jeudi 21 mai 2009

Plaisirs démodés


Photo : L'été dernier, sur la rivière des Outaouais aux alentours de ce qu'on appelle Rapide Six. Les centrales hydroélectriques de Rapide Deux et Rapide Sept ont modifié par endroits le débit original de la rivière et autour de ma petite île à moi toute seule (!) que vous voyez là, subsiste encore beaucoup de courant, vestige de ces rapides d'alors qui cascadaient sur les rochers que les Algonquins nommaient « Rapide Six ».

Plaisirs démodés

Ça s'appelle de la visualisation ou peut-être de la méditation ou encore rêver en couleurs... Quand ça va trop vite, que je voudrais fuir une situation stressante ou étouffante pour y voir plus clair, que j'ai besoin de me reposer le p'tit coeur survolté, je n'ai qu'à fermer les yeux et me téléporter comme par magie là où personne ne peut m'atteindre : MON île à Rapide Six est assez souvent une destination de choix pour mes voyages improvisés au pays de mon imaginaire. Il y a aussi la plage de la Dune-du-Sud, à Havre-aux-Maisons aux Iles de la Madeleine et quelques autres endroits aussi comme le parc Aiguebelle en Abitibi, la forêt enchantée à Ville-Marie, au Témiscamingue, le marché By à Ottawa, le village de Wakefield en Outaouais où je peux marcher pendant des heures et des heures le long de la rivière Gatineau.

Ce sont là des plaisirs accessibles à n'importe qui, n'importe quand, n'importe où, il suffit de fermer les yeux et de se laisser envahir de paix, de calme, de silence et de tout ce qu'on veut. Je ne me sens absolument pas coupable d'abuser de ces voyages, je les considère comme des soins de santé essentiels qui ne coûtent rien au Ministère de la Santé et des Services sociaux! (Non, je ne dirai rien sur l'idée farfelue qu'a eue Marguerite Blais d'embaucher des clowns dans les CHSLD alors que les infirmières et les auxiliaires sont cernées jusqu'au nombril et qu'on coupe encore des postes dans le réseau de la santé et des services sociaux!...)

Mais c'était de plaisirs démodés que je voulais vous parler... Il y avait cette chronique des plaisirs coupables que j'aimais écouter à la Première chaîne de Radio-Canada où des gens connus venaient partager avec nous les chansons qu'ils aimaient écouter en cachette, ces « inavouables » qui nous plongent dans des états seconds. Moi, c'est de la musique de mononk qui me fait cet effet-là. De la guitare, du violon, de l'harmonica, des chansons anciennes, très souvent qui viennent des Iles de la Madeleine, qui racontent des histoires de mer et de bateaux, de pêcheurs, de matelots, de capitaines, d'îles et de voyages, de naufrages et de libertés.

Autrement, j'aime toujours entendre des airs démodés comme celui-là : « Laisse mes mains sur tes hanches » ou encore « Inch Allah » de Adamo. Dans mes plaisirs coupables ou démodés, j'ajoute aussi les chansons de Moustaki, plusieurs d'entre elles, et de Peter, Paul and Mary, Cat Stevens, Simon and Garfunkel, Claude Gauthier, Gilles Vigneault, Félix Leclerc, Claude Léveillée (Le cheval blanc surtout) et tout ce que j'écoutais à l'adolescence, que j'aime encore. Il y a de la musique qui ne se démode pas. Comme les chansons de Richard Desjardins.

Voici en vrac quelques-uns de mes plaisirs coupables et/ou démodés autres que musicaux :
  • M'asseoir sur le quai un soir de lune et écouter les huards
  • Veiller au feu une petite gang
  • Regarder les perséides en août ou les aurores boréales les bons soirs
  • Voir fleurir mes tulipes, forget-me-not, pivoines, lys, avec des annuelles au travers
  • Lire par un après-midi pluvieux quand la fatigue me gagne irrésistiblement et que je m'abandonne avec le livre qui me tombe dans la face
  • Marcher en forêt sous la pluie (l'odeur.... hummmmm)
  • Faire rire Félixe
  • Me baigner
  • Retrouver un beau 5 $ dans un manteau d'été qu'on ressort au printemps (la seule fois où je m'achète des billets de loterie!...)
  • Revenir de la ville quand il fait chaud à mort et me plonger dans mon lac en arrivant
  • Débarquer sur une île, n'importe laquelle
  • Aller cueillir des tites fraises, framboises, bleuets et tout ce qui nous est donné dans la nature
  • Acheter mes légumes frais des producteurs d'ici au P'tit marché public du Vieux Noranda
  • Faire des confitures et les offrir après avoir « habillé » les pots de petites jupes et de rubans!
  • Photographier un orignal qui bouffe des plantes aquatiques
  • Faire bouillir une branche de sapin dans un peu d'eau quelques minutes et me saouler les narines pendant des heures
  • Et j'en passe et des meilleures.

Je suis à l'écoute si vous avez d'autres idées pour enrichir et compléter ma liste de plaisirs d'été démodés mais indémodables!

En attendant que la saison de l'été soit bien installée au Québec, je vous fais ma petite publicité annuelle pour vous inciter à découvrir ou à redécouvrir l'Abitibi-Témiscamingue. C'est hier soir qu'était lancée officiellement la campagne 2009 de l'Association touristique régionale (ATRAT) et je vous donne le lien qui vous mènera à leur site web où vous pourrez entendre la voix d'Isabelle qui « enchante » la publicité de 30 secondes de Tourisme Abitibi-Témiscamingue 2009, réalisée par son conjoint, Dominic. Vous la trouverez en bas à gauche de la page d'accueil :

http://www.tourisme-abitibi-temiscamingue.org/

Le thème de cette année : « L'Abitibi-Témiscamingue, à bras ouverts »

Un autre site qui n'est pas officiellement relié au tourisme mais que je considère comme un petit bijou pour partager « les merveilles de l'Abitibi-Témiscamingue », c'est le projet père fils de Jocelyn et Jean-Michel, le site des Merveilles de l'Abitibi-Témiscamingue dont vous trouverez le lien en haut à droite de cette page et qui accueillera bientôt son 150 000ième visiteur :

http://merveillesabitibi.piczo.com

Allez-y faire un clic en passant, ça leur fait toujours plaisir d'avoir de la visite!

54 commentaires:

Anonyme a dit…

Amusant de lire ta liste de visualisation....comme voir fleurir les tulipes....je suis totalement d'accord..;)...

moi j'aimais bien a un moment donné visualiser un petit sapin dans une clarière, et de voir de la grosse neige tomper lentement sur lui.....

ou je m'imagine en haut d'une tour très haute et j'observe le paysage dans chacun des points de l'horizon....;)

bisous

ly

Henri a dit…

Justement, hier, aux nouvelles de RNC, je faisais remarquer à ma blonde comment Isabelle a une belle voix, une voix très ensoleillée dans cette chanson sur l'A-T.

Plaisir démodé : s'occuper des fleurs et des légumes, un soir frais, sans moustiques ni bruits, baigné dans les odeurs de la nature.

Zoreilles a dit…

@ Ly : Ah que j'aime tes plaisirs, je les ajoute à ma liste tout de suite, surtout celui d'une tour d'où l'on observe le paysage qui s'offre dans toute sa splendeur. Nos appareils photos ne pourront jamais capter tant de merveilles, n'est-ce pas?

@ Henri : C'est vrai, cette chanson qu'elle a écrite, paroles et musique, elle la livre avec toute sa passion pour sa région, et ça s'entend! Dans la pub, il n'y a que le refrain mais la chanson complète est très belle aussi. Et ton plaisir démodé, je le partage à 100 %, du moins, pour les fleurs parce que pour les légumes, j'en rêve encore mais je n'ai pas de place assez ensoleillée pour un jardin. À moins de couper des arbres!!! As-tu remarqué que tous ces plaisirs ont quelque chose en commun? Ils riment avec simplicité volontaire, donc, ne coûtent rien et ne laissent aucune empreinte sur la nature!

Barbe blanche a dit…

Ce jeudi soir,je venais d'écouter la chanson d'Isabelle sur l'ordinateur
j'ouvre la télévision et surprise, la publicité de l'Abitibi qui joue là.
Non seulement,la jeune femme écrit bien, elle chante bien aussi.

Plaisirs démodés: sur le bord de la mer à regarder les vagues se briser sur les rochers,
ou encore par un après midi ensoleillé admirer la mer d'un calme apaisant,

regarder murir un plan de tomates,
écouter pousser les fleurs,
apprècier le gazouilli d'un ruisseau,
juste à evoquer ces moments et je suis tout relaxe.
Bon, je retourne au travail.

crocomickey a dit…

Pas pire = sur tes 16 plaisirs, il y en a 7 qui peuvent se faire en ville. Les autres, faut s'expatrier un brin. Quoique débarquer sur une île pour un montréalais, c'est pas comme vivre sur ton île du Rapide-Six. J'aime bien aussi circuler au Marché Jean-Talon pour les achats aux producteurs et terminer ça en faisant le goinfre chez le fromager Hamel. Mais, bon ! Tu le sais = mon meilleur, c'est un soleil qui se lève dans la mer aux îles de miss Mado !

Barbe blanche a dit…

@ croco,
J'espère qu'il sera là pour t'accueiller le soleil lorsque tu sortiras de l'avion "aux îles de miss Mado !" dans 28 jours.

Solange a dit…

Elle a une très jolie voix Isabelle et la chanson est entrainante.
Mon plaisir c'est de ramasser des roches originales et des coquillages au bord de la mer( plutôt du fleuve).

Zoreilles a dit…

@ Barbe blanche : T'as entendu ça déjà à Gaspé? C'est ce que disait l'ATRAT, que cette année, ils allaient pouvoir la diffuser sur les grands réseaux, au Québec et en Ontario. Tes plaisirs démodés reflètent tout un art de vivre, je partage plusieurs d'entre eux mais pas aussi souvent que je le voudrais! Quoique... dans ma tête peut-être, pour la mer en tout cas.

@ Crocomickey : Ah oui? 7 sur 16 vraiment? Pas mal pour une fille qui se tient pas trop en ville! J'aime tout ce que t'aimes, enfin, ce que tu mentionnes dans ton commentaire (!) et les marchés, j'en raffole, pour les rencontres avec les gens de la terre, la fraîcheur, la couleur, l'ambiance, les découvertes. T'as accès à tout ça quand tu veux sur ton île... de Montréal! Plus que 28 jours avant ton arrivée aux Iles, c'est ce que dit notre ami Barbe blanche... Ça, c'est vraiment un plaisir indémodable!

@ Solange : Ah oui, tu me les rappelles, ces plaisirs-là, je les avais oubliés... Est-ce que tu les gardes, ces cailloux et ces coquillages?

Barbe blanche a dit…

Oui ma chère,c'était vers huit,et ce n'était pas la même séquence que sur le web,est ce possible où est ce moi qui en ai manqué un bout?
j'ai aussitôt reconnue la première image ainsi que la voix de madame Isabelle.

Ramasser des coquillages ouiii ...
et des jolies roches de toutes les grosseurs,
des agates aussi,
chaque foi que je marche au bord de la mer j'en revient avec les poches pleines de ces trésors.
J'en ai toute une collection.J'utilise les plus grosses comme décoration dans mon jardin.

Anonyme a dit…

Passe un beau WE dans ton Paradis .....

bisous
ly

Michel a dit…

Elle est bien belle cette liste, non exhaustive, parce qu'on n'en finirait pas.
J'y adhère grave, et y ajouterais :
- écouter mes vieux vyniles en matant photos et textes des pochettes,
- lire et relire "Le Petit Prince" de Saint Exupéry", et en écouter le vinyle (grand prix du disque 1954) avec les voix de Gérard Philipe, Georges Poujouly,Pierre Larquey, Michel Roux, Jacques Grello, et Sylvie Pelayo,
- retourner sur les lieux de mon enfance où on se défoulait en gang, certains restés tels quels, d'autres ravagés, bâtis, et penser à ces copins... que sont-ils devenus.
- chercher des fossiles, observer une pierre d'un édifice millénaire me demandant qui l'a posée, tout ce qu'elle a pu voir et entendre. Je voudrais qu'elle me parle, et me dis qu'on est rien et qu'elle sera toujours là.
- sentir l'humus du terreau des bois en écoutant l'eternel chant des oiseaux, l'herbe fraîchement fauchée, l'odeur de la campagne à vélo, celle de la pluie après la chaleur e été, l'odeur du grenier de la vieille maison de mes grands parents maternels avec ses pommes bien rangées, du hallier où était entreposé le bois pour l'hiver, de la pierre à eau dans la cusine en grès des vosges, des confitures et tartes de framboises et de myrtilles qu'on avaient cueillies et que grand mère confectionnait avec amour, des champignons que grand père ramenait des bois, de celles des gaz d'échappement des mobylettes qu'on bichonnait.
- le parfum et le sourire de la petite fée dont j'étais tombé fin fou amoureux qui avait été la première à m'appeler Mickey et que je n'ai jamais revue.
Ces odeurs qui transportent et ne connaissent pas le temps.

Zoreilles a dit…

@ Barbe blanche : En principe, ça devait être la même séquence, à moins qu'il y ait eu erreur et qu'ils aient diffusé la pub de l'année dernière! Tu trouves des agates sur le rivage? Ça doit être beau rare! J'aimerais beaucoup voir ta collection...

@ Ly : Merci. À toi aussi. Je pensais à toi ce matin, mes tulipes sont sur le point de fleurir, tu vois comme notre printemps est plus tardif que le vôtre cette année?

@ Michel : À vous lire, les plaisirs démodés m'apparaissent tout à coup intemporels et universels! De l'autre côté de la grande bleue, on retrouve les mêmes, exactement les mêmes. Parfois, les mots changent... Ce que vous appelez des myrtilles, nous, on les nomme ici des bleuets, comme si on voulait s'approprier ce petit fruit bleu aux propriétés merveilleuses et au goût sucré juste à point. J'adopte tous vos plaisirs démodés, autrement dit, « j'y adhère grave » (tellement jolie cette expression!...) et merci pour tout.

Solange a dit…

Oui je les garde j'en ai une pleine boîte, un jour quand j'aurai le temps, je ferai quelque chose avec ça.

Mijo a dit…

Pourquoi "Plaisirs démodés" ?!!!
Pour moi, ce sont plutôt des plaisirs qui ne se démodent pas. ;-)

Adamo. Petite, j'étais amoureuse de lui et du timbre voilé de sa voix.

Mes plaisirs qui ne se démodent pas :
- Prendre le petit déjeuner dehors.
- Me réveiller tôt.
- Lire dehors.
- Entendre le vent.
- Sentir le vent sur la peau.
- Par une journée chaude, après la pluie, sentir l'odeur de la terre.
- Lire dans le silence.
- Croquer dans un carré de chocolat.
- Lire en musique et me laisser transporter par la musique jusqu'à ma résidence secondaire, la lune !!
- Ecouter de la musique en cuisinant.
- Boire un verre de vin.
- ...

J'ai écouté ta fille. Elle a une voix magnifique. C'et beau de savoir chanter sa région.

Lise a dit…

C'est vrai qu'Isabelle a une voix magnifique, je l'avais entendue déjà. Bien plus belle que certaines que j'entends parfois, quand j'ouvre (rarement) la radio.

Et ta liste des plaisirs démodés(?) pourrait s'allonger à l'infini. Tu as bien raison de dire que les voyages imaginaires sont des soins de santé essentiels; j'appelle ça être dans la lune (MA résidence secondaire, n'en déplaise à Mijo ;-)), et je m'y promène souvent.

Merci Zoreilles; j'ai toujours dit que si être une rêveuse improductive rapportait quelque chose, je serais riche. Sérieusement, nous avons tous besoin de "décrocher" du réel de temps à autres, il n'y a rien de malsain dans ces voyages imaginaire, ou revisiter des moments heureux. Je le fais souvent, sans culpabilité...

Pour les plaisirs coupables, je rêve d'aller voler des lilas (la nuit, en cachette) à des voisins qui en ont beaucoup trop dans leur jardin. Bien sûr je n'en ferai rien, mais ça sent tellement bon!

Barbe blanche a dit…

Voler des lilas Madame Lise, bien sur, si nous étions voisin, je te dirais viens les voler chez moi, je laisserai même la lumière allumée pour que tu puisses choisir le bouquet le plus beau.

Lise a dit…

@Barbe Blanche

Il y a du lilas éclos en Gaspésie, déjà? Je croyais que c'était plus tard qu'ici (Montréal), mais il est vrai que le climat chamge, partout.

Je suis originaire de la Côte-Nord, et j'ai une tante (y vivant toujours) qui en a dans son jardin. Il ne dure pas longtemps, et a eu de la misère les premières années , mais ça va bien maintenant. Mais elle est plus au sud que là où j'ai grandi.

En tout merci pour les mots, c'est vraiment gentil!

Barbe blanche a dit…

Les lilas commence tout juste à faire leurs boutons, encore trops froid pour eux, ils seront en fleur vers la mi juin.

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Indémodables sont les plaisirs de l'été comme tu l'écris si bien, d'ailleurs, ma belle Zoreilles... Tout comme les plaisirs des 3 autres saisons qui nous émerveillent d'année en année !

J'adore ta photo et je suis allée entendre ta belle Isa de nouveau... Sublime... Une voix qui nous entraîne dans des lieux paradisiaques... Une voix de déesse...

J'ose ajouter deux de mes petits plaisirs estivaux :

-Saisir en photo (ou en mémoire !) les merveilles de la nature qu'il s'agisse de levers ou de couchers de soleil, de papillons qui voltigent dans mes arbustes, d'abeilles qui butinent dans les fleurs de mon jardin, de mes minous ou de ma Cinnamon, de ma fille qui s'amuse dans un lac, de
mon conjoint qui s'amuse au golf...

- Faire rôtir des guimauves sur un grand feu en chantant des airs de Simon & Garfunkel, des Beatles, de Moustaki, des Everly Brothers, de Beau Dommage, d'Harmonium, accompagnés d'une belle guitare sèche et des fleurs nocturnes qui parsèment nos jardins d'amitié et de liens familiaux...

En passant, ton billet est magnifique, ta photo est superbe et ta fille est des plus talentueuses.

Je t'embrasse FORT et t'aime GROS, toi !

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

@ Lise et @ Barbe Blanche :

Rien n'égale l'odeur du lilas et comme j'en ai des tas, je vous invite tous deux à venir les humer chez moi, dans ma petite maison virtuelle ! :)

Renée a dit…

Sympa ta liste...(avec un faible pour "débarquer sur n'importe quelle île - j'attends ta visite!)
J'ajouterai à tes plaisirs: regarder le soleil émerger de la mer, on ne s'en lasse pas - et aussi, aller la nuit sur la plage pour voir pondre les tortues, la saison commence dans quelques jours...

Barbe blanche a dit…

@Rosie ou Rosette j'ai une nièce qui porte le même prénom.
l'odeur des lilas wow mais le gout, wouach...
À la floraison des lilas,pour moi c'est l'enfer, je m'assure d'avoir le vent dans le dos lorsque je vais dehors.En voiture les vitres bien fermé je les goutte bien avant de les avoir vu.
Je vous laisse cet adresse pour ceux qui veulent en savoir un peu plus. Ici on parle de produits chimiques mais il y a bien plus d'agressants.
http://www.21esiecle.qc.ca/defensesensibles.htm

Mais là on est loin des plaisire démodés alors pour me faire pardonner,en voici un que j'affectionne particulièrement
Un levé de soleil derrière la montagne, se réflétant sur la rivière devant chez moi est plus dans le sujet du jour.

Zoreilles a dit…

Wow, les amis(es), j'ai eu beaucoup de belles visites hier pendant que j'étais partie au Salon du livre de l'Abitibi-Témiscamingue!

@ Solange : Si tu trouves un jour quoi faire avec, j'aimerais que tu partages ta trouvaille avec moi. Tu es si créative, j'imagine que tu trouveras...

@ Mijo : Amoureuse de Adamo toi aussi? Aujourd'hui je me demande ce que je lui trouvais mais dans le temps, il me semblait l'homme idéal!!! J'adopte tous tes plaisirs... indémodables, surtout que la lecture revient souvent. Nous sommes si près et si loin en même temps!

@ Lise : Nous sommes plusieurs à partager la même résidence secondaire, d'après moi, on habite dans le même secteur de la lune, parce que nos esprits se reconnaissent en se voyant! Les lilas... Si j'y avais pensé, ça aurait fait partie de ma liste. Chez mes parents, il y avait un lilas, on s'en faisait beaucoup voler, même en plein jour et ça nous faisait plaisir!

@ Barbe blanche : C'est tellement beau, généreux, tendre, ce que tu dis à Lise... Je suis ravie que cet échange ait eu lieu chez moi, d'avoir assisté à ça. J'étais émue de lire ton commentaire.

@ Rosie : T'es trop chouette. Merci. Tes plaisirs démodés me rejoignent beaucoup, bien sûr, tu les as personnalisés mais la base est la même. Ton blogue nous en donne un bel aperçu! Et j'irai moi aussi humer virtuellement les lilas chez toi, avec Lise et Barbe blanche, on va y aller en gang!

@ Renée : Quels beaux ajouts à ma liste : un plaisir que j'ai déjà connu et un autre complètement nouveau pour moi. Ça doit être quelque chose d'assister à ça. Tu vas nous en reparler j'imagine? Avec des photos? C'est une demande spéciale en bonne et due forme pour ton prochain billet!

crocomickey a dit…

Suis allé écouter la kliss de ballade publicitaire. Batinssse ! Même si c'est bô et ensoleillé : trop ému parce que c'est TA fille, j'ai encore braillé viaaaarge !

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

@ Croco : Moi aussi, j'ai braillé comme un veau... La première fois tout comme la seconde... Nous sommes des grands émotifs, il faut croire ! Isa est merveilleuse, Zoreilles... Quel beau prolongement de toi, elle fait ! :-)

Zoreilles a dit…

@ Crocomickey et Rosie : Heille, mes vous autres là, arrêtez, vous allez finir par me faire brailler moi avec, vous savez comment je suis sensible!!! ;o)

Michel a dit…

Elle balance bien "Swing Isa"... on la suivrait beaucoup plus loin.
Too short indeed.

Zoreilles a dit…

@ Michel : Too short en effet, une pub de 30 secondes, ça dure juste... 30 secondes! J'ai eu la chance d'entendre la chanson au complet, c'est plein d'images dans ses mots et il y a une belle énergie dans sa voix. Toute sa passion pour notre région y est contenue...

Jackss a dit…

Bonjour Zoreilles,

Il y a de quoi s'occuper longtemps chez toi présentement. Il me faudra plus d'une visite.

Tes 16 plaisirs, ils te ressemblent. Dans un jeu Qui suis-je? je t'aurais probablement reconnue.

Bravo pour Isabelle! Un vrai beau talent! J'ai vu ton blogue bien annoncé sur un de tes liens. Il mérite cet honneur, et plus! J'ai vu le lien pour touristes et les Turbide bien à l'honneur. Plus il y en aura, mieux l'Abitibi s'en portera.

S'il est vrai que les touristes ont leur place en Abitibi, toi on peut dire que tu n'es pas là en simple touriste. On a déjà parlé de toi comme ambassadrice. Tu es plus encore.

Zoreilles a dit…

@ Jacks : Rien ne t'échappe, toi! Effectivement, le site des Merveilles de l'Abitibi-Témiscamingue occupe la place d'honneur en haut à droite de mon blogue, tout comme mon frère (Jocelyn) et mon neveu (Jean-Michel) qui ont mis mon blogue à l'affiche chez eux dès mes premiers pas dans la blogosphère, en janvier 2007. C'est ce qui s'appelle de la convergence! Ou bien de la so-so-so-solidarité. Mais c'est pour une cause noble : Faire mieux connaître et aimer notre région, contrer certains préjugés qui ont la vie dure et susciter un sentiment d'appartenance chez ceux et celles qui y sont nés, qui y ont vécu ou séjourné, qui y vivent présentement, de même que le goût de venir faire leur tour chez tous les autres qu'on aimerait accueillir... à bras ouverts!

Pierre Lafontaine a dit…

@Jackss:

Oui, excellente embassadrice d'ailleurs. Ceci étant, ne sommes-nous pas, tous, les meilleurs ambassadeurs de ce que nous SOMMES respectivement? Toi, moi, Zoreilles, Barbe blanche, Michel, Mijo, et etc etc...

C'est tellement bon de venir s'accrocher les yeux ici! Une sorte de "coin du poêle"!

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Il y a pourtant une solution, ma Zoreilles adorée ! Toi, Lise, Croco et moi, et tous les autres âmes sensibles qui te lisent et te suivent, n'avons qu'à rassembler nos fonds en vue d'acheter des parts importantes dans les entreprises de papier-mouchoirs... :-)

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Un coin du poêle... Quelle belle métaphore, Pierre Lafontaine ! Et c'est vrai, Zoreilles... Chez toi, la chaleur se dégage de partout, partout, partout ! :-)

Anonyme a dit…

un autre oetit plaisir, c'est de me promener autour de la maison au petit matin , avec ma caméra....et d'observer toutes les nouveautées....;)

bonne journée

bisous
ly

Louis Préfontaine a dit…

La nature, Y a rien de mieux. J'aimerais écrire davantage, mais c'est bien là la seule vérité à mon avis.

Zoreilles a dit…

@ Pierre : C'est ça que je voulais dire! Quand on a un fort sentiment d'appartenance à notre région, qu'on la connaît et qu'on l'aime, on devient automatiquement ouvert aux autres régions, autant pour ce qu'on a de semblable que pour ce qui nous distingue. Tu transposerais ça d'une petite coche et ça donnerait ceci : Dans un Québec souverain, on serait encore bien plus ouvert sur le monde. Skuze-moi de faire de la politique, je n'ai pas pu m'en empêcher! Mais tout est mieux que l'indifférence, c'est ce qu'on pense... autour du poêle! ;o)

@ Rosie : Ah moi, si ça crée de l'emploi sans détruire l'environnement, je suis partante pour faire de la bizzzenusss avec vous autres n'importe quand!

@ Ly : Les plus belles photos appartiennent, comme l'avenir, à ceux qui se lèvent tôt! J'ajoute ta suggestion à ma liste des plaisirs... indémodables!

@ Louis Préfontaine : Bonjour et bienvenue ici, c'est la première fois qu'on se croise et puisque vous aimez la nature et l'écriture, nous voilà déjà avec deux passions en commun!

voyageuse du monde a dit…

des plaisirs démodés, quel plaisir!!
- se réchauffer près d'un feu de bois dehors en faisant griller des guimauves
- écouter le chant des oiseaux en déjeunant dehors sous le soleil d'été
- lire en fin d'après-midi sur la terrasse en sirotant un verre de vin
- faire une longue promenade sur la plage, pieds nus pour sentir le sable chaud
- écouter un beau film d'amour qui fait pleurer et rire en même temps, genre 4 kleenex en compagnie d'une amie
- découvrir de nouveaux horizons et surtout être capable de s'émerveiller devant autant de belles choses
- aller voir un spectacle qui fait complètement décroché: genre Bon Jovi, Dan Bigras, Éric Lapointe, Patrick Bruel, Francis Cabrel et combien d'autres
- faire mes bacs à fleurs pour ma terrasse et surtout les regarder pousser, éclore. Je peux passer des heures à me bercer pour comtempler mon mini aménagement paysager.
- prendre un bon repas avec du vin avec des amis et refaire le monde jusqu'à tomber de sommeil
- Mais le summum des plaisirs, lire dans mon lit le soir avec mes chats bien couchés près de moi et les écouter ronronner de plaisir
et je pourrais étirer la liste comme ça parce que la vie est faite de beaucoup de plaisirs, il n'en tient qu'à nous de les cultiver.
je vais aller voir le vidéo d'Isabelle et je t'en reparle. et je suis certaine que ça fera partie de mes plaisirs.
ah oui, en passant, j'ai parlé avec mon fils, et lui son plaisir a été de faire découvrir ton merveilleux endroit à sa copine, et tous les merveilleux moments qu'il a vécu avec Isa, crocodile dundee et toi. Il était si heureux de me raconter sa saucette chez toi.

Soisig a dit…

me voilà avec mes plaisirs

...à l'automne une marche en forêt dans l'orgie de couleur que m'offre la nature, me rendre en haut du "pit" pour regarder se déployer les draperies des aurores boréales, marcher dans la brume, contempler les merveilles givrées de ces habiles artisanes que sont les araignées (que je déteste en d'autres circonstances!), faire une fondue chinoise avec les amis ou la famille, admirer les couchers de soleil...
...en hiver essayer de décoder les pistes dans la neige , secouer les branches chargées de neige quand on passe dessous, voir des "peaux de lapin" tomber, faire mes fahitas pour réchauffer l'atmosphère, admirer les couchers de soleil...
... au printemps, casser la glace dans les trous d'eau (je le fais encore, hihihi!), voir poindre avec bonheur toutes les pousses nouvelles ou les bourgeons, les préparatifs des plantations (visite des serres ou jardineries), semer mes fines herbes dans mes bacs, sur mon balcon du 2e, prendre l'apéro sur le balcon ou dans les marches, admirer les couchers de soleil, ...
... en été, suivre le vol des papillons, le sillage des étoiles filantes, les formes des nuages, aller comme toi aux petits fruits, faire mes confitures, regarder pousser mes légumes,manger un bon "hot dog" oignon/fromage, partir en voyage, aller à la pêche à la truite en bonne compagnie et les déguster en revenant, et toujours, admirer les couchers de soleil où que je sois...

Et j'en passe...

Petit voyage à l'horizon: Montréal et Donnacona bientôt!

Zoreilles a dit…

@ Voyageuse du monde : Ces plaisirs, on en a vécus plusieurs ensemble ou alors, j'en ai été témoin! Nous avons été touchés en plein coeur de cette visite de fiston et de sa blonde. Oui, c'est un homme maintenant et il y avait plein de brillant dans ses yeux mais ses charmantes fossettes dans son sourire m'ont rappelé le petit gars que j'ai connu, vu grandir et tant aimé.

@ Soisig : T'aurais pas signé que t'aurais reconnue! Les couchers de soleil en toutes saisons, on ne s'en lasse jamais, je suis bien d'accord. Petit voyage à l'horizon pour moi aussi, on part demain matin pour Montréal, St-Constant, retour vers St-Jérôme samedi après-midi, souper en compagnie de la belle-famille et retour dimanche matin, direction Nord. Pas le petit nord de rien du tout là, le vrai Nord avec un N majuscule! Et toi, quand pars-tu?

Soisig a dit…

Allo toi
je pars lundi matin, direction Pointe-Claire et jeudi direction Donnacona où est déménagé frérot, avec ma mère qui y séjournera 1 mois. Une semaine sur le bord du fleuve et retour à Montréal le 9 voir les enfants. Grand retour en Abitatibi le 15 sans ma mère... Tu ne vas pas à Lévis? C'est pour plus tard? Bon séjour à toi!

Je m'en vais prendre un apéro, les dernières journées ont été bien occupées par ma maman...

bisous, soisig

Jackss a dit…

Soisig,

J'ai bien aimé t'entendre parler des petits plaisirs par saison. C'est ça profiter de la vie. Chaque saison a ses charmes, comme chaque âge de la vie a ses charmes.

Pierre et Zoreilles,

Je suis d'accord avec vous, le sentiment d'appartenance ouvre sur le monde. Chaque région a ses charmes qui provoquent vite une dépendance.

Soisig a dit…

Tu as bien raison Jacks! J'aime toutes les saisons et toutes les températures sauf les journées trop chaudes, hihihi! Les vacances dans le "Sud", sur la plage, ce n'est pas pour moi: je fuis le soleil quand je le peux!

Et j'ai bien hâte de découvrir vraiment Donnacona où vient de s'établir un de mes frères... Je suis déja "passée" par là plusieurs fois avec toujours autant de bonheur, pour le plaisir de rouler paisiblement sur le magnifique Chemin du Roy.

Autres petits plaisirs démodés que de rouler par les chemins détournés, à la découverte, partout au Québec! Et grand bonheur!

alp

crocomickey a dit…

Petite incartade : c'est officiel Elisapie et Patrice. Z'ont même un enfant de trois ans !

Bon début de semaine !

Lise a dit…

Bon retour à la maison-aquarium chère Zoreilles! Ce doit être un grand petit bonheur de retrouver la sérénité de ton lac et les huards !

Bonne journée!

Lise xx

crocomickey a dit…

@ Lise

Ça n'empêche toutefois pas d'apprécier ce petit saut à Montréal ...

Zoreilles a dit…

@ Soisig : Bon, j'arrive trop tard pour te souhaiter bon voyage...

@ Jacks : Tu fais partie de ces amoureux fous des régions, mon cher ami!

@ Soisig : Rouler par les petits chemins à la découverte des merveilles qui nous séduisent les yeux et le p'tit coeur curieux... Je t'en souhaite tout plein de ces petits plaisirs-là. À bientôt!

@ Crocomickey : Je savais bien que pour les potins de Montréal, tu serais le champion. T'es pas trop déçu qu'Elisapie Isaac (Taïma) ne soit pas libre?!!! Bonne semaine à toi aussi. Vendredi soir, en roulant sur la 13 Sud, il était environ 19 h 30, j'ai regardé à gauche et j'ai pensé très fort à toi, à cette bière froide que nous aurions pu partager. As-tu senti quelque chose comme tes zoreilles qui piquent? C'était moi!!!

@ Lise : Mais quelle écoute et quelle mémoire! J'ai apprécié chaque kiolomètre parcouru dans les deux sens de ce petit séjour à Montréal/St-Constant/St-Jérôme/Ste-Anne des Lacs, (j'adore conduire) mais effectivement, chez nous, c'est chez nous et je suis contente d'être de retour, dans ma maison aquarium et mon univers. J'aime tellement partir... mais aussi revenir.

Lise a dit…

@Crocomickey

Tu as sans doute raison, mais je n'ai pas ton regard bienveillant sur cette ville...

:)

Barbe blanche a dit…

J'ai aussi passé trois longs jours à Sonréal en fin de semaine,
OUF, heureux d'en être sorti vivant.
Enfin de retour au grand air et à un traffic un peu plus humain...
Y faire une saucette à l'occasion ok mais y vivre, incapable.
désolé...

Zoreilles a dit…

@ Lise : Je me pose la question quand j'y vais si je serais capable d'y vivre... Je saurais peut-être m'adapter mais il faudrait que je change complètement mes habitudes de vie. Et surtout que je me sauve les fins de semaine dans un petit coin de nature!!!

@ Barbe blanche : Tu y étais en même temps que moi à SONréal? En tout cas, c'est une ville qui sait rassembler des gens de partout! Je pensais à toi hier soir parce qu'un invité à Bons Baisers de France disait que selon un sondage, c'est à Gaspé que les gens étaient le plus heureux à tout point de vue au Québec.

Barbe blanche a dit…

"c'est à Gaspé que les gens étaient le plus heureux à tout point de vue au Québec."
C'est probablement le grand vent du large qui apporte ce sentiment de bien être aux gens de la région.
"Dans un Québec souverain, on serait encore bien plus ouvert sur le monde"
Tout à fait d'accord,la possibilité de s'ouvrir aux autres est donnée aux peuples libres de choisir leur alliés.

crocomickey a dit…

Chui pas menteur. Vendredi (c'est ma jounée pour m'éclater), à cette heure,j'étais déjà un peu trop gaga pour percevoir ces ondes subtiles. Mais la sagesse m'a ramené à la maison à 21h 30. Belle décompression ...

Anonyme a dit…

et moi je conduis avec de la musique rétro , ça me détend beaucoup....tu te souviens de la chanson Tom Dooly...? elle me fait tripper...;)

merci pour tes chaleureux commentaires...

bisous

ly

Zoreilles a dit…

@ Barbe blanche : Le vent du large, la mer... ouais, ça doit être ça!

@ Crocomickey : Donc, pour communiquer avec toi par télépathie, faudra que je choisisse un autre moment que le vendredi soir! Tu cinq-à-septtes pas mal fort, toi, hein? ;o)

@ Ly : Tu n'as pas à me remercier pour mes commentaires chez toi, tes photos sont tellement « parlantes », c'est ton regard sur la vie et le monde aussi qui me fait cet effet-là. T'as vraiment un talent fou pour raconter des histoires en photos!

Anonyme a dit…

coucou.....

j'apporte mon mini ordi à Barcelone, et mon blogue viendra de là-bas..comme j'ai fait pour l'Italie l'été dernier....

je garderai le contact avec mes chers visiteurs. je ferai part de mes découvertes et état d'esprit quotidien....

j'ai pris un hôtel avec Internet sans fil...et si ça ne fonctionne pas j'irai dans un café internet...;) il y en a partout...!!!


bonne journée dans ton beau coin de pays ...

bisous

ly