mardi 1 septembre 2009

Suis-je normale, docteur?


Cette photo n'est pas de moi. Je l'ai dans ma collection de photos d'orignaux depuis quelques années et je voulais la partager avec vous parce qu'elle raconte une belle histoire, je trouve. On m'avait dit à l'époque qu'elle avait été prise à Bellecombe, un petit village près de Rouyn-Noranda.

Suis-je normale, docteur?

Il n'y aura pas de lien entre cette photo et ce que je veux vous raconter ce matin mais si vous en voyez un, dites-le moi, vous êtes tellement brillants et imaginatifs d'habitude que je vous fais une confiance aveugle!

C'est à propos de la revue Virage, une publication trimestrielle éditée et distribuée par la FADOQ (Fédération de l'Âge d'or du Québec). Je la reçois à mon nom et dans ma boîte aux lettres depuis 2 ans. À chaque fois, je me demande comment il se fait que je suis abonnée à cette maudite revue que je me force à lire d'une couverture à l'autre et là, je déprime pendant une semaine!

Comprenons-nous bien, je n'ai pas peur de vieillir, je n'y pense même jamais. Non pas que je me berce d'illusions, je sais trop bien qu'à 52 ans, j'en ai plus en arrière de moi qu'en avant mais j'ai sous les yeux tellement d'exemples de gens qui mordent dans la vie et qui ont su prendre de l'âge avec bonheur et légèreté que j'ai l'impression souvent d'être dans la force de l'âge. Je compte aussi sur ma bonne génétique, mon arrière grand-mère est décédée à 103 ans, « avec tout son génie », comme elle disait. Ma grand-mère à l'aube de ses 89 ans et ma mère, si vivante et allumée, à 77 ans, fait sa technique Nadeau à tous les matins et si elle ne prend pas sa marche à cause du mauvais temps, elle se discipline à faire du vélo stationnaire...

Alors pourquoi je déprime à lire la maudite revue qui m'arrive dans ma boîte aux lettres aux trois mois et qui fait se rouler par terre Crocodile Dundee qui a un an de plus que moi? À cause des articles qui parlent de santé mais en semant la peur et l'insécurité. À cause des recettes légères qui ont l'air fades, qui ne tiennent pas compte d'autres choses que le cholestérol et le taux de sucre. À cause du blablabla des investissements de fonds de retraite, des placements sécuritaires, des services financiers et des mandats d'inaptitude. À cause des publicités des résidences privées pour personnes âgées, des pré-arrangements funéraires d'Urgel Bourgie, du réseau Dignité et de la Corporation des thanatologues du Québec, des pharmacies, des bas support, des cannes en carbones, des centres de prothèses dentaires, des fabricants de lits ajustables et fauteuils auto-souleveur et autres bains où l'on entre debout avec la photo d'un vieux-monsieur-en-robe-de-chambre-qui-pourrait-être-mon-grand-père!

Non mais c'est pas vrai? Je suis pas rendue là? À chaque fois, ça me vire à l'envers...

Quand je vais être grande, moi, ce que je veux, c'est prendre le temps de vivre plus que maintenant. J'aspire à ça. Je cultive ça. Je veux pas m'en aller dans la perte d'autonomie, la maladie et l'insécurité. Lâchez-moi, vivre, c'est pas dangereux, hein? Au contraire, plus je prends de l'âge, plus je me sens solide. Bon, je saute moins haut qu'avant peut-être. Je tombe plus de bonne heure le soir. Il m'arrive d'être courbaturée sans avoir fait de sport. Et dans mes insomnies, j'échafaude moins de projets que je cherche des solutions à des problèmes mais j'ai moins de choses à prouver et ça compense merveilleusement, c'est même fameux pour ma santé.

J'ai découvert dernièrement d'où venait la maudite revue qui m'exaspère et qui fait crouler de rire Crocodile Dundee.

On renouvelle toujours nos assurances automobile en août. Nous faisons affaires à la même place depuis 1976, ils nous connaissent très bien. Au téléphone, l'autre jour, elle me demande à la fin si je renouvelle aussi ma carte de la FADOQ, ça nous donnerait encore cette année une réduction substantielle de la prime annuelle pour seulement 10 $. Je venais de découvrir le pot-aux-roses... Je lui ai parlé de la revue Virage qui venait automatiquement avec la carte de la FADOQ, on a ri pendant le reste de notre entretien téléphonique parce que je lui ai fait tout un monologue là-dessus. À la fin, je lui ai demandé si c'était obligatoire que ce soit moi qui détienne la fameuse carte de la FADOQ. Elle m'a dit que moi ou Crocodile Dundee, ça n'avait pas d'importance, on était sur la même police d'assurance et on a plus de 50 ans tous les deux.

Ah ben Simonac!

J'ai demandé un petit changement de nom sur notre option FADOQ. Pas l'adresse. Juste le nom. Maudit qu'on va rire au début de décembre quand Crocodile Dundee va recevoir SA revue Virage!!!

Moi, pour ma part, je vais scrupuleusement NE PAS LA LIRE. C'est pas terrible pour ma santé...

36 commentaires:

Henri a dit…

Ce genre d'obsession pour la sécurité et la santé, à tout prix, c'est comme si on voulait nous enterrer pendant que l'on est encore vivant. On cherche à nous étouffer, à nous empêcher de vivre... paradoxalement pour vivre plus longtemps.

Ça revient encore une fois à l'affrontement "quantitatif" vs "qualitatif". Vaut peut-être mieux viser à vivre moins longtemps mais à vivre plus intensément, dans la joie, genre se payer une bonne poutine de temps en temps ou s'allumer une cigarette (lorsque l'on peut fumer à temps partiel comme moi).

Change de revue : abonne-toi à Easyrider ! :-)

Barbe blanche a dit…

"Suis-je normale, docteur?"
Après une longue étude de votre cas hé bien voyez vous ma tite madame vous êtes tout ce qu'il y a de plus normale.
Personnes n'aime se faire répéter que la fin approche,que son temps est écoulé.
Personnellement je n'ai pas de carte des vieux,je ne reçois pas leur publication, et celles qu'il y a en kiosque, je ne regarde même pas les gros titres.
Je préfère pour ce qui me reste de temps à vivre,le vivre debout et à ma façon, tout en évitant autant que possible les exagérations inutiles.
Je préfère VIVRE , survivre dans la peur d'être malade, très peu pour moi.

Soisig a dit…

Tu m'as bien fait rigoler, hihihi!
Ma mère qui a fêté ses 90 ans et vit seule en appart ne veut pas s'abonner à ces revues de vieux, hihihi! Elle aime trop la jeunesse, les découvertes, les bonnes recettes, la vie quoi... pour "perdre son temps à tuer le temps"! Elle lit beaucoup et s'intéresse à tout! Tu devrais la voir quand elle raconte ce qu'elle a popoté pour son diner: quelle belle imagination!

C'est sûr qu'il y en a qui ont besoin de balises pour ne pas sombrer, mais toi, moi et ceux qui te lisent me semblent très "vivants" quelque soit leur âge!

Et je te ferai remarquer qu'il y a des bien plus jeunes que nous qui ont aussi le souffle court!

Oh! Que j'aimerais être un petit oiseau et voir la "bet" de ton chum quand il recevra son courrier, hihihi! Bonne semaine!

Zoreilles a dit…

@ Henri : Le pire, c'est que je veux tout, moi. Tu parles qu'il vaudrait mieux viser à vivre moins longtemps mais plus intensément? Je veux vivre longtemps ET intensément! J'aime pas la poutine mais les frites, oui. Pis je m'en allume une pas mal souvent avec un sentiment de culpabilité chaque fois mais je l'allume pareil. Pour le moment. M'abonner à Easy Rider? J'aime déjà l'idée! ;o)

@ Barbe blanche : Fiou, tu me rassures, je suis normale! Je me demandais bien qui c'est qui pouvait être assez vieux pour aimer cette revue.

@ Soisig : Ta mère serait bien trop jeune pour aimer cette revue! Remarque, c'est pas de ma faute si elle est arrivée chez moi 8 fois depuis 2 ans, c'est à cause du rabais sur nos assurances auto! T'auras pas besoin de faire le ti wèso en décembre, je me ferai un plaisir te le raconter! ;o) Rira bien qui rira... la dernière.

gaétan a dit…

Tu viens de me donner une idée. Mon renouvellement d'assurances est pour bientôt.Si la cie où je suis assuré offre cette promotion c'est la Marjo qui va faire le saut... :-))

Jackss a dit…

Quelles belles photos tu as laissées dernièrement, Zoreilles

Je parle aussi de ton billet précédent.

Celui-ci qui s'adresse à ton docteur m'a également bien intéressé. Nous avons reçu dernièrement 2 docteurs d'un coup: les parents de Joseph Facal. Nous les connaissons car Laure travaillait avec Martine à Sherbrooke.

Le soir, pour s'endormir, le docteur lisait un livre du poète grec Épicure. Il m'a lu tout haut cet extrait que j'ai bien aimé:

Si tu penses à la mort, c'est que tu es vivant. Si tu es mort, tu ne le sais pas. Alors profite de la vie.

Ce que tu décris, je l'ai vécu, il y a quelques années. J'étais allé dans une rencontre où il y avait beaucoups d'ainés. Ça m'avait bouleversé. J'étais sorti de la rencontre laissant Laure à l'intérieur.

Voyant tous ces gens qui semblaient avoir perdu beaucoup de leur autonomie physique et cognitive, je me disais que je ne voulais pas vivre ma mort avant le temps.

Mais heureusement, ce genre de réactions se passe avec le temps. Il passe maintenant trop vite pour que je m'y attarde.

Zoreilles a dit…

@ Gaétan : Si ça peut t'être utile... C'est la compagnie AXA qui offre cette promotion aux plus de 50 ans. Mais par solidarité féminine avec Marjo, je devrais même pas te dire ça!

@ Jacks : T'avais laissé Laure toute seule dans cette rencontre? Je te reconnais pas là, il fallait drôlement que ton instinct de survie te pousse dehors! Paradoxalement, et je l'ai déjà raconté ici, mes rencontres avec des personnes âgées et très âgées me redonnent habituellement de l'énergie, une sorte de nouvelle jeunesse. Leurs propos sont empreints d'amour de la vie, de tendresse, de sagesse, de rires. Peut-être que « mes vieux » ne sont pas représentatifs? En tout cas, la revue Virage ne m'inspire rien de ce genre!

crocomickey a dit…

Tu nous fait rajeunir avec ta bonne humeur ...

Anonyme a dit…

Moi qui te connais bien, Zoreilles, je peux répondre à ta question : Non, t'es pas normale mais j'aime ça de même!

Leinad

Jackss a dit…

Bonjours Zoreilles,

Oui, j'avais laissé Laure toute seule. Nous sommes souvent tout en paradoxe. J'adore les personnes âgées. C'est un contexte particulier qui est venu me chercher. L'événement se passait au sous-sol de la cathédrale de Sherbrooke. C'est le contexte et l'ambiance qui sont venus me chercher.

J'ai le plus grand respect pour la vie humaine. Et pourtant, selon les jours et les circonstances, je suis pour et contre la peine de mort. Je dis souvent à la blague Je serais pour la peine de mort si les juges avaient assez de jugement pour faire la différence entre ceux qui la méritent ou pas.

Zoreilles a dit…

@ Crocomickey : C'est ça, l'idée... mon vieux!

@ Daniel : T'es toujours aussi à l'envers, toi! Mais j'aime ça de même... Bienvenue dans ma « maison virtuelle », ça me fait chaud au coeur de te « voir » ici. Tu reviendras, dis?

@ Jacks : C'est toujours une question de contexte et d'ambiance...

canneberge14 a dit…

Vous m'avez rappelé les premiers jours de mon "bel âge".
Je venais tout juste d'avoir cinquante ans.Dans un magasin de tissus,j'ai mentionné à la vendeuse que malgré mes cinquante ans, je ne connaissais que très peu de choses à la couture. Elle s'écrie subitement haut et fort:"50 ans, c'est votre jour de chance...c'est aujourd'hui la journée des aînés, vous aurez donc droit à 10% de rabais sur tout ce que vous achèterez."

"Vaut bien mieux moins d'argent, chanter,danser,rire et boire..."
chantait à la même époque mon grand-père
qui avait encore tout son génie...

Zoreilles a dit…

@ Canneberge 14 : Ça y est, vous m'avez mis dans la tête pour la journée cette chanson de votre grand-père! Quand j'y pense, c'est pas mal ma philosophie dans la vie : « Vaut bien mieux moins d'argent/Chanter danser rire et boire/Vaut bien mieux moins d'argent/Rire et boire plus souvent ». Je n'ai jamais su autre chose que le refrain!

Barbe blanche a dit…

moi aussi,je n'en connais que le refrain mais je suis convaincu que c'est la partie la plus importante de la chanson « Vaut bien mieux moins d'argent/Chanter danser rire et boire/Vaut bien mieux moins d'argent/Rire et boire plus souvent ».
et que la fête commence.

Zoreilles a dit…

@ Barbe blanche : As-tu cette chanson dans la tête toi aussi? C'est très communicatif, je l'ai chantée tout l'avant-midi, moi! C'est pas demain la veille qu'on va rentrer dans l'Âge d'or et jouer au baseball poche!!!

Lise a dit…

Zoreilles,

je ne connais pas la chanson, mais elle me dit qu'il faut profiter de la vie, peu importe l'âge. Je ne connais pas non plus la revue que tu mentionnes, mais je sais que celle ayant pour titre "Le bel âge", avec ses photos-couvertures de femmes (poupounes conviendrait mieux) ayant l'air d'avoir trente- cinq-ans maximum, photos léchées et retouchées il va sans dire, sont suffisantes pour donner des complexes à n'importe qui ayant au-dessus de cinquante ans. Je veux dire, une personne qui accepte de vieillir naturellement, sans retouches, ni additifs, ni artifices.

Et c'est tellement plus facile de vieillir pour les hommes, étant donné que l'apparence de jeunesse éternelle n'est pas nécessaire dans leur cas. Deux poids, deux mesures!

Et c'est vrai que la vie, siiiiiiiii...courte, nous met tellement d'écueuils, d'entraves, que parfois on se demande s'il vaut la peine...de vivre.

J'ai en tête la chanson d'Éric Lapointe (que je n'aime pas trop) disant qu'il ne veut pas mourir avant d'être mort. Et il a bien raison!

Ceci dit, ton billet plein d'optimisme est un cadeau pour nous tous, car la vie n'est pas toujours rose pour toi, je le sais. Mais tu est assez généreuse pour faire partager la légereté et la beauté que tu vois partout. Ce qui n'est pas donné à tout le monde.

Merci à toi!

Zoreilles a dit…

@ Lise : Ah oui, je connais le Bel Âge, ma mère est abonnée et elle me refile ses magazines après les avoir lus. Je te jure, c'est moins pire que Virage! C'est vrai que les madames sont belles dans ces publications-là. Les messieurs aussi. Plus facile de vieillir pour eux, tu trouves? Hummm... Ce n'est pas ce que me disent mes amis masculins. Mal partout, moins d'énergie, chute des cheveux, fatigués sans raison, troubles de prostate des fois, de surpoids, de cholestérol. Et ils remettent plein de choses en question, comme nous... Merci pour la légèreté et la beauté que tu dis que je vois partout, c'est que j'en ai besoin moi-même et qu'il y en a pas mal dans ma vie, alors, si ça fait l'affaire des amis(es), j'en suis ravie! C'est moi qui te remercie, Lise.

Lise a dit…

Zoreilles,

quand je dis qu'il est plus facile de vieillir pour les hommes, je voulais dire qu'il c'est plus socialement acceptable pour eux de vieillir. Pour les malaises, les maladies, tu as parfaitement raison, et je n'ai jamais pensé autrement. Même que je trouve que NOUS sommes plus en forme généralement que les hommes en vieillissant. Je me suis mal expliquée, mille excuses.

Et si Le virage est pire que Le bel äge (tiens ça rime!), tu fais bien de ne plus le lire! Easy Rider est en effet une bonne idée.

:-)

Bonne fin de semaine chère Zoreilles, que tu te sauves à votre camp ou non...

Lise a dit…

...qu'il EST et non qu'il c'est...

:(

Lise (encore) a dit…

Zoreilles,

histoire de te faire sourire, cette nuit j'ai rêvé que j'étais couverte de verrues partout. Tu peux imaginer à quel point j'étais contente quand je me suis réveillée...

Accent Grave a dit…

Malgré nous, y'a des réalités auxquelles on n’échappe pas. Est-on vieux ou est-ce une image? Qu’est-ce que ça change en bout de ligne? Hum… ça change pas mal de choses en y pensant bien.

On m’a souvent dit : après 50 ans, si tu n’as pas mal quelque part, c’est que tu es mort! Et c’est vrai.

En ce qui concerne cette revue, je ne pourrais pas lire ça. Je pense que c'est justement ce qu'il ne faut pas lire après 50 ans!

Bonne chance à monsieur Dundee.

Accent Grave

Zoreilles a dit…

Pendant que Petite Félixe fait son somme dans la pièce d'à côté et en attendant d'aller chercher les hebdos pour ma revue de presse, me voici, le coeur en dentelle, à cause d'elle...

@ Lise : Je n'irai pas au camp en fin de semaine, un bonheur encore plus grand m'attend : de la belle visite de Lévis qui revient en Abitibi pour ce grand congé. Youpi! T'as fait un mauvais rêve? J'espère que c'est pas à cause de moi... ou de notre conversation!

@ Accent Grave : Elle est bien bonne, cete maxime, elle fait sourire. Je la retiens! Je ne crois pas que Crocodile Dundee la lise jamais lui non plus mais j'ai hâte de lui voir la binette quand il va la recevoir à son nom! La vengeance est douce... Cette solidarité masculine vous honore mais je lui en devais une!

Soisig a dit…

Je pense que vieillir c'est dans la tête! On ne parle pas du physique mais du moral... J'ai une amie qui a toujours été "vieux jeu" (même si elle a exerecé le même métier que moi!)et ça ne s'améliore pas en vieillissant. Il faut croire qu'il y en a qui sont plus doués que d'autres... Il y en a qui sont nés "mémère ou pépère", pessimistes et chiâleux en plus. Ce n'est pas mon cas, hihihi! (Hum, chiâleuse des fois, lol!)

J'ai aussi de la belle visite que je suis allée chercher au terminus de Rouyn jeudi matin 8h: lever du corps difficile :(

Ma fille est venue célébrer la fête de son papa et passer quelques jours ensuite avec maman (et son travail, vive les portables!) pour se faire gâter!

Bonne fin de semaine! Et beau bonjour à ta belle visite!

Zoreilles a dit…

@ Soisig : Tu connais des vieux qui sont jeunes d'âge? Moi aussi! Je pense qu'ils ont peur de vivre, pas de vieillir... puisqu'ils sont déjà vieux. Je suis pas inquiète pour ta fille, elle va être gâtée à souhait. Tu lui as gardé un petit pot de fraises des champs pour ses matins, j'imagine? Chère toi! ;o)

Jackss a dit…

Commençons la semaine
Paroles et musique : Traditionnel.


Commençons la semaine
Voulez-vous cher voisin ?
Commençons par le vin
Nous finirons de même

Vaut bien mieux moins d'argent
Chanter, danser, rire et boire
Vaut bien mieux moins d'argent
Rire et boire plus souvent

On veut me faire accroire
Que je mange mon bien
Mais l'on se trompe bien
Je ne fais que le boire

Vaut bien mieux moins d'argent
Chanter, danser, rire et boire
Vaut bien mieux moins d'argent
Rire et boire plus souvent

Si ta femme te querelle
Dis-lui pour l'apaiser
Que tu veux te griser
Pour la trouver plus belle

Vaut bien mieux moins d'argent
Chanter, danser, rire et boire
Vaut bien mieux moins d'argent
Rire et boire plus souvent

Voilà que mon propriétaire
Dit qu'il va vendre mon lit
Je me moque de lui
Je couche toujours par terre

Vaut bien mieux moins d'argent
Chanter, danser, rire et boire
Vaut bien mieux moins d'argent
Rire et boire plus souvent

Je donnerai en héritage
Autant que j'ai reçu
Je suis venu au monde tout nu
Je ne laisserais pas davantage

Vaut bien mieux moins d'argent
Chanter, danser, rire et boire
Vaut bien mieux moins d'argent
Rire et boire plus souvent

Providence divine
Qui veille sur nos jours
Conserve nous toujours
La cave et la cuisine

Vaut bien mieux moins d'argent
Chanter, danser, rire et boire
Vaut bien mieux moins d'argent
Rire et boire plus souvent




--------------------------------------------------------------------------------
INFO:

Cette chanson est aussi connue sous le titre de La semaine bachique.

Ils ont interprété la chanson:

Les Cailloux (1967).
Pierre Daigneault (1967).
Gilles Gosselin (1979).

Lise a dit…

Zoreilles,

tu ne ferais faire de cauchemars à personne voyons! D'ailleurs ta réponse je l'ai lue ce matin seulement. De plus je ne crois pas aux rêves, mais j'en ai un récurrent, à peu de choses près, depuis quelques mois, et je ne sais comment y échapper. C'est étrange et un peu effrayant de se retrouver, en rêve, dans un endroit connu, et la même situation, sans jamais avoir vécu l'événement dans la vie. Fatigant!

En tout cas, bonne fin de semaine de retrouvailles familiales chère toi! Qui pourrait ici ignorer qui sont les visiteurs de Lévis, et je vous souhaite à tous de profiter au maximum de ces moments privilégiés.

@Soisig

De belles retrouvailles pour toi aussi avec ta fille. J'aime ton écriture, qui se fait plus rare ici dernièrement. Dommage! Bonne fin de semaine aussi...

:-)

Lise a dit…

@Jacks,

cette chanson m'est inconnue, mais ça fait tellement de bien de te lire, ici et chez-toi. Zoreilles la reconnaîtra sans doute.

Zoreilles a dit…

@ Jacks : Un vrai bon recherchiste! Sont drôles, les paroles de cette chanson traditionnelle. Merci à toi, ça faisait plaisir à lire. J'espère que Barbe blanche va repasser par ici, il va sûrement la reconnaître lui aussi, déjà qu'il en connaissait le refrain.

@ Lise : C'est fatiguant en effet, un rêve récurrent. Peux-tu y déceler toi-même certaines craintes, peurs ou insécurités? Parce que l'inconscient, ça parle beaucoup quand on sait l'écouter. En fait, la personne la mieux placée pour comprendre l'essence de ça, c'est toi. Par rapport à toi, je veux dire. Tu as une si belle écoute pour les autres, tu serais douée sûrement pour te traiter avec les mêmes égards? Merci pour « les retrouvailles » que tu devines, ma belle visite arrivera au cours de l'après-midi, ils viennent toute la petite famille. Ce sera comme Noël... et j'apporterai des bleuets frais cueillis!

Pierre Lafontaine a dit…

La revue Virage est vraiment insupportable, tu as raison. Peut-être qu'on devrait se mettre à envoyer des textes, ça changerait peut-être? :-)

Zoreilles a dit…

@ Pierre : Je suis morte de rire là! ;o)

Euh... La reçois-tu chez vous, à ton nom pitoute pitoute, toi? Ou c'est ton père qui te refile ses magazines après les avoir lus? C'est sûr qu'avec une belle brune et un petit bonhomme qui entre à la maternelle, tu ne dois pas te reconnaître dans Virage!!!

Lise a dit…

Zoreilles,

j'en reviens pas! J'ai tapé "rêves récurrents" dans le moteur de recherche, et le premier site sur la liste était FADOQ.MTL, carrefour des 50 ans et plus. Et il y a un lien menant è la revue Virage. C'est trop drôle!!!

Pour le reste, je sais que tu as raison. Et bonne fin de semaine avec ta belle visite!

:-)))

Zoreilles a dit…

@ Lise : Ah ben ça alors! De deux choses l'une : Ou bien ça parle de synchronicité, ou bien... ça parle au yâbe!!! ;o)

Et ma belle grande visite vient de partir... (soupir...) Mais on a eu tellement de beaux moments... Ce fut court mais intense. Ça a encore passé trop vite!

Pierre Lafontaine a dit…

Bin oui Zoreilles... Pitoutte pitoutte... Y'a pas grand chose sur la rentrée scolaire là-dedans j'te jure! Pas même un article genre "Être jeune père à 50 ans"! ;-)

Zoreilles a dit…

@ Pierre : C'est sûr que dans Virage, quand il y a une pub de couches, c'est pour de l'incontinence et y a pas de bébé joufflu-et-bien-au-sec pour en faire la promo!

Solange a dit…

Je ne comprends pas qu'on puisse s'intéresser à ces lectures, c'est tellement déprimant. Moi j'y suis allergique, comme aux résidences pour retraités, qui me font penser à des cages à poules sans jeunesse. C'est nous mettre à l'écart sous prétexte d'améliorer notre sort.

Zoreilles a dit…

@ Solange : Je n'ai pas trouvé non plus quel était leur public-cible, même ma mère qui a 77 ans trouve cette revue trop vieille pour elle! Ce sont les pubs qui alourdissent Virage. Peut-être que les articles ne seraient pas si pires que ça...