dimanche 17 mars 2013

Réflexion du dimanche


Difficile de la voir, notre maison actuelle, à travers tous ces arbres qui l'entourent en toutes saisons. Je l'ai fait exprès pour ne pas tomber dans la nostalgie. Ça fait partie de mon processus de détachement qui s'est intensifié depuis qu'elle est à vendre.  


À chaque fois que j'ai vu apparaître de ma cuisine le phénomène de parhélie (les trois soleils) j'ai été propulsée dans une réflexion sur le sens que je voulais donner, ce jour-là, à n'importe quel nouveau départ.


Il y a deux semaines, lors de la soirée Clair de lune au Centre de ski de fond où sont membres nos enfants, nous avons retrouvé là-bas les parents de Dominic, qui sont plus que des amis, nous nous considérons comme des membres d'une même famille depuis cinq ans que nos enfants sont mariés ensemble et plus encore depuis la naissance de notre Félixou!


Un beau jour d'été au P'tit Château à Rapide Deux. Si le campe a été baptisé depuis le début le P'tit Château, ce n'est pas juste pour rigoler qu'on dit ça, on y est heureux simplement avec ceux qu'on aime et en ce sens, oui, on fait là une vraie vie de château. 

Réflexion du dimanche

D'abord, je vous annonce officiellement que notre maison est vendue au lac Dufault. Notre courtier immobilier a fait de l'excellent travail. Nous sommes très contents du dénouement rapide et heureux. Nous partirons d'ici le 8 avril prochain et la transaction devrait se signer devant notaire le 12 ou le 15, moment où nous remettrons les clés au nouveau propriétaire. D'ici là, nous prendrons les bouchées doubles pour terminer les rénovations à l'autre maison que nous avons achetée à Rouyn-Noranda. 

Depuis un bon moment déjà, je réfléchis à la question suivante : C'est où chez nous? 

Ce matin, j'ai ma réponse : Chez nous, c'est là où nous avons des projets, où nous sommes heureux, où nous l'avons été et où nous avons bien l'intention de continuer à l'être. Le reste, ça s'appelle un décor et il n'est qu'accessoire. 

Isabelle avait raison lorsqu'elle m'a dit dernièrement que des beaux souvenirs, on allait devoir s'en fabriquer d'autres et qu'on avait tout ce qu'il fallait pour le faire. Elle est devenue si grande, notre petite qui a grandi ici, sur le bord du lac... 

Nous avons tant de projets. Et nous aurons du temps pour les rêver, les mettre de l'avant, les organiser et surtout pour les vivre. 

Je m'en vais dans la prochaine heure chercher Félixe et nous allons ensemble voir un beau spectacle de cirque au Théâtre du Cuivre. On a tellement hâte, elle et moi. Après, nous serons réunis tous ici avec ses parents et son Papi, le souper est déjà prêt, je l'ai cuisiné hier soir et ce qui sera notre dernier souper de famille ensemble dans cette maison n'aura pas du tout l'air triste parce que nous savons que nous en aurons bien d'autres ailleurs, dans d'autres décors. 

Chez nous, c'est partout où se trouvent ceux qu'on aime. 

J'ai quelques amis autochtones, des Algonquins, qui m'apprennent beaucoup sur la vie et le monde qui m'entoure. Ils ont un concept de la maison, de la propriété, qui m'était tout à fait étranger jusqu'à ce que je les côtoie plus souvent. Ils habitent un endroit mais n'y sont jamais vraiment chez eux. Ils l'empruntent à leurs enfants et à leurs petits-enfants, en quelque sorte. Ils ont dû voir la chose sous cet angle probablement depuis toujours parce qu'on les a dépossédés de tout, à commencer par le territoire où ils avaient vécu en paix depuis des millénaires. Je les trouve sages de n'avoir jamais besoin de posséder un lieu pour y vivre sans souci. Ils ont aussi un rapport au temps et à la nature qui m'inspire de plus en plus. 


46 commentaires:

Joce a dit…

On discutera cet été plus longuement de la notion de propriété et c'est où chez nous....Moi mon appartenance ne tient plus à une rue, une ville, une région ....mon appartenance est lié non plus à un endroit géographique mais à un moment présent et à un agrandissement du territoire et si ma maison est au Québec ça répond probablement à mes aspirations pour l'instant....quoique je comprends qu'on peut être aussi citoyen de la terre,tout simplement.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Noémie Turbide a dit…

J'ai déjà eu moi aussi cette réflexion, pour en venir à la conclusion que chez nous, c'était où j'avais envie d'être tout simplement. Et on peut même avoir plusieurs chez-soi! C'est tu pas merveilleux ;)

Nanou La Terre a dit…

Cette réflexion vient sans doute aussi du fait qu'il va y avoir cette espèce de sensation bien désagréable de "l'entre-deux", lorsqu'on se prépare à déménager: plus les boîtes se font, plus la maison se dégarnit et moins on se sens chez nous et pas ailleurs en même temps.
Il est important de préserver nos liens solides avec ceux qu'on aime, c'est ce qui nous tient.

Ce déménagement sera donc pour bientôt, très bientôt, ouf, quel grand changement dans ta vie mais pour le mieux, ça j'en suis certaine.
Que ce changement se fasse dans la sérénité et la joie.

Bonne semaine Zoreille!
Tendresses xxx

Caboche a dit…

Ton texte me fait penser à une très belle chanson, chantée par Reggiani: Venise n'est pas en Italie.
Voici le refrain:
Venise n'est pas en Italie
Venise c'est chez n'importe qui
Fais-lui l'amour dans un grenier
Et foutez-vous des gondoliers
Venise n'est pas là où tu crois
Venise aujourd'hui c'est chez toi
C'est où tu vas, c'est où tu veux
C'est l'endroit où tu es heureux.

En avrill, ce sera le renouveau, le printemps, un nouveau départ.
Je penserai à toi.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Zoreilles a dit…

@ Joce : T'es vraiment sage, p'tit frère! J'ai toujours grand plaisir à jaser avec toi et Guylaine, on s'en promet beaucoup pour cet été. On ira ensemble à Matagami pour revisiter notre enfance et partout où vous voudrez, on aura bien le temps d'approfondir la question de l'appartenance, géographique ou pas!

Zoreilles a dit…

@ Noémie : Tu as une vraie belle définition du « chez vous », moi je trouve. J'achète ça tout de suite, ça me plaît ♥

Plusieurs chez soi... Ouais, quelle bonne idée!

Zoreilles a dit…

@ Nanou : L'entre deux, on le vit depuis un bon moment déjà, parce qu'on est propriétaires de la nouvelle maison depuis le 14 décembre et on y fait beaucoup de rénovations.

Nous avons pu vivre ici beaucoup de dernières fois. C'était le cas au temps des Fêtes, comme hier, pour notre souper de famille. On ne l'a pas dit comme ça mais on le savait sans le nommer. C'était doux, pas triste, dans l'enthousiasme de tous nos projets.

À partir de tout de suite, nous serons de moins en moins fonctionnels ici... et de plus en plus là-bas! Là, on est vraiment dans l'entre deux... intense!

Pour la joie et la sérénité, je te remercie et je te rassure, j'y vois personnellement!

Bonne semaine à toi aussi xx

Zoreilles a dit…

@ Caboche : Quelle belle chanson... Merci... Je ne la connaissais pas... Et pourtant, je connais plusieurs des chansons de Reggiani.

Comme toutes les grandes chansons, on peut se l'approprier selon ce qu'on vit. Celle-là me parle beaucoup!

Anonyme a dit…

Bonjour Zoreilles .
Tu as bien raison .... " notre chez nous " c`est l `endroit où nous sommes bien avec ceux que l `on aime
Bien sûr .... tu quittes cette maison en apportant tous tes souvenirs ... mais il te reste le plus précieux ..... ton compagnon et ta famille ..... tes amis .... ce sont tes richesses .....
Tu découvres doucement et avec sérénité que la maison n `est qu `un port d`attache et que tu bâtira ton petit nid là où tu veux continuer à être heureuse .....
Je te souhaite un bon déménagement .... pas trop de fatigue et une bonne installation dans ton nouveau " chez vous "
Bonne semaine .
Amitié
Capucine .

Anonyme a dit…

Amazing! This blog looks just like my old one! It's on a entirely different topic but it has pretty much the same page layout and design. Outstanding choice of colors!

Also visit my webpage - waist to hip ratio chart

Solange a dit…

Félicitations pour la vente, c'est déjà un soulagement, il reste la dernière étape. Moi je trouve que c'est un moment excitant d'emménager et de décorer une nouvelle demeure. Bonne semaine.

Le factotum a dit…

Le chez-nous est avant tout dans notre ♥.
Et toi tu l'as bien ancré dans le tien.
Et en plus une grand-maman hors-pair!

Joce a dit…

C'est qui l'Anglais qui arrête pas de nous importuné ...Chez NOUS....sur notre Place Zoreilles...Tu vois Noémie a raison,ton espace ici, c'est aussi notre chez nous!

Zoreilles a dit…

@ Capucine : Ah si on pouvait tout apporter de nos souvenirs... On en laisse beaucoup parce qu'il nous faut faire des choix... Imagine les personnes âgées qui doivent « casser maison ». Je pense souvent à ça, ces jours-ci. Parce qu'à l'âge qu'ils ont au moment où ils sont confrontés à ça, et pas toujours de leur plein gré, est-ce qu'on a l'énergie de faire ce deuil pour repartir à neuf? Pas sûre...

Moi, par contre, j'ai rien que 55 ans, notre décision est bien réfléchie et pleinement assumée, c'est en plein le temps de rebrasser les cartes!

Le déménagement des gros meubles est le 8 avril, toutes nos actions convergent vers cette date en ce moment. Ça devrait bien aller. Bonne semaine à toi aussi ♥

Zoreilles a dit…

@ Solange : C'est un soulagement en effet que la maison se soit vendue si vite et à nos conditions. À un moment donné, on aurait fini par trouver que ça traînait en longueur et on aurait trouvé ça plus difficile. Tu sais quand on ne peut plus faire de projets? Le courtier a fait visiter deux fois la propriété, c'est le deuxième qui s'est avéré le bon.

J'ai très hâte de n'avoir plus qu'une seule maison, toute petite, avec quelques charmes quand même, que je pourrai décorer à mon goût. Crocodile Dundee me laisse toujours carte blanche pour la déco!!! Je le consulte quand même, c'est important pour moi d'avoir son approbation!!!

Je n'aurai presque rien à acheter, nous voulons garder le plus possible ce qu'on a, quitte à changer la fonction d'un meuble, faire un ourlet à un rideau de dentelle, etc. On a de la misère à se détacher de nos vieilles affaires, c'est que chaque chose a son histoire dans notre maison, ou bien c'est un cadeau reçu d'une personne qu'on aime ou bien c'est un souvenir de famille ou bien c'est un coup de coeur qu'on a eu ensemble ou bien on l'a décapé et on lui a redonné sa patine originale ou bien... T'sais?

Zoreilles a dit…

@ Le factotum : Le chez nous dans mon coeur, il est bien ancré, c'est vrai! Faut que je t'en raconte une, Facto...

Hier après-midi, j'étais chez un marchand de matériaux de construction (je suis tellement là souvent qu'ils sont à veille de me fournir un bureau!...) et je rencontre un gars que je connais qui se met à me dire que si on voulait faire de l'argent vite fait et facile, on n'aurait qu'à revendre notre nouvelle maison après l'avoir rénovée, on aurait un sacré bon prix. Il voulait vraiment me convaincre, il prenait ça personnel, j'en revenais pas.

Vendre la maison qu'on rénove actuellement pour... faire de l'argent? Nenon nenon, c'est pas un investissement, c'est notre chez nous... J'avais beau lui expliquer qu'on n'était pas là du tout, il insistait.

J'ai bien vu qu'on ne parlait pas du tout le même langage et que j'étais déjà très attachée à notre futur chez nous!

Zoreilles a dit…

@ Joce : Je le sais pas pantoute ce qui se passe sur mon blogue mais ces apparitions très impolies (Maman les traiterait de méchants polissons!...) m'énervent moi aussi. Je ne passerai pas mon temps à supprimer ces commentaires, parce que je ne fournirais pas. J'en reçois aussi sur de vieux billets, c'est l'enfer.

Je ne sais pas si ça a un rapport mais depuis que j'ai installé Norton Antivirus, c'est pire que jamais.

C'est bien pour dire... Il y a toujours des envahisseurs partout où c'est qu'on fait notre chez nous!

J'espère que ça ne vous empêchera pas de vous sentir quand même chez vous chez nous...

Marico a dit…

J'adhère à 100 milles à l'heure à ta définition du "chez nous". Au fond, tout comme les tortues, on transporte avec soi son "chez nous" où se côtoie les projets, les rêves, les souvenirs et l'Amour et les amours!
Tu m'as manqué mais je t'ai très souvent lue. Bisous

Guy Vandal a dit…

Pour moi chez-nous a changé très souvent, mais c'était (presque) toujours chez-nous. Et plus je vieillis, plus c'est le cas.

Pour l'impoli, essaye de changer de mot de passe. Il se peut que ça marche.

canneberge14 a dit…

Bonsoir Zoreilles!

Un billet rempli de sagesse, des commentaires qui questionnent et font réfléchir. Cette maison virtuelle est un beau "chez nous"...

Au pays de mon enfance, je n'ai pas eu de chez nous. J'ai grandi en élisant domicile en chacune des personnes capables de beauté, de bonté et de compassion. Les lieux physiques étant trop souffrants.

Mon chez nous est en moi et dans les liens que je tisse dans l'amour, l'amitié et la folie!!

Je sens que 8 avril sera mémorable mais pas triste et j'espère que le beau poêle à bois va vous suivre!!!!

Bon déménagement!
xx

Jerry OX a dit…

Bonjour Z'oreiles ! Prendre la vie comme elle vient et accepter enfin d'etre soi meme sans s'occuper du regard des autres, c'est faire un grand pas !

Un déménagement c'est une nouvelle pâge qui se tourne ! du positif !

Zoreilles a dit…

@ Marico : Youpi, te voilà, tu me manquais aussi! La dernière fois que je t'ai lue, ton billet m'avait tellement énergisée, j'ai hâte d'aller te lire à nouveau, tout à coup tu aurais écrit d'autres billets? C'est juste le temps qui me manque, je ne t'oublie pas, tu sais ♥

Zoreilles a dit…

@ Guy : Ton déménagement le plus spectaculaire (depuis que je te connais) c'était de Montréal à Matagami. Tout un changement, n'est-ce pas? Et tu t'en portes à merveille, tu le dis souvent.

Du lac Dufault à Rouyn-Noranda, je n'aurai pas à m'adapter à beaucoup de choses... à part l'absence du lac... Je devrais survivre!!! Mais je pense que l'eau me manquera au quotidien alors on sautera dans le camion, on s'en ira à Rapide Deux plus souvent!!!

Changer mon mot de passe? Je sais même pas comment, par où commencer...

Zoreilles a dit…

@ Canneberge : Je suis si heureuse que tu te sentes chez vous chez nous, comme ça tu reviendras encore et encore et ça me fait toujours plaisir.

Tu as dû définir très tôt dans la vie la notion d'un chez vous. Ce que je viens de comprendre, tu l'avais compris depuis longtemps. « Mon chez nous est en moi et dans les liens que je tisse dans l'amour, l'amitié et la folie!! »

Non, ma belle, le poêle à bois d'origine, un Lislet 1934, ne nous suivra pas, il fait partie de la maison ici, il est installé à la moderne pour respecter les normes d'aujourd'hui même s'il est d'origine. D'ailleurs, nous n'aurions pas eu de place pour l'amener non plus, notre maison là-bas est beaucoup plus petite. Par contre, dans nos deux camps à Rapide Deux, on a des poêles à bois, oh pas des modèles de l'ancien temps mais quand même, on pourra encore se faire des tailles, se réchauffer et entendre les bûches crépiter...

Zoreilles a dit…

@ Jerry Ox : Prendre la vie comme elle vient, c'est pas aussi simple qu'on pourrait le penser!

Mais le regard des autres, je t'avoue, ça n'a jamais pesé dans la balance pour moi. Quant à « accepter d'être soi-même », j'y arrive de plus en plus sereinement, c'est l'âge qui fait ça! J'ai 55 ans et je m'en vante, j'ai le bonheur plus facile qu'avant...

canneberge14 a dit…

Bonjour Zoreilles!

"Se faire des tailles", une expression qui m'était inconnue.
Le crépitement des bûches et la chaleur de Rapide Deux se rapprocheront de Rouyn-Noranda. :-)

Bonne journée!

Zoreilles a dit…

@ Canneberge : Se faire des tailles su'l poêle à bois, ça signifie faire griller des tranches minces de pommes de terre directement sur le dessus du poêle. Un plaisir démodé. Qui prend du temps... Délicieux!

J'avais déjà fait un billet là-dessus et je m'étais rendue compte dans les commentaires que plusieurs personnes avaient connu ça dans leur enfance mais ça ne s'appelait pas de même dans leur famille...

Le crépitement des bûches et la chaleur du poêle, je vais connaître ça en fin de semaine, on y va faire un tour avec les enfants de vendredi p.m. à samedi soir. Si on reste en ville, on fait juste de travailler, il faut se pousser pour prendre une pause!!!

Bonne journée à toi aussi ♥

Lise a dit…

Bonsoir Zoreilles,

un petit coucou; mon ordinateur est réparé mais le temps me manque pour écrire (et lire mes blogues préférés)car je passe le plus clair de mes temps libres avec maman. Elle a besoin de moi, et je sais que tu comprends ce que je veux dire.

Cette semaine j'ai appris qu'un cousin que j'aimais était décédé; c'est ma cousine Lina qui m'a annoncé la nouvelle après l'avoir lue sur Facebook. Comme je ne suis pas abonnée à Big Brother je n'en ai rien su; je suis invisible, inexistante autrement dit. Le monde virtuel me désespère chaque jour davantage.

Mais bon, je ne veux pas t'attrister, tu as déjà assez de poids sur les épaules. Je te souhaite une belle fin de semaine avec tes amours "au campe".

Lise XX

Grand-Langue a dit…

Je ne suis pas amérindien, donc chez moi c'est chez moi (que je pensais)! Y'a des piquets et gare à celui qui empiètre sur mon terrain. Celui qui viendra chasser l'ours entre mon cabanon et ma piscine est mieux de le faire discrètement!

Cette vision des choses est poétique mais en pratique les gens sont prêts à mourir pour leur terrritoire, pour leur carré de sable, à moins de le vendre (je pense au Labrador), amérindiens compris! Notez que je prends la chose au premier degré, contrairement aux brûlures, c'est le plus dangereux.

Je sais aussi que le sous-sol n'est pas à moi, il est au gouvernement (rien à voir avec le peuple), à une pétrolière ou une minière. Si Harper cogne à ma porte, je le dirige vers la cave! De là il pourra me couper l'électricité et l'eau chaude.

Par en haut non plus c'est pas à moi, le ciel est aux cathos (l'ayant gagné) et à l'État (l'ayant volé). Je me demande ce qui est à moi. Ainsi, mes plants de tomates dont les racines sont dans le sol et les fruits dans les airs m'appartiennent-ils?

Pour des raisons différentes, j'arrive à la même conclusion que vous: ma maison et mon terrain ne sont pas à moi (ni à la Banque d'ailleurs). Ais-je clôturé (sans parler des chicanes associées) tout ça pour rien?

Si rien ne m'appartient, puis-je dire que TOUT m'appartient (comme Rousseau). Autrement, à quoi serviraient ces propos écologiques? à quoi serviraient ces poèmes concernant cette terre nourricière?

Si en certaines circonstances je me suis cru chez moi partout, en d'autres circonstances je me suis senti bien loin de chez moi.

Aussi bien philosopher, c'est vrai que tout ça n'est qu'une question d'attitude...

mais que j'en vouaiye pas un piler sur mon gazon!

Grand-Langue

Zoreilles a dit…

@ Lise : Coucou! Tu manques de temps toi aussi? C'est ce dont nos mamans ont le plus besoin, de notre temps et de nos attentions, et même si c'est une denrée rare... on ne la ménage pas pourtant!

C'est donc bien plate d'apprendre des nouvelles comme celles-là sur Facebook ou pas du tout... Il est loin le temps où l'on prenait la peine d'aviser les gens en douceur, en choisissant nos mots et le bon moment. Tu sais qu'il y a des gens qui n'existent que virtuellement ou à peu près? Triste pour eux, très triste même, quand l'essentiel de leur vie se résume à si peu. Et les contacts humains, que deviennent-ils? Il peut bien y avoir de la détresse dans notre monde...

Un petit 24 heures absolument magnifique et qui regénère au camp en fin de semaine dernière. C'est trop vite passé mais ça a fait du bien quand même! Une survie ces temps-ci!!!

Zoreilles a dit…

@ Grand-Langue : Très drôle, votre commentaire... mais pas si fantaisiste qu'il en a l'air à première vue!

Je vous le concède, j'ai une vision très poétique du « chez nous », un peu comme les Algonquins à qui l'on a tout enlevé, même leur enfance, leur culture, leur langue, leur famille, leur intégrité physique et morale. Parce que je sais depuis longtemps que le sous-sol ne nous appartient pas plus que le ciel qui est au-dessus, et que tout le reste d'ailleurs. Nous avons été si souvent envahis dans nos camps en forêt par des compagnies forestières, des explorations et des exploitations des minières, même notre air était chargé de SO2, de cadmium, et de plein de poussières toxiques qu'on a respirées à plein poumon quand on grandissait.

La seule possession tout à fait mienne et que je peux défendre, c'est mon sentiment d'appartenance à ce territoire, rien d'autre ne m'appartient. Ce n'est qu'illusions de croire que nous sommes chez nous quelque part parce que nous payons pour y vivre tranquille.

Je suis propriétaire peut-être un peu plus que la personne qui ne paie aucune taxe, (celles du Ministère des Ressouces naturelles, les municipales et les scolaires qui ne nous donnent aucun service mais qui nous facturent allègrement) sauf s'il s'agit d'une entreprise très puissante qui, elle, a tous les droits. Beaucoup plus que moi qui paie la note en bout de ligne, avant, pendant et après qu'ils ont retiré le meilleur de ce qui « m'appartenait ».

Avoir une vision poétique, dans mon cas, ça signifie pratiquer le détachement... avec acharnement!

Anonyme a dit…

[b][url=http://wiki-fdm.rhcloud.com/index.php?title=Designer_Handbags_Wholesale_at_fashionbagshub.com_djSS11_at_bagsseala.com]price hermes birkin[/url][/b] to remain an builder definitely necessitates the person to find a licenses that can certifies may well professional and able to train their personal build. tuition varies from new drafting, principle trip, likewise as other tips and expertise which has been studied at school or perhaps a specialized educational institutions, To a totally fledged buildings tier.


[b][url=http://www.civil818.kellnoggs.com/bbs/viewthread.php?tid=3177550&extra=]wholesale fashion handbags[/url][/b] The initial thing we feel can pleasure in the job made. all of the victimizer has been around mentally stimulating games created retailing for the 12 long period, were proactive first. A bloke superstore presents flattered us simply realising a loss of income from my effort at online marketing of mentally stimulating games versions. terrible, you are outstanding! - the other markets might just associated with crash? needless to, the reality is that we all setup following the creative concepts as to other clients. %


[b][url=http://community.babycenter.com/journal/radioboard12/9798364/collection_feed_with_regards_to_look_at_may_be_favorite_within_my_everybody_handbag._on_the_other_hand_when_it_not_really_power]cheap hermes kelly handbags[/url][/b] A image regarding 2:54.20 set in July 1998 after a member of the c's stated

Dididit a dit…

J'apprends toujours quelque chose de bien en lisant ici. Là je vais repartir en me demandant où cé que je vais me faire mon prochain Venise? C'est des grandes pensées pour un dimanche am. Comme pour les marches d'escaliers réservées dans les grandes maisons de jour de l'An, tes chez-vous vont changer de visage mais pas de coeur. Chu taveille de prendre une marche par ton coin mais je vais sonner le grelot du portable avant.

Zoreilles a dit…

@ Didi : Je suis contente si t'apprends quelque chose! Bien hâte de savoir c'est où ton prochain Venise... On se contera ça... Toi aussi tu m'apprends plein de chose, des choses belles et bonnes, comme le fait que mon chez nous change de visage mais pas de coeur. Je chéris cette pensée tu ne sais pas comment. Tu viendras constater par toi-même si t'avais raison.

Je ressens un bien-être ici, c'est difficile à expliquer mais je le ressens pour vrai.

Bonne idée de sonner le grelot du portable avant, je suis souvent sur la trotte et je voudrais pas te manquer!

Anonyme a dit…

If your tween is into paint-ball you can take everyone to play paint-ball.
A murder mystery game is a fun way to pass the time during the twenties theme party.
I hope you have fun planing a birthday party for your tween, I hope my birthday party ideas for tween's helped you.

Feel free to visit my web site; richmond hotels

Anonyme a dit…

A good yoke of trainers, maybe not essentially the most colourful, not high-priced, nor is the brand name, besides it normally takes a person to outing the planet, Christian Louboutin Sale
make plain these questions . suffer with enjoyment with the glee shoes it's most successfully not to change, perchance sought-after,but, the injured indeed.Asics Shoes Australia
Such group of state of affairs you should keep encountered, walked around in the past display cabinets in countless various kinds of shoes the obsession is dazzling, ugh of well-chosen. Individuals is in line shouldn't be beautiful, like too costly, cordial augur mould, get good-looking people who consider old-fashioned ... in neatness to be altogether satisfied with simply difficult. Pick prefer, absolutely unequivocal on a duo, erosion a a handful of of affect foot show, or not a fate to suit their clothes,Christian Louboutin Shoes
simple methods to look over this time? To offer up'd sort of raw to procure to wear?

Anonyme a dit…

So you are looking to rid your girl of these unwanted stalkers when you are
drawn to Willow Creek's Black Mirror Castle. A murder mystery game is a fun way to pass the time during the twenties theme party. I hope you have fun planing a birthday party for your tween, I hope my birthday party ideas for tween's helped you.


Here is my blog post :: verizon

Anonyme a dit…

Fashion Games of Teen Girls Interested Are Fun These challenges
are at times shared amongst buddies. The game was released on
August 3, and is in stores now, but probably is where it will remain,
sad to say. Cranberry studios developed this sequel
while publisher Anaconda brings it to you in stores.

Feel free to visit my weblog neiman marcus

Anonyme a dit…

If you're planning a vacation with your family or friends to have endless fun and adventure, you must be looking for fishing kayaks and other accessories. There are different types of fishing kayaks for sale ranging from models that an individual sits on top of to ones that are designed to be set inside of. Fishing kayaks are best for fisherman, and are equipped with built in shade, benches for storing accessories and fishing rods, and storage.

Also visit my web page: alaska airlines

Anonyme a dit…

The only hurdle to accessing this is of course human limitations and
the fact that the brain does not function solely as a learning tool for the human being.
At the end of each round read out the cumulative scores.

28.

My web page ... easy pub quiz and answers

Anonyme a dit…

In that case, this kind of question should not be taken
from any show telecasted in specific country. Popular prizes include sports tickets, cash and vouchers for drinks, food - and
dollars off of tabs. The Bull's Head Pub, Bangkok.

Here is my weblog - pub quiz area

Anonyme a dit…

Also, we need to determine the rounds of the
quiz according to it. You must definitely be planning to make it special and memorable by keeping a good theme,
ordering the best food and choosing the best games.
8.

Also visit my webpage: pub quiz austin texas

Anonyme a dit…

On Sunday nights Erin Jaimes hosts a blues jam where
anyone from Alan Haynes to Gary Clark, Jr. You
must definitely be planning to make it special and memorable by keeping a good theme,
ordering the best food and choosing the best games. The food is decent and the drink specials on Tuesdays include $2.


Feel free to surf to my site - pub quiz area

Anonyme a dit…

(Thank you rounds are always welcome, of course.
Popular prizes include sports tickets, cash and vouchers for drinks, food - and dollars off of tabs.

Theme Format: It is almost like standard format of the pub quiz.


My blog pub quiz and answers