pour moi. Avant que je ne cesse de fréquenter la famille au sens large, le coeur me levait à la vue des dizaines (centaines?) de cadeaux et de victuailles trop abondantes.

Je fête très peu la chose, à peine une ou deux apparitions presqu'obligées dans la belle famille, sans plus.

Le sauvage que je suis voudrait entrer dans sa caverne et n'en ressortir qu'à mi-janvier. Personne ne comprend cette envie de faire. J'aimerais remplacer le tintamare incessant du temps des fêtes par une forme de rencontre calme, humble et paisible. Impossible!

Exception: à chaque année, je vais dans la cohue la plus totale de nos commerces pour observer, un peu comme le font ces chasseurs de tornades. À travers le chaos absolu, j'essaie de repérer des épisodes individuels.

Accent Grave

Barbe blanche a dit…

Attention petite anonce:
suite aux villages fermés, ce vendredi soir 21h à radio canada, un émission avec les anciens de St Thomas D'Alibert.
Bon revenons au sujet du jour:
Chez nous ,nous passions le moi de décembre à rêver en feuilletant le catalogue, mais nous choisissions le cadeau uniquement dans la page à 99¢ moyens financiers obligent.
La rencontre familial se faisait au jour de l'an, mes parents recevaient leur grands enfants avec leur famille.Étant le 16ième, plusieurs avaient plus d'ancienneté que moi.Il fêtaient Noël chacun chez eux, pour ma part, au retour de la messe de minuit, j'avais droit à un verre de lait et quelques biscuits,ceci ressemble à l'accueil du père Noël mais c'est la plus plate vérité, après le biscuit et le lait, c'était au lit et bonne nuit.
Passe de très joyeuses fêtes à toi et à toute ta famille.

Gérard Day a dit…

Je suis davantage du type "Grinch". Les fêtes ne sont pour moi pas très réjouissantes... Probablement un héritage d'enfance. Je fais la fête pour mon fils et ma conjointe, sans plus.

Bizarrement, ceci ne m'empêche pas d,avoir la tendreté du coeur en décembre. je ne sais trop pourquoi. Mais bon, autant se laisser glisser dans ce que le coeur nous suggère que de se braquer...

Zoreilles a dit…

Accent Grave : Vous écrivez : « Personne ne comprend cette envie de faire ». Pas vrai, il y a au moins une personne qui comprend, moi... Je vous envie, vous n'imaginez pas jusqu'à quel point. C'est ça, le paradoxe, pour la sociable/sauvage que je suis. Mon sous-titre était « Manuel de survie », c'est pas pour rien...

Barbe blanche : Étant le 16e enfant d'une famille de 20, t'étais déjà chanceux d'avoir un cadeau dans la page à 99 cents... et tout le catalogue pour rêver. Je me demande ce que tu penses en voyant des enfants blasés devant une montagne de cadeaux, le regard éteint parce qu'ils n'ont personne avec qui jouer? Ton commentaire est très touchant, mon cher Père Noël.

Gérard Day : Tu vois, pour moi, c'est tout le contraire, les fêtes de mon enfance ont été trop extraordinaires pour que je puisse même penser un instant à revivre cette chaleur, ce bonheur trop grand presque, mon petit coeur tout gonflé de ces sentiments de faire partie de quelque chose comme une grande famille, du monde qui s'aime, qui chante ensemble... C'est pas mieux, je te jure, le manque devient criant en cette saison. Je lutte comme je peux pour ne pas devenir trop aigrie. Le plus beau jour de l'année, pour moi, c'est le 2 janvier...

Soisig a dit…

C'était le temps du seul cadeau (tant désiré) pour les enfants. On les as-tu feuilleté en masse, les catalogues Sears et Eaton pendant nos jeunes années! Hihihi! Je l'ai eu mon petit piano sur lequel j'improvisais (!!!) sans relâche. Pauvres parents qui entendaient cette cacophonie sans broncher, mais heureuse fillette...
Ce qui est disparu, c'est le plaisir de l'attente, la fébrilité ...

J'ai toujours eu une petite gêne à recevoir, une timidité qui me faisait me venir le rouge aux joues et l'envie qu'on passe aux autres. Donner des choses faites à la main est mon plus grand plaisir: biscuits au goût de chacun, pots remplis de bonnes choses prêtes à manger, petites ou grosses créations peintes, etc. Cette année, je viens de bricoler des sous-plats de Noël en serviettage. C'est un tel plaisir... de faire plaisir! Ma tante gâteau, c'est moi!

Je n'ai pas eu la joie d'être en grosse "gang": nous étions les seuls en Abitibi, le peu de famille que nous avions était dans les Laurentides et le reste de "l'autre bord"! J'ai souvent envié les autres pour ça, quand j'étais enfant...

J'aime bien entendre la musique de Noël mais... pas trop longtemps! Mes décos ne sont pas installées mais mes gâteaux aux fruits sont faits, hihihi! Pour moi ça signifie surtout que je vais voir mes grands, qu'on va placoter, bouffer et rire ensemble! J'ai hâte! :)

Claire a dit…

Chère Zoreilles,

J'ai la même photo de ma fille avec le Père Noël! Elle avait 9 mois. Plus jamais on a refait ça!

Et depuis, on a décidé que les pères Noël de centre d'achats étaient tous des usurpateurs...
Le vrai est au Pôle Nord! Et dans nos coeurs...

Je ne vois pas le mois de décembre passer. Je fais des journées de douze heures au boulot. Je suis fatiguée. Je ne me sens pas du tout dedans. J'aimerais tant pouvoir me poser, préparer et espérer Noël.
Bon, j'ai acheté le sapin...C'est un début.

Je sens que je vais me réveiller le 25 au matin,en gros pyjama, comme tu dis, avec un gros down...

Je n'entends plus les clochettes...

Ca me prendrait une tempête de neige, peut-être...

Grosses bises quand même!

Anonyme a dit…

Bonjour Zoreilles,

Ah! j'ai réussi à piquer ta curiosité, non?

Ton intuition ne t'a pas trop trompée. Peut-être juste un peu, car il n'y avait rien dans ma boîte à malle. Surtout pas un café "littéraire".

Siempre,
Michakudun

Zoreilles a dit…

Soisig : Donner de soi-même, c'est bien de ça que tu parles et ça vaut plus que tous les présents qu'on pourrait acheter au magasin et emballer joliment... De soi-même, de son temps, avec tout son coeur. Le bonheur que tu anticipes à retrouver tes grands fait plaisir à « entendre ». Comme ils partent tous deux de Montréal, viennent-ils ensemble?

Claire : On partage la même culpabilité, on était donc ben nunuches dans ce temps-là!!! Ce tourbillon d'avant les fêtes, c'est pourtant pas ce qu'on a voulu, hein? Je te souhaite quasiment une tempête de neige... dans ton coeur, à la même place où loge le Père Noël de tes enfants... Bises.

Michakudun : Ah bon, tu es bien D. Et même D.D. Ben là... Faut laisser le temps au facteur, surtout avec la tempête de neige qu'on a eue. Un chocolat chaud pas trop littéraire, ça te dirait tu quand même? Cou'donc, toi, quel est ce langage, « siempre, Michakudun », as-tu appris ça en Afrique ou à Ripon?

Jackss a dit…

Je crois que nous nous ressemblons beaucoup ici présentement.

Il y a tellement de commentaires où je me retrouve! Pour moi, les cadeaux, c'est de trop.

Je vais vous faire une confidence à ne pas répéter aux membres de ma famille. Cette année, à la demande générale, il y a eu une pige de nom. Par bonheur, j'ai pigé mon nom. Normalement, on aurait dû recomencer la pige. J'ai pas dit un mot.

Ainsi, je suis seul à savoir que je n'aurai pas de cadeau. Et c'est très bien comme ça.

J'ai mes réactions, mes manies. On pourra dire que je ne suis pas un cadeau, mais je suis comme ça.

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Tout comme vous deux, ma belle Zoreilles et ma Claire bien-aimée, nous avons soumis notre Geneviève aux genoux des "Père Nowell" de centres commerciaux, mais à l'inverse de vous deux, nous l'avons fait plus d'une fois... Car, elle a aimé... Cependant, il faut dire qu'elle a dansé dans la parade de notre patelin depuis l'âge de 4 ans jusqu'à celui de 17 ans, et que depuis ces trois dernières années, elle prépare des chorégraphies pour les enfants des écoles de danse de notre région... Est-ce qu'elle croit toujours au Père Noël? Bien sûr... Et sa maman aussi!

Merci pour ce merveilleux billet, ma tendre Zoreilles, dans lequel tu décris si bien nos coeurs d'enfant, la magie du temps des fêtes, l'amour et la chaleur humaine qui s'en dégagent et surtout, les belles retrouvailles, tout en nous rappelant que c'est vraiment tout ça, Noël... Et pas la surconsommation, les pubs, les gros cadeaux. Noël, c'est dans le coeur que ça se célèbre et même si le mien est pas mal gros ces temps-ci, -en fait, je ne fais que penser à maman; ce doit être le temps des réjouissances qui provoque tant de souvenirs parfois pénibles, parfois merveilleux- il y a malgré tout beaucoup de place pour tout ceux et celles qui font partie de mes petits mondes : réel et virtuel!

J'envoie de grosses bises pleines de chaleurs à toi et à tous ceux et celles qui se retrouvent ici! :D

Soisig a dit…

Ben depuis quelques année je me fais un cadeau de moi à moi, hihihi! Cette année, c'est cette horreur, un abri TEMPO: mes épaules et mes mains ne se peuvent plus de contentement...

Les enfants n'ont connu le père Noel que dans nos familles... et on le regardait arriver ensemble par la fenêtre... :)

Zoreilles, ma grande arrive en autobus (peut-être avec son amoureux s'il a des contrats payants d'ici à ce temps-là!) le 20, avec financement de maman... Donc j'irai la cueillir à Rouyn le 20 au matin à 8h!!! Et fiston arrivera le 23 en avion (il déteste l'autobus et a plus de sous que sa petite soeur.) (J'espère que son papa ira le chercher et qu'il n'y aura pas de tempête comme l'an dernier! :) Aucun des deux n'a de voiture et n'en veut!

Finalement on sera entre 6 et 9 le 24 au soir, hihihi!
Chez moi... J'ai bien hâte de voir tout ce beau monde!Et le menu n'est pas vraimenttraditonnel: ce seront de petites bouchées maison, des petites tartelettes-pâtés à la viande à ma façon, de bons fromages québécois, etc. (As-tu goûté le Mélodieux de la Vache à Maillotte?)

Tu as bien raison Rosie, il y a beaucoup de chaleur dans la demeure de l'amie Zoreilles: finalement, on est une belle gang qui placote aupres du feu!

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

En effet Soisig, on est une belle "clisse de gang pleine de chaleur humaine! Tu me fais une petite place près de ton feu, dis?

Zoreilles a dit…

Jacks : Toute une entourloupette que tu leur fais, aux membres de ta famille! Peut-être vas-tu instaurer un changement, qui sait? En tout cas, tu passes ton message! Tu vas nous raconter leur réaction? Emballeras-tu, pour la forme, un petit rien tout nu dans une jolie boîte enrubannée? Moi aussi, je me retrouve beaucoup dans les commentaires de tout le monde ici. Votre carte de Noël, à Laure et toi, je l'ai postée à votre adresse de Sherbrooke, je n'ai pas celle de Havre-Saint-Pierre mais vous serez en Estrie pour les fêtes, non?

Rosie : C'est pas vrai? Toi aussi? Mais Geneviève avait aimé ça au moins, c'est pas trop cruel! Pour ma défense et celle de Claire, je veux ajouter deux choses : Ce n'était pas un Père Noël de centre d'achat, mais celui de la pharmacie Jean Coutu, on trouvait l'ambiance plus douce et puis, on y allait de toute manière ce jour-là... Mais surtout, on n'a pas traumatisé nos filles si elles continuent la tradition maudite, écoutez bien ça : Isa et Dom ont emmené la semaine dernière Félixe, 11 mois, voir le Père Noël. Ils avaient avec eux la petite Maxim, 3 ans, la filleule de Dominic, qui ne demandait pas mieux et quand son tour est venu, ils ont assis Félixe sur les genoux du Père Noël. Oh lala, c'était pas aussi le fun que de le voir de loin là... Quelle fut sa réaction? La même que sa mère au même âge... ou presque... Il paraît qu'elle avait des gros points d'interrogation dans les yeux et moins de détresse mais c'était pas très jojo non plus. Pauvre tite chouette! Merci Rosie pour tes bises pleines de chaleur, ça fait partie de la magie de Noël qui nous reste encore et dont on prend bien soin!

Soisig : Le Père Noël qu'on voit arriver par la fenêtre, ça, c'est le vrai!!! On sent ta joie jusqu'ici... Veux-tu venir coucher à Rouyn la veille de son arrivée, à ta grande? Sinon, faudra que tu te lèves en pleine nuit quasiment pour être à Rouyn à 8 heures du matin? Ton menu non traditionnel me semble très alléchant. Non, je n'ai pas encore goûté au Mélodieux de la Vache à Maillote, la dernière fois que j'ai été à La Sarre, c'était pour notre rencontre au Salon création, le dimanche, la Vache à Maillote était fermée mais je retiens ta suggestion. Je rajoute une bûche dans notre feu, il était encore sur la braise quand je me suis levée!

Rosie : Viens t'en ma belle Rosie, j'ai remis une bûche de bouleau dans le poêle, fait chaud, pas trop, juste assez... Nous ferais-tu une tasse de ton thé algonquin? J'ai du gingembre qui se râpe bien, il est au congélo, le miel est dans l'armoire, juste là, regarde...

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

J'arrive de ce pas, ma belle Zoreilles d'amour, j'arrive! Et j'ai dans mes valises une cargaison de thé algonquin! :D Quant à la réaction de la petite Félixe, ce petit ange sur terre, on pourrait bien dire telle mère, telle fille, pas vrai?
Je t'embrasse bien fort, ma biche! Bon week-end!

Claire a dit…

Un feu? Quel feu?

Moi aussi je veux venir...
Pas très fan de thé, par exemple!
Pas grave, j'aime le gingembre!
Et les chansons de Nowel...et la neige...Et j'ai un gros pyjama de flanalette...

J'aimerais bien voir la photo de Félixe sur les genoux du Père Noël!

Bisous

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Attends de goûter à mon thé algonquin, ma Claire bien-aimée! Tu vas l'adorer, puisque je l'arrose d'une bonne dose de whisky-maison! :D Voilà pourquoi Madame La Truie n'a fait qu'un court séjour chez moi et que je n'ai pas eu besoin de me daire vacciner...
Amène ton pyjama et j'enfile ma jaquette! ZOREILLES, ACCORDE TA GUITARE! :D
Moi aussi, j'aimerais bien voir la photo de la mignonne Félixe sur les genoux de Papa Nowell! J'essaie de trouver celles de ma Geneviève et de moi-même quand nous avions chacune 5 ou 6 ans et que nous étions tout sourires sur les genoux du Père Noël... Mais c'est toute une corvée, compte tenu que TOUTES mes photos sont éparpillées dans une quarantaine de bacs au sous-sol... Non, tu ne veux vraiment pas voir l'état de mon sous-sol... :-O

Zoreilles a dit…

Claire et Rosie : J'aimerais bien la voir moi aussi, la photo de Félixe sur les genoux du Père Noël, avec ses beaux grands yeux expressifs en points d'interrogation!

Vous connaissez l'histoire des cordonniers mal chaussés? Dominic, le papa de Félixe, est un artiste de l'image, cinéaste, vidéaste, réalisateur de talent et photographe à ses heures. Il n'a pas pris de photos de ce moment-là, il voulait le vivre qu'il m'a dit...

Mais pour nous consoler, je vais chercher ma photo la plus récente de la petite, c'était la semaine dernière, quand je la gardais, qu'elle se réveillait de son dodo d'après-midi et que je suis allée la chercher. Ce sourire-là ferait craquer n'importe qui, vous verrez. Et elle est d'un naturel tellement souriant!

Anonyme a dit…

Comme je te reconnais dans ce texte.En parlant de revoir ceux que nous aimons,nous avons vraiment hâte de vous voir.Que diriez-vous d'une activité pleine air le 25 avec nos familles?Martinexoxox

Jackss a dit…

Joyeuses Fêtes, Zoreilles

Nous avons l'intention de passer par Sherbrooke dans le Temps des Fêtes si la température le permet. Mais, même si nous n'y allons pas, ta carte nous rejoindra. Nous avons fait le nécessaire pour faire suivre notre courrier.

Quant à moi, je suis moins poétique que toi. J'envoie en moyenne une carte de souhait par année. Et je saute des années.

Solange a dit…

Je viens de voir la photo que tu as rajoutée. elle est bien mignonne et elle a beaucoup de cheveux, la mienne est encore chauve.

Zoreilles a dit…

Martine : Quel beau cadeau de Noël tu me fais là, il y a vraiment de la magie dans l'air! On s'ennuie de vous autres aussi. Terriblement! Si on peut tu arrêter de courir... Faut que je me divise en trois le 24 et en deux le 25, c'est toujours pareil, mais on va voir ce qu'on peut faire dans le grand congé? Merci de ton passage ici qui me fait chaud au coeur, tu sais pas comment. Francine xoxox

Jacks : J'ai bien pensé que vous deviez faire suivre votre courrier sur la Côte-Nord... Pour les cartes de Noël, je ne suis pas poétique du tout, c'est un besoin que j'ai depuis toute petite. Ma grand-mère habitait avec nous. Les soirs de décembre, on s'assoyait à la table de la cuisine, Grand-Maman, ma mère et moi. Nous étions toutes « des écriveuses », on envoyait nos cartes de Noël au loin, c'était comme ça qu'on gardait contact avec ceux des Iles, entre autres, et avec les amis.

Solange : Ah les cheveux, c'est très récent! Elle a eu des dents avant d'avoir des cheveux. Ce qui me fait rire, c'est qu'elle a les mêmes cheveux que son papa, exactement, une vraie copie conforme en miniature. Je suis certaine que ta petite-fille est très mignonne aussi, elles le sont toutes!

lady a dit…

oui dans cette période , nous devons être branchée sur notre être profond....pour vivre vraiment selon nos aspirations profondes....vrai qu'il y a beaucoup de sollicitations...mais faut rester fidèle à soi-même....

c'est triste de voir un petit en pleurs sur les genoux du Père Noël...ça on le sent dès que le bonhomme est en vue..l'enfant recule déjà ..il ne sait vraiment pas qui est ce bonhomme...!!!

bisous

ly xxx

Soisig a dit…

"Faut rester fidèle à soi-même", comme le dit si bien Ly, tout est là"!

J'ai reçu un appel hier pour aider les sourds (c'est ainsi que le jeune homme se présentait, ça fait changement des "malentendants"!) "Vous avez un grand coeur" m'a-t-il dit... Comment le sait-il? Ça m'enrage quand on fait appel aux sentiments comme ça et ça me refroidit drette-là!

J'ai fait le ménage dans les sollicitations et les écrits surtout que reçoit ma mère (bientôt 91 ans). Malgré mon intervention auprès d'une certaine société, cancer, pour ne pas la nommer, elle reçoit encore des demandes: elle est rendue à 23 cette année!!! Comme je l'ai dûment sermonnée, elle les déchire aussitôt qu'elles arrivent... mais les comptabilise, hihihi!

Maintenant, je raccroche en disant non merci! Cette année, j'ai concentré mes "dons" au petit-fils de mon amie pour l'aider à avoir des soins.

Bon à travers le journal, faut que je m'attaque à mes cartes moi aussi!Et à mes décos vu que le temps est doux!

Jackss a dit…

Lettre d'un petit garçon qui croyait encore au Père Noël:
Cher Père Noël, donne-moi un petit frère.

Réponse du Père Noël:
Envoie-moi ta mère.

Zoreilles a dit…

Lady : Oui, c'est triste, cette photo, surtout la détresse dans les yeux de ma fille, je ne m'en remets pas, même après 22 ans (elle en a 23 aujourd'hui). Ça n'avait duré que quelques secondes, le temps de la photo, mais la maman que je suis et maintenant la mamie d'une petite-fille du même âge en est encore traumatisée... et coupable!

Soisig : Il y a une manière de susciter des dons et je n'aime pas non plus quand on joue sur mes vulnérabilités. Je ne résiste pas aussi bien à ça qu'au marketing entourant Noël... Moi, je sais que tu as un grand coeur, je te l'écris noir sur blanc, est-ce que ça compense pour ceux qui utilisent ainsi cette phrase pour te solliciter? À ton amie dont le petit-fils a besoin de soins non remboursés par l'assurance-maladie, j'ai écrit une carte de Noël. Je sais qu'elle l'a reçue puisque mon chèque a été encaissé. De l'avoir croisée avec toi au Salon Création m'a fait un drôle d'effet, comme si je la connaissais déjà, dans son coeur de mamie en tout cas... Bon journal!... et tout le reste!

Jacks : Elle est bonne! Quand j'étais petite, j'ai été 5 ans fille unique. Je voulais tout le temps avoir un p'tit frère, j'achalais mes parents avec ça. Avoir une petite soeur ne me traversait pas l'esprit, il me semblait que ça se pouvait pas, je suppose. Je ne l'ai jamais demandé au Père Noël. Non moi, je faisais affaire directement avec mes parents. C'est la meilleure voie à suivre, j'en ai eu deux!!!

Claire a dit…

Oh la belle Félixe!!!
Quel beau sourire en se réveillant! On voit bien que c'est une petite fille pleine de joie de vivre.
Et ses joues? Tu ne les manges pas
un peu?
Ca doit être un bonheur!

Jackss a dit…

Ho! Ho! Ho!

Moi aussi j'ai eu 2 frères. Et j'ai eu 3 soeurs en primes. C'est pas l'oeuvre du Père Noël. Ils sont né trop tôt dans l'année. Quoique... j'ai une soeur qui est née le 2 octobre. Peut-être que le Père Noël est passé voir ma mère le 2 janvier.

Tes 2 frères, peux-tu dire qu'ils n'ont pas été un cadeau ou l'inverse? Sois à l'aise. Je vais garder le secrêt.

Anonyme Joce a dit…

Attention je suis là ...caché derrière la porte et j'attends la réponse?

Zoreilles a dit…

Claire : Du bonheur à la pelle, ma chère Claire, et oui, ses joues sont inusables, sinon, elle n'en aurait plus!

Jacks : Oups, mon frère nous surveille... Mais je t'aurais répondu la même chose s'il n'avait pas été là : il n'y a que des hommes extraordinaires dans ma vie : un papa merveilleux, Léo, deux frères qui le sont tout autant, Yves et Jocelyn, l'homme de ma vie, Crocodile Dundee, et maintenant le conjoint de ma fille, Dominic. Sans compter plusieurs amis. Vraiment, je ne peux qu'aimer les hommes...

Joce : T'es pas en voyage de noces, toi? ;o) Je n'ai pas eu de soeur mais tu m'en as offert une formidable il y a 21 ans, ton plus beau souvenir de voyage, Guylaine. Je vous aime... xxxx

Yoce a dit…

Pâzencore! le temps de finir nos dernières obligations et responsabilités et nous quitterons la tête haute vers le cul bas (lire Cuba).
Merci pour tes bons mots, ça fait toujours plaisir à lire! Je pratique mon espagnol........Una grossa crissé de Cerzeva por favor!!!

Zoreilles a dit…

Yoce : T'es pas mal bon en espagnol, t'apprends vite l'essentiel! Vos photos d'hier? Du bonheur tout plein qu'il me fallait partager! Après avoir reconduit la Félixou à la garderie ce matin, je les ai faites développer en 3 séries, en ai livré une à Maman très tôt ce matin. Si t'avais vu sa joie... Une vraie petite fille! L'autre série est pour Yves, elle lui donnera quand il passera chez elle. Faut que je te laisse, j'ai un rush d'ouvrage, mon client est sur le gros narfe... Bon Voyage à vous quatre si on n'a pas la chance de se reparler avant votre départ. Et des milliers de bisous.

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Ah mon Dieu, mais comme elle est belle, la Félixe! Mignonne comme tout et tu dis que ces joues sont inusables? On verra bien quand j'aurai fini de les embrasser! :D Elle est tout simplement adorable, ma chouette et sa joie de vivre est bien évidente! Du bonheur à la pelle, c'est sûr qu'elle t'en donne!
Donne-lui les plus gros bisous possibles de ma part!
Et je t'embrasse aussi bien fort, toi, la mamie que tout enfant devrait avoir!

Mijo a dit…

Dans mon village, c'est le père noël qui vient en calèche chez tous les enfants.
Pour l'occasion, je suis en lutin, je guide le père noël pour retrouver les maisons de chaque enfant. Je suis aussi chargée de prendre en photos chaque enfant.

J'adore, j'adore jouer les lutins.
D'abord, il faut habiller le père noël. C'est souvent la grosse crise de rire.
Puis il faut voir les yeux des enfants. Les plongeons câlins dans sa grande barbe blanche. Il y en a qui lui ont fait des dessins, d'autres présentent leur liste de cadeaux, d'autres qui montrent leurs nouvelles chaussures... A chaque arrêt, c'est rigolo, mignon, magique.
Le père noël prend le temps de parler avec chaque enfant et leur tend un panier pour que les enfants choisissent des bonbons.
Et il faut partir, et plouf un nouveau câlin dans la belle barbe blanche, des baisers envoyés à la main, des sourires éclatants. Très rarement des pleurs.

enfin, quelques jours plus tard, je refais un tour de chaque maison pour offrir les photos. Les parents remercient et les enfants se disent que j'ai de la chance de connaître le père noël et de le faire venir exprès pour eux dans notre village. Il y a aussi les coquins qui paniquent un peu et qui me demandent s'il repassera quand même le soir de Noël pour déposer les cadeaux même s'il est venu quelques jours plus tôt !!!

Mijo a dit…

Quand on a le coeur tendre en décembre, on croit forcément encore un peu au Père Noël. Même si tout ce matraquage marketing nous donne parfois envie de sauter directement à janvier.

Elle est belle Félixe avec ses quenottes.

Zoreilles a dit…

@ Rosie : C'était une demande spéciale de Claire et de toi d'afficher sa photo ici mais disons que j'ai sauté sur l'invitation que vous me faisiez avec un plaisir évident, du genre « I thought you'd never ask »!!! Si tu dis que je suis la mamie que tout enfant devrait avoir, j'en suis touchée en plein coeur, d'ailleurs, Félixe est la petite-fille rêvée que toute mamie devrait avoir. Ton tour viendra un jour, Rosie, quand Genilou sera rendue là, et tu seras la meilleure mamie du monde entier!

@ Mijo : Qu'elle est belle, ton histoire, je m'en suis délectée comme si tu me la racontais en personne, juste devant moi. J'aime tellement me faire raconter des histoires vraies, vécues, ressenties et amenées comme tu le fais. Merci de nous les raconter avec authenticité et chaleur. Même tes recettes sur ton blogue sont de belles histoires vraies que je savoure à chaque fois. Ses « quenottes », c'est un si joli mot qu'on n'utilise pas beaucoup au Québec, tu me l'offres comme un cadeau, je vais l'ajouter à mon vocabulaire, ça lui convient parfaitement, à la belle Félixe!

Anonyme a dit…

Saludos querida Zoreilles,

Equivocaste sobre mi identidad. Claro que nunca aprendí cualquiera cosa en Ripon. Pero aprendí castellano en Perú y algonquin en el Parque La Verendrye.

Pero, n'da gijinin (je suis timide).

Michakudun (se dice "michakoudoune" y significa " Le barbu")

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Bien que j'aimerais beaucoup être grand-maman, je crois que ma Genilou prendra son temps et je lui en suis des plus reconnaissantes, puisqu'elle n'a que 20 ans... Cependant, l'amour n'ayant pas d'âge, on ne sait jamais... Um... Et re-um...
C'est donc en hurlant à tue-tête le célèbre refrain de Lee Ann Womack que je lui chante :

And when you get the choice to sit it out or dance,
I HOPE YOU DANCE
I HOPE YOU DANCE
I HOPE YOU DANCE
(Time is a real and constant motion always)
I HOPE YOU DANCE
(Rolling us along)
I HOPE YOU DANCE
(Tell me who)
(Wants to look back on their youth and wonder)
I HOPE YOU DANCE
(Where those years have gone)
Et voilà!
Et lorsque ce temps viendra, toi et moi devrons sans faute célébrer nos rôles de mamies bien-aimées!
Je t'aime, Zoreilles!

Calin a dit…

Vous êtes chanceux d'être loin!

Des offres comme ça on en reçoit des tonnes par chez-nous! Ton récit me rappelle tant les fêtes de ma jeunesse!

Tu vis aujourd'hui les fêtes que je vivais d'antan avec ma mêre reprenant ton rôle!

Heureux de l'avoir lu!

Zoreilles a dit…

@ Calin : T'es revenu? Hé que je suis contente! En plus, si je t'ai rappelé des souvenirs et que tu me trouves des points de comparaison avec ta maman, l'hôtesse par excellence du célèbre shack à mammy, alors là, je suis comblée!

Anonyme a dit…

Sometimes seasons reasons some shoes mightiness be[url=http://niketrainersuksale.webeden.co.uk]Nike UK[/url]
fleetingly do not prerequisite the possibility[url=http://tomscanadaoutlet.snappages.com]Toms Shoes Outlet[/url]
wear such shoes we must[url=http://addnikecanadastore.snappages.com]Nike Shoes Canada[/url]
properly placed both of them during the[url=http://louboutintrainersuk.blog.co.uk]Christian Louboutin Sale[/url]
pure insert to avoid supererogatory harm to shoes[url=http://salelouisvuittonuk.webeden.co.uk]http://salelouisvuittonuk.webeden.co.uk[/url]

Although if the insole is definately amoral, it hand down could do with a quiet bracken and water gently scrub. Needs to be noted that, dodge the press into service of chemical cleaners cleaning, or they will-power many times cause the insole the surface of cloth off.[url=http://shoppradabagsuk.webeden.co.uk]http://shoppradabagsuk.webeden.co.uk[/url]

Anonyme a dit…

them shape we http://www.cheaptomsbobsshoes.com/ their leather http://www.mkonlinesale.net/ known commonly would toms outlet she location better you cheap ghd straighteners to stuff your christian louboutin outlet A give models such