jeudi 31 décembre 2009

En direct de la patinoire





Photo 1 : Il y a environ une heure, les premiers arrivaient...

Photo 2 : Il y a environ 30 minutes, je suis descendue en bas, c'est mon frère Yves qui a pris ma photo avec la partie de hockey annuelle en arrière-plan!

En direct de la patinoire

Aujourd'hui, je n'aurai aucune difficulté à faire un billet qui soit court et concis. Hé que je suis fière de moi! C'est que la maison est pleine, la patinoire aussi, d'autres sont dans le garage, bref, il faut que je m'occupe de mon monde, au moins pour les accueillir. Je vous reviens dans les prochains jours, promis juré, je voulais juste vous donner de mes nouvelles... Ça va vite mais ça va bien! On se reparle au début de l'an prochain.

-----------------------------------------------------------------------------

Mise à jour du 2 janvier 2010

Me revoilà, j'ai l'impression de revenir d'un long périple au pays du temps des fêtes... J'adore le 2 janvier!

La partie de hockey annuelle du 31 décembre chez nous a été encore une fois l'occasion de moments fous, de rires, de retrouvailles, d'accolades, de pétage de broue sur le bord de la patinoire (la photo 2) ou de p'tits remontants dans le garage, la maison ou sur le lac. Il y avait du monde partout! Même que Guy avait apporté sa musique de rigodons qui le suivait partout, ça mettait de l'ambiance!

Finalement, on a divisé les équipes comme l'an dernier : les vieux contre les jeunes. Ça fait de la compétition, on rit beaucoup! Il paraît que les vieux ont encore gagné mais de justesse et plutôt que de se mériter la Beaver Cup, cette année, on a été honoré du passage de la flamme olympique, directement dans le garage (!) rien de moins (la photo 1).

Si Denise n'a pas chaussé les patins, c'est qu'elle devait transporter la flamme olympique à Rouyn-Noranda en cet après-midi du 31 décembre. Denise Julien, NOTRE championne de badminton, trois fois aux Jeux Olympiques (Los Angeles, Atlanta et Athènes) pendant sa carrière sportive, revient toujours dans sa famille au temps des fêtes et fait habituellement partie de l'équipe des « vieux » lors de la partie annuelle. Pas cette année. Mais elle nous a fait la surprise d'arriver dans le garage avec la flamme olympique, sous les applaudissements de la foule en délire. Tout le monde voulait se faire poser avec l'athlète et la flamme! Denise, c'est aussi une fille extrêmement chouette, une grande championne de la gentillesse et de la patience...

Nous avions aussi la première visite de l'amoureux d'Ariane, un Chinois d'origine, ayant grandi en Bolivie, et vivant à Montréal depuis plus d'un an parce qu'étudiant à McGill... Tout un choc culturel pour lui, on lui en a fait voir de toutes les couleurs! Après lui avoir prêté des bottes chaudes, des vêtements de circonstance, Dominic lui a fait faire une virée en motoneige pour l'amener voir mes cousins à la pêche blanche, de l'autre côté du lac. On aurait dit un p'tit gars qui découvrait tout un univers, il me disait qu'à Montréal, la neige n'était pas du tout comme ici, qu'il ne savait pas que... toutes ces choses... existaient!

Plusieurs sont restés à souper, c'était joyeux et terriblement animé. Pour ne pas être obligée de rester aux chaudrons, j'avais préparé plein de choses à l'avance, avec le temps, je m'en viens pas mal organisée. Mais là, 2 janvier, je me donne la permission de tomber de fatigue. Parce que chez nous, les célébrations du temps des fêtes ont débuté le 20 décembre pour se terminer le 1er janvier, hier soir. Quel bonheur de défaire le sapin en écoutant la reprise du spécial de fin d'année de Tout le monde en parle et de... le sacrer su'l'banc de neige, tout nu et défraîchi... avant d'aller se coucher à une heure raisonnable!

L'important, c'est d'être toujours heureux. Quand on a fait le sapin cette année, en cette soirée intime, douce et familiale du 20 décembre, j'étais aux anges. Quand on l'a défait hier soir, Crocodile Dundee et moi, j'étais encore aux anges...

34 commentaires:

Guy Vandal a dit…

Autrement dit, le suspense est terminé, il y aura bel et bien une partie de hockey.

Je suis bien content pour toute ta gang. Vous allez rigoler ferme, j'en suis sur. J'espère qu'il y aura des potins...

Je vous souhaite à tous, une merveilleuse année 2010.

Henri a dit…

Bonne année 2010 à tous. Santé et expression de votre créativité

gaétan a dit…

Bien du plaisir à cette partie de hockey annuelle.
Beau 2010 à toi et les tiens.

Jackss a dit…

Bonne année, Zoreilles

Voilà une année qui se termine en beauté. Tous les politiciens rêvent de finir l'année ainsi. Du moins, j'imagine!

C'est probablement ici que je me présente pour la dernière fois en 2009. La prochaine fois que je mettrai le nez sur un blogue, une nouvelle décennie aura commencé.

Je nous la souhaite meilleure que celle qui se termine. Quoique... ma vie au Havre fut un pur délice en milieu cayen et acadien.

Merci pour ta présence, l'animation que tu as toujours le don re réussir à merveille autour de toi. Et bravo pour ce que tu es.

Contes de Fée a dit…

Bonne Année Zoreilles!

Je vous souhaite de joyeuses réjouissances à toi et aux tiens!

Profite bien de ce congé avec ceux que tu aimes; nous on peut bien attendre un peu.

Bon début d'année 2010!

Sally Fée
xxx

Nicole a dit…

2010 est arrivée !
Je vous souhaite à toi et aux tiens une super de belle année.
De la santé, du plaisir et du temps pour toi ;-)

Solange a dit…

Je sens que tu vas en avoir à nous raconter, en tous cas c'est une belle façon de terminer l'année. À bientôt.

crocomickey a dit…

Hè que j'aimerais compter un but sur cette patinoire. Continuez votre gros fun ma gang de ... vous autres !

P.-É. Larivière a dit…

Bonne et heureuse année!

Même si je ne me manifeste pas souvent dans vos commentaires, je lis avec plaisir et intérêt toutes vos chroniques.

Que 2010 perpétue votre blogue plein de sérénité.

Un lecteur assidu.

Anonyme a dit…

Salut bonne année à tous et en particulier à toi ma grande soeur!
Alors la patinoire elle était belle ? et qui est reparti avec la "Beaver Cup" et les cousins y étaient-ils et les amis.....prends le temps de vivre ces bons moments et raconte nous après!!!

Soisig a dit…

Que du plaisir sans l'ombre d'un doute! Ça s'appelle profiter de l'hiver et de ses plaisirs en belle compagnie. Et swingue la bacaisse et avale un tit remontant, le fun est de la partie et en prime ça fait sortir le méchant (s'il y en a...)!

Un pied de nez à l'année qui se termine ou une belle salutation à celle qui arrive...

Bonne année amie Zoreilles à toi et à aux tiens. Surtout, prends encore plus soin de toi cette année...

xox

Anonyme a dit…

On dirait que je commence l'année dans l'anonymat.....tout à fait involontaire

Anonyme a dit…

3e essai

Joce a dit…

Désolé!!!!!

Gérard Day a dit…

Bonne année 2010 Zoreilles et à toute ta famille aussi!

Que ce fun sur la patinoire soit un avant-goût de cette année qui commence!

Claire a dit…

Bonne année 2010 à tous!
Et beaucoup de plaisir, de buts et de fous rires à cette partie de hockey.

Mijo a dit…

Derrière mon écran, je lève le bras pour te faire coucou moi aussi pour te souhaiter une bien belle année 2010.

Lise a dit…

Ma chère Zoreilles,

comment ne pas te souhaiter une bonne nouvelle année, à toi qui le mérite tant; de l'amour de la part des tiens (c'est déjà acquis, mais il n'y en a jamais trop), de la santé, de l'argent, et aussi une denrée rare qui te manque: du temps pour toi, du précieux temps libre, te permettant de faire ce que tu veux, ce qui te plaît. Du temps pour te permettre de rêver, de te retrouver dans un lieu paisible, que ce soit votre "campe" ou de faire un voyage imaginaire.

Ta photo est du bonheur à l'état pur, des retrouvailles entre gens qui s'aiment et même s'il s'agit d'une patinoire sur un lac gelé, elle est aussi chaleureuse que ta cuisine si invitante.

Personnellement je hais la période des fêtes, qui me rappelle des souvenirs, des personnes que j'aimais, qui ne sont plus là, et je suis enchantée que toute cette mascarade se termine enfin! J'ai passé la plus grande partie de la journée avec ma mère, que j'aime infiniment et qui ne va pas bien.

L'année dernière j'étais chez mon père au jour de l'an, et il était déjà très malade, en essayant de ne pas le montrer. C'est la dernière fois que je l'ai vu avant son entrée à l'hôpital où il est décédé quelques jours plus tard. Je n'étais pas proche de mon père, mais ces images me hantent; je fais beaucoup d'introspection, ce qui n'est pas sain, mais j'ai un énorme sentiment de culpabilité de n'avoir pas su lui lui dire que je l'aimais, lui-même ne l'ayant jamais fait.

Et à l'hôpital il refusait mes caresses, me disant "Bon, c'est assez là!" en me repoussant.

Je ne devrais pas raconter ça sur un blogue, je le sais, mais ici c'est différent car je sais qu'il n'y aura pas de jugement.

Encore une fois , bonne année à toi Francine, et à tes amours!

Mille mercis pour tout, et davantage...

Lise XXX

Soisig a dit…

@Lise
Je te comprends d'appréhender ce temps des fêtes qui n'est pas synonyme de réjouissances pour toi... Le mien est rempli tout à la fois de plaisir mais aussi de tristesse car les enfants sont si peu de temps, partagés qu'ils sont entre 2 foyers (sans compter la belle-famille pour ma fille)...
Ma mère est toujours là, j'en prends grand soin comme toi de la tienne, comme Zoreilles de la sienne... Mon père, je n'en parle plus, c'est comme ça... et ça vaut mieux.

Prends soin de toi Lise, de tes chers souvenirs, de tes amitiés, de la nature que tu apprécies... tu es une personne intègre, tu vaux tellement plus que ne le penses. L'opinion des autres, ça n'a aucune importance quand est honnête envers soi-même.
Gros calins à toi xox

Soisig a dit…

La madame est fatiguée, elle saute des mots, hihihi! J,ai du sommeil à récupérer... Bonne nuit!

Claire a dit…

Chère Lise,

Je t'embrasse...

Claire

Lise a dit…

@Soisig et Claire

Merci à vous deux; j'aurais dû ne pas écrire ce commentaire et je l'aurais supprimé si j'avais utilisé blogger. Je l'ai regretté aussitôt. Il y a des choses bien plus graves que mes petits états d'âme. Semer du négatif dans la si belle maison virtuelle de Zoreilles, ça n'arrivera plus!

Bonne année Soisig (même si tes fêtes n'ont pas été exactement idéales), bonne année Claire, et bonne année à tous ceux/celles qui passent ici et laissent de si beaux commentaires.

Lise xxx

Zoreilles a dit…

@ Guy : Oui, avec preuves à l'appui, il y a bel et bien eu la fameuse partie annuelle de hockey du 31 décembre. Des potins, tu dis? Ça se peut pas! Je viens de vous en livrer quelques-uns... À toi aussi, Bonne et Heureuse Année 2010!

@ Henri : Santé et expression de votre créativité? Quel beau souhait!

@ Gaétan : Merci et à toi pareillement, ainsi qu'à tes proches. On a eu du plaisir tout le long des fêtes, je peux te l'assurer.

@ Jacks : C'est bien ça, une nouvelle décennie... Ça fesse, tu trouves pas? Merci pour tes mots chaleureux. À toi ainsi qu'à Laure, une heureuse année faite de découvertes et de merveilles que tu sauras encore partager avec nous.

@ Contes de Fée : À toi également, beaucoup de plaisir et de retrouvailles. Pour 2010, la santé, l'amour, l'amitié et plein de projets créatifs que tu réussis toujours à merveille. J'aime ta fantaisie et ta joie de vivre.

@ Nicole : Merci et à toi aussi. On se souhaite la santé, l'amour et du temps. Ah oui, du temps... Bisous et câlin, Nicole!

Zoreilles a dit…

@ Solange : Si j'étais pas si fatiguée, je vous en conterais plus que ça mais là, vous êtes épargnés... pour le moment! À toi, à tes proches, pour 2010, beaucoup d'amour.

@ Crocomickey : En tout cas, t'aurais fait partie de l'équipe des « vieux » toi aussi. Pas facile de compter des buts, il y avait de bons gardiens des deux côtés. C'est Crocodile Dundee qui « goalait » pour les vieux.

@ P-É Larivière : Merci pour vos mots chaleureux et votre assiduité. Je suis aussi très fidèle chez vous, vos photos racontent de belles histoires vraies. Heureuse 2010 à vous et à vos proches.

@ Joce : Bonne Année mon p'tit frère, ainsi qu'à Guylaine, Noémie et Jean-Mi. Tu nous as manqué le 31, on a beaucoup pensé à toi! Heureusement, Ti-Pom était là, dans l'équipe des « vieux »! La patinoire était parfaite mais Gilles et Alain ont dû encore l'arroser la veille. T'as vu par quoi la Beaver Cup a été remplacée? On n'est pas des « get-out-o-here »!!! Les cousins ne sont pas venus au hockey, ils étaient à leur cabane à pêche, Yves est aussi allé faire un tour là. Gros becs à toute la gang de Lévis...

@ Soisig : Merci pour tes voeux et pour l'amitié. Je t'en souhaite autant, de la santé et du temps libre, histoire qu'on se donne encore des rendez-vous gourmands et créatifs en Abitibi-Ouest. C'est plus qu'une intention, c'est une résolution!

@ Joce : T'es rendu que tu bégayes, mon p'tit frère? T'as été traumatisé de manquer la partie annuelle du 31? Je veux pas en remettre mais t'aurais aimé ça. Et tes retrouvailles avec tes vieux chums de foresterie, c'était le fun?

@ Gérard : Merci. À toi et aux tiens pareillement. Ici, c'est toujours assez palpitant, ça doit être pour ça que je suis fatiguée de même!!!

@ Claire : Il y a eu tout ça... et plus encore!

Zoreilles a dit…

@ Mijo : Je l'ai vu, ton bras, me faire un grand signe, d'outre-Atlantique! À toi ainsi qu'à ta belle équipée de mijoteurs, une Bonne et Heureuse Année 2010.

@ Lise : Je sais trop bien que le temps des « réjouissances » ne signifie pas la même chose pour tout le monde. En fait, je mets beaucoup d'efforts moi-même à lutter contre une certaine nostalgie, c'est pourquoi sans doute j'ai ce besoin de m'étourdir, de rassembler, de provoquer des choses, sinon, cet état d'âme me gagnerait probablement. Ceux qui nous manquent nous manquent encore plus cruellement, les blessures du passé refont mal, les cicatrices réouvrent, les dynamiques s'exacerbent, les susceptibilités et les émotions aussi. Je n'ai jamais voulu prétendre que tout était parfait mais je présente des moments heureux parce qu'au-delà de tout, il y en a. Je te souhaite qu'il y en ait beaucoup de ces moments heureux dans ta vie en 2010, pour que ton « ici et maintenant » soit doux et agréable, comme un baume bienfaisant sur tes blessures.

@ Soisig : Je te remercie d'avoir répondu à Lise avec tout ton coeur pendant que j'étais... pas là! C'est tout à fait ce que j'avais envie de lui dire...

@ Claire : Merci à toi aussi pour la chaleur de l'amitié. Je peux me fier sur vous autres, vous êtes une belle gang!

@ Lise : Ne regrette rien, tu n'as pas semé du négatif du tout, parce que sinon, tu n'aurais pas récolté de la chaleur, de l'humanité, de la compréhension, de l'amitié.

Solange a dit…

Heureux quand ça commence et heureux quand ça fini, heureux tout le temps, c'est bien ça. Ça prend un bon sens de l'organisation pour recevoir autant de personnes. Reposes-toi bien maintenant.

Soisig a dit…

Te vla Zoreilles, hihihi!
Comme tu as bien fait de profiter de tout ton beau monde... Yé! Des gens qui aiment l'hiver en plusssss!

Et la flamme olympique qui est passée chez, toi, ayoye! Y a de quoi te flatter l'épaule, hihihi! C'est pas donné à tout le monde, tellement c'est une rareté! Tu as de bonnes fréquentations, hihihi!

Tu me fais signe quand tu pointes le nez dans mon coin... N'importe quand!

@Lise, pour les rares fois où ça peut nous arriver à tous ici de n'être pas jojo, c'est la moindre des choses d'être présent quand on en a la possibilité... Lire Zoreilles et les amis du blogue, c'est toujours très réconfortant ou amusant... et nous permet souvent d'évacuer un trop plein... C'est pas toujours facile la vie...

Bonne année :)

lady a dit…

quelle chance que d'avoir tant d'anges dans ton univers..:) et surtout un croco...;)

Bravo pour l'accueil de la Flamme Olympique....toutun honneur....

Je te souhaine une autre Année remplie de Paix...de Bonheur et d'Abondance....

bisous

ly xxx

Mijo a dit…

La flamme olympique dans ton garage !!!!! Dans ton garage !!!!!
(...)
Un blanc... Je viens de tomber de ma chaise ;-)
Je suis vraiment contente pour vous. Ce devait vraiment génial de vivre un moment pareil.
Elle est belle et a une magnifique sourire votre championne.

Zoreilles a dit…

@ Solange : Heureuse tout le temps, c'est ça! Une question de motivation probablement. Je suis vraiment sur le neutre depuis hier, on dirait que j'avais la machine bien rodée jusqu'au soir du 1er janvier... mais pas plus! J'ai un assez bon sens de l'organisation, c'est vrai, c'est parce que je prépare tout à l'avance, mais il faut toujours s'ajuster à des impondérables et c'est pas facile de plaire à tout le monde... (Mes invités se situent dans une large tranche d'âge, de Félixe à 11 mois à ma belle-maman, 88 ans!...) J'ai encore beaucoup à apprendre, j'ai pris bonne note de toutes les améliorations que je ferai encore pour l'an prochain...

@ Soisig : Tu l'avais peut-être entendu, la flamme olympique était dans notre région ces derniers jours, elle arrivait par Notre-Dame du Nord, le 31 décembre, c'est Christine Girard, l'haltérophile, qui partait le bal, ensuite à Rouyn, Cadillac, pour se retrouver à Val-d'Or sur les coups de minuit pour débuter les festivités du 75e, le 1er janvier à Amos, pour se terminer à Pikogan. J'ai trouvé ça bien qu'on implique aussi les Algonquins de Pikogan, après tout, ce sont les Premières Nations qui ont habité ce territoire. La flamme olympique poursuit sa course maintenant... De bonnes fréquentations? Tu parles! Denise fait partie de la famille ici, c'est la soeur de Danièle, ma voisine, j'en ai déjà parlé dans un vieux billet, le 30 avril 2007, Délicatesse printanière, si tu as la patience de retourner dans ce coin de mes archives...

@ Lady : Paix, bonheur et abondance... J'adore ça! Toi pareillement, Lady.

@ Mijo : T'es drôle! Tout un honneur, c'est vrai, mais au risque de « péter ta balloune » (expression québécoise qui signifie briser tes illusions) je t'avouerai que chaque athlète qui transporte le flambeau retransmet le feu à l'athlète ou la personnalité suivante, tout au long du parcours. C'est le feu qui voyage, il ne peut jamais s'éteindre et le bâton proprement dit, la « flamme olympique », chaque athlète peut le conserver en souvenir, moyennant un déboursé de 400 $. La flamme olympique est partie le 22 octobre dernier de Olympie en Grèce et doit parcourir en 106 jours le Canada au complet, autant par voie terrestre, maritime qu'aérienne, jusqu'à l'ouverture des Jeux de Vancouver 2010. T'as remarqué que la flamme était éteinte? C'est fait exprès, on ne peut pas la rallumer, c'est un symbole...

Lehcim a dit…

MAGNIFIQUE, MERVEILLEUX !!!!
J'imagine les émotions de l'amoureux d'Ariane, j'aurais été tout pareil enchanté...
Excellente année 2010 à toute cette bande de joyeux lurons, à toute la petite famille et à tous les lecteurs(trices) de not sublime Zoreilles et son délicieux et toujours inspiré blogue.

Zoreilles a dit…

@ Lehcim : Merci pour tous ces bons voeux et ces mots chaleureux, un peu plus et ça ferait fondre la glace! Que cette nouvelle année favorise nos « rencontres » toujours si agréables!

modotcom a dit…

Bonne année Zoreilles! Bravo pour la game et merci pour les belles photos. À bientôt!

Bises,

Zoreilles a dit…

@ Modotcom : À toi aussi, une année 2010 en santé, en bonheur, en créativité, en beaux moments. Bises xxx