lundi 3 août 2009

Une p'tite vite

Photo : Le 18 juillet dernier, en marchant dans le Vieux Québec, on tombe sur ce spectacle en pleine rue, offert dans le cadre du Festival d'été de Québec. On peut remarquer l'affiche bleue derrière les artistes, au fond de la scène extérieure.

Une p'tite vite

Recevez-vous autant que moi de ces trucs qu'on vous fait suivre dans vos boîtes de réception de courriels? Des petites vidéos drôles, des choses insolites ou épatantes, et tout ce que je classe dans la catégorie « forward » mais que je prends quand même le temps de voir ou d'entendre en soupirant avant de les supprimer?

Certaines en valent quand même la peine et savent nous décrocher un sourire. C'était le cas pour plusieurs que j'ai reçues dernièrement et qui abordaient le sujet de la température de l'été au Québec. Il y avait une grenouille qui se défoulait en pétant sa coche, j'ai vraiment ri toute seule en face de mon écran.

Et aussi, ce futur logo allégé du Festival d'été de Québec qu'on avait retravaillé pour qu'il soit plus d'actualité. On avait repris sur fond bleu la même affiche que sur ma photo, avec les mêmes écritures mais on avait changé les couleurs de certaines lettres pour qu'elles se démarquent :

FESTIVAL D'ÉTÉ DE QUÉBEC

Je l'ai trouvée pas pire! Est-ce que ça vous dérange, vous autres, l'été qu'on a?

22 commentaires:

crocomickey a dit…

Moi j'adooooore cet été. Rien en haut de 28 degrés et pas d'esssti de canicule !

Yé !

Henri a dit…

Pour ma part, les gens qui chialent constamment (à chaque jour, sans farce) contre la température, surtout parce que, selon eux, il ne fait jamais assez chaud et jamais assez ensoleillé, je les regarde droit dans les yeux et je leur dis :
"mais qu'est-ce que tu fais en Abitibi (ou au Québec) ? Si t'aimes ça la chaleur, décrisse en Floride pis arrête de m'écoeurer !"

Je comprends pas, ça leur fait l'effet d'une douche froide.
:-)

P.-É. Larivière a dit…

Elle est bonne, cet «esti d'été de Q». Mais on peut s'en accommoder et on n'a pas à endurer de journée trop chaude.

Le prochain mois saura nous apporter un peu plus de soleil.

gaétan a dit…

:-)
Je peux comprendre ceux qui n'ont qu'une ou deux semaines de vacances l'été ou qui réservent d'avance forfaits et hôtels se plaindre de la température cet été. Sauf que j'espère qu'ils en ont profité quand il faisait beau.
Je consulte mon carnet de route du tour de la Gaspésie et constate que sur 10 jours (c'est sûr que 10 jours c'est pas l'été. N'empêche que...) j'ai subi de la pluie forte l 'après-midi du 26 juillet, orage et tonnerre et éclair la soirée du 27 et quelques matinées de grisaille. En tout l'équivalent d'une journée ou deux. Quand même pas si mal...

Solange a dit…

Moi je manque de soleil et si j'avais les moyens et le temps j'irais dans le sud. Deux étés de suite avec les hivers qu'on a c'est déprimant. Et j'habite Laval.

Zoreilles a dit…

@ Crocomickey : Je te corrige, on dit esti et non pas essssti, c'est écrit sur le nouveau logo allégé du Festival d'été de Québec!

@ Henri : Ils vont y penser à deux fois maintenant avant d'aller se plaindre à toi! ;o)

@ P-É. Larivière : Je revendique aussi un peu de marginalité, je n'ai rien à me plaindre moi non plus, j'adore l'automne!

@ Gaétan : T'as tellement trotté partout avec ton vélo que je pense que t'as suivi Galarneau (le soleil) partout où il allait... même jusqu'au dodo. Tes photos de coucher de soleil en Gaspésie sont à couper le souffle, je le répète.

@ Solange : J'ai un ami qui m'écrivait en fin de semaine qu'il écoutait la Miss Météo de TVA, ses prévisions étaient plus optimistes que les autres. Toi, tu aimerais aller dans le sud cet hiver, et c'est plus sûr que de changer de poste pour la météo! Mon petit doigt me dit que les grossistes en voyages vont faire des affaires d'or...

Soisig a dit…

La température n'a aucune influence ni son mon humeur ni sur activités. Même quand je n'étais pas à la retraite, hihihi!

Stéphane Laporte dans sa chronique rigolote de la Presse:
"Cessez de dépendre du canal météo. Cessez de choisir vos activités selon le temps qu'il fait. Agissez beau temps, mauvais temps. On peut faire un BBQ sous la pluie. Quand il fait soleil, vous mangez sous le parasol. Mangez sous le parasol quand il pleut. Ce n'est pas plus malin. Un parasol, ce n'est rien d'autre que le cousin snob du parapluie."

http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/stephane-laporte/200907/25/01-887218-la-pluie-est-magnifique.php

Je suis comme @Henri, ça m'horripile les gens qui chialent constamment contre dame Nature. J'aime la pluie, j'aime la neige, j'aime le beau temps et surtout les journées tempérées mais je déteste les moustiques! On ne peut pas tout avoir!

Il y a tellement de choses à vivre quelque soit la température...

Lise a dit…

Zoreilles,

je recevais beaucoup de ces courriels amusants, en provenance d'un oncle que j'aime beaucoup. Mais, depuis quelques mois (événements personnels), c'est rare car il sait que je suis à côté de mon assiette, et pas à peu près!

Et l'été que nous avons, la pluie ça ne me dérange pas du tout. Ce sont les canicules qui me tuent, et à part quelques jours, nous n'avons rien eu de vraiment insupportable à Montréal, ce qui est rare à ce temps de l'année ici.

Mais j'ai chaud, j'ai chaud (J,ai Show comme dirait Clémence Desrochers), en permanence, et je sais que c'est dû à mon âge, même si j'ai toujours eu l'été en aversion depuis que je suis ici, car je n'ai aucun problème cardiaque, respiratoire, et pas de surplus de poids. Je ne suis plus capable de m'endurer, et la nuit c'est encore pire. Je vais voir ma docteur dans deux semaines, et je sais qu'elle va me suggérer de prendre des hormones, pour un temps, et ça me fait peur.

La cinquantaine, la pente descendante, ce n'est pas drôle, surtout lorsque l'on a l'impression de n'avoir rien accompli de valable dans sa vie. Comme dit ma mère, ce doit être mon "retour d'âge" qui me travaille je suppose...

:)

Zoreilles a dit…

@ Soisig : Je m'ennuie parfois des billets de Stéphane Laporte, je devrais prendre la résolution d'aller le lire, tu m'y fais penser. Tu dis « Il y a tellement de choses à vivre, quelle que soit la température », j'aime cette phrase-là, tu n'imagines pas jusqu'à quel point!

@ Lise : Il y a presqu'un consensus ici jusqu'à maintenant, on n'aime pas les grandes chaleurs, on ne s'ennuie pas des canicules, quitte à endurer la grisaille de cet été sans se plaindre! L'expression « retour d'âge » que dit ta mère, ça me rappelle des souvenirs, quand j'étais jeune, j'entendais mes tantes parler entre elles de leur retour d'âge avec une grande complicité, et avec ma manie de décortiquer les mots, je me demandais bien comment l'âge pouvait se retourner contre nous... Maintenant, je le sais!!! ;o)

Barbe blanche a dit…

La température quelle sujet passionnant sur lequelle nous pourrions nous étendre longtemps;
ou ben y fait trop chaud
ou ben y fait trop frette
uo ben y mouille trop
ou ben y mouille pas assez
ou ben y neige trop
ou ben y neige pas assez
ou ben y vente pas assez
ou ben y vente trop;
pis pendant tout ce temps,
nous oublions que la vie est trop courte pour se plaindre de la température.
Personnellement, j'adore marcher et profiter de la pluie, surtout lorsqu'elle est abondante.

Zoreilles a dit…

@ Barbe blanche : Ah ça, c'est vrai. Rien de plus agréable que de prendre une marche sous une pluie chaude d'été! Je serai toujours reconnaissante à ma mère, à cause d'un jour de pluie, j'avais 3 ou 4 ans à peu près...

Papa travaillait, Maman était en congé, il pleuvait, je regardais dehors, je soupirais, j'étais d'humeur triste, j'avais pas d'amis, j'avais fini tous mes casse-tête, mes crayons de cire ne m'intéressaient plus... et elle m'a dit que je devrais aller jouer dehors. J'ai dit : « Mais il pleut! » alors, elle m'a dit qu'il fallait mettre mes petites bottes, mon imper, sauter dans les flaques d'eau, ressentir la pluie chaude sur mes joues, que les couleurs étaient plus belles... et que peut-être je donnerais le goût à mes amis de sortir jouer dehors s'ils me voyaient m'amuser.

Maman, c'est une grande pédagogue des fois! On a su seulement quand on est devenus grands qu'elle avait peur des orages. Mais la pluie douce et chaude, elle aime encore ça!

Mijo a dit…

Je n'ai pas compris le jeu de mot à la première lecture.
Heureusement le 1er commentaire m'a éclairé même s'il avait trop de "s" dans le mot.

La météo agit rarement de façon négative sur moi.
Ce n'est pas un bel été également chez nous. Mais les deux précédents ont été pires.
C'est une année venteuse, j'ai toujours aimé le vent.
Il pleut souvent. La nature en a besoin, le vent assèche tout.
Il fait froid, j'enfile un pull.
Il fait soleil, le linge sèche dehors.
Bref, le temps, je le prends souvent comme il est et je m'en contente.

Pierre Lafontaine a dit…

N'aimant pas les grosses chaleurs, je m'accomode très bien des 20 degrés et quelques de cet été. Ce qui me dérange davantage, c'est le manque de LUMIÈRE. Le ciel est parfois tellement sombre qu'on doit allumer les lampes en plein midi... Ça c'est un peu plus dur...

Guy Vandal a dit…

À Radisson, nous avons un très bel été.

Depuis une semaine il pleut souvent, c'est vraiment pas grave, les arbres sont contents.

Chialer contre la température, c'est une perte de temps, c'est le lot de ceux qui n'ont rien à dire.

Zoreilles a dit…

@ Mijo : Alors, on remercie Crocomickey pour ce premier commentaire qui t'a aiguillée sur le sens de cette blague bien québécoise! C'est pareil chez vous, en France? Vaut mieux avoir une belle attitude comme la tienne, alors!

@ Pierre L : Maintenant que t'en parles, c'est vrai, il m'arrive aussi d'allumer les lumières en plein jour. Penses-tu qu'on pourrait avoir un bel automne pour compenser?

@ Guy : En effet, il paraît que c'est dans la région Nord-du-Québec que l'été est le plus beau. C'est depuis que t'es là que le soleil se lève au Nord! La seule journée où il faisait suuuuuuper laitte, c'est quand PatLag est passé par chez vous!!! ;o)
(Vaut mieux en rire).

voyageuse du monde a dit…

C'est bien vrai que la météo est le sujet à la mode. Mais je pense comme Henri, on n'a aucun contrôle sur la météo sauf celui de sacrer notre camp ailleurs si ça ne fait pas notre affaire, sinon il faut vivre avec. Moi j'avoue que j'écoute rarement la météo et comme disait ma mère, je suis pas faite en chocolat, donc peu importe on va dehors...
mais avec l'âge et la sagesse sans doute, j'apporte toujours un parapluie dans ma sacoche...

Zoreilles a dit…

@ Voyageuse du monde : Bonne idée, ce parapluie dans ta sacoche. En plus, comme tu le disais récemment, ça conjure le mauvais sort. La météo, ces temps-ci, c'est rendu un running gag, une complicité instantanée entre les gens. Rares sont les occasions de rigoler tous ensemble d'une « catastrophe » naturelle!

Jackss a dit…

onjour Zoreilles,

J'avais vu moi aussi ce jeu de mots. Laure et moi en recevons des tonnes. Quelques messages reçus par courriels sont très amusants. Mais il est rare que j'en envois. Quoique... à l'occasion j'utilise certaines perles pour mes billets. C'est justement ce que je viens de faire tout à fait par hasard avant d'avoir vu ton billet.

Je suis peu influencé par la température. Mais, lorsque je reçois de la visite, j'aime bien en avoir pour faire apprécier le paysage à son plus beau.

Jackss a dit…

Ça sent les vacances un peu partout sur les blogues!

Quelle belle journée encore aujourd'hui. Depuis le début du moi, nous avons eu du soleil presque tous les jours.

Accent Grave a dit…

Ce jeu de mot manque d'originalité. Comme la plupart des blagues sur le sujet. Un été de cul? Ça dépend de ce qu'on en fait. Été de cul ou vie de cul? pas certain...

L'été est formidable, comme l'automne, l'hiver et le printemps. La pluie? Aucune importance.

C'est quoi cette obsession pour la température. Vos vies sont-elles vides à ce point?

Accent Grave

Zoreilles a dit…

@ Jacks : Moi non plus, la température ne m'influence pas ou si peu mais surtout, elle ne m'empêche pas de profiter d'aucune activité ni ne remet en cause mes projets. Les blogues que je fréquente sont un peu au ralenti ces temps-ci, je me demande si c'est saisonnier, en tout cas, je ne me souviens pas que le phénomène était si marqué lors des étés 2007 et 2008. J'arrive moi-même de l'Outaouais où j'étais vendredi, samedi et hier, dimanche. Une autre sacrée belle région du Québec!

@ Accent Grave : Mauvais jeu de mot, d'accord. C'était facile peut-être mais il m'avait fait sourire et c'est pourquoi j'avais cru bon de le partager. L'été, on aime aborder des sujets plus légers, de là à tomber dans le superficiel, il n'y a qu'un pas... que j'ai franchi. La question que vous posez à la fin ne s'adresse à personne ici, je crois, puisqu'il semble y avoir unanimité dans les commentaires, on n'en fait pas un cas justement de cet été pas très ensoleillé que l'on connaît. On tourne tout ça en dérision, on se réjouit qu'il n'y ait pas de canicule, etc.

Soisig a dit…

Tiens pour rester dans le léger:

La pluie

Tip tip tip
C'est la pluie
Sur le toit.
Zip zip zip
C'est l'éclair
Qui rougeoie.

Boum boum boum
Le tonnerre
Cache-toi !

La clé

Donnez-moi
Une petite clé
S'il vous plaît
Pour ouvrir la porte
Au soleil.
Donnez-moi
Une petit clé
Je vous prie
Pour fermer la porte
A la pluie.

Une clé qui fait clic
Une clé qui fait clac
Et voilà !

Pluie

Pluie me mouille
Feuille rouille
Vent me fouette
Vent tempête
Feuilles folles
Je m'envole !

Il pleut, il mouille

Il pleut, il mouille,
Il n'y a pas
Un chat dehors.
Le chat Papouille
Etend la queue
Pour voir s'il pleut.

Il pleut, il mouille
Il n'y a pas
Un chat dehors.

Ca me chatouille
Dit le Minet
Rentrant la queue.


Sous la pluie de Jean Richepin

Il tombe de l'eau, plic ! ploc ! plac !
Il tombe de l'eau plein mon sac.
Il pleut, ça mouille,
Et pas du vin !
Quel temps divin
Pour la grenouille !

Il tombe de l'eau, plic ! ploc ! plac !
Il tombe de l'eau plein mon sac.

Après la pluie
Viendra le vent
En arrivant
Il vous essuie.

Il tombe de l'eau, plic ! ploc ! plac !
Il tombe de l'eau plein mon sac.