lundi 28 juillet 2008

Les vacances de la construction




Je vous rappelle que vous pouvez cliquer sur les photos pour les voir de plus près...

Photo 1 : Je l'avoue tout de suite, ce n'est pas moi qui ai pris cette photo d'une maman orignal et ses deux petits, à l'aube, ce cliché est l'oeuvre de notre caméra espion, installée à la saline près de notre camp à Rapide Deux. Crocodile Dundee et mon frère Yves ont installé ce merveilleux gadget à mi-chemin entre nos deux camps, là où ils avaient préalablement installé un bloc de sel, parce qu'on sait que les mammifères adorent ça et qu'ils en ont besoin. L'appareil est programmé pour prendre un cliché aux 30 secondes lorsqu'il y a mouvement. En trois jours, la carte mémoire était pleine, la caméra espion a capté 99 photos, 5 différents orignaux, une femelle seule, un mâle et cette femelle avec ses deux petits.

Photo 2 : C'est mon petit lièvre. Lui et moi, on est devenus pas mal copains la semaine dernière. Quand on a de la visite, on ne le voit pas, il fait son gêné mais si je suis toute seule, il vient me conter ses affaires. Il est vraiment drôle. Pis beau bonhomme!

Les vacances de la (re)construction

Est-ce que je vous avais dit que Crocodile Dundee était menuisier? Un métier difficile, dur physiquement, avec beaucoup beaucoup de pression. Je pourrais vous en parler longtemps. Ma grand-mère lui disait tendrement qu'il faisait le même métier que Saint-Joseph mais moi, je vous dirais plutôt qu'il embellit tout ce qu'il touche et qu'il fait un très noble métier...

Alors, ces vacances de la construction sont les siennes. Bien méritées. Qu'est-ce qu'on fait? C'est ça, on se reconstruit... alors, ce sont les vacances de la reconstruction chez nous. La semaine dernière, nous étions à Rapide Deux jusqu'à hier soir. Aujourd'hui, quelques urgences dans le travail pour moi, un rendez-vous médical pour lui, deux ou trois brassées de lavage, l'épicerie, on replace le contenu réfrigéré ou congelé dans les glacières, quelques livres et magazines, je recharge les piles de mon appareil photo, des vêtements pour tous les temps et hop, tout à l'heure, on passe saluer Isabelle et Dominic, flatter la petite bedaine pleine de vie et on se sauve en forêt jusqu'à dimanche soir prochain.

Mais je pense à vous. Oui, souvent. Vous n'imaginez pas jusqu'à quel point vous faites partie des bonheurs de ma vie maintenant. Chacun de vous. Ceux et celles qui venez lire et jaser ici. Ceux et celles qui venez lire et ne commentez pas ici mais dans ma boîte de courriels, je vous amène avec moi, direction rivières Outaouais et Darlens. Là-bas, pas de téléphone, pas d'estristé, pas d'ordi, pas d'horaire, je vous amène dans mon coeur, pas ailleurs. J'ai hâte de vous lire par exemple, je ne voudrai rien manquer, je reviendrai en arrière pour repartir de l'endroit où je vous ai laissés la dernière fois, chez vous et chez nous. Tout ce que vous publiez, photos, textes, commentaires, est précieux, je ne me priverai de rien du tout, je suis juste... en vacances de la reconstruction!

Allez, on se sauve dans le bois, préparez votre petit baluchon, le soleil vient de sortir, le brochet et le doré seront frétillants, les framboises sont magnifiquement sucrées, juste à point, les bleuets, ça s'en vient bien, apportez-vous un petit bol, on se fera une super collation nature.

27 commentaires:

En direct des iles a dit…

La chanson dit "Partons, la mer est beeelle..." - dans ton cas, on va changer pour "Partons, le bois est beau..."
Bonnes vacances Zoreilles, vous les avez bien méritées, tous les deux - et tu diras à ton joli petit lièvre que ses zoreilles sont aussi belles que les tiennes!
Superbe la photo de l'orignale.

Zed Blog a dit…

Que tout ceci est bien dit. Rien à ajouter que : bonne suite de vacances!

Zed :)

Henri a dit…

Ça fait deux semaines que "mon" Jeannot Lapin a disparu (celui qui tondait ma pelouse ce printemps). Et bien je comprends maintenant : il est parti en vacances à ton camp de chasse !! :-)

Esperanza a dit…

La photo des orignaux est vraiment magnifique... Photo de calendrier? Sentier Chasse Pêche?

Eh bien bonne suite de vacances de la reconstruction. Ici c'est semblable... Mais dans le sens inverse... On reconstruit le sus-sol et on corde du bois... On sera prêts pour l'hiver, parole de moi-même!

À bientôt!

voyageuse du monde a dit…

Je comprends très bien ce que tu veux dire quand tu parles de vacances de reconstruction.
alors bonne reconstruction, les fondations sont solides, il faut juste parfois renforcer la structure et embellir l'ensemble.
à plus....

modotcom a dit…

Orignaux, lièvre, le bois. Reconstruction. Tu veux dire que après t'être reconstruite, tu es encore meilleure qu'à l'année longue? Non mais, la barre est haute. Allez hop, le plein d'énergie! Tu fais partie du mien. Que Crocodile Dundee et toi soyez bien ressourcés; à bientôt et gros bisous.

crocomickey a dit…

C'est tellement beau et rempli de bonheur cette semaine anticipée que ça semble irréel.

Allez, bon ... rechargement !

Lise a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Solange a dit…

Chère petite Zoreilles,

Ici Normand, (encore lui...)

Ah! que je vous envie d'avoir un endroit de retraite et de détente dans la nature! Et Solange vous envie d'avoir un Crocodile Dundee comme époux, elle qui n'a qu'un ahuri, incapable de faire la différence entre un marteau et un tournevis...

Nous arrivons de l'Île-Verte où nous avons passé une semaine avec les nôtres. Je pensais à vous dans vos Îles-de-la-Madeleine chéries. Mais l'Île-Verte, quoique fort belle, est bien petite...

Bonne fin de vacances et bon retour. J'ai hâte de vous lire encore et encore. J'ai entrepris de lire tous vos billets depuis le début. Vaste programme! Mais oh combien enrichissant.

Puis-je cesser de vous voussoyer? Si oui, vous en ferez autant envers moi. Merci.

Normand
bisous, bisous.

Lise a dit…

Zoreilles,

à cause de la phrase entre parenthèses, j'ai décidé de supprimer le commentaire, mais tu le liras dans ta boîte de courriels.

J'espère que la semaine aura été remplie de bonheur paisible et de sérénité, dans votre petit coin de paradis. Des vacances bien méritées pour vous deux !

Solange a dit…

Moi je suis de retour, j'espère que le soleil est plus présent par chez-vous et que tu passes de belles vacances.

gaétan a dit…

La chasse va être bonne cet automne. Oui y a une vie en dehors d'internet.On l'oublie trop souvent ou on le tait de peur de déplaire...

Jackss a dit…

Les vacances de la construction s'achèvent...
La pluie n'a pas pris de vacances.

J'ai pensé à toi. Et ce soir, de façon plus particulière. À cause d'un hasard.

Après le repas, Laure a feuilleté un livre qui vient de sa mère. Tout à coup, surprise! Elle a découvert une lettre, dans son enveloppe, dans le livre. En voici un court extrait:

28 juillet 98,
Chère maman,

L'idée de manger dehors était excellente vu la belle température.
(...)

La semaine prochaine, on ira en Abitibi. J'ai hâte de voir cette région. On n'y a jamais mis les pieds.


Tu réalises, Zoreilles? Dix ans déjà et presque jour pour jour. Tu jouais de la guitare, près du feu, en chantant les tounes de Richard Desjardins.

Nous l'avons vu en spectacle dernièrement. Un monstre sacré.

Bon retour de vacances

Zoreilles a dit…

@ En direct des îles : Toi aussi, tu l'as trouvé cute mon lièvre? Et que dire de cette maman orignal avec ses deux petits? On dirait que cette photo est romantique, pourtant, c'est une caméra espion qui l'a prise!

@ Zed : Merci, ces vacances de la reconstruction ont été... très constructives en effet ;o)

@ Henri : Je veux pas te faire de peine, Henri, mais ton Jeannot Lapin semble très heureux à Rapide Deux : pas de pelouse à tondre, on lui donne de la laitue romaine avec de la vinaigrette italienne, il n'a jamais voulu s'en revenir ici. C'est juste qu'il doit surveiller constamment ses arrières, à cause des lynx!

@ Esperanza : Jamais ces photos (prises par une caméra espion) ne pourraient figurer dans un tel magazine mais au moins, nous, on peut s'en régaler. C'est bizarre, je me sentais quand même obligée de donner le crédit photo à... la machine! Déformation professionnelle, sans doute. Je suis passée en coup de vent chez toi, je retournerai commenter mais déjà, je crois que tes vacances de la reconstruction portent encore plus leur nom chez vous que chez nous. Magnifique travail. T'as de quoi être fier et satisfait.

Zoreilles a dit…

@ Voyageuse du monde : Comme c'est bien dit, quelle allégorie!

@ Modotcom : Toi aussi, tu me donnes toujours plein d'énergie. Et ces vacances m'ont fait le même effet. J'ai même pris quelques décisions qui vont encore embellir ma vie...

@ Crocomickey : Et pourtant, c'est loin d'être irréel, ça demeure d'une telle simplicité que dans le bois, des fois, je me demande comment ça se fait qu'en évoluant, on s'est tellement compliqué la vie??? Et j'en viens toujours aux mêmes constats : maudite société de consommation!

@ Normand : Je veux bien essayer de vous... de te... tutoyer et tu me pardonneras, j'espère, si je retombe dans mes vieilles ornières sans faire exprès. Pour moi, tu sais, le vouvoiement n'indique tellement pas une distance mais plutôt de l'admiration et du respect. En général, je crois que je vouvoie ceux qui me vouvoient et que je tutoie ceux qui... Tu entreprends de me lire depuis le début? Vaste programme en effet, je ne me suis tellement jamais censurée que je regrette maintenant de t'imposer autant de lecture mais ça me touche beaucoup ce que tu dis là. En fait, même beaucoup plus que je ne pourrais l'exprimer. C'est comme si tu me disais « allez, raconte-moi, je t'écoute ». Vraiment. Merci.

Zoreilles a dit…

@ Lise : Oui, ces vacances à jouer aux ermites se sont avérées très reposantes et salutaires pour nous deux. Ça me rappelle que dans l'ancien temps, des gens faisaient des « retraites fermées ». Aujourd'hui, on fait des maisons de repos, des séjours nature, des centres de désintoxication, etc. et la constante, c'est qu'on revienne à la nature, aux petits gestes simples, comme si c'était un baume bienfaisant sur n'importe quelle plaie... Ça a du bon, je crois, de se retirer du monde un peu, prendre le temps...

@ Solange : Figure-toi que le soleil n'était pas présent beaucoup, ce qui, personnellement, ne m'a pas tellement dérangée. J'ai pu faire tout ce que j'avais prévu et pour une fois, je suis passée à travers toute ma pile de lecture et c'était... ambitieux, je t'assure!

@ Gaétan : Mets-en qu'il y a une vie en dehors d'Internet! J'ignore si la chasse sera bonne cet automne, je ne chasse plus que les images, même que là, il y a une caméra espion qui chasse mieux que moi.

@ Jacks : Dix ans déjà? Comme le temps passe. Bien sûr que je me rappelle mais tes souvenirs diffèrent des miens probablement, on ne retient pas les mêmes détails et j'avais oublié ce bout-là. J'ai toujours aimé Desjardins que je connais depuis si longtemps, même avant qu'il soit connu. J'ai toujours la même guitare, que j'appelle « ma guitare de camping » parce qu'elle a eu la vie dure sur le bord des feux, à l'humidité, soumise à toutes les horreurs et les intempéries. Mais elle me ressemble un peu, ma guitare de camping, elle s'adapte à n'importe quoi pourvu qu'elle continue à vibrer!!! On ne veille plus au feu comme avant, je sais pas, ça adonne moins, le voisinage vieillit, nos amis font de la ville, du jogging, du soccer, on travaille trop, les enfants sont partis...

Lise a dit…

@ Normand,

je vous souhaite autant de bonheur à lire les textes de Zoreilles que j'en ai éprouvé après avoir découvert sa merveilleuse écriture.

J'ai fait de même, relire tous ses textes ( deux fois ), et n'oubliez pas la lecture des commentaires, qui sont précieux pour elle, qui y répond toujours, ou laisse ses visiteurs discuter entre eux, librement, lorsqu'elle n'y est pas. Un lieu de rencontre où chacun se sent chez-soi, ce que j'ai ressenti depuis le début.

Dire merci ne suffit pas !!!

Jackss a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Soisig a dit…

Bonjour Zoreilles

"On ne veille plus au feu comme avant, je sais pas, ça adonne moins, le voisinage vieillit, nos amis font de la ville, du jogging, du soccer, on travaille trop, les enfants sont partis..."

Eh!oui! Le temps passe bien vite pour tout le monde. Ça commence par les enfants qui viennent moins à cause des amis et tout s'en suit... C'est drôle, mais ils reviennent plus tard avec leur marmaille, hihihi! T'auras bientôt de la belle petite visite, tu gagnes "au change" hihihi!

Continue à profiter de ton camp tant que vous le pouvez: il n'y a pas de plus belles vacances que celles-là! Le vent dans les arbres, le chant des tits-oiseaux, la vie et l'animation de la forêt, quelle musique peut battre cette belle symphonie?

Je pars jeudi matin pour Longueuil pour un séjour de 2 semaines... Un beau jardin m'attend! J'essaierai de venir te lire...

alp

Zoreilles a dit…

@ Lise : Je suis contente que tu te sentes ainsi chez toi, et comme tu me lis depuis le début, tu fais partie de la maisonnée, tu sais même où se trouve ta tisane pommes cannelle, tu as ta tasse personnalisée dans l'armoire et tout! ;o)

@ Jacks : Ce que Lise décrit comme ambiance, n'est-ce pas que ça nous rappelle notre époque des forums de discussion de la Place Publique? Mon blogue ressemble beaucoup à un forum de discussion où je suis l'animatrice, celle qui fait le lien entre les gens. Je me retrouve en pays de connaissance. Toi aussi, je suppose...

@ Soisig : T'avais bien saisi ma petite nostalgie! Pour notre part, nous sommes privilégiés, Isa et Dom nous visitent souvent (et en début d'année, il y aura une belle petite Félixe qui agrandira la famille) mais comme on ne vit pas au quotidien au même endroit... Ici, ce qui était fabuleux, c'est que nous étions plusieurs jeunes familles arrivées en même temps (1990-91-92) avec des enfants du même âge, nous avons donc vécu une sorte de vie communautaire, tissée serré, donc, nos enfants sont tous partis en même temps à peu près, pour les études ou le travail, la plupart en dehors de la région même... On n'entend plus des cris d'enfants ici. Et ça me manque. L'autobus scolaire ne se rend même plus, ce n'est pas nécessaire... Oui, je sais, c'est la vie... Bon séjour à Longueuil, Soisig. À ton retour, on essaiera de s'organiser un petit café causerie ou quelque chose.

Jackss a dit…

Je la ressens cette nostalgie, Zoreilles. Nous aussi nous étions parmi les premiers de la rue, arrivés en même temps que d'autres jeunes familles.

À cause de nos enfants, nous connaissions à peu près toutes les autres familles de la rue et nous nous fréquentions. J'aurais le goût de chanter La Bohème...

Ça voulait dire on a vingt ans
La bohème, la bohème
Et nous vivions de l'air du temps

Quand au hasard des jours
Je m'en vais faire un tour
A mon ancienne adresse
Je ne reconnais plus
Ni les murs, ni les rues
Qui ont vu ma jeunesse
La bohème, la bohème
On était jeunes, on était fous
La bohème, la bohème
Ça ne veut plus rien dire du tout

Jackss a dit…

Dans mon dernier message, je n'ai pas voulu prendre trop de place. Mais j'ai eu des remords de vous avoir fait subir le supplice de Tentale.

Je vous donne donc le lien pour toutes les paroles de La Bohème:
http://www.paroles.net/chanson/11668.1

Zoreilles a dit…

@ Jacks : Sacré Jacks, on comprend tellement mieux avec une chanson... Donc, tu comprends le phénomène toi aussi? Pas de la tristesse, pas de la déprime, pas de regret, juste un peu de... nostalgie. Je m'apprête à écrire mon billet là-dessus. Comme d'habitude, je ne sais pas encore ce que je raconterai ni le ton que ça aura mais je viens de prendre une photo qui m'a amenée à une autre que j'ai numérisée, je me laisserai délirer doucement... avec nostalgie!

Anonyme a dit…

C'est un beau texte. J'ai bien apprécié ton sujet sur le travail et le virage en douceur. Je vais le partager avec les gens à l'université dans mon bach. Isabellexx

Zoreilles a dit…

@ Isa : T'es pas à ton cours, toi, ce matin? T'es drôle, tu commentes toujours mes billets récents sur un vieux billet mais je suis ravie et sincèrement touchée que tu me lises. Vraiment. T'as pas idée. On dirait que nos rencontres virtuelles ici sont toujours intimes... Alors, j'en profite pour te redire combien je t'aime, à quel point je t'admire et je suis fière de toi. Tu m'apprends tellement la vie qu'on dirait que c'est toi qui m'élèves!!! En fait, c'est ça, tu m'élèves...

Maman x x x

Anonyme a dit…

This plant is made up of Aloe Vera juice which has two consequences on warts.
In some situations, the mole is ruined by burning it with
a cautery tool.

Here is my web site ... does dermatend work on skin tags

Anonyme a dit…

At this time it seems like Drupal is the top blogging platform available right now.
(from what I've read) Is that what you're using on your blog?


Look at my webpage: paint thinner