samedi 26 septembre 2009

Chut... Elle fait dodo juste à côté...


Photo : L'auteur de la photo et co-auteur des jours de Félixe, en plus d'être un artiste de l'image, s'adonne aussi à être formidablement inspiré par le sujet que voilà. Une si jolie frimousse, imaginez lorsqu'elle aura des cheveux et des dents!

Chut... Elle fait dodo juste à côté...

Sa maman doit être sur scène en ce moment. Oh pas seule, non, elle participe, comme d'autres auteurs compositeurs interprètes, à toute une soirée spectacle dans le cadre des Journées de la culture. Son papa est venu la reconduire ici avant souper, la Félixou, pendant que sa maman devait se rendre plus tôt pour les tests de son et la générale. Je les trouvais touchants, ces deux-là, ils avaient tellement l'air de se comprendre, de s'amuser et de faire une équipe du tonnerre, que l'idée m'est venue qu'on avait hérité d'un précieux bagage dans notre lignée féminine. La complicité père-fille, décidément, je n'aurai connu que ça dans ma famille : ma mère et son père, mon père et moi, ma fille et son père, Félixe et son papa. On en a toute une chance et ça, il faut savoir le reconnaître.

Et moi, je vous écris

D'habitude, quand je rédige un nouveau billet, c'est que j'ai lu tous mes amis, mis mon grain de sel partout et que c'est à mon tour de raconter quelque chose. Pas cette fois. J'ai travaillé très fort dernièrement et j'ai manqué de temps cruellement. Alors, je n'ai même pas fait le tour de mes blogues-amis avant d'arriver jusqu'à vous, et je m'en excuse, c'est comme si je parlais haut et fort sans avoir pris la peine de vous écouter avant. Pas très gentil, ça. Mais je vais corriger la situation prochainement, promis.

La semaine dernière, je voulais rendre hommage à En direct des îles. Ça m'a fait chaud au coeur que plusieurs viennent se joindre à moi pour se souvenir d'elle, de la personne qu'elle était, comme on la connaissait par ses écrits.

Puis, Nelly Arcan nous a quittés. J'étais incapable de la lire parce que son mal-être m'atteignait beaucoup trop mais j'ai aimé les entrevues que j'ai entendues et vues d'elle parce que je savais qu'elle avait du talent, en plus de la beauté, de l'intelligence qu'on lui reconnaissait. Son suicide ne m'a pas étonnée mais il m'a fait du chagrin.

Ce matin, ce fut au tour de Pierre Falardeau. Je ne peux pas vous dire comment je me sens... L'autre jour, ma mère a vu sur ma table de salon « Rien n'est plus précieux que la liberté et l'indépendance », le dernier de Falardeau, édité chez vlb, que j'avais dévoré d'une couverture à l'autre. Bien sûr que je lui ai prêté, à ma mère! Hier soir, justement, elle et moi, on en a discuté pendant près d'une heure, de ce bouquin-là et de Falardeau lui-même. On s'entendait au moins sur une chose, ma mère et moi : Pour sa grande sensibilité, la force de ses convictions, sa révolte pleine de tendresse pour son peuple et son pays, le Québec, on admirait Falardeau.

Ce matin, au P'tit marché public du Vieux Noranda, c'est avec ma fille que j'ai eu l'occasion d'en reparler mais là, on avait appris que Pierre Falardeau était décédé tard hier soir. Elle m'a dit : « Moi, j'ai pleuré M'man quand j'ai su ça tantôt ». Je lui ai dit : « Ça t'a touchée personnellement, tu l'aimais tant que ça? » elle m'a expliqué : « Oui. Tu sais, moi, les cinéastes, je les aime et puis c'est pas juste ça... Dans ma génération, j'en connais pas qui vont porter le flambeau sans jamais flancher, des gars libres comme lui, qui vont nous parler de l'indépendance, de se tenir debout, qui vont croire toute une vie en quelque chose et qui vont l'assumer... »

Rien n'est plus précieux que la liberté et l'indépendance. C'était tellement bien choisi comme titre pour son dernier livre. Je l'ignorais quand je l'ai dévoré, son dernier bouquin, mais je lisais le testament politique et social d'un des derniers hommes libres qu'il y avait encore au Québec. Même ma mère fédéraliste admettait ça hier soir, avant de savoir!

Alors, pendant que Félixe fait dodo, je voulais vous dire ça. J'espère qu'elle fera une bonne nuit parce que mamie Zoreilles, elle a besoin de sommeil. Demain matin, on va jouer encore et chanter plein de chansons. Je n'ai jamais eu d'aussi bon public qu'elle, aussitôt que je sors ma guitare, elle respire vite et fait des p'tits cris. Après chaque chanson, elle m'applaudit en tapant sur le plancher. Alors, je lui fais des rappels tant qu'elle en veut. Elle balance son corps avec énergie, je vous le dis, elle danse assise! Bientôt, elle va me faire des ovations debout!

Quand il y a des grands malheurs comme des êtres qui nous quittent et qu'on admire, moi, je m'attarde aux bonheurs qui sont toujours présents dans ma vie. Comme des repères.

--------------------------------------------------------------------------------

Mise à jour du lundi matin

J'ai pris le temps de mieux lire un peu partout ce qu'on écrivait sur Falardeau. Je partage avec vous quelques-unes de ces trouvailles dont ces deux citations de lui :

« Je me fais souvent accuser de dépasser les bornes mais, quand je regarde ça, je me dis, pourquoi ils ont mis une borne là, esti? »

Et au sujet du fameux « nous » sur lequel on s'est tellement chicané au Québec, il pensait comme moi : « Nous qui? Nous quoi? Nous, tabarnak! Ceux qui veulent! »

Et ce que j'ai trouvé de plus touchant, de plus « Falardeau », c'est cette vidéo sur Youtube, où Luc Picard, son ami, a lu à Québec, le 13 septembre dernier, lors de l'événement Moulin à paroles, cette « Lettre à Jérémie, d'un père à son fils, écrite par Falardeau lors du référendum de 1995 ». Vous trouverez cette vidéo sous ce lien :

Non, on n'oubliera jamais Falardeau... L'irremplaçable et l'innénarrable Pierre Falardeau.

65 commentaires:

Nicole a dit…

Bon matin cousine
J'espère que la petite et toi avez passé une bonne nuit¸;-)
Moi quand je suis avec mes petits-enfants on dirait que le temps s'arrête, je suis complètement avec eux. Plus de soucis, plus de bobos, juste le moment présent ! Et c'est très agréable.

Accent Grave a dit…

J'ai l'impression qu'à chaque génération on a dit: il ne s'en fait plus des «comme lui», et chaque génération a tout de même ses héros, ses anarchistes, ses révolutionnaires, ses leaders.

Le Monde a existé avant nous, d'autres saisissent le flambeau avant même qu'il ne tombe par terre, pour la même cause ou d'autres causes.

Hier un homme me disait: à Montréal, la prochaine cause à défendre, sera peut-être celle des appatrides, des jeunes sans identités. Ça m'a fait réfléchir.

Accent Grave

Henri a dit…

À voir ou à revoir, le court métrage choc de Pierre Falardeau, "Le temps des bouffons", à cette adresse :
http://www.pierrefalardeau.com/content/view/34/1/
(en bas de cette page web)

Joce a dit…

Falardeau est mort! je ne le savais pas...tiens c'est bizarre, j'ai perdu un ami que je ne connaissais pas. Mais il faisait parti de mon équipe, c'est un dimanche triste!

Zoreilles a dit…

@ Nicole : Oui, nous avons passé toutes les deux une excellente nuit, seulement un réveil à 2 heures... qui m'a donné l'occasion de la consoler et la bercer un petit peu de rien de tout. Et quel party, cet avant-midi, elle réagit tellement à la musique. Avec eux, c'est vrai, le temps s'arrête. Un instantané couleur de bonheur. Comme on se comprend. ;o)

@ Accent Grave : Ça fait réfléchir en effet. D'autres causes viendront prendre place mais celle de Falardeau, qui c'est qui l'incarnera avec tellement de conviction maintenant? Richard Desjardins est un autre homme libre que j'admire, il défend des causes environnementales et sociales, c'est très bien. D'ailleurs, Falardeau et lui ont quelque chose en commun et pas seulement parce qu'ils sont des cinéastes.

@ Henri : Merci pour le lien, j'irai voir ça, c'est sûr.

@ Joce : M'man m'a rappelée hier matin quand elle l'a appris. Elle était comme sous le choc, vu qu'on en avait tellement parlé la veille. Si son décès a fait tant de peine à notre fédéraliste de mère, c'est que c'était kekun, Falardeau!

Renart L'éveillé a dit…

Avec de la vie neuve autour, la mort n'a pas le même poids...

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

La complicité père-fille.... Comme nous avons eu de la chance de connaître ce type de connivence, pas vrai, ma belle ?

Quant au décès de Falardeau, je l'ai appris hier, chez Croco... Une nouvelle des plus tristes, en effet. On perd un autre gros morceau. De plus, il me semble que nous encaissons tous et toutes de grosses pertes, cette année... Ça doit brasser pas mal fort, au paradis...

Comme elle est belle, ta Félixe ! Absolument adorable ! Les mots me manquent pour décrire la profondeur de son regard où se lisent l'innocence, la pureté et, malgré son si jeune âge, une très grande sagesse. She's an old soul... Sa maman et son papa doivent en être si fiers !

Tu fais bien de t'attarder aux bonheurs qui t'entourent, Zoreilles... C'est difficile de ne pas vivre dans le passé ou dans la peur de l'avenir, mais j'essaie tous les jours de ne pas polluer mon présent avec l'atmosphère des événements passés. Pas évident, ça, puisque nos habitudes mentales sont à la fois les plus subtiles et les plus difficiles à corriger...

Quand tu auras une petite minute et si le coeur t'en dit, va voir mon billet intitulé Poésie risquée, sors ta guitare et chante ma petite strophe à ta Félixe adorée... Je me demande si elle applaudira, cette fois... :-)

Je t'aime tant, Zoreilles !
Ta Rosie exilée chez les anglos
xoxoxox

gaétan a dit…

Je pense que les petits-enfants sont là pour rendre gaga les personnes âgées. :-) Mais en même temps nous font tellement apprécier la vie dans toute sa fragilité.

Zoreilles a dit…

@ Renart : Et tu sais de quoi tu parles! Bisous à Charlie...

@ Rosie : « She's an old soul », tu as cette impression aussi? Il y a ces rares moments et ce, depuis sa naissance, où nos yeux sont plongés jusqu'au fond de nos âmes. Difficile à expliquer. Je ne suis plus sa mamie, elle n'est plus ma petite-fille, nous sommes deux âmes saoulées d'amour... Je pense alors à ce que m'avait dit un jour une voyante, (un cadeau que j'avais reçu, je vais jamais là, moi) que ma première petite-fille, j'allais avoir un lien si fort avec elle que c'est dans ses bras que j'allais quitter la vie en toute sérénité. J'aurai près 90 ans il paraît alors ça m'inquiète pas trop! Je peux donc profiter de cette vieille âme qui m'enchante et de nos regards qui se croisent... Oui, j'irai te lire, promis.

@ Gaétan : Je dirais plus, je dirais même « la vie dans toute sa FORCE et sa fragilité »!

Renart L'éveillé a dit…

Bien sûr!

:)

voyageuse du monde a dit…

et oui, de grandes pertes pour le monde artistique au Québec.
Nelly Arcand et Pierre Falardeau. J'ai entendu ça aux nouvelles. Je n'ai pas lu les livres de Nelly Arcand mais j'en ai beaucoup entendu parler et je l'ai souvent vue en entrevue. C'est vrai qu'il y avait chez elle un mal-être, une fragilité. J'ai le goût de lire son premier livre "putain" afin de mieux comprendre ce geste qu'on qualifie souvent d'insensé mais qui quand on connait la personne et sa vie prend souvent tout son sens. On peut comprendre sans accepter une issue aussi tragique.
Pour Pierre Falardeau, le personnage, parce que selon moi, il était un grand personnage, fidèle à ses convictions, souvent incompris, c'est une grande perte. Comme une génération qui s'éteint. Ses films, ses écrits resteront à jamais dans l'histoire du Québec. Peu importe qu'on ait aimé ou non ces 2 personnes, qu'on ait été d'accord ou non avec leur idéologie, il n'en reste pas moins qu'ils ont défendu ce à quoi ils croyaient et ce jusqu'à la fin.

Zoreilles a dit…

@ Renart L'éveillé : Dans ton billet qui parle de renommer Falardeau une certaine rue de Montréal, j'ai eu cette folle idée que je retranscris ici pour mes amis :

------------------

Ah et puis j’y pense… C’est pas une rue qu’on devrait nommer en son nom mais une rivière. Oui, une rivière qui sillonnerait le pays du Québec, qui prendrait possession du territoire. De l’or bleu pour Falardeau!

En choisir une sauvage, boisée de chaque bord, une rivière du nord, presqu’inhabitée, impétueuse, fougueuse, un fracas d’eaux vives, mais pas trop parce qu’on va l’harnacher et la dénaturer sinon. Une rivière avec des méandres doux pour ceux qui auraient le courage de s’y aventurer loin loin loin avec respect, en sachant qu’on est toujours le nord ou le sud de quelqu’un d’autre au Québec.

Falardeau avait cette démesure, celle d’une grande rivière, libre et indépendante, il habitait ce pays, pas juste une rue, une ville.

----------------------------

Zoreilles a dit…

@ Voyageuse du monde : Nelly Arcan et Pierre Falardeau... À part le fait qu'ils sont décédés dans la même semaine, je n'aurais jamais pensé nommer ces deux personnes dans la même phrase. L'une a choisi sa fin, l'autre a dû l'accepter. Elle a joué sur le flou de l'autofiction dès son premier ouvrage. Lui, par contre, était tellement authentique. Pour la fragilité, peut-être que ces deux-là cachaient cet aspect de leur personnalité qu'on devinait...

Lise a dit…

@Zoreilles,

je sais que ça peut sembler présomptueux, mais je me reconnaissais dans le mal-être de Nelly Arcand (sans avoir lu ses livres, ni vécu ses expériences) lorsque je la voyais en entrevue.

Une grande perte selon moi, et celle de Pierre Falardeau aussi: cet homme était génial, mais je n'aurais jamais osé lui parler si je l'avais rencontré par hasard. J'ai lu un titre à faire vomir, à son sujet, sur un blogue que je ne nommerai pas.

Ce qui m'a confirmé dans ma décsion de ne JAMAIS avoir de blogue. Les champs de bataille, très peu pour moi!

Ici, la paix règne, un repos pour l'esprit et l'âme...

Lise a dit…

Et la photo de petite Félixe, ai-je besoin de dire qu'elle me parle?

:-)))

Solange a dit…

Elle est très jolie ta petite fille et c'est vrai qu'il y a de la complicité père fille et grand-père petite-fille aussi. Le décès de personnages qui ont marqué notre monde est toujours dommage, mais je trouve toujours exagéré quand on dit "C'était le dernier des vrais".

lady a dit…

De beau monde sur ton blogue auj.....d'abord le petit ange...une fièreté pour la famille..un vrai bonheur...

et les tristes décès....Falardeau était admirable face à sa fièreté sans limite pour un Québec indépendant....il doit sûrement en rêver encore là-haut...!

et Nelly....tellement tourmentée...et obsédée pour la jeunesse et la beauté....elle ne pouvait s'imaginer vieillir...

bonne journée

bisous
ly

Nicole a dit…

Je suis d'accord avec toi Francine, une belle grande rivière pour Falard'EAU ;-) une rue ce serait pas assez pour ce grand personnage.

Zoreilles a dit…

@ Lise : Ah c'est sûr que Falardeau ne faisait pas l'unanimité! Par contre, sur la rue, dans un café, lors d'une conférence ou dans un festival de cinéma comme il y en un ici, Falardeau était très accessible et d'un immense respect pour les gens qui l'abordaient. Très timide aussi. Son côté gueulard, c'était uniquement dans les médias, ça. Quant à Nelly Arcan, plusieurs se reconnaissaient dans sa fragilité, son mal-être, t'es pas la seule. Moi aussi. C'est pour ça que je n'étais pas capable de la lire. Félixe te donne un petit bisou! ;o)

@ Solange : N'est-ce pas qu'elle a des joues faites pour les bisous? Et quand elle sourit... Je te dis pas... Mais tu sais ça, toi, grand-mère Solange! J'espère que Falardeau n'est pas le dernier des vrais mais sur la scène publique et politique, le moule semble être cassé. Parmi les gens ordinaires, par contre, j'en connais beaucoup, des gens vrais.

@ Lady : L'obsession de la beauté et de la jeunesse chez Nelly Arcan ne me rejoignait pas du tout. J'ai toujours tellement prôné autre chose, comme le sourire et l'énergie, être en santé et bien dans sa peau, ne pas accorder trop d'importance à son image qui n'est... qu'une image. Le contenant n'a pas d'importance mais le contenu m'intéresse vivement. Même la plus belle femme au monde, après l'avoir regardée 30 secondes, on doit pouvoir passer à autre chose. Et les rides chez les personnes âgées, je trouve ça touchant, j'appelle ça des chemins sur leur visage.

@ Nicole : Mon idée n'a pas fait fureur, je te remercie pour ton appui, nous sommes au moins deux maintenant (!) mais je pense qu'on n'aura jamais de rivière FalarD'EAU au Québec. ;o) Ben cou'donc, j'aurai essayé...

Guy Vandal a dit…

J'ai rien à ajouter, mais je voulais te dire bonjour. :o)

Barbe blanche a dit…

Une rivière Falardeau,
oh que oui, j'achète cette idée à cent milles à l'heure,
j'en ai même une à proposer, elle coule juste devant ma porte, elle s'appelle actuellement Dartmouth,
il me semble que si elle s'appelait la rivière Falardeau, le saumon y serait meilleur.

Requies cat in pace
Pierre Falardeau.

Mademoiselle Félixe, est elle assez belle?
Radieuse de bonheur,
ça parait qu'elle est comblée d'hamour.

Zoreilles a dit…

@ Guy : Contente de te voir. Bonjour! ;o)

@ Barbe Blanche : Nous sommes trois, bienvenue dans le club de la rivière Falardeau! Qu'elle coule en Gaspésie en plus, c'est génial. Une rivière à saumon en plusssssse? Encore mieux, c'est un poisson combatif qui n'oublie jamais d'où il vient! Félixe comblée d'hamour? Oui, mon cher Barbe blanche, d'hamour avec un grand H... T'es drôle! ;o)

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

C'est invraisembable, Zoreilles, mais plus je te lis et plus je découvre que nous avons vécu des expériences très semblables, toi et moi... Qand ma Geneviève n'était âgée que de 18 mois, mon conjoint, elle, moi et mes parents étions tous en vacances à Sedona, en Arizona. Je ne sais pas si tu connais l'endroit, mais il est rempli de merveilles et de...voyantes.... En fait, la célèbre Shirley MacLaine s'y réfugie souvent pour écrire. Pour en revenir à mes moutons, je suis entrée dans une boutique qui vendait des "cristaux et des pierres qui guérissent", histoire de satisfaire ma curiosité. La dame qui se trouvait derrière le comptoir a plongé ses yeux dans les miens et dans ceux de ma puce pour nous dire que nous étions toutes deux de très vieilles âmes et que nous nous retrouverions toujours, dans toutes nos vies et à travers tous nos parcours...
Et, de plus, que nous ne quitterions notre "enveloppe terrestre" que très, très tard...

Y'a pas à dire, ma Zoreilles : nous avons des atomes des plus crochus, toi et moi ! ;)
Je te fais un gros câlin et embrasse la belle Felixe de ma part et de celle de ma Génilou.
xoxoxoxoxox

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Désolée d'avoir supprimé mon message précédent, ma Zoreilles bien-aimée, mais j'y avais fait trop de fôtes..... :-(

Zoreilles a dit…

@ Rosie : J'ai souvent eu cette impression, à te lire, qu'on avait des destins qui se ressemblaient. De très grandes similitudes dans ce qu'on dit... et dans ce qu'on dit pas! ;o) Longue vie à toi et à Genilou, des âmes jumelles, je n'en doute pas une seconde. Bisous à vous deux.

Jackss a dit…

Zoreilles,

Très touchant ce billet. Il m'a touché au point de changer un petit quelque chose en moi. Il m'a secoué, réveillé.

Il m'arrive parfois d'avoir un peu tendance à démissionné sous le poid de la déception. La lettre de Falardeau est puissante. Tu la portes bien.

@Lise,

La bêtise humaine existe, c'est vrai et décevant parfois. Tu n'as pas de blogue, mais au moins au sait que tu as planté ta tente ici. Tu ne pouvais trouver mieux. Alors j'y trouve un deux pour un.

Ton icone pour remplacer le B, ça n'a pas marché? N'hésite pas à me contacter. Zoreilles connait mon adresse email. Je lui permets de te la donner au besoin si tu as la sienne.

Jackss a dit…

Zoreilles,

J'ai oublié: cette photo de Félixe est sublime. Sa mère a de quoi avoir le goût de danser quand tu joues de la guitare.

Nanou La Terre a dit…

Quel billet touchant et vibrant...merci Zoreille!

Lise a dit…

@Jacks,

mais oui mon icône à fonctionné! C'était juste un essai que je faisais, et je l'ai enlevée tout de suite. Merci pour l'offre généreuse de m'aider à comprendre les subtilités Blogger, mais ce ne sera pas nécessaire que je dérange qui que ce soit...
:-)

Mais c'est vraiment gentil de ta part, tout comme Zoreilles l'est de me laisser faire du camping chez-elle depuis des lunes. Pour le reste, disons que personne n'est parfait, et que si j'avais eu un dollar chaque fois que j'ai fait une gaffe, j'en aurai une pile jusqu'au menton (comme le dit une chanson d'Annie Lennox)!

Merci infiniment Jacks, et bonne journée à toi et à Laure, loin là-bas sur la Côte-Nord...

:-)))

Zoreilles a dit…

@ Jacks : Cette lettre de Falardeau à son fils, lue par son ami Luc Picard le 13 septembre dernier, alors qu'il était très malade, c'est puissant en effet. Si on ne devait retenir qu'une seule chose de Pierre Falardeau, je voudrais que ce soit cette lettre-là qui dit tout de lui. Il n'aimait pas les hommages, alors, j'ai voulu lui rendre justice à la place, en choisissant ces deux citations de lui et ce document vidéo qui pouvaient, à mon humble avis, résumer tout Falardeau. Ça nous donne envie de nous lever debout, de ne jamais désespérer. Et pour la danse, c'est Félixe qui bouge tout ce qu'elle a quand je joue de la guitare. C'est parce qu'elle est habituée de vivre dans la musique, sa mère joue beaucoup et chante, son père joue du piano (avec elle sur ses genoux) et du violon. Si petite, elle connaît la musique, ça paraît. C'est drôle de la voir, t'as pas idée!!!

@ Nanou la Terre : Tu as bien senti toute l'admiration que j'ai pour Falardeau. Et tout l'amour que je porte à Félixe.

@ Lise : Puisque Jacks te l'a si gentiment offert, si jamais t'as besoin de son adresse courriel, tu me fais signe. Il y a pas mal de ressources utiles dans mon terrain de camping, j'en suis ravie! ;o)

Jackss a dit…

Bonjour Zoreilles,

J'ai toujours adoré Falardeau. Je retiens son désir de nous réveiller, mais aussi son éternel sourire. Je vais le revoir ce fameux vidéo que tu nous laisses et je vais continuer de m'en imprégner pour continuer à me battre, malgré les obstacles, la bêtise et l'apahtie qui nous heurtent.

@Lise
Tu possèdes une rare qualité qui s'est perdue avec le temps: l'autocritique. Nous en aurions bien besoin de nos jours cehez plusieurs.

Mais il ne faut pas être trop sévère envers toi. Au contraire! La plupart de tes prises de position me rejoignent quelque part. Bien sûr tout ce qu'on dit et tout ce qu'on fait mérite parfois des nuances.

Pour paraphraser un dicton, la meilleure façon de ne pas commenttre d'erreur, c'est de ne rien dire. Se taire est la pire erreur dans notre contexte. Alors, j'ai le goût de t'entendre souvent.

Zoreilles a dit…

@ Jacks : Tu reviens quand tu veux, Jacks! Tu cliques sur le lien pour « entendre » encore un petit peu de Falardeau. T'auras compris ce qu'il représentait pour moi aussi.

----------------------------------

Et moi, je me sauve en forêt... M'en vais « non chasser » ou plutôt chasser les images pour quelques jours.

Serai de retour en début de semaine prochaine ici.

Vous laisse du thé chaud sur le poêle à bois.

La maison (virtuelle) reste habitée, la porte n'est jamais verrouillée.

Les piles de mon appareil photo sont rechargées à bloc, à moi les beaux orignaux!

Jackss a dit…

Sois prudente, Zoreilles!

Si tous les chasseurs tiennent leur carabine d'une main et le parapluie de l'autre, je ne garantie rien pour la précision de leurs tirs.

Les chevreuils vont peut-être s'amuser à vos dépends.

Soisig a dit…

J'ai lu à quelque part sur un blogue: "Pierre Falardeau, c’était notre système immunitaire, notre plus gros globule blanc contre l’apathie."

Je salue en lui un vrai québécois qui nous secouait tout le temps pour nous réveiller. Il avait le mérite de ne pas utiliser la langue de bois pour faire connaître ses opinions, c'est le moins que l'on puisse dire! On peut apprécier ou pas son langage coloré et cru mais, son amour et son appartenance à notre nation québécoise ne laissent aucun doute. J'admire le fait qu'il ait toujours été fidèle à ses convictions, peu importe à qui il parlait...
Salut ami Falardeau...

Bonne "chasse" Zoreilles!Si tu as trop d'atocas, pense à moi, hihihi! Y a longtemps que je n'ai dégusté une bonne gelée d'atocas!

@Jacks, il leur manquera aussi une main pour chasser... les moustiques! La température est clémente (malgré la pluie), il y a encore de ces damnées bestioles par ici, surtout en plein bois!

Michel a dit…

Ce bébé "cadum", j'en ferais une un poster de 3X2m que je collerais tout partout pour que les gens voient l'image du bonheur pour l'avenir.

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Bonne chasse photographique, ma Zoreilles bien-aimée ! :-)

Nous attendons ton retour à bras ouverts et avons bu tout ton thé... ;)

Jackss a dit…

Il faudrai chasser aussi le mauvais temps et le Gouvernement.

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Bien dit, Jackss ! :-) Au fait, as-tu du thé, toi ? ;)

J a dit…

Salut, comment ça va?

Je m'appelle Joseph. Si ça vous intéresse, vous pouvez gagner de l'argent en postant des textes publicitaires sur votre blog.

Vous pouvez gagner jusqu’à 50 euros par blog ou site Web.

Indiquez-nous les adresses de vos blogs pour que nous puissions vérifier leur compatibilité.

Pour plus d’informations, vous pouvez me contacter par email/messenger :
joseph.brown@live.fr

Nous avons également un système de parrainage, qui vous rapporte jusqu'à 7,5 euros par mois par blog que vous parrainez.

Salutations cordiales.

Joseph

Zoreilles a dit…

@ Jacks : T'es drôle! Contre toute attente, nous avons profité pendant de grands moments d'une belle température d'automne. Les chevreuils chez nous sont ultra protégés, on ne les chasse pas. On est plutôt au royaume de l'orignal et ils étaient au rendez-vous. Pas pour moi, je n'ai pas pu en prendre aucun en photo mais j'ai rapporté des clichés de paysages, de perdrix et beaucoup de beau monde!

@ Soisig : Nous admirons les mêmes aspects de la personnalité de Falardeau... Malheureusement, je ne rapporte aucune canneberge sauvage dans mes bagages, je n'ai pas pu me rendre à la « swamp aux atocas » trop loin du campe et j'aurais dû y aller seule. Le soir, on entendait le concert des loups... C'est beau mais c'est impressionnant!

@ Michel : Moi, je l'ai placée sur mon blogue, ça revient au même!!! Pour moi aussi, elle est l'image du bonheur. Elle a maintenant 4 petites dents et des cheveux, c'est fou comme ça lui va bien...

@ Rosie : À mon retour, j'ai pas mal de photos mais surtout des paysages et des gens. Il était temps que je revienne, il n'y avait plus de thé ici. Je t'en fais un spécialement pour toi... Gingembre frais râpé (je le garde au congélo, il se râpe facilement) eau bouillante et un soupçon de miel. Viens t'asseoir, Rosie, on va prendre une pause!

@ Jacks : Pour cette chasse-là, c'est pareil, je ne suis pas assez armée...

------------------
Euh, c'est quoi ça, la patente à Joseph? Croyez-vous qu'il faudrait que je supprime? Je déteste voir des commentaires supprimés dans ma maison virtuelle... Je vais juste ignorer ça, je pense?

modotcom a dit…

Tendre Zoreilles, dans l'ordre :

1) merci.
2) pour ta générosité et ta grandeur d'âme : c'est en lisant ton commentaire à mon billet que je suis revenue ici en constatant que depuis longtemps, je n'avais pas visité mes blogues amis; il n'y a que toi pour présenter des excuses à cet effet; tu es incroyablement généreuse!
3) pour la photo de Félixe : qui rayonne de bonheur, oui Dominic, oui Isabelle, oui Zoreilles, oui Crocodile Dundee, belle lignée, vous avez tout pour être heureux, ça vient de vous - bravo!
4) pour les histoires, pour les rappels à la beauté de la vie
5) pour l'hommage, dans le billet et les nombreux commentaires, à feue Mme Arcan et feu M Falardeau
6) pour la superbe idée d'honorer ce grand homme d'une rivière
7) d'être là et d'apprécier.

Tu nous fais toujours tellement réfléchir, plaisir et grandir.

Merci!!! et bisous,

Zoreilles a dit…

@ Modotcom : Merci à toi. Pour tout. Les numéros 1 à 7 et plus encore. C'est toi la tendre! Je reçois ton commentaire comme un cadeau de la vie. Accolade, sourire, bisou sur ta joue.

Claire a dit…

Chut...
Quelle belle petite puce d'amour...
Ca donne envie de faire plein de bisous sur les joues...
Chanceux, les grands-parents!
Je me permets d'arriver ici sur la pointe des pieds et un peu intimidée, avec l'impression d'entrer dans l'intimité de gens qu'on ne connait pas. Et en même temps...
Merci...
P.S. Toujours pas de neige?

Zoreilles a dit…

@ Claire : Bonjour et bienvenue dans ma maison virtuelle même si nous ressentons toutes les deux un fort sentiment de déjà-vu! Les amies de mes amies sont mes amies, tu sais. Mais non, Claire, toujours pas de neige, il a fait si beau aujourd'hui et les arbres sont joliment colorés, pas dénudés du tout. Il y a de quoi faire dire à plusieurs que l'automne, c'est vraiment une saison magnifique.

Jackss a dit…

L'automne, c'est une saison magnifique

Mais ici... c'est de la pluie sans arrêt. C'est comme si Sherbrooke et Havre-Saint-Pierre faisaient toujours exception lorsqu'il y a du soleil.

J'ai vu le soleil et les feuilles d'automne la semaine dernière en Estrie. Il n'y a rien de pareil ici.

En Abitibi, est-ce qu'il y a une flambée des couleurs aux arbres à l'automne?

C'est vraie que Félixe est bien ravissante! J'endosse tout ce qu'on dit d'elle.

Zoreilles a dit…

@ Jacks : Une flambée des couleurs, tu me demandes? T'as pas idée, Jacks! D'ailleurs, je m'en retourne dans le bois là. Ce matin, c'est plein de diamants sur mon lac, il y a du jaune, du or, du orange, du rouge, du vert foncé, le ciel est bleu, d'un bleu du Nord, comme tu connais, t'sais? Je voudrais avoir des yeux partout pour emmagasiner tout ça. Bonne fin de semaine à toi et à tous nos amis(es). J'apporte mon appareil photo, bien sûr! ;o)

Solange a dit…

Je suis passée m'attendrir devant la photo, c'est tellement beau un bébé. Je vois que tu vas admirer les couleurs, nous on en a pas beaucoup cette année les feuilles sèchent et tombent sans rougir.

Gérard Day a dit…

À regarder la photo et à vous lire,on vous sent madame et c'est un grand compliment.

J'ai trouvé dommage que le décès de Falardeau fasse un moment oublier Pierre Bourgault cependant. Mais c'est ainsi, y a rien de nouveau sous le soleil.

Zoreilles a dit…

@ Solange : Tu ne peux pas résister aux bébés toi non plus, hein? Les couleurs étaient magnifiques en fin de semaine à notre camp. Tous les paysages m'ont semblé flamboyants avec ce soleil d'automne.

@ Gérard Day : Bonjour et bienvenue dans ma maison virtuelle. Merci pour ce compliment, c'est vrai que c'en est tout un et je vous en suis reconnaissante. Pierre Bourgault? Il a laissé sa marque, n'ayez crainte. Dans les médias, à la mort de Falardeau, on a souvent fait le rapprochement entre ces deux grands hommes qui n'avaient sûrement pas la langue de bois!

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

@ ma Claire adorée,
Décidément, je te retrouve partout, ma belle et tu m'en vois ravie ! :-))) Ça me fait toujours tellement plaisir de te lire et ce, peu importe dans quelle maison virtuelle tu laisses les traces de ta belle plume ! :-)
En passant, la maison de Zoreilles est des plus chaleureuses, amicales, bienveillantes et apaisantes... Continue de la lire et tu verras ! :-) Au fait, a-t-il neigé en Normandie ? ;)

Oui, oui, oui, j'arrive tout de suite et illico, ma Zoreilles bien-aimée pour savourer avec toi une bonne tasse de ton délicieux thé gingembre-miel près du poêle à bois... On va se raconter de belles histoires, toutes les deux, avec ta petite Félixe sur tes genoux nous regardant avec ses beaux grands yeux doux. ;)

Zoreilles a dit…

@ Rosie : L'as-tu essayée pour vrai, ma fameuse potion? Il paraît que c'est parfait (à cause du gingembre) pour renforcer notre système immunitaire en prévision de la deuxième vague de pandémie de la grippe A (H1N1). En plus, c'est délicieux et ça nous force à ralentir le rythme effréné, le temps de déguster. Ah si je pouvais en donner à Félixe... Avec une otite et une laryngite, elle doit prendre des antibiotiques présentement. Elle ne pleurait même pas, elle n'avait plus son énergie qu'on lui connaît, pas faim, ne souriait plus et se collait sa jolie tête sur nos poitrines avec ses yeux vitreux, en se laissant bercer jusqu'à s'endormir. Pour elle, ce n'était pas normal.

Lise a dit…

Bonsoir Zoreilles,

j'ignorais que Félixe avait une otite et une laryngite. Pauvre petite! Donner des antibiotiques à un bébé, je trouve ça terrible, mais n'étant pas médecin je fais mieux de me taire. Dire que je croyais qu'il s'agissait d'une poussée dentaire. Misère! Est-ce qu'elle va mieux?

Un bébé malade c'est tellement pire qu'un adulte malade, car ils ne comprennent pas pourquoi ils ont mal, et ne peuvent que pleurer. J'ai bien fait de revenir en arrière.

Je voulais juste dire, sachant que tu comprendras, que le monsieur costaud qui effrayait tant ma mère est déménagé.

Lise.

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Pauvre petite Félixe d'amour!!!! J'espère de tout coeur qu'elle se porte mieux et qu'elle a retrouvé son délicieux sourire...
Quant aux antibiotiques, je ne suis pas médecin non plus, mais je crois que parfois, on n'a vraiment pas le choix, même si moi aussi, je trouve ça terrible... Je me souviens que lorsque Geneviève avait à peine 18 mois, elle nous avait fait une bronchite du diable et le pédiatre lui avait prescrit un antibiotique sous forme liquide. Elle s'est finalement remise, Dieu merci!

Quant à ta potion magique de gingembre et miel, j'en prépare tous les jours, mais j'y ajoute quelques clous de girofle et, tiens-toi bien, une pincée de poivre de cayenne moulue... Vieux truc de ma grand-maman paternelle au sang algonquin...

Zoreilles a dit…

@ Lise et Rosie : Je vous ai regroupées toutes les deux, on aura l'impression d'une petite jasette de filles!

Une poussée dentaire coïncide souvent avec l'entrée en CPE et les microbes qui vont avec. C'est ça, la vie, qu'on aime ça ou pas. Félixe ne pouvait plus lutter toute seule contre ça et le pédiatre a prescrit des antibio. Entre deux maux, il faut choisir le moindre... Elle n'a jamais perdu son sourire, la petite chouette, et il s'est enrichi de 4 dents.

Nouvelle de dernière heure : Isa, un peu surchargée de travail à l'université et luttant elle-même contre la grippe depuis le même temps que sa fille, a eu une idée de génie hier après-midi. Bien sûr qu'on a dit oui. La veille, elle avait eu une gastro, on voit bien qu'elle est à bout. Elle est venue souper ici avec Félixe alors que Dominic était en tournage à l'extérieur, elle ne se voyait pas toute seule chez elle pour le souper/soirée/nuit/déjeuner. J'avais préparé un bon souper santé, enfin, elle a pu prendre un bon repas, c'était son premier depuis trois jours. Crodile Dundee et moi, on s'est occupé de Félixe, pendant qu'Isa faisait son travail d'université qui devait être remis ce matin. On lui a laissé seulement le dernier biberon et l'endormissement, une pause bienvenue pour elle qui avait besoin de coller son bel amour de fille. Ensuite, elle a terminé ce foutu travail à remettre. Dodo de bonne heure pour tout le monde ici hier soir. Ce matin, à 6 heures, on repartait le bal. Isa est partie reconduire sa fille au CPE à 8 heures, son travail d'université complété, la petite Félixe relativement en forme, mais la maman sur les nerfs de ne pas arriver à l'heure à son cours à 8 heures 30. Je vous le demande, les filles, est-ce que les femmes ont vraiment avancé dans leur liberté de choix? Je sais ce qu'elle vit, je suis passée par là quand elle était bébé et que je travaillais. Je ne vivais pas, je survivais... Mais je ne regrette rien.

Je suis soulagée, Lise, comme toi, pour le bien-être de ta maman... Et Rosie, ta recette de potion magique, je l'adopte d'emblée, elle est maintenant enrichie de la touche spéciale de ta grand-mère algonquine. Vraiment, tout pour me plaire!

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Ciel de cornemuse, Zoreilles, c'est une question qui porte à très grande réflexion que tu nous poses, là... Je ne sais vraiment pas si les femmes ont fait des progrès quant à leur liberté de choix... Tout comme toi, ma belle Zoreilles, je suis passée par là et moi aussi, je survivais au lieu de vivre... Et tout comme toi, je ne regrette rien de rien. Mais, avons-nous fait des progrès? Non, à bien y penser, je ne crois pas, surtout après avoir lu toutes les épreuves que ta pauvre Isa a récemment subies. Parfois, je regarde ma fille qui n'a que 20 ans et qui court comme démone pourvue d'une queue de veau. Deux emplois à temps partiel, études à l'université, cours et spectacles de danse et de piano, et j'en passe... Heures de sommeil sacrifiées, repas parfois pris à la sauvette et souvent, pâleur cadavérique... Mais, elle est HEUREUSE et tout comme toi, ta belle Isa et beaucoup plus tard, ta Félixe si adorable, elle ne regrettera rien, elle non plus. La puissance et la force des femmes sont, à mon humble avis, indestructibles et font l'envie d'un bon nombre d'hommes... Bon, là je sens que c'est maintenant à moi qu'on va tirer des roches... Ayoye, bordel ! :-0

La cayenne et les clous lui confèrent un tout autre goût, pas vrai, Zoreilles? Je parle du thé, bien entendu...;)

Zoreilles a dit…

Finalement Rosie, en attirant l'attention sur Isa et Génilou, deux jeunes femmes résolument modernes, en plein à l'heure de faire des choix de vie, de carrière, d'études, etc. on se rend compte nous aussi du chemin parcouru par les femmes au cours des dernières décennies. Avons-nous avancé? Toi aussi, tu te la poses parfois, cette question, hein? Sur certains points, bien sûr qu'on a avancé mais on reste avec encore beaucoup de chemin à faire. On croit parfois à tort qu'on peut faire des choix plus qu'avant mais moi, je suis pas certaine de ça du tout...

Les femmes sont courageuses, je le sais, elles l'ont toujours été, et nous faisons face, selon les époques et les cultures, à différents défis, obligations et contraintes, c'est tout.

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Magnifiquement bien dit, ma Zoreilles adorée! :-))) Tu exprimes si bien tout ce je pense, toi, que j'aurais vraiment envie de t'avoir à mes côtés, jour après jour! :-) Ne sais pas ce qu'en diraient Crocodile Dundee et l'Amerloque, cependant... :-o Trouveraient qu'on s'amuse un peu trop en travaillant... Hum... Et puis après, pas vrai ? :-)

Zoreilles a dit…

@ Rosie : Crocodile Dundee et l'Amerloque? Si mon intuition est juste, ils nous trouveraient drôles! Ils ne comprendraient pas toujours pourquoi on rit par exemple... mais ils ne s'en offusqueraient pas, tout simplement parce que dans notre solidarité féminine, il y a aussi un ingrédient essentiel, et c'est l'amour qu'on porte aux hommes en général, dans le sens amour humain, amour du monde.

Inversement, tant que les femmes auront des « comptes à régler » avec les hommes, tant qu'elles essaieront de les imiter, de les épater ou de les dominer, on ne pourra pas dire qu'on aura avancé sur le chemin de l'égalité des sexes. Les hommes sont nos alliés. Voilà ce que je pense.

Pour changer le monde, Rosie, comme je le dis souvent, ça prend beaucoup beaucoup d'amour. Et ça, je le lis dans tout ce que tu écris, tu le comprends un peu comme moi.

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Les hommes sont nos alliés, en effet, ma belle chouette et sans eux, le monde dans lequel nous vivons serait cruellement privé d'amour. Et cet amour dont nous parlons, ma chérie, je le sens et je le vis dans tout ce que tu écris, toi aussi!

Zoreilles a dit…

@ Rosie : D'ailleurs, mon dernier billet témoigne beaucoup de mon amour pour les hommes. J'aime les femmes aussi. Pis les vieux. Pis les bébés. Pis les ti minous, les ti pitous, pitoute pitoute!!!

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Moi itou, ma belle, moi itou!!!
:-)))

Anonyme a dit…

Infatuation casinos? abolished over and above and superior to before this advanced [url=http://www.realcazinoz.com]casino[/url] straw boss and tergiversate online casino games like slots, blackjack, roulette, baccarat and more at www.realcazinoz.com .
you can also delay our modish [url=http://freecasinogames2010.webs.com]casino[/url] hire at http://freecasinogames2010.webs.com and substitute pro in accurate incredibly away !
another lone [url=http://www.ttittancasino.com]casino spiele[/url] conspire is www.ttittancasino.com , in enquiry german gamblers, chance upon towards the rear with magnanimous online casino bonus.

Anonyme a dit…

interruption quondam hat this unrestricted [url=http://www.casinoapart.com]casino[/url] perk at the most tasteless [url=http://www.casinoapart.com]online casino[/url] grandstand a endanger with 10's of unworldly [url=http://www.casinoapart.com]online casinos[/url]. with [url=http://www.casinoapart.com/articles/play-roulette.html]roulette[/url], [url=http://www.casinoapart.com/articles/play-slots.html]slots[/url] and [url=http://www.casinoapart.com/articles/play-baccarat.html]baccarat[/url] at this [url=http://www.casinoapart.com/articles/no-deposit-casinos.html]no energetic casino[/url] , www.casinoapart.com
the finest [url=http://de.casinoapart.com]casino[/url] against UK, german and all matchless the world. so because of the treatment of the choicest [url=http://es.casinoapart.com]casino en linea[/url] discontinuity us now.

Anonyme a dit…

top [url=http://www.001casino.com/]casino online[/url] check the latest [url=http://www.casinolasvegass.com/]las vegas casino[/url] autonomous no store bonus at the best [url=http://www.baywatchcasino.com/]www.baywatchcasino.com
[/url].