vendredi 17 octobre 2008

Souvenirs d'Halloween



Photo 1 : L'Halloween se préparait chez nous longtemps à l'avance et il s'agissait toujours d'une fête joyeuse, colorée, fantaisiste et... sucrée!

Photo 2 : Cette année-là, Isabelle tenait à se déguiser en clown. Dans son imaginaire et sa créativité qui bouillonnaient depuis des semaines avant le jour J, elle s'amusait beaucoup tout en ne prenait rien à la légère. Plusieurs déguisements et personnages s'ébauchaient, devenaient possibles en mélangeant divers éléments de sa grande malle aux costumes, il suffisait d'y ajouter de la couleur, des gros boutons, un accessoire, une perruque, un chapeau et le maquillage qu'elle tenait à faire elle-même!

Photo 3 : L'année où elle a voulu incarner la schtroumphette à tout prix. En fin de semaine dernière, elle me disait qu'elle ne se souvenait plus des détails de son année schtroumphette, alors, je lui ai dit que j'avais une preuve de ça. La voilà!

Souvenirs d'Halloween

D'aussi loin que je me souvienne, la fête de l'Halloween a toujours représenté pour moi l'occasion la plus festive de toute l'année. Sans obligation, elle laissait toute la place à ce qu'on avait de créativité, de sociabilité, de fantaisie, d'amitié et il me semblait que tout le monde devenait plus permissif, tant à l'école qu'à la maison. Et ce qui ne gâchait rien non plus, c'était qu'on avait droit à toutes les sortes de friandises qu'on récoltait, on gérait notre capital comme on voulait, on pouvait partager, faire des échanges, classer notre butin par ordre de préférence, on vivait dans l'abondance jusqu'à l'arrivée du catalogue de Noël qui nous donnait d'autres occasions de rêver!

À Matagami, on en avait aussi pour des semaines à l'avance à planifier notre déguisement. Certains gardaient le secret, d'autres le divulguaient au plus vite pour ne pas se faire voler leur idée. C'était mon cas. Mais malgré tout, je me faisais souvent voler mon idée!!! Aussi, il fallait faire nos invitations pour l'Halloween parce que c'était une chose trop importante pour être bâclée à la dernière minute. Il s'agissait d'être un bon petit groupe mais pas trop gros, question stratégie, vous le comprendrez. La phrase la plus douce à notre oreille à ce moment-là était celle-ci : « Veux-tu courir l'Halloween avec moi? »

Avec mes cousines et quelques amis, on croyait bien faire en débutant notre soirée à l'autre bout de la ville, là où il y avait les grosses maisons de riches des boss des mines où nos pères travaillaient. Là, ils nous donneraient sûrement des « palettes » de chocolat ou des paquets de gomme au complet, ils en avaient les moyens et puis, comme on avait entendu dire que l'Halloween était une fête anglaise, on se disait qu'ils devaient fêter ça en grand... On se gardait les rues Rupert, Eastmain, Nottaway, Allard, de la Savane, etc. pour la fin, étant donné qu'on se rapprochait de chez nous et qu'on savait qu'on y récolterait seulement des « kiss », des suçons verts ou jaunes, des bonbons qu'on n'aimait pas trop. On se trompait royalement. Après avoir gaspillé le meilleur de notre Halloween dans les rues des boss où il n'y avait ni lumières ni ambiance et où l'on ne répondait même pas à la porte, on se rendait vite compte que c'était là où il y avait le plus d'enfants qu'on était aussi le plus généreux!

À l'époque d'Isabelle

Sûrement que j'ai tellement aimé cette fête que j'ai transmis à Isabelle le goût de la célébrer avec enthousiasme. Son anniversaire arrive juste après l'Halloween, alors, quand elle avait 11 3/4 mois, nous l'avions déguisée en petite autochtone et comme elle marchait déjà solide, elle se promenait dans nos décors en criant de joie et se garrochait à la porte dès qu'elle entendait frapper. Elle voulait donner des bises à tout le monde, sauf les monstres, et nous nous occupions de donner les bonbons. Après ça, elle a toujours su exactement comment elle voulait se déguiser, célébrer cette fête, nous n'étions, son père et moi, que les accompagnateurs qui rendaient la chose possible...

La fin de semaine dernière, on jasait tout bonnement de ça, en s'en allant au campe, Isa, Dom et moi, en allant rejoindre Crocodile Dundee. J'étais scandalisée d'avoir vu dans un dépliant publicitaire une centaine de déguisements pour enfants, dont les prix variaient entre 50 $ et 100 $ et d'ailleurs, je voyais dans ces déguisements achetés quelques dangers : cette fête était devenue trop commerciale, on tuait la créativité et l'imaginaire des enfants, on leur faisait croire que tout s'achète, sinon, on s'en passe, et pire encore, les modèles proposés aux gars comme aux filles étaient tellement clichés qu'ils me désolaient.

C'est alors que Dominic nous a raconté des souvenirs très précieux de ses Halloween d'enfant. Il était trop petit pour dire comme il faut le mot Superman qu'il déformait toujours en Supernam mais il tenait mordicus à incarner le personnage. (Lui aussi, c'est un petit bonhomme qui a probablement toujours su ce qu'il voulait!...) et comme ses parents lui avaient aidé à préparer son costume de Supernam, il avait très hâte de le porter. Le soir de l'Halloween, il faisait froid, alors ils ont voulu lui faire porter un habit de neige en dessous. Pas question. Non négociable qu'il était le petit Dominic. C'est là que son père au eu une idée géniale, il lui a dit que bien bourré en dessous de son costume, Supernam aurait l'air bien plus musclé, un Supernam gonflé à bloc. Ça a marché, Dominic en rit encore et il m'a promis de me montrer la photo!

Isabelle se souvenait, quant à elle, de son année préférée, celle où elle s'était déguisée en femme d'affaires, probablement influencée par ma vie professionnelle de l'époque. Se trouver des vêtements sobres et de bon ton ne lui avait pas été difficile, se coiffer non plus, se maquiller en madame, trouver une petite valise avec des documents et imiter l'accent du personnage non plus mais elle trouvait qu'il lui manquait quelque chose... Un accessoire qui ferait la différence... Que si elle avait des cartes d'affaires, elle pourrait entrer en communication très facilement avec les gens... Juste avant qu'elle parte pour l'école, je lui ai fabriqué en catastrophe une cinquantaine de cartes d'affaires, à son nom, utilisant l'ordinateur, l'imprimante, la photocopieuse, c'était facile, j'avais aussi mon bureau à la maison dans ce temps-là. Ce fut l'accessoire magique qui donna vie et crédibilité à son personnage!

Halloween 2008

Au fond, notre discussion sur l'Halloween avait commencé quand je suis allée les chercher chez eux pour qu'on descende ensemble à Rapide Deux. Sur le buffet dans l'entrée, j'ai vu qu'ils ont déjà préparé des sacs avec des friandises dans un grand panier en osier et ils commencent à installer les décors d'automne partout dans la maison. À plus de six mois de grossesse pour Isa, ils n'iront pas dans des fêtes costumées organisées en ville mais ils ont prévu une fête à la maison, avec plein d'amis(es) dont quelques-uns qui ont déjà des petits bébés. Isabelle a inventé un potage absolument délicieux à la citrouille et Dominic ira de quelque chose de très festif lui aussi, je n'ai pas le moindre doute.

Si le sens de la fête et le goût de s'amuser sont des vertus qui se transmettent, je crois que la petite Félixe héritera sûrement de quelque chose! Je sais que ses parents ne seraient tellement pas du genre à lui acheter un déguisement du magasin alors, je me réjouis que cette fête, encore aujourd'hui, prenne pour certains des allures de préparatifs enjoués, de rencontres amicales et d'explosions de joie, d'invention et de créativité.

Et en dernière heure, au moment de terminer ce billet, je viens de répondre au téléphone. C'était Isa. Elle me fait deux invitations : d'abord, la première, me demandant d'aller la rejoindre dans une heure pour qu'on lunche ensemble, c'est qu'elle voudrait qu'on colore aujourd'hui les espaces blancs de nos agendas (elle me lit parfois) et deuxièmement, son père et moi faisons partie de ceux qui sont invités à aller passer chez eux la journée et la soirée de l'Halloween 2008. Non mais, vous en conviendrez, je peux bien aimer l'Halloween!

31 commentaires:

Zed Blog a dit…

Quel billet festif et coloré, Zoreilles!

Oui, les costumes tout fait et mal faits de plus, si stéréotypées me désolent autant que toi.

Alors là il faut que tu m'imagines savec des ailes fabriquées à la maison faire quelques rues et revenir avec mon sac rempli de bonbons. Misère! Même pas de cornes!!! Hihihi! Oui, ce butin, comme tu dis si bien, classable, organisable.

C'est le plus souvent ma mère qui mangeait les bonbons car je n'aimais pas ça. J'aimais pourtant l'« idée » d'aimer ça et d'avoir une provision!

Les origines de Halloween sont aussi passionnantes. La peur de la mort, les menaces des enfants, surtout, le pied de nez à la mort, pour moi. Pas mal de cultures croient encore aujourd'hui que les morts peuvent revenir et faire des mauvais coups, bien pire que ceux de Jackss et moi... :DDD

Bon coloriage avec ta grande et Félixe. Quel prénom porteur de bonheur et de poésie.

Zed ¦)

Zoreilles a dit…

@ Zed : Je t'imagine très bien avec des ailes fabriquées à la maison mais comment t'as fait pour qu'elles tiennent déployées? T'aimais pas les bonbons? Aucun bonbon? Même pas les petits sacs de croustilles où il y avait plus d'air que de croustilles? T'étais pas une petite Zed ordinaire!

Zoreilles a dit…

@ Zed : J'ai oublié de te dire que l'heure du lunch s'est prolongée délicieusement en jolies couleurs! Tu écris « Félixe, prénom porteur de bonheur et de poésie », je crois que c'est comme ça que Isa et Dom le voient aussi, je leur ferai part de ce qu'en pense un ange aux grandes ailes qui me visite parfois...

Zed Blog a dit…

Tant mieux, ma chère Zoreilles, pour ce bonus avec Isa+! Tu seras une grand-maman tellement extraordinaire, toi!

Je ne connais pas Isa et Dom, mais je suis sûre aussi que c'est tout à fait ce qu'ils ont pensée. 100 % sûre. Ils ont hérité de valeurs qu'ils feront à leur tour germer dans le coeur de leurs enfants et avec un peu de chance, leur descendance.

Et puis non, pour les bonbons!Pas même les croustilles! Mais possiblement le chocolat. Maintenant, en tout ca,s oui pour ça. J'adore le noir 100 %, sans aucun ajout, ni sucre, ni rien.

Les ailes... je ne me souviens plus, mais je trouvais ça embarassant et emmerdant (pardon!). Tu vois, la petite démone trouvait déjà que le paradis commençait à sentir l'enfer! Hihihi!

Quant aux visites « parfois », bien là, tu es bien rigolote... Je suis tout le temps ici! En plus d'être dissipée, à cause bien entendu de l'encouragement et des provocations de Jackss -c'est lui qui commence tout le temps- je suis contestataire.

Zed :D

Lise a dit…

Alors, bonne fête d'Halloween à l'avance chère Zoreilles, pour toi et ceux que tu aimes. Des souvenirs heureux, il n'y en a jamais trop.

Quelle est belle Isa !

Lise a dit…

J'ai omis le ' de Qu'elle. Misère ! J'aurais dû écrire: Comme elle est belle Isa !

Jackss a dit…

Ton billet nous rappelle de bien beaux souvenirs, Zoreilles.

Ici le quartier vieillit. À chaque année, nous restons avec nos bonbons. L'année dernière, je crois que pas un seul enfant n'est venu.

Il y a une chose qui m'a frappé tout particulièrement: les costumes de 50$ à 100$. C'est horrible. Comme tu dis l'argent vient changer une si belle occasion de créativité.

Mes enfants avaient plus de plaisir à imaginer et confectionner leurs costumes qu'à passer l'Halloween.

Un bien beau billet, Zoreilles

@Zed,

On peut faire de bien plus gros coups si tu veux. J'en ai toute une liste en réserve.

Solange a dit…

Je n'ai pas connu ce plaisir de passer de porte à porte pour ramasser des bonbons. Quand j'étais en âge de le faire, la mode ne faisait que commencer chez les canadiens français et ma mère trouvait mal vu de quêter pour avoir des bonbons. Mais avec mes enfants chaque année c'était la confection de costumes originaux et à peu de frais.

Je comprends ton enthousiasme à l'approche de cette fête, et te souhaite beaucoup de plaisir le 31.

Anonyme a dit…

hi hi...je t'ai lu...ce sont de belles photos...isa

gaétan a dit…

Haa ça me rappelle un hallowen à fermont. Nous venions d'arriver et comme les enfants étaient encore jeunes nous les avions accompagnés mais il faisait tellement froid qu'après 15-20 minutes ils voulaient retournés à la maison. La récolte fut bien pauvre cette année-là.
Encore aujourd'hui ma fille de 24 ans a téléphoné à la maison pour savoir si sa mère avait fait les réparations nécessaires à son costume d'hallowen. Y en a pour qui refuse de vieillir.( Mais bon vu qu'elle fait du théâtre amateur faut croire que c'est dans sa nature). :-) bonne hallowen à toute ta famille.

Zoreilles a dit…

@ Zed : Tu es la plus rigolote de toutes les anges que je connaisse!

@ Lise : Merci pour ce souhait que j'ai bien l'intention d'exaucer. Et pour ton compliment à Isa, j'ai l'impression que le message s'est rendu directement à la schtroumphette concernée! ;o)

@ Jacks : Le quartier vieillit tellement ici aussi, raison de plus pour qu'on se déguise et qu'on se sauve en ville, chez Isa et Dom! C'est trop triste d'attendre des p'tits Halloween qui ne viennent plus...

@ Solange : Ces plaisirs-là que tu as connus avec tes enfants, tu pourrais les revivre avec ton petit-fils, celui qui fait de si jolies toiles... Il serait heureux que tu l'aides à se déguiser en pompier?

@ Isa : Ah, ma schtroumphette préférée, il y a certains détails qui te reviennent maintenant, en voyant la photo? C'est vrai que t'étais mignonne, c'est pas moi qui le dis, c'est Lise! En quoi tu te déguises cette année? On a oublié d'en parler... Moi, je trouve que ton Supernam, il est vraiment devenu Supernam, pour vrai, dans tous les sens du mot qu'il a créé lui-même...

@ Gaétan : À Fermont, cette année-là, la récolte fut peut-être pauvre en bonbons mais riches en souvenirs, la preuve étant que ta fille garde toujours son coeur d'enfant. Qu'elle le garde toute sa vie et qu'elle en prenne bien soin, c'est un trésor, ça!

Zed Blog a dit…

Ahhh Zoreilles, ma gentille, toi! Comme ça , je peux continuer à obéir (tout à fait moi, ça...) à Jackss quand il veut me faire faire des mauvais coups??? Hihihihihi! En passant, et toi, tu te déguises en....?

Jackss, je n'ai toujours pas vu tes pétards à la farine...

Tu te déguises en quoi, toi?

Lise, je sais... Elle a déjà essayé son déguisement cehz moi.

Zed :D

Zoreilles a dit…

@ Zed : Libre à toi d'embarquer dans les combines de Jacks mais je t'imagine mal « obéir »!!! En quoi je me déguiserai? Hummmm.... Difficile question... mais je serai à visage découvert en tout cas, parce qu'il y aura des petits (un petit bonhomme d'un an et un autre de trois ans) avec lesquels j'aimerais bien jouer, il ne faut pas trop les impressionner! Tu m'as donné une idée avec ton ange mais je m'enfargerais sûrement moi aussi dans mes ailes! En clown? En diva? En vieux pépère qui parle coloré? En espionne russe? En gitane dansant le flamenco? En diseuse de bonne aventure? Elle est trop difficile, ta question!

Jackss a dit…

J'ai toujours aimé me déguiser

Je n'attendais pas l'Halloween pour le faire. Mes costumes préférés: militaire, policier, curé, moine, arabe, pyjamas, père Noël, Hippy.

Très longtemps, j'allais aux partys de bureau costumé. Je me suis même permis des mises en scène pour le simple plaisir de m'amuser.

Un jour, j'avais environ 45 ans, nous avions eu un party dans la famille de Laure à l'occasion de l'Halloween. J'étais déguisé en militaire. J'ai pris de l'essence en cours de route. Lorsque je suis allé payer, j'ai fait comme si j'étais vraiment militaire. J'ai raconté je ne sais plus trop quelle histoire à mourir debout et je riais dans ma barbe en regardant avec quelle révérence on m'écoutait.

Tu as toujours l'idée qu'on monte un gros coup fumant, Zed. J'ai une idée. On pourrait se présenter déguisés à la douane américaine ou dans un aéroport. Reste juste à trouver le déguisement.

Le Capitaine Bonhomme est un de mes idoles.

Zed Blog a dit…

Tu fais Oussama et je fais la lime à ongle...

Tu fais le pétard à la farine et je fais Bobinette...

Tu fais Tite-Dents et je fais le Petit Monsieur Pas de cou...

Apportez-moi des pommes et de la salade en prison, s'il vous plait et n'oubliez surtout pas mes chhhats et mon ordinateur.

J'aurai besoin d'une cellule privée, pour le confort des minous. Merci.

Zed ¦X

Soisig a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Soisig a dit…

(Désolée pour "le supprimer", j'avais tout supprimer le texte par maladresse, hihihi!)

Encore de beaux souvenirs que tu nous rappelles et que j'ai eu le plaisir de vivre tout comme toi...

Je me souviens encore des déguisements que nous portions, mon frérot et moi: lui en fille et moi en gars, hihihi! Avec la moustache dessinée avec du "brun à chaussure".

On passait en premier chez les "anglais" de la mine: ils donnaient des bonbons en sachets, du jamais vu! Ça changeait des peanuts en écaille, des pommes et des caramels...

Pis ça été le tour de mes enfants: c'est pas l'imagination et les idées qui manquaient! Avec l'aide de ma mère, je bricolais les "habits" quelques jours à l'avance. Et je me dépêchais de rentrer du travail: le chum donnait les bonbons aux beaux petits monstres, pendant que je partais en tournée avec les enfants...

Maintenant, je continue la tradition: il en passe environ 80, bon an mal an... Les petits avant le souper (Y a rien de plus gratifiant qu'un beau merci dit par ces charmants petits visiteurs!) et les plus grands ensuite...

Et tout était fait maison! Le choix du déguisement, toute une belle aventure à vivre pendant des semaines entières, hihihi!

On peut bien aimer l'halloween comme tu le dis si bien... Pas pour le côté commercial mais pour le plaisir qu'on y retrouve encore...

Zoreilles a dit…

@ Jacks : Je t'imagine très facilement dans la peau de tous ces personnages. Celui du Capitaine Bonhomme t'irait assez bien!

@ Zed : Ce qui serait pire que la prison pour toi, ce serait de t'obliger à porter la burqah. Même tes chats ne te reconnaîtraient pas... Tu serais mieux en Bobinette!

@ Soisig : C'était bien la même chose dans nos petites villes minières. Pareil, pareil. Incroyable! Sauf que vos Anglais étaient plus généreux que les nôtres! Les pommes... Ça, c'était décevant pour nous autres, mais nos mères aimaient ça, elles faisaient des tartes aux pommes avec, c'était notre consolation! Les caramels, j'adorais ça mais pas les peanuts en écale... Te rappelles-tu des suçons? Juste des verts et des jaunes, il me semble, je les donnais tout le temps. T'as de la chance, il en vient encore chez toi. Pas moi... ;o( et là, je réfère à un billet que j'ai écrit il n'y a pas si longtemps, dans lequel je disais que tous nos enfants ont grandi en même temps ici, ils ont entre 22 et 25 ans...

Soisig a dit…

Oui, ils étaient généreux pour la plupart, nos anglais! Tu sais la classe "anglaise" était dans notre école, alors on se côtoyait tout la gang et on jouait ensemble en ... français! C'est pour ça que je ne parle pas anglais, hihihi! Pas comme l'aîné de la famille!

On avait une petite église anglicane où on n'avait pas le droit de mettre les pieds sous peine de péché capital... selon notre clergé! Foutaise, disaient mes parents... Alors on a jeté un coup d'oeil et on est pas mort personne, hihihi! Même les très catholos, hihihi!

Les pommes et les caramels, ça faisait de bonnes pommes au caramel, miam!

Pour les suçons, moi je gardais les verts, mes préférés... à part les jelly beans des anglos. De toute façon, on finissait par les oublier tellement on en avait et nos mères s'empressaient de les faire disparaître...

J'invite toujours la famille à souper ce soir-là et tout le monde contribue à donner les friandises aux petits et grands... C'est vraiment convivial et familial... J'enfourne un macaroni gratiné qu'on mange quand ça ralentit, vers 19h... Traditionnel!!!

Zed Blog a dit…

Avec quelques piquets, tu peux imaginer qu'avec mes amis, on la transformerait vite en tente de camping, avec moustiquaire.

Ces pauvres personnes prises là-dessous pour vrai. ¦[

Fais ton possible pour résister à un déguisement Hilary, Hapeur ou Palin, hein! Tiens, je te vois en vert avec un petit panache, caméra au cou...

Zed :D

Jackss a dit…

Zoreilles

C'est pas un déguisement, je sais. C'est hors d'ordre, je sais.
Mais, je ne sais trop pourquoi, je t'ai imaginée tout à coup dans un décor qui nous avait fait bien rire, Laure et moi,

C'est lorsque tu étais venue à notre rencontre avec ton gros truck. C'était tellement drôle. Il nous semblait que ça n'allait pas avec l'image que nous avions de toi.

Maintenant, on n'a plus de prolblème avec ça. On sait que tu pourrais te déguiser en chevreuil ou chevreuillette pour attirer les mâle dans le temps de la chasse.

Zoreilles a dit…

@ Soisig : Comment vous avez fait pour jouer avec les Anglais... en français? J'ai bien plus vu le contraire dans les villes minières! T'aimes les suçons verts? Avoir su, je t'en aurais gardés!!! À demain!

@ Zed : Toi, t'es géniale, un ange du recyclage, un ange aux graaaaaannnnndes ailes, il n'y a que toi pour penser faire du camping, des tentes avec moustiquaires... à partir des burqah.

@ Jacks : C'était le camion de Crocodile Dundee! Maintenant, je ressemblerais plus à l'image que vous vous faites de moi, j'ai une voiture qui me convient tout à fait : pas jeune mais pas vieille non plus, elle a du kilométrage mais elle est bien chaussée, suuuuuuuper économique, elle contient toujours plus qu'elle en a l'air, et puis, il y a beaucoup de CD de musique dedans. Elle est de couleur or, c'est pourquoi je l'appelle mon petit carosse doré... Depuis qu'elle est payée, je L'ADORE!

voyageuse du monde a dit…

bonjour à toi, alors tu es bien prolifique pendant que je suis absente. 3 billets à rattraper.
Mais tu réveilles de si beaux souvenirs, de ma jeunesse. dans le village d'où je viens, passer l'Halloween déguisée avec des costumes fabriqués par nos mères avec les amis du coin, c'était la fête. et par la suite, avec mes enfants, j'ai perpétué la tradition. Joannie n'avait même pas 1 an à son premier Halloween et elle était déjà déguisée et on l'amenait visiter les voisins et amis. J'ai toujours aimé cet atmosphère qui se dégage le soir du 31 octobre, ici dans ma banlieue familiale, passer l'Halloween est une vraie fête, toutes les maisons sont décorées, il y a plein de monde dans les rues, des parents accompagnant les enfants qui attendent sur le bord de la rue en jasant ensemble pendant que les enfants déguisés font leur numéro à la porte. Une ville qui s'anime et qui vit pour un soir. Ce sont des souvenirs merveilleux qui j'espère existeront encore quand mes enfants auront des enfants.

Soisig a dit…

Bonsoir Zoreilles!

Beaucoup d'anglais s'étaient mariés à des filles du coin, hihihi! Les filles du gérant étaient les cousines de mes voisins québécois! Mes voisins de droite étaient anglais et super gentils... L'anglais de gauche, marié avec une Québécoise, il n'était pas du monde (ni ses enfants snobs d'ailleurs!)... Dans un petit village, c'était plus facile semble-t-il... Et c'était avant Matagami d'ailleurs: question de génération???

Je commence mes décos à partir de demain soir, je n'ai pas eu le temps aujourd'hui :) Je suis en retard, hihihi!

Pis, c'est des framboises?
;(

Zoreilles a dit…

@ Voyageuse du monde : Te voilà revenue de l'Europe? Tu me trouves prolifique? Pas tant que ça, un seul billet par semaine! C'est vrai que des fois, ils sont longs, quand je me lâche lousse... J'espère aussi que cette fête restera encore longtemps sous le signe de l'émerveillement, de la bonne humeur et de la créativité, on va faire notre part, hein?

@ Soisig : Ah bon, t'as pas eu le temps hier? Me demande bien pourquoi... Oui, c'était effectivement des framboises et elles étaient absolument délicieuses ce matin, sur ma deuxième moitié de toast de pain maison!!!

Soisig a dit…

N'empêche que des tite fraises des bois auraient été meilleures, hihihi!

Mes décos de l'halloween sont faites... Y a même des petits qui m'ont dit: on va venir vous voir madame, hihihi!

Pis mes invitations ont été lancées et acceptées :) Tout le monde apporte ses friandises à remettre aux beaux petits monstres en plus! Ça va être leur soirée...

Soisig a dit…

Oups! Il n'y aurait pas eu juste une fraise, hihihi!

Zed Blog a dit…

Soisig,

Mais juste une qui était aussi petite!?

Zed :D

Zoreilles a dit…

@ Soisig : C'est bien ce que je disais, les préparatifs sont aussi agréables que la fête elle-même!

@ Zed : C'est juste au Saguenay Lac St-Jean que les bleuets sont assez gros pour en mettre un seul dans une tarte. Ici, nos petits fruits sont à échelle humaine... mais tellement « sweet »!!!

Anonyme a dit…

un bel automne pour toi.....

il y aura encore de belles journées...;)

bise

ly

Zoreilles a dit…

@ Ly : Oh je ne suis pas inquiète, qu'il pleuve, qu'il neige ou qu'il fasse beau, pour moi, ce sont toujours de belles journées!