vendredi 14 novembre 2008

Pour l'amour de la vie



J'ai pris ces photos à l'été 2006. Encore une fois, Isa et moi, étions accourues dehors en entendant ce bruit qui fait mal et qu'on n'aime pas trop. Notre maison, que je qualifie toujours d'aquarium parce qu'elle est assez bien pourvue, question fenestration, est entourée d'arbres. Il est malheureusement fréquent que des oiseaux s'y frappent dans les grandes fenêtres et les portes patio des deux étages. Ils s'assomment d'aplomb, chaque fois on accourt, on les croit presque morts mais après quelques minutes, ils reprennent leurs esprits et s'envolent à nouveau. En 17 ans, aucun n'est mort encore mais je suis certaine que plusieurs d'entre eux sont repartis avec un gros mal de tête...

Nous ne les prenons pas dans nos mains, ces oiseaux blessés, ça leur fait trop peur mais cette fois-là, Isabelle n'avait pas pu résister parce qu'elle croyait que la tache rouge dans son cou, c'était du sang, qu'il était blessé mortellement. L'histoire finit bien, ne vous en faites pas, cet oiseau-là est reparti comme tous les autres. Pouvez-vous l'identifier? Et si vous voyez un lien entre ces photos et ce que je vous raconte, dites-le moi, d'accord?

Pour l'amour de la vie

J'ai connu Steve quand je travaillais au Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue. Il était un peu l'homme à tout faire du bureau, idéateur de nombreux projets, membre du conseil d'administration, musicien, compositeur, metteur en scène et... webmestre! Il a souvent un ton bourru mais quand on ne se laisse pas impressionner, on s'aperçoit vite qu'il est un grand sensible, un artiste, un homme de coeur avec un humour irrésistible. On collaborait tellement bien ensemble que nous sommes restés amis, même après que le travail nous ait amenés tous les deux sur des chemins différents. Encore parfois, il m'appelle, pas souvent mais régulièrement et je reconnais toujours instantanément son ton bref, sa grosse voix, son rire de p'tit gars et ses silences qui disent beaucoup. Fin octobre, le téléphone sonne...

  • Steve : J't'appelle, ma belle, j'ai une bonne nouvelle...
  • Zoreilles : Steve? T'as eu ton appel pour ta greffe de rein?
  • Steve : Qui te l'a dit? Comment ça que tu me dis ça?
  • Zoreilles : Ça peut pas être autre chose!
  • Steve : Ben... Une nouvelle blonde?
  • Zoreilles : Tu me l'aurais pas dit de même!
  • Steve : Ça serait une bonne nouvelle, ça aussi...
  • Zoreilles : Pas vrai, tu pars pour Montréal?
  • Steve : J'en arrive de Montréal. Tout est fait, ça s'est passé vite, j'ai pas pu t'appeler avant, il fallait que je prenne le premier vol quand ils m'ont appelé, ça presse tout le temps ces affaires-là. Tout s'est bien passé, j'étais même pas nerveux. rien... Ils m'ont gardé deux semaines, m'ont donné ma formation puis ils m'ont mis dehors de l'hôpital, je récupérais vite et puis je commençais à reluquer les infirmières. J'ai rien qu'un petit suivi à faire avec le Centre de santé d'ici, c'est tout.
  • Zoreilles : T'es revenu comme avant? Plus besoin de l'hémodialyse?
  • Steve : Fini, ça, c'est du passé, j'en reviens pas, j'ai l'impression de revenir au monde!

La conversation a continué comme ça quelques minutes, il m'a tout raconté, puis nous avons reparlé d'un sujet dont nous avions discuté souvent, lui et moi, l'importance de signer sa carte de don d'organes et surtout d'en informer ses proches, au cas où quelque chose nous arriverait. Il m'a dit que la personne qui était décédée accidentellement, qui lui avait permis de se faire enfin greffer un rein et revivre, avait aussi eu cinq de ses organes greffés à des personnes en attente, comme lui.

Il m'a demandé si c'était toujours aussi important pour moi, si j'avais signé ma carte de don d'organes et parlé de ça récemment avec mes proches. Bien sûr, lui ai-je dit, s'il m'arrivait quelque chose, mon plus cher désir, ce serait que ma mort ne soit pas inutile, et tous mes proches le savent. Je connais le prix de la vie et surtout, de la qualité de la vie.

  • Steve : Je veux pas que tu meures mais si jamais, je veux tes yeux!
  • Zoreilles : Es-tu fou? Je te ferais jamais ce coup-là, heille, je suis myope, presbyte, astigmate, hypermétrope et j'ai été opérée pour les cataractes!
  • Steve : Ouais, mais sont beaux!
  • Zoreilles : Pas question, t'auras pas mes yeux...
  • Steve : Ben... Ton coeur d'abord?
  • Zoreilles : OK mais juste si je meurs!

Et j'ai promis à Steve que je ferais tout ce que je pourrais pour continuer comme lui à faire de la sensibilisation pour cette cause qui nous tient à coeur et qui lui redonne aujourd'hui l'impression de renaître à une vie nouvelle.

Pour l'amour de la vie...

44 commentaires:

Henri a dit…

Pour ce qui est de l'identité de l'oiseau... en tout cas... je sais que ce n'est pas une autruche :-)

Et pour le lien entre la photo et le texte, je dirais que c'est l'aide que l'on peut apporter aux autres afin qu'ils reprennent leur envol.

Réjean Mélançon a dit…

C'est un bien beau témoignage que tu nous fais là, Zoreilles !

Pour l'amour de la vie, j'ai moi aussi signé ma carte de don d'organes, et ma famille est avertie. C'est sans doute le plus beau cadeau que je pourrais laisser suite à mon décès, un don de vie.

Et pour l'amour de la vie, il ne faudrait pas non plus oublier nos collocataires sur cette planète et ne pas oublier de faire tous les gestes qui sont en notre pouvoir, pour préserver leur environnement et aussi le nôtre.

Lise a dit…

Chère Zoreilles,

d'après mon ancienne édition du guide des oiseaux, le tien est un pic flamboyant. Un mâle, à cause de la tache noire derrière le bec, absente chez la femelle.

Je me souviens, lorsque j'étais enfant, d'un oiseau assommé un soir dans la vitre, que mon père avait ramassé, et mis dans le sous-sol, sur une serviette, pour lui permettre de récupérer afin de le relâcher le lendemain. Le matin suivant nous l'avions trouvé mort, de peur sans doute. C'était un bruant à gorge blanche, l'oiseau qui, selon moi a le plus joli chant parmi la gent ailée, jamais entendu depuis que je vis à Montréal.


Le lien que je vois entre ton ami Steve et ton oiseau est que les coups durs ( si je puis dire, un euphémisme dans le cas de ton ami ), peuvent parfois amener à une re-naissance. Et il semble tellement heureux, plein d'espoir, c'est une histoire qui fait du bien, et qui finit bien !

Je suis tout à fait d'accord avec toi en ce qui concerne le don d'organes, et ma carte est signée, toujours. Mais, j'ai cinquante-trois ans, et je sais que les jeunes donneurs sont plus rares et recherchés.

Peut-être que, lorsqu'on est jeune, la mort semble très loin ou invraisemblable, ou que les parents hésitent ( c'est très personnel ), et n'ayant pas eu d'enfants je ne me permettrai pas d'émettre un jugement à ce sujet.

Et j'aime le compliment au sujet de tes yeux. Il faut l'accepter, car c'est vrai que tu as de beaux yeux. Moi aussi c'est ce que je me fais dire tout le temps, et ça fait du bien. Les yeux c'est une beauté qui ne vieillit pas.

Mes excuses pour ce trop long commentaire. L'amour de la vie, j'ignore comment tu fais, mais tu réussis toujours à faire voir la beauté à travers ce qui est difficile...

Solange a dit…

C'est un belle histoire, donner pour qu'une autre personne puisse vivre normalement.Et puis c'est comme si nous n'étions pas mort complètement.

Lise a dit…

Et je crois que Henri a saisi tout à fait le lien, en peu de mots, entre ton ami et l'oiseau, bien mieux que mon trop long commentaire.

modotcom a dit…

T'es géniale... comme toujours : on veut tous avoir ton coeur, mais comme je ne voudrais pas te l'arracher, saches qu'il m'inspire à développer le mien! Bien sûr le don d'organe, sinon on sert à quoi? On ne peut certainement pas être possessif de son corps dès qu'il ne nous appartient plus, n'et-ce pas?

gaétan a dit…

Ménage le windex:-))))
Tout un adon parce que j'ai signé ma carte de don d'organes il y a quelques semaines....
Donner du sang aussi...le mois passé et pour une des rares fois l'infirmière n'était pas particulièrement délicate. Le bleu que mon bras a porté peut en témoigner. :-)))

Zoreilles a dit…

@ Henri : T'es génial. Non pas en ce qui concerne l'identification des oiseaux (!) mais pour ton lien entre les photos et le texte!

@ Réjean Mélançon : Bonjour et bienvenue chez moi, c'est un plaisir de t'accueillir après t'avoir croisé souvent chez notre ami commun, Jacks. Tu étais déjà sensibilisé au don d'organes puisque tu as signé ta carte et averti tes proches. Les deux démarches sont importantes, tu sais, parce que lorsque les proches sont sous le choc, ils n'y pensent pas et les intervenants en milieu hospitalier, dans un cas semblable, hésitent souvent à aborder ce sujet avec la famille. Il faut donc que ce soit connu comme une valeur fondamentale chez la personne.

@ Lise : Un pic flamboyant? Je pense que tu as raison, d'après « Les oiseaux de l'est de l'Amérique du Nord » de Roger Tory Peterson, bouquin appartenant à Crocodile Dundee, LE CONNAISSEUR de la maison! Tu sembles aimer et bien connaître les oiseaux, toi aussi. Ton lien, « suite à un coup dur, on peut renaître », je l'aime beaucoup aussi. M'étonnerait pas que Steve se fasse bientôt une nouvelle blonde, en tout cas, il sait parler aux filles, t'as vu?

@ Solange : C'est aussi comme ça que je vois ce geste... Pour que la mort ne soit vaine, déjà que je la trouve absurde, la maudite faucheuse, si je peux lui jouer un tour et qu'elle serve à quelque chose... à quelqu'un surtout!

@ Lise : Nenon, Lise, tous les commentaires sont précieux, valables et importants à mes yeux. Tu vois, on a déjà deux beaux liens, le tien et celui d'Henri.

@ Modotcom : T'es trop chouette, toi (parlant d'oiseaux!...) Notre corps, au moment du décès, ne nous appartient plus, en effet, il semble qu'il appartienne à notre famille, à nos proches, de là l'importance de les aviser pendant qu'on est plein de vie!

@ Gaétan : Nenon, j'utilise pas le Windex, moi. Jamais. De l'eau chaude et du vinaigre ou encore des chiffons magiques, tellement plus écolo. Mais les oiseaux se frappent même quand mes vitres sont sales! Donner du sang, quelle idée généreuse, si je le pouvais, je le ferais mais il paraît que j'ai pas de bon sang!

Lise a dit…

Zoreilles,

tu as raison en ce qui concerne ton ami Steve, il sait parler aux femmes. Qui n'aime pas se faire dire qu'elle a de beaux yeux, surtout lorsque le compliment est sincère. Je crois que ton ami à un très bel avenir, lumineux, dans tous les sens du terme, devant lui.

Jackss a dit…

@Zoreilles,

Ton coeur et tes yeux sont déjà résevés ? Moi, je veux tes oreilles.

C'est drôle, mais je n'ai pas encore réussi à me convaincre à l'idée de signer ma carte de don d'organe. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne peux me résigner. Il me faudrait une psychanalyse.

J'ai un ami qui a un fils ayant pu survivre gràce à un don d'organe. Sa fille est décédée de fibrose kystique. Son garçon a été sauvé grâce à un don d'organe. Il m'a sollicité l'année dernière. Je lui ai dit que je n'étais pas prêt.

Pourtant, j'ai accepté de participer à un projet de recherche sur le cancer. Un jour, on m'a dit que, selon les premiers résultats, il y avait des risques à continuer. J'ai accepté de continuer. La semaine dernière, on m'a avisé par écrit d'arrêter immédiatement la médication. Au lieu de réduire les risques de cancer, ils sont augmentés. Je prends les produits depuis 5 ans. Je ne suis pas inquiet.

Pourquoi alors, en est-il autrement pour les dons d'organe ? Aucune idée.

@Réjean
Bienvenue chez Zoreilles. Il me semble tout naturel de te revoir ici.

@Lise,
Une des dernières fois que je suis venu ici, on te suggérait d'ouvrir un blogue. J'ai donné mon nom pour aller t'y rendre visite. J'ai bien hâte!

Lise, Lise, on veut Lise!
Lise, Lise, on veut Lise!
Ce sont des petits mots d'encouragement pour ton blogue.

Anonyme a dit…

oui ...bien triste d'entendre ces petites bêtes venir se frapper dans nos fenêtres...moi aussi ça m'arrive parfois....et j'en ai vu qui n'ont pas manqué leur cou....!!! l'oiseau rescapé chez toi est magnifique!!!

bon we

bise

ly

Soisig a dit…

"Tu vois, on a déjà deux beaux liens, le tien et celui d'Henri. " Et je rajouterais des beaux yeux aussi!

C'est bien un pic flamboyant ou pic doré que tu as pris en photo. Bravo Lise! Il est très commun dans notre coin. C'est le plus joli mais le plus impressionnant, c'est le Grand Pic! De la grosseur d'une corneille et mettons qu'il a le bec pour forer, hihihi!

Depuis que mes enfants ont une carte, ils ont toujours signé, comme leurs parents: ça toujours fait partie des valeurs véhiculées à la maison... Un petit pas si simple mais si important pour l'humanité:

"Un nouveau poumon peut transformer une respiration haletante en une respiration facile; un nouveau foie ou rein peut purifier le sang et éliminer les déchets de l'organisme; enfin, une nouvelle cornée peut transformer une vision brouillée en une vision nette.
D'autre part, si les récipiendaires potentiels n'ont pas de transplantation d'organe, cela peut signifier une maladie prolongée ou la mort."

Jackss a dit…

Anonyme,

Je renchéris: c'est tragique.

@Zoreilles,

C'est instructif de venir ici. Je n'avais jamais fait le lien avec la grande fenêtre vitrée. J'ai un grand solarium 4 saisons intégré à la maison, sans division.

Cet été, 2 oiseaux s'y sont cogné. Je me posais des questions. Laure n'aimait pas ça. Elle est supertitieuse et y voyait un mauvais présage.

Zed Blog a dit…

Ton coeur est déjà pris? Par combien de personnes? Bahhhh... il en reste encore assez pour nous.

Ton histoire est très touchante, Zoreilles. Et quel bel oiseau, tout effilé! As-tu pensé à leur mettre une petite affiche : attention, vitre...

Pauvres petits. Il doit bien y avoir un truc qu'on peut accrocher dehors, des petits éclats de miroir, des clochettes...

Zed ¦)

Joce a dit…

Moi j'ai donné (du moins prêter) certain de mes organes à toute les filles qui en ont bien voulue...mais ça c'était à une autre époque,il y a longtemps!....Blague à part, c'est bon de se parler de ces choses si importantes de temps à autres.
Pour l'oiseau... comme ce n'est pas une autruche.....o.k. ce n'est pas une perdrix non plus.

Zoreilles a dit…

@ Lise : Steve, quand il se sent en confiance, distribue largement ses tendresses, sans que jamais elles ne soient perçues comme du chantage de pomme. Un artiste attachant et lumineux, un homme qui vient de renaître, on dirait que tu le connais!

@ Jacks : Je te les donne, mes zoreilles, si tu signes ta carte! Non, je ne ferais jamais pareil chantage émotif, voyons! Curieux, en effet, tu en fais pourtant la démonstration convaincante de son utilité, avec l'histoire du fils de ton ami... Ton courage est immense, cette recherche sur le cancer à laquelle tu participes depuis 5 ans et les risques que tu as accepté de courir, moi, ça me jette à terre...

@ Ly : Merci pour le compliment sur la photo, venant de toi, c'est tout un honneur!

@ Soisig : Pour les yeux, ma chère, tu n'as rien à envier à personne! Alors, tu nous confirmes qu'il s'agit bien d'un pic flamboyant? J'ai déjà vu un grand pic mais je n'ai jamais pu le prendre en photo. Très impressionnant, en effet!

@ Jacks : La superstition au sujet des oiseaux qui meurent des suites d'une rencontre brutale avec une fenêtre, et Laure le sait probablement, ça signifierait une mortalité dans l'entourage. Je n'y crois pas une seule seconde... C'est comme les chats noirs, passer sous une échelle, mettre le chapelet sur la corde à linge la veille d'un mariage pour qu'il fasse beau et toutes ces vieilles croyances qui me font sourire... Le pire, c'est que je les connais toutes!

@ Zed : Ah, t'es donc fine, on dirait la version féminine de Steve, c'est le genre de tendresse qu'il distribue lui aussi. Si je voulais éviter les collisions d'oiseaux dans les fenêtres de mon aquarium, il faudrait que j'installe des stores et des rideaux partout. Je n'y pense même pas, c'est moi qui mourrais...

@ Joce : Ouais, mon frère, dans tes années de cégep, tu as beaucoup donné de toi-même à la science! Pour le don d'organes... On n'aime pas parler de ces choses-là mais après que c'est dit, que c'est compris, on passe à un autre appel. L'oiseau, je m'en doutais mais je n'en étais pas certaine, c'était un pic flamboyant, Lise et Soisig me l'ont confirmé, il y a maintenant unanimité!

Anonyme a dit…

C'est vrai...moi j'ai pas signé ma carte...Je vais en parler autour de moi et je me réjouis pour Steve!
Isabelle Rivest

OMO-ERECTUS a dit…

Alloooo??? y'a quelqu'un? Il fait encore tout noir ici... Alloooo?

Zoreilles a dit…

@ Isa : Ah, voilà la plus magnifique jeune mariée du monde... Ton coeur est si beau et si grand qu'il ne serait compatible avec aucun receveur potentiel mais je suis ravie que mon billet t'ait fait penser à signer ta carte. On est tous contents(es) pour Steve. Je t'ai tu déjà dit que j't'aimais, toi?

Zoreilles a dit…

@ Omo-Erectus : J'ose à peine le croire... Est-ce bien vous? Si vous saviez comme vous nous avez manqué... Aucune question de ma part, simplement la joie de vous revoir, même juste un peu, et l'espoir de vous croiser à nouveau.

voyageuse du monde a dit…

un très beau texte qui fait réfléchir, j'avoue que je n'ai pas signé ma carte de dons d'organes. J'ai un peu peur, dans ma tête, je comprend très bien le processus, que notre corps n'est qu'un enveloppe mais dans mes émotions, le coeur, l'âme, le corps, ça fait partie d'un tout, alors je suis au stade hésitation. Par contre, j'en ai parlé avec mes enfants et eux veulent que je donne tous leurs organes s'ils leur arrivaient quelque chose. Je sais que ce en serait pas facile mais je respecterais leur volonté. Comme ont dit souvent, une mort pour une vie...c'est malheureusement souvent la réalité.

Jackss a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jackss a dit…

Zed,

J'ai trouvé un lien qui te convient à merveille. J'ai tout de suite pensé à toi:

Zed,

J'ai trouvé un lien qui te convient à merveille. J'ai tout de suite pensé à toi:

Le chat

Zed Blog a dit…

Jackss,

C'est donc bien mignon!!!!!

Débordement de mercis... ¦)

Tu peux te douter qu'il circulera comme ton autre, à peine plus gros!

Zed ¦) ¦D ¦)

En direct des îles a dit…

Pas besoin de mourir pour donner ton coeur: tu le fais à chacun de tes merveilleux billets.
Signer sa carte-soleil pour l'amour de la vie? Je le fais dès que je reçois ma nouvelle. Ne sais pas si c'est vraiment un cadeau, mais qui sait? ;-)
Il est beau ton oiseau sur la photo, ils ont l'air fragiles, nos amis volants, mais ne le sont finalement pas tant que ça!

crocomickey a dit…

Vite, dis-moi dé yousse qu'on va pour signer le don d'organe. J'y vais promis !

Anonyme a dit…

bon dimanche


gros câlin...
merci pour les belles visites...

ly

Zoreilles a dit…

@ Voyageuse du monde : Ton point de vue est très représentatif de la réalité québécoise, les jeunes sont plus sensibilisés et plus enclins à vouloir faire don de leurs organes en cas de décès. Léger Marketing a eu le mandat de mieux comprendre le phénomène, ils ont étudié la question en 2004, par motivation, par groupes d'âge, les raisons sous-jacentes à une hésitation, un refus, etc. Une étude très bien documentée, riche de renseignements utiles.

@ Jacks et Zed : Pour alléger le sujet, vous nous faites découvrir un bijou de dessin animé, mettant en vedette de bien beaux petits minous. On se croirait revenus au temps de Bobino. Allez, Télécino, fais-nous tourner un p'tit bout de film!

@ En direct des îles : Ah, tu me fais rougir, là... Si tu signes ta carte, c'est définitivement un cadeau, un don de vie mais je te souhaite quand même longue vie, que ton cadeau ne soit jamais déballé!

@ Tous : Voici un extrait tiré du site de Québec-Transplant, au www.quebec-transplant.qc.ca :
1. Tout individu est un donneur potentiel.
2. Aucune limite d'âge, certains organes, comme le rein, le foie, peuvent être en excellent état malgré l'âge avancé du donneur.
3. Ne pas s'évaluer soi-même.

@ Crocomickey : Signe l'autocollant de consentement et appose-le au verso de ta carte d'assurance maladie. L'autocollant est envoyé avec l'émission de ta carte ou à son renouvellement. Tu peux également te procurer le dépliant avec autocollant dans les pharmacies participantes, les CLSC, hôpitaux et auprès de divers organismes de promotion du don d'organes. Je te cite l'extrait d'une étude pour achever de te convaincre : « En 2007, 469 organes prélevés et transplantés provenaient de 140 donneurs décédés. Au 31 décembre 2007, 1106 personnes étaient toujours en attente d'une transplantation et 36 personnes sont décédées avant d'avoir pu être greffés » (Québec-Transplant).

@ Ly : Bon dimanche à toi aussi. Tout le plaisir est pour moi... et pour tes nombreux visiteurs!

Jackss a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jackss a dit…

Petit lien à cliquer

Transplant Québec

Zed Blog a dit…

Zoreilles,

Oui! Joli, hein le minou?


Jacks,

Tu as découvert comment insérer un lien... J'ai tellement essayé de te faire un commmentaire pour te l'expliquer mais Blogger interprétait les crochets malgré mes explications avec espaces et mots au lieu du vrai code...

Bien là, tu sais que j'ai vraiment, vraiement essayé.

Zed ¦)

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Une histoire qui fait réfléchir, pleurer et sourire tout à la fois comme toi seule peut les écrire, ma belle Zoreilles... Un gros merci à notre Lise pour avoir identifié cet oiseau ! ;)Quant au lien entre Steve et ce volatile, je vois l'envol vers une nouvelle vie, vers l'espoir et surtout, la puissance de l'amour et de la chaleur humaine. Pour l'amour de la vie, comme tu le dis si bien ! :D Je t'aime GROS toi !

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Oh et en passant, je saisis une petite parcelle de ton coeur chaque fois que je te rends visite, ici, où tu nous accueilles avec tant de tendresse !
Un dernier petit mot : j'ai également signé ma carte de don d'organes que je porte toujours sur moi et je crois que ce geste est plus que nécessaire...

Jackss a dit…

Merci pour tes efforts, Zed

Je suis touché de tout ce que tu as fait pour moi en silence. Je connaissais déjà le code pour le faire, mais je voulais faire ouvrier le lien dans un pop up. Je n'avais pas compris que c'était ça qui bloquait le lien hypertexte.

Une façon de contourner la difficulté, c'est de remplacer les crochets par des parenthèses et d'en avertir le mec.

Exemple: (a href="dalpecote.com")dalpecoty.com(/A)
Remplacer les parenthèses par des crochets "<" et ">"

Zed Blog a dit…

Fichtre, Jackss...

Signe pour le don de neurones...


¦D

Zoreilles a dit…

@ Rosie : C'est moi qui reçois un peu de ton coeur chaque fois que tu passes ici. Puisque tu es convaincue et que tes démarches sont faites, s'il t'arrivait quelque chose, ça prendrait un receveur avec une très très très grande place pour recevoir ton immense coeur plein de tendresse!

@ Zed et Jacks : C'est pas mêlant, j'ai l'impression de vous voir et de vous entendre. Quelle belle complicité! ;o)

Zed Blog a dit…

Chère Zoreilles,

On se demande qui peut bien attirer ça...

Zed xx

Jackss a dit…

Bonne réponse Zed!

Anonyme a dit…

Merci pour tes chaleureux commentaires..c'est un grand plaisir...et bien apprécié...

bisous

ly

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Merci, ma belle Zoreilles... Ton commentaire m'a profondément touchée, comme toujours, ma dame au coeur ÉNORME... ;)

Soisig a dit…

Jack et Zed
Vous êtes bien bons pour placer des liens! Moi je n'arrive même pas à mettre en italique, hihihi!

Zoreilles, as-tu eu une bordée de neige chez-toi? Ici, il y en a à peine... Mais c'est "fret" en titi!
J'ai aperçu des "dur becs" picossant dans les petits fruits des arbres de mon voisin. Ils font des provisions de vitamine pour l'hiver...

Petite question juste comme ça: est-ce que ça existe les greffes chez les zoiseaux? J'ai cru voir un bec greffé à quelque part, mais je ne suis pas sûre. Ce serait sympa en tout cas...


Le ti-journal sort demain, ouf!!! La broue dans le toupet!

Zed Blog a dit…

Regarde, ma belle Soisig,

La recette du lien est dans le commentaire de Jackss, plus haut. Tu n'as qu'à remplacer les parenthèses comme il l'indique, par les crochets < et >, et le mot par le mot de ton choix qui exprimera le lien, comme : voir ici, par exemple.

Italique, gras, tu mets avant le texte (i) et après (/i) et (b) avant le texte que tu veux mettre en gras pour ensuite mettre après ce texte (/b). Même chose ici, tu remplaces les parenthèses par les mêmes crochets.

;-) Zed

wm a dit…

Je suis touché.

Premièrement par les confidences de Zoreilles face à l'amitié que nous développons lentement, avec les années.
Deuxièmement par la tendresse et l'humour des visiteurs face à ma situation et au don d'organes.
Je suis bouche bée. Je ne sais pas quoi dire. Vous êtes beaux et belles, ça réconforte de voir de beaux pans de société tout d'un coups, dans la même page.

Mon nouveau rein tiens le coup et je fais très attention à lui. Je me soigne bien et toute l'équipe médicale autour aussi.

Je sens un regain de vie plus profond que je n'ai pas vécu depuis longtemps. Je ne comprends pas trop pourquoi mais c'est trippant.

Merci Zoreilles!
Merci tout le monde!

Steve... ému.

Zoreilles a dit…

@ Steve... ému : Là, c'est moi qui suis émue... Tiens, je te le donne mon coeur, de mon vivant en plus!